Spiritualités

d-Le Royaume et la Révélation d'Arès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

d-Le Royaume et la Révélation d'Arès

Message  pat le Mer 11 Mai 2011 - 9:14

d-Le Royaume et la Révélation d'Arès


Le Message arésien pas plus que Jésus, ne peut définir le Royaume. Jésus nous livre simplement l'enseignement pour y parvenir
Nés dans ce Royaume, nous ne décidons pas toujours d'y rester. L'enseignement de Jésus est tout axé sur la façon de réaliser ce Royaume et de s'y maintenir. Car il ne suffit pas que Dieu se soit incarné dans l'Homme, qu'il l'ait fait à son Image, il faut encore que l'Homme décide de se ré-incarner en Dieu. Si la filiation existe de fait, il faut cependant la faire éclore en soi. C'est ce que j'appelle le mouvement inverse, l'incarnation de l'Homme en son Dieu, au point où Dieu pourrait dire à chacun d'entre nous
« Je l'ai fondu en moi », « Il est devenu Moi »(32/5).
Ainsi comme Jésus et Marie il suffit d'enfanter Dieu en soi pour entrer dans le Royaume.
L'accomplissement de la Parole est Royaume. C'est ce que vient confirmer la Révélation d'Arès.

D'avoir fait de Jésus, un Dieu de toute éternité à l'égal du Père, a eu comme conséquence de laisser les Hommes à leur condition et de les décourager du projet de devenir des Fils de Dieu, seul projet répondant à la certitude d'être image et ressemblance du Créateur.
Que Dieu ait envoyé son fils unique de même nature que lui-même nous rend complètement dépendant de Dieu et ce qu'on prend pour un acte d'amour est en réalité une soumission inféconde qui ne fait pas évoluer la Création.

Pour n'avoir pas compris ce qu'était le Royaume, le monde chrétien est aujourd'hui à bout de souffle. Il va lui falloir maintenant réfléchir à ce que Jésus exprimait quand il parlait du Royaume.

Le message arésien peut aider à comprendre le véritable enseignement de Jésus.
En cessant de considérer Jésus à l'égal du Père, on prend conscience qu'il est passé de la condition d'Homme à la condition divine en révélant son potentiel. Cette prouesse ne constitue pas un motif d'adoration, mais un motif d'admiration propice à nous encourager à en faire autant.
Jésus devient l'exemple de ce que chacun des Hommes peut réaliser. Son enseignement n'est plus de nous convaincre qu'il est venu racheter les péchés du monde, mais de nous convaincre que nous sommes en mesure de faire disparaître ce péché du monde, en décidant d'accéder au Royaume.
Le Royaume est ce retour de l'Homme vers Dieu marqué par une renaissance, un renouveau, une transformation, un changement auxquels la Parole ne cesse de nous inviter.

Il y a deux mille ans Jésus proclamait aux juifs de son époque , la possibilité de transformer leur mentalité pour accéder au « Royaume ». Aujourd'hui , dans l'Evangile donné à Arès, il s'adresse à la chrétienté et proclame que le Royaume dépend toujours de notre transformation
 
: «  La vérité c'est que le monde doit changer ». Il proclame aussi comme il y a deux mille ans que notre transformation conduit à la Vie. Le Royaume n’est peuplé que de Vivants, Jésus n’arrête pas de le dire.
« Je ne meurs pas, j'entre dans la vie » dit Thérèse de Lisieux juste avant de mourir.

On ne compte pas le nombre de fois ou il est affirmé que Jésus a triomphé de la mort comme si la mort n'était qu'un épisode de cette Vie. La mort, est réduit à un passage qui n'interrompt pas le cours de la Vie éternelle. La façon dont la Révélation d'Arès insiste sur la Victoire de Jésus sur la mort physique, appelée aussi Résurrection, marque bien cette évidence que le Royaume se poursuit aussi dans une vie éternelle. Jésus en témoigne.
La vie éternelle est le royaume des dieux mais on y entre déjà ici bas.

En réalité à l'échelle de Dieu, il n'y a pas de rupture entre notre vie terrestre bornée par un espace/temps qui se construit autour d'une lente évolution et une autre vie délivrée de cette contingence.
La Réalité divine est d'un autre ordre. Le Royaume est Présence immédiate et permanente de Dieu. Le Souffle qui parcourt sans cesse la terre... Dieu n'est ni dans le passé, ni dans l'avenir : il est. Il est et se renouvelle sans cesse à la Présence. En ce sens le Royaume ne peut pas être à venir, il est. C'est à ce Royaume permanent que Jésus nous convie.

Ainsi accéder au Royaume, c'est accéder au Souffle de Dieu qui est Présence Eternelle. Jésus essaie de nous convaincre que la mort n'a rien à voir avec cette permanence, elle n'en ouvre pas la porte. La porte s'ouvre bien avant, si nous le décidons.
.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum