Spiritualités

un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  navy le Jeu 8 Déc 2011 - 3:31

Voiçi un petit exemple de mini insurgence, trouvé sur le blog de FM , entrée 123, certes minuscule, sans prétention mais sympa, mais que Michel Potay n'approuve pas tellement (il a tort ).
Le frere Michel n'a rien compris dans son besoin de professer ses idées inlassablement.
La Mission ni la pénitence seule ne suffiront pas si elle n'est pas accompagnée par l'insurgence. Ce qui manque chez les pélerins d'Arès, c'est la cohésion et l'insurgence.

02déc11 123C49


voir > http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/t561-petit-exemple-de-mini-insurgence

voir > http://www.freesoulblog.net/jLC/jLCtv.html
02déc11 123C49
...../ Le soir nous réfléchissons à la hâte sur la possibilité de participer, parce que les dernières manifs anti-G20, au Canada et en Angleterre, ont dégénéré en violence. Serons-nous les bienvenus parmi les manifestants ? Au regard des journalistes n'allons-nous pas passer pour une secte qui s'incruste dans la manif ? De plus, il est un peu tard pour prendre conseil auprès du prophète. Autant d'incertitudes qui nous amènent à opter pour la prudence. Nous décidons d'aller, dans un premier temps, sentir le terrain, de rester neutre et ne représenter que nous-mêmes. Nous nous mettons d'accord sur une phrase qui va à l'essentiel. Frère D, un bon bricoleur, construit la banderole avec des matériaux de récupération et moi j'imprime quelques tracts pour la circonstance.
Le mardi après-midi, les rues aux abords de la place sont littéralement bouclées par des escadrons de CRS. À notre arrivée sur la place, point de départ de la manif, nous voyons tout de suite que nous ne passons pas inaperçu. Nul doute que notre banderole dénote par rapport aux slogans "anti-capitalistes". Mais nous découvrons très vite que les manifestants ne nous sont pas du tout hostiles. Les manifestants viennent de toute la France, mais aussi de l’étranger. Certains sont en groupe, d’autres sont venus seuls et l'accueil positif qu'ils nous accordent va bien au-delà de nos espérances. Avant le départ et pendant le défilé, nombreux sont ceux qui nous félicitent et prennent des photos. Certains viennent spontanément discuter avec nous, et un manifestant défilera même à nos côtés, nous relayant dans la tenue de la banderole. Il me confiera: "c'est la première fois que je brandis un panneau et je me sens bien, surtout avec ce texte."
Nous aurons droit à quatre interviews par deux télévisions étrangères, une radio locale et un journal local. Ce n'est pas si mal pour seulement deux manifestants parmi les 7 à 10.000 participants. :applaudi: :applaudi:

Il a écrit:Certains sont en groupe, d’autres sont venus seuls et l'accueil positif qu'ils nous accordent va bien au-delà de nos espérances. Avant le départ et pendant le défilé, nombreux sont ceux qui nous félicitent et prennent des photos. Certains viennent spontanément discuter avec nous, et un manifestant défilera même à nos côtés ..... Nous aurons droit à quatre interviews par deux télévisions étrangères, une radio locale et un journal local. Ce n'est pas si mal pour seulement deux manifestants parmi les 7 à 10.000 participants. :applaudi: :applaudi:

Eh bien, ce ne pas mal ! Cela prouve qu'avec peu de moyens, une simple banderolle mise au bon moment, à la bonne place .....


Navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Jeu 8 Déc 2011 - 14:48

@ Navy
Eh bien, ce ne pas mal ! Cela prouve qu'avec peu de moyens, une simple banderolle mise au bon moment, à la bonne place .....
Cela prouve que ceux qui vont dans le même sens, se rencontrent. Et conforte ce que dit Dieu à Arès : que les peuples entendront le délire des puissants (donc qu'ils bougeront) et qu'il faut une autre façon de vivre ensemble.
Les Indignés c'est tout cela. Donc craindre pour des PA que les manifestants les refuse, c'est avoir peur du monde, pire c'est ne pas comprendre le monde et ne rien connaître des actions qui se font dans le monde sans que celui-ci ai besoin de la RA sous le coude ni de la connaître.
Heureusement qu'ils ont OSE dépasser leur peur. Ils ont constaté non pas que leurs idées sont les meilleures mais que les idées ET L'ACTION des Indignés rejoint totalement ce que Dieu demande. Il est temps que certains PA agissent et se mêlent au monde. Rester fermer sur soi est une mauvaise chose et ils finissent par se croire meilleurs que le monde et mépriser celui-ci.
Le monde est insurgeant avant même les Pèlerins d'Arès !!!

@ux PA
Au regard des journalistes n'allons-nous pas passer pour une secte qui s'incruste dans la manif ?
Encore vous en êtes à avoir peur de passer pour une secte ?? Que craignez-vous donc, votre réputation. Dépasser cette crainte. De toute façon si les médias ou autorités veulent vous plomber d'une façon ou d'une autre ils le feront. Donc n'ayez PLUS peur. En plus avoir peur veut dire que vous mettez en avant une puissance (celle des pouvoirs, des puissants) plus grande et importante à vos yeux, puisque vous en avez peur, que celle de la puissance de Dieu. Quelle petite foi !!!
Sachez aussi que les renseignements généraux aussi vous connaissent. Donc ne pas avoir peur. Par exemple le mouvement humaniste passe pour non-violent à leurs yeux car ils savent qu'il est proné un changement intérieur ET extérieur et ils sont là lorsqu'on agit (suivant nos actions). Donc ils savent que quelles que soient les actions faites, la violence ne sera pas là. En Amérique Latine, beaucoup de médias disent que les indignés sont le fait de toutes les idées et actions que les Humanistes ont amené durant des années pour vivre un autre monde. C'est dit sur le ton de la critique (car là-bas aussi certains pensent que le MH est une secte) et sur le ton très positif. Mais il ne faut pas avoir peur du mot secte. Sinon vous ne bougerez jamais !!!

De plus, il est un peu tard pour prendre conseil auprès du prophète.
Désobéissez nom de zeuss. MP n'est pas Dieu. Il a accompli sa mission qui était de faire connaître la RA. Il continue d'agir, OK c'est normal, mais agissez aussi de votre côté, qu'est-ce que c'est que ces inconditionnels qui finissent par ne faire les choses QUE sur l'avis d'1 personne et 1 seule. Cette personne qui refuse d'être le chef de quiconque (OK c'est très bien car il obéit à Dieu) ne va pas vous dire ce qui est bien ce qui est mal. Ce n'est pas votre maman que diable !! Pourquoi avoir peur, avoir instauré une crainte ? Qui l'a instauré cette crainte ? Y a t-il toujours des dominateurs dans les assemblées qui menacent de couper la tête (cette fameuse épée de Damoclès !!) s'il n'y a pas obéissance absolue ?? C'est toujours le serpent qui se mord la queue et tout reste et restera en l'état si ça continue ainsi !!!

Autant d'incertitudes qui nous amènent à opter pour la prudence. Nous décidons d'aller, dans un premier temps, sentir le terrain, de rester neutre et ne représenter que nous-mêmes.
Quand je lis ça je me dis "c'est pitoyable". Qu'elle crainte, quel manque de foi, que des peureux ces PA. C'est dur certes mais c'est cette façon de voir qui vous laisse en arrière et qui fait que Arès n'a pas tellement évolué. Vous voulez donner l'exemple mais le monde bouge sans vous, HEUREUSEMENT; Que ferait-il avec des peureux de toute façon ?
Ouf, comme un bébé qui a peur de tomber lorsqu'il marche pour la 1er fois, ouf vous osez. mais comment ??? en étant prudent. Prudent de quoi ? Vous avez un tel mépris du monde (vous lisez sur freesoulblog qu'il n'y a que des braillards, des haineux, des dynosaures, des sans foi ni Dieu etc, etc... Didier nm le dit comme moi d'ailleurs), tout cela vous fout une frousse du diable, une telle frousse d'être insultés, salis, que vous préférez être dans un cocon, attendant l'avis du maître (car vous en avez fait un maître).
Mais vous décider d'y aller. ENFIN quelle courage (qui n'est pas encore bravoure car devant des ennemis, si vous n'ôtez pas totalement la peur, vous ramperez)

Mais vous y allez c'est bien !!!!!
Et dans quel état d'esprit ??? Nous décidons d'aller, dans un premier temps, sentir le terrain, de rester neutre et ne représenter que nous-mêmes.
Sentir le terrain : y-a-t-il des diables, des vilains athées, des gens qui attenteront votre vie ?? Est-ce que ça pue, les gens ne vous engloutiront -ils pas, auriez-vous peur de voir votre petitesse tout d'un coup devant la force de ceux qui PACIFIQUEMENT (paix) osent dire qu'un autre monde est possible ?? Vous n'y allez pas pour tester votre force mais pour évaluer votre faiblesse.
DE RESTER NEUTRE ET NE REPRESENTER QUE NOUS-MEMESAlors là je ris et je me désole tout à la fois. C'est lamentable !!! Vous travaillez au changement du monde, vous représentez soit-disant Dieu et vous voulez rester neutre et ne représenter que vous-mêmes !! Quelle bonne blague !!Tout ça pour quoi ?? Vous pensiez à l'échec, si vous rencontriez les monstres décrits sur freesoulblog, monstres qui vous détestent soi-disant, qui refusent Dieu, qui refusent MP comme prophète, qui refusent la RA ??? C'est l'image que vous vous faites des gens qui est abjecte. Et de plus elle ne correspond pas à ce que Dieu dit à Arès, car Dieu aime les athées, ne les vilipende pas comme vous, Dieu est venu réhabiliter les incroyants et les scandalisés. Dieu en fait des prophètes. Vous, vous en faites des salopards. C'est toute la différence et c'est ce qui explique votre attitude. Attitude que vous avez osé dépasser et vous avez vu TOUT LE CONTRAIRE !!
Mais auparavant avant de constater votre erreur, immense erreur, vous croyez dur comme fer que le monde est constitué de pourris. Les pourris sont souvent ailleurs, à la tête, ceux qui ont peur de tout perdre leurs acquis au détriment des petites gens, ce sont ces puissants, rois noirs comme rois blancs qui se foutent du bien-être des gens, qui leur donne juste assez pour pas qu'ils se rebiffent, qui les traitent de fainéant, qui les obligent à travailler plus pour gagner plus, qui ne représentent pour eux que de la chair et que des compte en banque et leur soutient (comme des maquereaux envers les prostitués). Ceux qui aiment dominer leur esprit et les commander par rapport à qui est bien et ce qui est mal, pour obéir comme des chiens à leur croyance.
Vous vous êtes, durant des années, trompés de cible. Vous accablez les petits et ensencez les puissants. Tout le contraire de Dieu. En Osant faire le premier pas, même timidement vous vous êtes rendu compte de cela. L'avez-vous vu ????
RESTER NEUTRE Rester neutre est impossible tout particulièrement quand on parle au Nom de Dieu. Vouloir rester neutre c'est ne pas s'engager, ne pas vouloir prendre parti, etc... Mais avec Dieu vous devez prendre parti. Vous ne pouvez pas faire de concession, ni caresser dans le sens du poil pour être bien vu. Vous vous foutriez de la gueule de Dieu, vous le feriez pleurer !! Non pas rester neutre, mais savoir qui vous êtes, pourquoi vous avec accepté de soutenir Dieu, de le représenter. Mais durant toutes ces années, vous vous êtes prosterné devant un homme, pas devant Dieu, ce qui explique vos désirs de vouloir bien paraitre. FRERE AINE veut dire le 1er qui donne l'exemple. Pas le seul et unique à suivre à donner l'exemple du reste (le monde le démontre). Vous vous devez de suivre ce que Dieu demande et Dieu n'a jamais demandé, nulle part dans la RA ni dans toute Sa Parole de se soumettre à un homme, comme un toutou devant son maitre. D'où vos désirs de neutralité, qui cache votre peur en réalité.
Vous devez représenter Dieu et seulement Dieu !!! Comment ?? Pas seulement en prêchant la bonne parole. Mais en soutentant toutes les actions bénéfiques que le monde amènent. Car qui agit ? Ce sont les gens comme vous et moi. Et les gens c'est qui ?? Les gens = les hommes et les femmes du monde (ici les français) = le monde = l'être Humain = la diversité humaine dans sa croyance, son athéisme, ses particularités physiques... = la représentation de Dieu dans (normalement) toute sa splendeur.
Donc il est évident que de suivre Dieu, ses commandements de sa Parole, c'est participer, faire, soutenir, ses frères humains où qu'ils soient.
S'arrêter qu'à soi, qu'à sa propre croyance, est limiter et ratatiner les autres, c'est se ratatiner et aller en stagnant, voire s'étioler totalement. Pire c'est aussi s'aveugler et s'enorgueuillir que vous avez tout vrai et tout compris, et que sans vous le monde était totalement perdu !!

REPRESENTER QUE NOUS-MEME
C'est impossible !! Vous ne pouvez pas représenter vous-même en tant qu'individu, ni représenter une seule personne (ici MP). Si vous allez dans le monde c'est pour représenter DIEU et seulement Dieu, mettre une autre puissance en avant (la peur) et un autre être (MP) c'est se tromper. Vous représentez Dieu, ce qu'Il est venu RAPPELER non pas quelque chose de nouveau, mais un RAPPEL; Donc cela sous-entend que des gens dehors n'auront pas besoin automatiquement de vous, ni de la Parole. C'est clair !! Les gens, non-croyants le plus souvent, font bouger les choses. De cela vous devez l'accepter. Mais je pense, je l'espère tout du moins, c'est ce dont vous vous êtes rendu compte. Le monde (c'est-à-dire les gens car ce sont eux, vous et moi qui composons le monde) n'est pas la mauvaiseté décrit sur freesoulblog. Même les français en prennent pour leur grade, soit-disant ils auraient eu hier des attitudes abjectes durant la guerre (voir citation). Vous flétrissez tout l'apport que les gens ont amené depuis hier jusqu'à aujourd'hui et voulez absolument croire que vous, êtes les seuls à amener un monde changé et à donner l'exemple. Quel orgueil et quelle prétention !! Mais c'est le monde qui vous donne l'exemple, qui vous donne une grande leçon d'humilité, ce monde qui vous accepte et vous rejoint dans les idées (les siennes comme les leurs correspondent à celles que Dieu aiment) mais qui n'a pas OBLIGATOIREMENT besoin de vous, ni de devenir PA donc de se convertir en aucune façon !!! Ou serait la diversité alors ?? Il n'y a pas de pensées ni d'actions uniques. Seul le Fond doit être unique que l'Homme croit ou pas en Dieu !! Mais vous avez longtemps confondu et/ou rien compris aux humains non arésiens.
26aou11 120C61 MP affirme catégoriquement :
Merci de rappeler cette vérité: l'indifférence ou même l'hostilité des Français à la Résistance, vérité que, à vrai dire, j'avais rappelée dans ma réponse à Berni Zacharie (120C58)
.... Oui, il y a là une comparaison avec nous: Nous appelons à se sauver une population qui, une fois de plus, veut bien être sauvée, mais qui ne veut pas en faire l'effort, qui voudrait que cela ne lui coûte rien.

MA REPONSE :
Mme SIMONE VEIL LE CONTREDIT TOTALEMENT
Je citerai simplement Mme Simone Veil, qui dans son livre "Une Vie" dit ceci : page 384
"Certains Français se plaisent à flétrir le passé de notre pays. Je n'ai jamais été de ceux-là. J'ai toujours dit, et je le répète ce soir solennellement, qu'il y a eu la France de Vichy, responsable de la déportation de soixante seize mille juifs, dont onze mille enfants, mais qu'il y a eu aussi tous les hommes, toutes les femmes, grâce auxquels les trois quarts des Juifs de notre pays ont échappé à la traque. Ailleurs, aux Pays-Bas, en Grèce, quatre vingts pour cents des Juifs ont été arrêtés et exterminés dans les camps.
Dans aucun pays occupé par les nazis, à l'exception du Danemark, il n'y a eu un élan de solidarité comparable à ce qui s'est passé chez nous.
Vous tous, les Justes de France auxquels nous rendons hommage aujourd'hui, vous illustrez l'honneur de notre pays qui, grâce à vous, a retrouvé le sens de la fraternité, de la justice et du courage. Voilà plus de 60 ans, vous n'avez pas hésité à mettre en péril la sécurité de vos proches, à risquer la prison et même la déportation. Pourquoi ? Pour qui ?? Pour des hommes, des femmes et des enfants que, le plus souvent, vous ne connaissiez même pas, qui ne vous étaient rien, seulement des hommes, des femmes et des enfants en danger.
Pour la plupart, vous étiez des Français "ordinaires". Citadins ou ruraux, athées ou croyants, jeunes ou vieux, riches ou pauvres, vous avez hébergé ces familles, apporté réconfort aux adultes, tendresse aux enfants. Vous avez agi avec votre coeur parce que les menaces qui pesaient sur eux vous étaient insupportables. Vous avez obéi sous le coup d'une exigence non écrite qui primait toutes les autres. Vous n'avez pas cherché les honneurs. Vous n'en n'êtes que plus dignes..."
Extrait du Discours du 18 Janvier 2007 de Mme Simone Veil, présidente de la fondation pour la mémoire de la Shoah à l'occasion de la cérémonie du Panthéon en hommage aux Juste de France
Tant que vous n'en serez à représenter que vous-mêmes, vous en serez à dire ou entretenir des erreurs, des mensonges, à vous tromper de but et de mettre des objectifs stupides et ridicules et insultants vis-à-vis de ceux qui bougent pour faire changer le monde et qui ne vous ont certainement pas attendu !!!!^
Affirmer catégoriquement que les gens (ces français) ne veulent faire aucun effort pour changer, est mentir et présupposer et préjuger d'eux.
Par contre en propageant de telles pensées néatives, on voit votre malhonnêteté par rapport à ce que Dieu dit à Arès, vous refusez les scandalisés, les non-croyants et en faites vos ennemis. Quelle erreur magistrale et quel manque d'amour. C'est cela qui vous fait rester sur place et pleurnicher sur votre sort. Les gens n'attendent pas qu'on leur impose un Dieu, fut-il arésien. Ils veulent des actes. Si vous démontrez, vivez que vous êtes ce que vous dites les gens iront à vous. mais si vous méprisez, rabaissez, les gens vous fuiront. c'est évident. Ne pas comprendre cela est aberrant !!!
Certaines gens qui composent ce monde, comprend tout à fait le refus d'un Dieu et pas vous ??? C'est contradictoire avec Arès.
Voilà ce que j'avais posté sur un autre forum :
http://www.temoignagechretien.fr/ARTICLES/Religion/Les-non-croyants-sont-gentils/Default-4-2500.xhtml
« Dans le monde de l’athéisme, des gens, qui ne veulent pas être évangélisés, sont réceptifs au discours sur Dieu », explique le P. Laurent Mazas, cheville ouvrière romaine du projet, qui précise que le projet ne se situe pas dans le champ de la Nouvelle évangélisation.
Cette phrase veut tout dire : les athées (évidemment pas tous mais une très grande partie d'entre eux) ne renient pas Dieu ou l'Evangile, mais la hiérarchie, les dogmes religieux (de toutes les religions du reste) et le faux dieu qu'elles en ont créé, ressemblant trop aux défauts de l'humain.
Dieu le savait en 74 ou 78 quand il est venu parler et il est venu réhabiliter ces gens non-croyants et même leur donner raison.
La première des croyances est de croire en l'Humain.

CROIRE EN DIEU N'EST-CE PAS CROIRE EN L'HOMME (hommes et femmes) ??

Nul doute que notre banderole dénote par rapport aux slogans "anti-capitalistes".
Les 2 banderoles, la vôtre PA et celle des Indignés disent la même choses : un monde FRATERNEL, plus du tout du dieu argent, que l'Homme soit mis au premier plan car c'est un Etre important !! Il n'y a aucune contradiction, ni dénotation !!!!! Ne pas comprendre cela est aberrant ! Il est important désormais de comprendre en profondeur et ne pas ramener tout à vous.

Certains sont en groupe, d’autres sont venus seuls et l'accueil positif qu'ils nous accordent va bien au-delà de nos espérances. Avant le départ et pendant le défilé, nombreux sont ceux qui nous félicitent et prennent des photos. Certains viennent spontanément discuter avec nous, et un manifestant défilera même à nos côtés
Vous voyez ces gens sont des gens d'amour, et vous donnent un bel exemple et prouve que vous vous êtiez trompés sur les gens qui bougent et qui manifestent. Voilà ce que vous croyiez hier sur les manifestants :
http://www.freesoulblog.net/jKB/jKBtv.html
En observant de ma fenêtre les manifestants d'octobre 2010 : Est-ce là le sublime rationalisme braillard et çà et là haineux, dont autrefois je fus partie prenante, qu'on oppose à mon "mensonger et risible" Surnaturel ? ...
..."Dans les revendications des grévistes (concernant les retraites) les hommes trouveront toujours des causes pour être "braillard et haineux" parce qu’aucune politique ne pourra satisfaire tout ce qu’ils demandent".
Les manifestants ne sont pas des sales égoîstes qui pensent qu'à leur tronche. Ils attendent si peu des politiques car ils savent que ceux-ci se moquent de ce qu'ils sont mais ils leur demandent qu'ils n'oublient pas que tous sommes des humains et non plus des bêtes de somme, des stupides à dominer ou contraindre, et qu'ils sachent que les manifestants veulent mettre l'humain en premier avant même le dieu argent et que ces manifestants pensent à ceux qui les suivent (ces générations futures).
Vous voyez que ces gens sont des gens d'amour, leur attitude à votre égard le prouve. J'espère que dans votre esprit il n'y avait pas de désir de conversion arésienne, ni un besoin d'adoration/d'adulation qui n'a pas lieu d'être et qui est contraire à la Loi d'Amour. Mais j'espère au contraire que rejoindre les Indignés était pour vous pour découvrir une fraternité diverse et cette fraternité comprend les croyants, les non-croyants, les scandalisés et les autres spirituels... Que les PA soient ENFIN conscients et PRENNENT CONSCIENCE de cela. Vous PA avez été acceptés par les Indignés pour ce que vous êtes (puisque vos idées inscrites sur un tissu le dénote n'est-ce pas ?) c'est cela la base même de l'amour. Et je pense aussi (tiens vous ne l'avez pas dit ou peut-être voulez-vous ne pas vous sentir trop mélangés ??) je pense aussi que vous avez été acceptés car ils ont été heureux que vous les souteniez. Vous les avez soutenu j'espère ?
Vous y avez été pour cela aussi j'espère ?? Vous les avez soutenus ??? pas pour aller convertir ou vous faire croire les meilleurs ???
Vouloir convertir est abject et fera tout échouer de toute façon. L'accueil qu'ils vous on réservé ne pouvait être que chaleureux : quand les gens veulent un monde changé, et surtout que l'on agit pour cela, alors on attire automatiquement ce que l'on est et j'espère que vous y êtes allé que dans ce sens-là ?? Le contraire fait fuir n'est-ce pas ? Et même si les gens viennent vers vous, cela ne veut pas dire conversion. Non, un peu d'humilité aussi !

Aux PA :
* Laissez les critiques mauvaises, et virulentes parfois envers le monde et les Français, au vestiaire

* Mettez-vous au même niveau que les autres pas un étage au-dessus -
http://www.freesoulblog.net/jKE/jKEtv.html - 17fév11 115C55
Citation de MP : "Il se trouve seulement que le Père nous a logés à un autre étage et nous échangeons avec les autres par-dessus la rampe de palier à palier, de haut en bas et de bas en haut non dans un esprit de supériorité/infériorité, mais simplement entre locataires de la même maison "monde".
Ma réponse : Le fameux "les yeux dans les yeux" tant prôné chez les PA, devient donc caduque ! Quoiqu'on peut regarder une personne droit dans les yeux et être pédant avec elle, voire mentir effrontément. Un vrai spirituel, sait s'adapter, se mettre au même niveau que la ou les personnes qu'il rencontre, n'est pas condescendant !

* Cherchez à comprendre en profondeur les gens, ne les catégorisez pas arbitrairement.

* Participez au changement du monde (les gens ne vous attendent pour changer ni ne veulent aucune conversion obligatoire), mais ne vous critiquent pour autant, la preuve ils vous acceptent dans leur action) et vous accomplirez ENFIN ce que Dieu demande.

Nous aurons droit à quatre interviews par deux télévisions étrangères, une radio locale et un journal local. Ce n'est pas si mal pour seulement deux manifestants parmi les 7 à 10.000 participants.
Merci à qui ?? Aux Indignés qui vont dans le même sens que vous, PA (même plus loin que vous car ils agissent, ils font l'effort d'action !!! Ils ont agi en 1er et vous les avez rejoint et non le contraire) et qui indirectement vous ont permis de vous faire connaître. Et grâce à eux que découvrez-vous sur vous-mêmes ?
- Vous dépassez votre peur du monde,
- Vous dépassez la peur de déplaire à un homme (MP)
- Vous dépassez la peur de déplaire à un groupe d'assemblée donc la peur d'être mal vus par vos confrères et consoeurs et donc le désir de briser cette épée de damoclès qui est peut-être toujours brandie pour que vous restiez dans le droit chemin.
Merci à qui ??? Aux indignés qui vous ont permis d'aller vers les gens (qui représentent le monde) et qui vous ont aidé quelque part. La vie est un apport réciproque, elle n'est jamais à sens unique (je dis cela au cas où vous tireriez la couverture à vous).

Alors ??? le monde, les Français, sont-ils aussi minables que votre maître (car de MP vous en avez fait un dieu, votre maître, qui passe même avant Dieu Lui-même) l'écrit sur le blog ????

Qui bouge, qui fait l'effort, qui vous encourage à agir ????? LE MONDE !!!!! LES GENS croyants, non-croyants, scandalisés, athées... Quelle leçon magnifique n'est-ce pas ???

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Jeu 8 Déc 2011 - 22:50

La violence n'est pas le fait des manifestants mais soit d'une poignée de gens qui ne savent s'exprimer autrement, soit par l'état lui-même qui demande aux policiers ou crs de bastonner les gens. L'état le plus souvent est contre le peuple car c'est lui qui a tout à perdre !!!
Dans toute manifestation importante, comme ici le G20, il y a toujours une poignée de gens pour s'exprimer violemment. Mais cela n'est pas le fait de ceux qui organisent les manifestations, car eux désirent la paix et un changement profond et le disent à leur façon aux politiciens dominants et décideurs de la vie des autres : une belle vision et croyance en l'Homme pour amener une autre façon de vivre.
Canada : Le maire de la ville, David Miller, a condamné les violences tout en soulignant qu'elles étaient le fait d'un "petit groupe de personnes venues à l'évidence avec l'intention de faire des dégâts et de commettre des actes de violence". "Ce sont des criminels qui sont venus à Toronto pour violer délibérément la loi", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.
Mais doit-on arrêter toute manifestation pour autant ??
L'insurgeance fait peur aux pouvoirs et ceux-ci demandent aux policiers de bastonner. C'est ce qui s'est passé en Angleterre. Le changement ne fait pas peur aux peuples mais aux dirigeants qui risquent de perdre toute crédibilité.

Paradoxe: même si la prudence est conseillée, ne pas avoir peur, crainte de dire qui on est et de quel mouvement on est (pour vous arésien).

Voir cette vidéo qui montre que l'état est contre le peuple. La police crée et suscite la violence, cela aussi Dieu le condamne dans la RA.

Deux semaines après les manifestations anti-G20 de Londres, le journal "The Guardian" a reçu de nombreuses images vidéo que semble indiquer clairement un usage excessif de la force ou de tactiques douteuses dencerclement dites de "kietling" de la police contre les manifestants et la presse.
La vidéo la plus connue a été envoyée par un gestionnaire de fonds vidéos de New York au début de la semaine dernière. elle nous montre Ian Tomlinson, qui tentait de rentrer tranquillement chez lui le soir de la première journée de protestation, le 1er avril, on voit nettement qu il est poussé trés violement au sol par un agent de police alors quil avait les mains dans les poches et aucune attitude violente contre la police.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  navy le Ven 9 Déc 2011 - 16:35

Citation:
Eh bien, ce ne pas mal ! Cela prouve qu'avec peu de moyens, une simple banderolle mise au bon moment, à la bonne place .....

Cela prouve que ceux qui vont dans le même sens, se rencontrent. Et conforte ce que dit Dieu à Arès : que les peuples entendront le délire des puissants (donc qu'ils bougeront) et qu'il faut une autre façon de vivre ensemble.
Les Indignés c'est tout cela. etc ...

sunny sunny trés bien ces 2 posts plein d'humour !


@ux PA
Citation:
Au regard des journalistes n'allons-nous pas passer pour une secte qui s'incruste dans la manif ?

Encore vous en êtes à avoir peur de passer pour une secte ??

Ils en sont encore là !!! la frilosité des PA m'a toujours étonné ....Je préfere ne pas dire ce que je pense d'eux Smile

En tout cas > La Mission ni la pénitence seule ne suffiront pas si elles ne sont pas accompagnés par l'insurgence. Ce qui manque chez les pélerins d'Arès, c'est la cohésion et l'insurgence.
Sans l'INSURGENCE les PA ne pourront pas beaucoup avancer.


Navy



navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  navy le Ven 9 Déc 2011 - 17:03

Je suis navré par la réponse trés frileuse et presque négative du frere Michel. alien

car vous passez votre temps à vous défendre frere Michel contre vos détracteurs et contradicteurs, sans vous rendre compte que ça nuit à votre cause.

Alors que votre message (le mien aussi même si je ne sais pas si la Révelation vient de Dieu ), que nous avons à apporter à l'humanité est trés simple et limpide, alors apportons le aussi d'une maniére simple et limpide sans trop se préocupper de vaincre ou convaincre nos contradicteurs.
Je m'étonne aussi que les freres n'aient pas voulu révéler aux journalistes le nom de leur mouvement "Les Pélerins d'Arès" ! c'est marrant.


Navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Dim 11 Déc 2011 - 23:30

navy a écrit:Alors que votre message , que nous avons à apporter à l'humanité est très simple et limpide
Navy
Vas-y, lance -toi dans une petite synthèse pour te faire comprendre.

(le mien aussi même si je ne sais pas si la Révélation vient de Dieu )
Effectivement, on peut considérer comme accessoire que l'auteur du Message soit Dieu.
Pour les sceptiques, il suffit de le mettre à l'épreuve par l'expérimentation ...
Si la Révélation ne vient pas de Dieu, elle vient de Michel Potay (il a déposé un copyright sur ce texte).
Mais, que l'on croit ou que l'on ne croit pas qu'elle vienne de Michel Potay, l'important est, est-ce que ce qu'il a écrit a du sens, de la cohérence. Si tu en doutes navy, expérimente, mets à l'épreuve ce texte.
Ton problème "je ne sais pas si la Révélation vient de Dieu" est un faux problème.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Lun 12 Déc 2011 - 12:35

Je m'étonne aussi que les freres n'aient pas voulu révéler aux journalistes le nom de leur mouvement "Les Pélerins d'Arès" !

Oui cela m'étonne aussi. Une occasion ratée de se faire connaître !!

Crever de peur ainsi cela prouve
- qu'ils leur faut la permission pour tout,
- que l'habitude de fréquenter le monde leur est inconnu,
- que le fait de voir que le monde bouge les stupéfait mais cela leur permet d'en tirer profit et avantage (Attention de ne pas tirer la couverture à soi par la suite).


Mais c'est leur première sortie officielle si j'ose dire, qui plus est, en cachette de leur maman ainsi que de toute la famille. Pour ne pas se faire gronder par aucun, surtout par maman à qui ils ont raconté quand même leur aventure merveilleuse, ils se justifient en disant qu'ils représentaient eux-mêmes.

La 1er sortie de bébé qu'ils ont raconté à maman. Et maman les a rassuré (elle aurait aussi passé un bon moment avec les râleurs) et évidemment comme à l'accoutumé a montré son insatisfaction en ironisant, mais il faut le dire à juste titre ici (ce n'était pas la prise de la Bastille !) :

Maman a répondu (en leur spécifiant tout de même quel est le bon et droit chemin à suivre):
Puisque vous avez manifesté en gardant vos foi, espérance et personnalité arésiennes, avec une banderole qui n'insultait personne, vous n'avez fait, au fond, que transporter votre mission spirituelle du trottoir où circulaient les passants à la chaussée sur laquelle circulaient des manifestants. C'était un terrain de mission comme un autre; vous avez simplement adapté. Et puis c'était sympa... Moi aussi j'aime les bons moment sympas avec des frères humains qui poussent quelques protestations... Ce n'était quand même pas la prise de la Bastille !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  pat le Lun 12 Déc 2011 - 15:11

La dérision n'est pas non plus la meilleure réponse, surtout que tout le monde sait que ce n'est pas facile de se joindre à des mouvements dont la priorité n'est pas la vie spirituelle.
Se positionner clairement suscite parfois des phénomènes de rejet difficile à vivre.

D'autre part tout le monde n'est pas à l'aise dans des mouvements de foule. Pour ma part je ne dénigre pas ces deux personnes qui ont eu le courage de n'être que deux dans un mouvement qui n'était pas le leur.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Lun 12 Déc 2011 - 15:28

Pour ma part je ne dénigre pas ces deux personnes
Je ne dénigre pas. Je constate que, comme les enfants qui ont peur d'être grondés en osant faire ce qui n'est pas recommandé, ils ont la même attitude. Je constate qu'ils en sont là en me moquant gentiment et clairement.

surtout que tout le monde sait que ce n'est pas facile de se joindre à des mouvements dont la priorité n'est pas la vie spirituelle.
Mais s'insurger, manifester contre le dieu argent, c'est désirer mettre l'Homme à la première place. Donc c'est une forme de spiritualité. La spiritualité n'appelle pas automatiquement à croire en Dieu. Croire en l'Homme et l'aider dans ses actions qui vont dans ce sens (mettre Dieu à la 1er place puisque l'Homme est un Dieu en devenir) est une attitude toute spirituelle.

D'autre part tout le monde n'est pas à l'aise dans des mouvements de foule. Pour ma part je ne dénigre pas ces deux personnes qui ont eu le courage de n'être que deux dans un mouvement qui n'était pas le leur.
On peut ne pas être à l'aise dans les mouvement de foule. Oui mais les gens les ont accepté, et même accueilli je dirais, ils le relatent eux-mêmes.
De plus ils ont eu certes le courage d'aller au-delà de ce qui est accepté ou refusé dans leur mouvement et c'est très bien.

Un mouvement de foule qui n'était pas le leur --- Oui mais qu'ils ont fait sien, dont ils se sont servis.
Malgré tout ils n'y sont pas allés pour aider ou soutenir mais pour se faire connaître et, comme ils se cachaient derrière une banderole, n'ont rien fait connaître du tout c'est dommage.

Participer ou s'intégrer ils ne l'ont pas fait dans n'importe quel mouvement. Celui dans lequel ils se sont intégrés réhabilite l'Homme tout de même, un mouvement qui ne veut plus du dieu argent mais remettre l'argent à sa vraie place (un moyen et non un but) et l'Homme aussi à sa vraie place. On ne peut tirer une gloire de leur intégration mais noter seulement qu'ils ont OSE écouter leur coeur et ne plus attendre un avis favorable des uns et des autres de leur mouvement à eux.

Donc leur crainte n'était pas justifiée même s'ils ont intégré ce mouvement QUE pour essayer de se faire connaître. Mais ils ont eu peur de dire qu'ils sont pèlerins d'arès et c'est désolant !! Parce que les médias ne les aurait pas salis. Au pire ils n'auraient pas parlé d'eux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Lun 12 Déc 2011 - 16:07

des mouvements dont la priorité n'est pas la vie spirituelle.

mais tout est spirituel Pat.
Chaque fois que tu fais un choix, c'est spirituel, car c'est "toi-même" qui le décide. La vie se décline dans différents espaces, familial, social, politique, religieux ...
Je ne vois pas pourquoi "la vie spirituelle" m'interdirait des choix politiques, culturels, ...

Je n'arrive pas à comprendre cette position chez les PA de parler de "vie spirituelle", comme si elle était quasiment étrangère au monde, un peu comme s'ils étaient dans le monde mais pas dans le monde.
Dans le genre nous avons les moines, et les nonnes, qui sont du monde, mais pas dans le monde. Et à se retirer du monde et ne pas en être "acteurs", ils sont devenus des parasites sociaux.
La vie spirituelle, on ne peut pas la mettre sous une cloche à fromages !

Je suis assez d'accord avec Assunta. Je trouve plus approprié de parler d'attitude spirituelle. Parce que tu as une "éthique" tu agis de telle façon.
La vie spirituelle étant la somme des nos attitudes spirituelles. En espérant qu'elles soient un peu cohérentes entre elles, on peut parler de "ligne spirituelle, ou de "direction spirituelle".

Je n'ai rien à redire sur l'action de ces deux personnes. Ils avaient envie de le faire, ils l'ont fait. Et tant mieux que cette expérience se soit bien passée.
Chaque chose ne doit pas être décidée collectivement ... ou alors cela me paraît complétement ahurissant !

T'as envie de faire, fais ! (on imaginera nécessairement par hypothèse que l'action nous paraît bonne. Comme exprimer par exemple de la solidarité envers ceci ou cela).
En option, en parler. Si cela intéresse d'autres personnes, faites ensemble.
(car pour certaines choses, on peut préférer éventuellement le faire seul, et tout n'est pas du ressort d'une action collective).

La vie spirituelle n'est pas l'application du programme d'un parti ou d'un mouvement (enfin pour moi). Je verrais ça comme la rencontre d'un état d'esprit avec le monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  pat le Lun 12 Déc 2011 - 21:09

De notre point de vu, tout est spirituel, sans doute !
Et encore....

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Mar 13 Déc 2011 - 0:02

pat a écrit:De notre point de vu, tout est spirituel, sans doute !
Et encore....
Et si ... la question était simplement le rapport de l'individu au collectif ? une grande question d'équilibre ...
Qu'est-ce qui relève du collectif, qu'est-ce qui relève de soi-même ?
Si le collectif prend le dessus, on tombe dans l'uniformisation. C'est le propre de l’humanisme de ne pas accepter ce qui sépare liberté et égalité, l'élimination des diversités. Le conformisme ne pourrait avoir cours dans la vie spirituelle, à mon idée.

Ce que je constate, c'est quels que furent les mouvements (politiques ou religieux), chacun a ses "crédos", qui ne sont ni plus ni moins que des formes d'allégeance, à une entité collective pour moi complétement imaginaire, souvent appelée "corps" social ou mystique.
Je ne crois pas un atome de cette proposition, parce que je ne crois pas en ce genre d'entité, qui, à mon sens appartient à l'imaginaire, et non au "réel"..

Je n'adhère pas du tout aux écrits de Paul 1 Corinthiens 12/ 12-28 ICI (mis du reste à l'écart par l'évangile d'Arès comme paroles d'hommes), ce qui n'empêcha pas le frère Michel de s'y référer dans son "Et ce que tu auras écrit" 1989 - Conscience collective et prophète, page 184:
"L'apôtre Paul, dans son épître (1 Corinthien 12) utilisa une image appropriée, celle du corps et des organes. laissons de côté la théologie que l'Eglise a échafaudée sur la parabole de Paul; retenons seulement la comparaison simple et prosaïque qu'elle contient. Tous les organes, malgré leur nombre, leur diversité, leurs fonctions différentes - l’œil, le foie, le doigt et le pied - sont nécessaires à la vie du corps. Chaque organe est créateur du corps. Dans la parabole de Paul le corps est Jésus, le Christ, autrement dit le prophète. Si les organes faillissent, en se rendant indépendants du corps, celui-ci faiblit. Alors, le prophète - la parole de Dieu en somme - est sans force."
Le frère Michel lit dans Paul une parabole, je ne lis rien d'un récit allégorique qui déboucherait sur un enseignement (moral), je lis "une métaphore" car cette entité ("corps") est (pour moi) très "conceptuelle".
L'image est très classiquement reprise par 36 fraternités de toutes sortes, dans la politique, dans la franc-maçonnerie et ailleurs. Cette métaphore a surtout servi la culture du "chef" en justifiant une élite (la tête), religieuse, royale, oligarchique, ...

Non le corps ne peut pas être le Christ, pas plus que l'humanité n'est Dieu, car cela reviendrait à avoir une conception restreinte de Dieu.

Non, non, l'un n'est pas l'organe ceci ou cela, et l'autre la tête (pensante) ou l'os, le sang, l'orteil ou l'oreille ...
"L’Église, corps du Christ", un reliquat de culture paulinienne ?
Dans le même genre d'image (beaucoup plus mystique), Sainte Mère l’Église, le vagin cosmique* (allusion aux entrées "suggestives" très travaillées des cathédrales, allégories symboliques voulues paraît-il, allusion au côté "matriciel" de l’Église ...) Rolling Eyes
* je ne revendique pas la métaphore, je l'ai lue un jour, mais je ne sais plus où ...

"La cité", concept universel, est pour moi, la seule vision acceptable de ce qu'on appellerait "corps social". Les sociétés religieuses ont toujours été des sous-catégories non représentatives. Si chaque religion portait dans ses valeurs une dimension d'universalité, cette dimension était à démontrer par l'exemplarité en premier lieu dans la "cité", et non aux quatre coins du monde.
D'où la valeur symbolique de Jérusalem, ce gros village, cette cité ghettoisée qui n'en est encore qu'au stade du communautarisme.

Si le collectif domine, un mouvement crée une religion ou un parti. Ce n'est pas le but je crois de la révélation d'Arès. (mais je ne prétends pas avoir tout compris, loin de là)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  pat le Mar 13 Déc 2011 - 22:22

Je suis désolé, je ne peux répondre car je ne comprends pas ce que tu veux dire

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Jeu 15 Déc 2011 - 1:13

j'avoue que je ne te comprends pas bien non plus:
des mouvements dont la priorité n'est pas la vie spirituelle.

Il m'a semblé que le fil du sujet était 2 personnes qui avaient fait une action ... et qui hésitent à la faire, et après coup se demandent s'ils ont bien fait de la faire.
Puisque la balance a penché dans un sens, l'hésitation disparaît.
S'ils jugeaient pertinent de la faire, fallait le faire. je ne vois pas où est le problème ?
Je ne comprends pas le sujet de navy et où il veut en venir ...
Fallait-il "débattre" Wink sur la pertinence du message de la banderole dans la manif anti-G20 ?

Agir ne demande pas systématiquement d'agir collectivement (à mon idée), même si l'on a des affinités avec un mouvement quel qu'il soit. On peut du reste avoir des affinités avec différents mouvements, il ne faut pas l'oublier.

C'est pour cela que j'en étais venu à cette question du rapport de l'individu au collectif ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  pat le Jeu 15 Déc 2011 - 22:49

Se joindre à un mouvement anti G20, n'est pas se joindre à un mouvement dont la vocation première est la vie spirituelle, c'est tout ce que je voulais dire.
En ce sens ils me paraissent courageux car ils s'exposaient à ce qu'on les accuse de faire feu de tout bois pour faire connaitre leur mouvement. Ce qui est assez mal vu, en général.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Ven 16 Déc 2011 - 17:23

Se joindre à un mouvement anti G20, n'est pas se joindre à un mouvement dont la vocation première est la vie spirituelle

C'est QUOI LA VIE SPIRITUELLE ????
N'est-ce pas vouloir un autre monde, une autre façon de vivre, vouloir le meilleur pour tout Homme, que personne ne meure plus de faim, que tous aient droit à l'éducation, à la nourriture, à un toit, puisse choisir LIBREMENT SA VIE, que ses choix se fassent en conscience, n'est-ce pas aussi libérer ce monde des injustices criantes, parler aussi pour les sans-voix (tous ces gens tellement au ras des paquerettes qu'on les oublie littéralement parce qu'ils ne peuvent s'exprimer), etc, etc, etc...
N'est-ce pas cela aimer son prochain comme soi-même ?? (donc importance de savoir qui ont est, quel sens on donne à sa vie et agir consciemment et être responsable totalement de nos pensées et actes donc choix de vie).

Un vrai spirituel, ici arésien, sait voir ce que son frère humain fait, en comprend tout le sens et alors lui apporte son aide, même rien qu'en participant avec sa propre pancarte. Et cela sans arrière pensée : que celui qu'il décide d'aider, qu'il soit manifestant ou pas, soit croyant ou pas, soit dans la même croyance que lui ou pas !!! Sans chercher à convertir qui que ce soit !!
Un vrai spirituel, ici arésien, assume totalement ses actes, sans dire que c'est la faute des autres s'il ne sait pas maîtriser sa peur !!

Si le spirituel, arésien ou pas, dépasse sa peur, les gens/médias en face dépasseront aussi les préjugés qu'il a à son égard.
Si le spirituel, arésien ou pas, ne dépasse pas sa peur, il entretient alors à l'extérieur de lui, sans le savoir, les préjugés que l'extérieur porte sur lui et il entretient lui-même ses propres préjugés face à l'extérieur.

QUI SONT LES ANTI-G20 ???
Voici un diaporama des affiches des anti-G20
http://www.20minutes.fr/economie/diaporama-1876-photo-692628-slogans-anti-g20
Ils parlent de solidarité, de changer le système sans que la planète ait à en souffrir, de redistribution des richesse pour effacer toute inégalité (sociale, financière...), du respect de l'alimentation donc de la nourriture que l'on ingurgite, de libérer les peuples des marchés financiers, de considérer les paysans avant la finance, demandent aux banquiers de se prendre en charge tout seuls et de ne pas imputer cette crise au peuple, proposent de taxer la finance pour une juste répartition des richesses..... (voir diaporama lien ci-haut)

Comment changer un monde si personne ne parle, n'ose s'exprimer (de la façon qu'il souhaite, manif compris) sur ce qui ne va pas ??? Et proposer des solutions, car beaucoup ont des solutions mais seuls une poignée d'homme qui eux ont tout à perdre, proposent leurs seules solutions !!!

Les manifestants/activistes du G20 tendent leur pancarte pour proposer des solutions. Ce ne sont pas de simples braillards et des anti-spiritualités en puissance. Au contraire je pense qu'ils attendent que beaucoup se joigent à eux, des gens qui veulent un autre système (équivalent à "la vérité c'est que le monde doit changer") et veulent une solidarité en ensemble quel que soit le mouvement dont chacun appartient. Ils ne cherchent aucun conflit avec ceux qui les rejoignent avec leur propre pancarte/croyance/mouvement. Ils ne cherchent nullement à convaincre mais disent à ceux qui les rejoignent "agissons ensemble pour changer le monde".

En ce sens ils me paraissent courageux car ils s'exposaient à ce qu'on les accuse de faire feu de tout bois pour faire connaitre leur mouvement.
Vraiment ??? ! Les gens qui bougent pour le G20 va dans le même sens que ce que demande Dieu à Arès. Mais certainement qu'ils n'attendent pas à être convertis en aucune façon. Et j'espère que ces PA - courageux que par leur désobéissance envers les assemblées et MP - n'y ont pas été dans ce sens !! Ce qui est dommage c'est qu'ils n'ont pas compris qu'ils étaient acceptés et acceptés pour ce qu'ils sont. Quand on agit en ensemble, en solidarité avec différents groupes et mouvement, tous les mouvements ALLANT DANS LE MEME SENS sont acceptés, qu'elle que soient leur croyance ou non-croyance. Cela est une vérité.

Après qu'ils aient eu peur des médias et de leur dire qui ils sont, n'est pas à être imputé aux "activistes" du G20, nullement !!! (Plutôt qu'activistes - mots que les gouvernements et médias essaient de rendre négatifs - je préfère acteurs/responsables puisqu'ils proposent/demandent d'autres solutions que celle en cours).
Cela veut bien dire que les PA n'ont pas dépassé des peurs. Et c'est leur problème à eux, leur problème propre, pas la cause du monde et des "activistes" du G20.
Mais c'est un début, s'associer à des actions d'ensemble peut faire peur, surtout à ceux qui dénigrent le monde et le voient négativement !!


A contrario, lorsqu'on veut être connu, il faut accepter aussi que des médias (car ce sont souvent les médias qui se renseignent) pensent secte au début. Mais ici aussi il ne faut pas avoir peur. Si le Mouvement Humaniste* s'était arrêté à cela, il ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui. Et malheureusement, encore, pour faire bouger les choses, parfois on est sali. Mais cela doit être accepté. Le mot secte n'est pas non plus terrible. Il peut freiner mais n'empêche rien, car les gens regardent les actes aussi et surtout.... et les médias aussi (car même s'ils critiquent ils se renseignent).

Les médias - je l'ai vu lorsqu'on a lancé la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-Violence - regardent sur internet ce que fait, ici le MH. Car derrière les insultes mine de rien ils se renseignent. Si les PA n'ont pas d'activité (outre prier et missionner les gens), les médias ne s'intéresseront pas à eux. Des activités ce peut être comme ces 2 PA ont fait, aider ses frères spoliés par l'intermédaire de manifestants (autres Frères) qui vont dans le même sens qu'eux. En agissant ils se feront accepter tout du moins connaître. C'est primordial !!

* Je dois ajouter que le Mouvement Humaniste (et c'est tout à leur honneur) n'a jamais sali les mouvements ou les gens qui les insultaient comme le font les PA qui d'ailleurs s'en prennent aux gens sans savoir qui ils sont et ce qu'ils font/proposent, notamment ceux qui ne prononcent pas le Nom de Dieu. C'est pour cela que les PA se sentent mal aujourd'hui parce qu'ils voient une réalité différente de ce qu'ils croyaient).

----------------------

"tu aideras le spolié contre le spoliateur"
E/28/10
Parce qu’ils ne l’ont pas fait, s’attribuant Ma Force et détournant la piété vers leurs œuvres fausses, tu établiras la vraie piété de Mon Peuple, tu enseigneras la Vérité, tu aimeras Mon Peuple, tu aideras l’opprimé contre l’oppresseur, le spolié contre le spoliateur ; avec tes frères des steppes, ceux qui ne prononcent pas Mon Nom, tu établiras l’équité.


Taxe Robin des bois
http://www.taxerobindesbois.org/latest/robin-des-bois-et-sa-bande-d-barque-paris
Le mouvement Taxe Robin des Bois, ce sont déjà des centaines de milliers de personnes à travers le monde et plus de 200 organisations. Des militants, des économistes, des hommes et femmes politiques, des écrivains, des sportifs, des célébrités mais surtout des citoyens et citoyennes qui veulent que la finance se mette au service de l’humanité et non l’inverse !

Oxfam France
http://www.oxfamfrance.org/-Qui-sommes-nous-
Oxfam France est une association de solidarité internationale qui a pour objectif de construire avec chaque citoyen un monde plus juste, où les droits humains fondamentaux sont respectés. Elle est le membre français de la confédération internationale Oxfam, composée de 15 organisations de solidarité internationale qui travaillent ensemble dans 98 pays, en collaboration avec des partenaires et des alliés dans le monde entier, pour trouver des solutions durables à la pauvreté, les injustices et les inégalités.

Action contre la Faim
http://www.g20gfaim.com/acf_et_le_g20
Action contre la Faim et 4 ONG (Care, Helen Keller, Oxfam, World Vision) travaillant dans le domaine de la nutrition ont créé la coalition FeedinG20 et ont remis aux décideurs du G20 un positionnement commun et des requêtes concrètes en matière de sécurité alimentaire et nutrition.

etc... etc...

Tous veulent un monde humain, solidaire et fraternel (la fraternité c'est vouloir partager, ce que démontrent tous les militants/manifestants) et mettre l'humain à la 1er place.


Dernière édition par Assunta le Ven 16 Déc 2011 - 18:34, édité 7 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  navy le Ven 16 Déc 2011 - 17:50

Pat a écrit:Se joindre à un mouvement anti G20, n'est pas se joindre à un mouvement dont la vocation première est la vie spirituelle, c'est tout ce que je voulais dire.
En ce sens ils me paraissent courageux car ils s'exposaient à ce qu'on les accuse de faire feu de tout bois pour faire connaitre leur mouvement. Ce qui est assez mal vu, en général.

je suis pas d'accord avec toi Pat ...... tu dis " s'exposaient à ce qu'on les accuse de faire feu de tout bois pour faire connaitre leur mouvement" .... si on s'arretait à ce genre de considération on ne ferait plus rien !!!!

Je suis plutôt d'accord avec Assunta.
sauf que le terme de "vrai spirituel" me fait un peu marrer Smile
le terme de "spirituel" est un language qu'on a içi entre-nous, ( mis à la mode içi par Pat Smile)mais dans la vie courante je ne l'utilise jamais.


navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Ven 16 Déc 2011 - 18:07

sauf que le terme de "vrai spirituel" me fait un peu marrer
Je te comprend Navy; lE Terme spirituel englobe pour moi les croyants et non-croyants qui se changent en eux-mêmes et agissent pour le changement du monde (par la mission pour certains sous d'autres formes pour d'autres).
Je dis "Vrai spirituel" car souvent les gens qui croient en Dieu (et notamment les PA) se croient seuls spirituels, ce qui est une offense totale pour tous ceux qui se changent, agissent, sans prononcer le Nom de Dieu !!!!
Donc par ce terme "Vrai spirituel" je tiens à signifier qu'on n'a pas à dénigrer qui que ce soit sous prétexte qu'on pense pas et n'agit pas comme lui.

Il n'y a pas évidemment de vrai ou faux spirituels, il y a des spirituels tout court.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Lun 19 Déc 2011 - 2:31

pat a écrit:Se joindre à un mouvement anti G20, n'est pas se joindre à un mouvement dont la vocation première est la vie spirituelle, c'est tout ce que je voulais dire.
En ce sens ils me paraissent courageux car ils s'exposaient à ce qu'on les accuse de faire feu de tout bois pour faire connaitre leur mouvement. Ce qui est assez mal vu, en général.

Il n'y a pas à ma connaissance de "mouvement" spécifique "anti-G20" (au sens d'un collectif organisé, structuré, fédérant) . C'est un ensemble de "collectifs", d'individus dont des élus politiques qui se retrouvent à manifester, démocratiquement sur (ou contre) un même sujet.

Je ne vois de mal à cela, c'est non seulement démocratique mais très sain de s'exprimer.

Manifester ne veut rien dire d'autre que s'exprimer, extérioriser un désaccord sur un sujet.

Une manifestation peut être individuelle, comme elle peut être collective. Je pense que cela peut faire partie de la vie spirituelle de manifester son désaccord, sa désapprobation. Nous ramenons cette expression trop souvent à un sujet politique, peut-être pour des raisons culturelles, propres à la France, ou à 'Europe, alors que cela se fait "parfois" sur des questions touchant au "religieux".

J'ai eu l'occasion de voir cela au Mexique, en plein centre de Mexico, à moins de 50 mètres de la cathédrale. Quelques affiches posées à même la rue, par deux personnes.


Cette manifestation est pacifique et attachée au droit
articles 6° et 9° de la Constitution
Nous ne sommes pas contre la religion
Nous sommes contre le clergé comme institution
à cause des corrompus et des pédérastes

Jésus avait une couronne d'épines ..........Le pape porte une tiare d'or
Jésus lavait les pieds de ses disciples ......Le pape embrasse ceux des rois
Jésus payait l'impôt ...............................Le pape le touche
Jésus aimait les enfants .........................Le pape protège celui qui viole
Jésus était pauvre .................................Le pape a amassé une fortune
Jésus s'appuyait sur un bâton en bois ......Le pape sur une canne en or
Jésus prêchait la paix .............................Le pape bénit les dictateurs et la guerre

Un clergé corrompu
Ils vendent le baptême quand tu nais.
Ils vendent au pécheur l'indulgence inutile.
Ils vendent à ceux qui s'aiment le droit de se marier.
Ils vendent au moribond le droit d'agoniser.
Ils vendent au défunt la messe funéraire.
Ils vendent aux parents le requiem d'anniversaire.
Ils vendent des prières, des messes et communions.
Pour le clergé rien n'est sacré tout est commercial.
Rien dans l'église n'est fait sans payer :
On paie pour s'asseoir, pour avoir la trouille (chier) et pour prier
Ils ont fait de l'autel une banque

Relique du Saint Patron des violeurs
Le mexique toujours un pote / ou un âne
(wey double sens : jeu de mots)
Jusqu'à la mort, il te soutire de l'argent

Ces deux personnes, j'ai eu l'occasion de leur parler un peu. Lui, Andrès Contreras est prêtre (il n'a plus de paroisse). Elle, Julia Klug, elle a été violée par le prêtre de son village quand elle avait neuf ans. Elle poursuit son combat contre les pédérastes dans l’Église, qui sont à peu près tous protégés par leur hiérarchie. Elle a reçue bien sûr des tas de menaces, et même "qu'elle paierait là où ça lui fera très mal" ... 3 jours après avoir reçu ces menaces, son fils est mort dans des conditions très suspectes.
Elle en reçoit encore ...
JULIA KLUG DÉNONCE UNE NOUVELLE MENACE DE LA PART D'UN CLERGÉ
http://www.youtube.com/watch?v=NqdbaV3eUV0&feature=related (vidéo en espagnol)

Elle n'en démord pas, elle continue son combat et a avec elle la sympathie des mexicains. Ils manifestent régulièrement là, et la police ne les embête même pas. J'ai même vu deux femmes policières embrasser cette dame et discuter avec elle, fort chaleureusement (apparemment, j'observais).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Mar 20 Déc 2011 - 13:06

Assunta a écrit:Terme spirituel englobe pour moi les croyants et non-croyants qui se changent en eux-mêmes et agissent pour le changement du monde (par la mission pour certains sous d'autres formes pour d'autres).
Je dis "Vrai spirituel" car souvent les gens qui croient en Dieu (et notamment les PA) se croient seuls spirituels, ce qui est une offense totale pour tous ceux qui se changent, agissent, sans prononcer le Nom de Dieu !!!!
Donc par ce terme "Vrai spirituel" je tiens à signifier qu'on n'a pas à dénigrer qui que ce soit sous prétexte qu'on pense pas et n'agit pas comme lui.

Il n'y a pas évidemment de vrai ou faux spirituels, il y a des spirituels tout court.
C'est effectivement un problème ...
En rattachant le terme "spirituel" à Dieu on le rend quasiment synonyme de "religieux".

Le monde ne se partage pas entre croyants et non-croyants , mais entre "théistes" et "non-théistes", pour la simple raison que l'existence de Dieu n'est pas démontrable. Et donc, une option ne saurait prévaloir sur l'autre. Dans le cas des théistes, cette option répond à une conviction intime, ce qui est beaucoup pour eux, mais rien pour l'autre.
Plus le temps passe, plus je trouve nécessaire (personnellement) de m'affirmer dans le versant non-théiste et comme une nécessité de rabattre un peu le caquet des "croyants", car Dieu, Christ ou Père ne sont pas des arguments. Les croyants ne se rendent parfois pas compte qu'ils peuvent être vraiment saoulants à nous jeter du Dieu, Christ , Père ...
Ce n'est pas de Dieu, Christ , Père ... qu'il faut parler, mais de l'intelligence du texte.
Les Livres, y compris la révélation d'Arès, peuvent être lus et vécus d'une manière philosophique. Pas besoin de croire en Dieu pour saisir l'intelligence de certains textes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  pat le Mar 20 Déc 2011 - 21:12

Njama a dit
: Les Livres, y compris la révélation d'Arès, peuvent être lus et vécus d'une manière philosophique.
On peut toujours, mais les Livres saints ne sont pas des essais philosophiques. Ce sont des Paroles créatrices, vivantes qui établissent un contact.
Les assimiler à de la philosophie, c'est les réduire à un exercice rationnel de la pensée.
Or la Parole devrait conduire à une vrai construction du divin en soi. Lorsque l'on ne croit pas au divin, cette dimension très particulière ne peut être construite.
Que certains humanistes incroyants soient de fait plus proches du plan divin que certains croyants, c'est ce dont il ne faut pas douter, mais un humaniste croyant aura, en principe, une autre perspective qu'un humaniste non croyant.
Il y a un rapport à Dieu que le croyant peut mettre en place et qui sera toujours de l'ordre de l'inconnu pour le non croyant.
On ne peut pas dire que c'est la même chose même si cela n'implique aucune supériorité des uns ou des autres.
Ceci dit bien sur qu'on peut lire l'Evangile,(difficilement le Coran) ou la Révélation d'Arès sous un angle philosophique, mais je ne pense pas que Dieu soit venu dans cette perspective.


Pas besoin de croire en Dieu pour saisir l'intelligence de certains textes.


Certes, je le redis.
Mais la Parole de Dieu nous porte ailleurs. Pas besoin d'être bricoleur pour lire et comprendre du plus gros, un manuel de mécanique. Il faut cependant avouer que ce serait mieux de l'être.

Le danger d'une telle position, c'est de lire la Parole de Dieu comme un humaniste et non pas en relation avec le mystère de notre Image et Ressemblance. Nous ne devrions pas vivre la même vie suivant que nous sommes un humaniste croyant ou un humaniste athée, même si encore une fois les uns et les autres peuvent, avec le même succès, construire ensemble un monde de fraternité.
Le croyant développe une relation unique qui vient s'ajouter à son expérience d'humaniste.
C'est ainsi que je vois les choses et c'est peut-être pour cela que nous n'avons pas tout à fait le même point de vu suivant que nous parlons de la vie spirituelle d'un croyant ou d'un athée.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Mer 21 Déc 2011 - 2:45

Il y a surement autant de façons de vivre la Parole que d'individus, à chaque lecteur sa lecture. On ne lit pas pour les autres (sauf dans certains rites ou certaines circonstances), on lit pour soi-même, on se nourrit spirituellement d'une lecture, même si ce n'est pas un livre "sacré".

Ce sont des Paroles créatrices, vivantes qui établissent un contact.
Les Textes sacrés n'ont pas le monopole de cette vertu.
Disons que, pour la Parole, ces Textes de la Bible, du Coran, de la Révélation d'Arès, et d'autres, compte-tenu de l'Émetteur (Céleste), on peut prêter au texte d'être d'une excellente qualité, en justesse, en sagesse, en conseils, ... d'autant plus que ces Textes ont vocation d'être "populaires".

J'essaie d'être pragmatique, je me dis que leur raison essentielle est de nous guider, et, dans ce sens que je privilégie une approche philosophique (choix personnel). Je n'ai personnellement aucune relation mystique avec ces Textes (vénération, ou autre ...), mais je comprends que l'on puisse en avoir une. Ce que je comprends moins, c'est de se prévaloir de cette relation intime (incompréhensible pour l'autre) pour en livrer une interprétation ou appuyer une argumentation.

Même si l'on admet (ou croit) que cette Parole vient de Dieu, j'avoue que je m'attache avant tout au sens qu'elle a, à ce qu'elle dit, à sa substance. Quelque part, ces Livres, je les prends un peu pour des "manuels", très théoriques, comme tous les manuels, car après il faut passer à la pratique, ce qui est une autre paire de manches. Ces Livres ne sont pas des solutions toutes faites clés-en main, les paroles qu'ils contiennent appellent réflexions, co-créations, ...
J'aimerais assez démythifier "Dieu" de la Parole de Dieu, c'est à dire la débarrasser de ce personnage, cette entité abstraite, et de ses aspects mythiques qui voilent la réalité sous-jacente qui me paraît plus importante, et qui est: Mais que nous dit-Il ? Que nous raconte-Il ? Que nous enseigne-t-Il ? Comment nous voit-Il ? ...

C'est un peu passer du "Dieu L'a dit" (point), à "Ce Qu'Il a dit" ... doit correspondre (à priori, mais à vérifier) à quelque chose en moi-même, en l'homme, en nous.

J'avais cité (sur un autre forum) une lecture qui s'appelle "La Brise au clair de lune". Ce roman est à la fois l'un des plus anciens et des plus célèbres de la Chine. Il aurait été écrit sous la dynastie Yuann (1277-1348) ... mais rien n'est sûr !
Soulié de Morant qui en fait pour la première fois une traduction en français en 1925 écrit dans son introduction:
L'auteur est connu seulement sous le pseudonyme de Ming-tsiao tchong-jenn qui signifie littéralement "l’intermédiaire de la Doctrine Céleste"; et aussi, par une allusion connue, "le fils non titré d'un prince". On ignore tout de lui. Aucune autre œuvre n'est signée du même pseudonyme.

Ce fait n'est pas isolé. Les œuvres autonymes sont rares en Chine. C'est que les chinois, pourtant passionnés antiquaires, se sont rarement intéressés, dans une œuvre littéraire, à ce que n'était pas l’œuvre elle-même. Peu importe l'auteur : beaucoup d'ouvrages ne sont même pas signés. Peu leur importe l'époque : le nom de la dynastie leur suffit.

Les belles-lettres, là-bas, doivent briller, par elles-mêmes d'une splendeur éternelle, sans s'aider de ce respect que le passé toujours inspire, sans s'orner faussement de la gloire acquise par l'auteur lui-même. La vraie beauté, ainsi, se dégage, et n'entraîne rien avec elle. Les œuvres médiocres tombent et disparaissent. Ajoutons que, jusqu'en 1914, il n'y avait ni droits d'auteur, ni droits d'éditeur.
En général, quel que soit le livre, on ne fait pas l'apologie de l'auteur, ce que l'on exalte c'est le texte, son sens, sa portée, sa poésie, son universalité, son intelligence, sa sensualité ... Dieu ne nous communique pas un Livre pour qu'on fasse Sa Gloire ou des compliments hyperboliques sur Lui-Même, d'autant plus sujets à caution que même un "prophète" ne sait pas trop quoi en dire.

Finalement que Jésus ou un autre l'ait dit, est-ce si important que ce fut Jésus ou un autre, ou est-il plus important de comprendre ce qu'a dit l'un ou l'autre ?
Après tout, je ne connais pas plus Jésus que Dieu ou Mahomet.
Finalement l'auteur je m'en fous un peu ..., c'est le message qui compte (me semble-t-il). C'est ce versant qui m'attire. Mes méditations s'orientent de plus en plus dans ce sens, que l'on peut éventuellement qualifier d'approche athée, bien qu'elle ne le soit pas complétement. Une approche "textuelle" me paraît très possible. La Parole n'implique pas forcément une dimension mystique, ou "la foi" (terme on ne peut plus nébuleux et fumeux), qui souvent fausse le sens des mots, parfois le jugement ... d'où peut-être toutes les dérives théologiques que les Textes plus anciens ont connues (?).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  pat le Mer 21 Déc 2011 - 12:16

La Parole de Dieu peut avoir toutes les qualités littéraires, philosophiques d'un texte normal et en présenter les mêmes intérêts.

La Parole de Dieu n'a pas non plus le monopole de l'enseignement spirituel.
Le divin peut, en effet, être pressenti par d'autres écrits. Etant tous Image et Ressemblance de Dieu nous pouvons parler de Lui à d'autres et parfois leur faire sentir une approche de Dieu qu'ils n'avaient pas saisi d'emblée directement dans la Parole divine.
Mais contrairement aux autres paroles, la Parole divine n'a pas d'autres buts que l'enseignement spirituel.
C'est ce qui en fait sa spécificité.
C'est ainsi que le croyant qui pénètre la Parole de Dieu entre en contact avec l'Interlocuteur divin.
Difficile cependant si on ne croit pas en Dieu.


Mais la Parole divine a ceci de particulier et peut-être de difficile à saisir, que, un moment donné, il faut quitter le mode intellectuel propre à la philosophie, pour entrer dans l'univers de la sensation.
Dieu par des références presque uniquement puisées dans une correspondance de notre corps physique avec son corps mystique, nous oblige à comprendre au delà des mots, nous oblige à sentir au delà des sens.


je me dis que leur raison essentielle est de nous guider, et, dans ce sens que je privilégie une approche philosophique (choix personnel). Je n'ai personnellement aucune relation mystique avec ces Textes (vénération, ou autre ...), mais je comprends que l'on puisse en avoir une. Ce que je comprends moins, c'est de se prévaloir de cette relation intime (incompréhensible pour l'autre) pour en livrer une interprétation ou appuyer une argumentation.
La raison essentielle de ces textes est sans aucun doute de nous guider, mais je ne pense pas que ce soit sous un mode philosophique.
On a beaucoup et à juste titre, dans la plupart des cas, critiquer le mysticisme. Mais le mysticisme n'est pas que de vénération ou de pur amour, il est aussi cette façon de sentir le Royaume en soi, la Présence en soi. C'est aussi ça être guidé. Et ce n'est pas parce que nous ne sentons pas cette dimension, qu'elle n'existe pas et qu'il faudrait priver de parole ceux qui l'expriment.


Quelque part, ces Livres, je les prends un peu pour des "manuels", très théoriques, comme tous les manuels, car après il faut passer à la pratique, ce qui est une autre paire de manches. Ces Livres ne sont pas des solutions toutes faites clés-en main, les paroles qu'ils contiennent appellent réflexions, co-créations, ...


C'est une approche très intellectuelle, très théorique justement. Peut-être faudrait-il y injecter une dose d'abandon. Je ne sais pas comment dire pour me faire comprendre. Mais par définition ce que je dis est plus à sentir qu'à comprendre.
Nous avons trop tendance (même s'il faut le faire) me semble t-il, à prendre la Parole de Dieu comme un manuel de commandement presque législatif.
C'est vrai que c'est l'action, ce que nous faisons de l'enseignement reçu, qui compte. Mais nous délaissons trop le coté imprégnation de la Parole, ce qui va nous transformer de l'intérieur, qui va changer notre façon de penser parce que nous laissons Dieu agir en nous.
Parfois nous abordons la Parole d'Arès comme des athées, comme si la relation à Dieu était secondaire. Même si nous n'avons pas à convaincre de croire, on peut quand même témoigner de ce que cette relation à Dieu représente de particulier et d'unique.
A force de nous méfier des églises et du mysticisme nous risquons de transformer cette relation en un vague sentiment théiste comme tu dis plus haut. Il faut alors se contenter du concept de Dieu, Grand Horloger de l'univers.


J'aimerais assez démythifier "Dieu" de la Parole de Dieu, c'est à dire la débarrasser de ce personnage, cette entité abstraite, et de ses aspects mythiques qui voilent la réalité sous-jacente qui me paraît plus importante, et qui est: Mais que nous dit-Il ? Que nous raconte-Il ? Que nous enseigne-t-Il ? Comment nous voit-Il ? …

La relation à nos propres parents si elle passe par des directives et des manuels, passe encore davantage par des choses qui touchent à la proximité de vie que nous avons avec eux.


Finalement l'auteur je m'en fous un peu ..., c'est le message qui compte (me semble-t-il). Une approche "textuelle" me paraît très possible. La Parole n'implique pas forcément une dimension mystique, ou "la foi" (terme on ne peut plus nébuleux et fumeux), qui souvent fausse le sens des mots, parfois le jugement ... d'où peut-être toutes les dérives théologiques que les Textes plus anciens ont connues (?)
La foi religieuse comme toute foi, s'égare souvent dans des idéologies nébuleuses comme tu dis. Mais ce n'est pas une raison pour s'en priver. Le détournement possible d'une chose ne doit pas la rendre suspecte pour autant.
La Parole de Dieu peut, comme on l'a dit plus haut s'appréhender comme un texte littéraire normal, cependant il faut admettre que le croyant ne peut pas considérer un texte qu'il croit venir de Dieu sans considérer son rapport à Dieu, ne s'attachant qu'à des enseignements théoriques indépendants de l'identité de l'auteur.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Invité le Ven 23 Déc 2011 - 0:42

pat a écrit:
Mais la Parole divine a ceci de particulier et peut-être de difficile à saisir, que, un moment donné, il faut quitter le mode intellectuel propre à la philosophie, pour entrer dans l'univers de la sensation.
Dieu par des références presque uniquement puisées dans une correspondance de notre corps physique avec son corps mystique, nous oblige à comprendre au delà des mots, nous oblige à sentir au delà des sens.


La raison essentielle de ces textes est sans aucun doute de nous guider, mais je ne pense pas que ce soit sous un mode philosophique.
On a beaucoup et à juste titre, dans la plupart des cas, critiquer le mysticisme. Mais le mysticisme n'est pas que de vénération ou de pur amour, il est aussi cette façon de sentir le Royaume en soi, la Présence en soi. C'est aussi ça être guidé. Et ce n'est pas parce que nous ne sentons pas cette dimension, qu'elle n'existe pas et qu'il faudrait priver de parole ceux qui l'expriment.


Ce dont tu me parles est de l'ordre de la relation mystique, donc toujours très personnelle, profondément subjective, "en soi" comme tu le dis si bien. Une peu comme Raimon Pannikar que je citais en parle:
c. Une religiosité plus mystique.
Je ne parle pas d'un mysticisme mystificateur mais d'une troisième dimension existante dans les choses et dans l'homme : je parle du " troisième oeil " comme disent les victoriens. Je parle de l'expérience, de la perte de la peur, parce que ma vie se vit à chaque instant dans toute sa plénitude. J'ai cité quelque fois Siméon le Nouveau Théologien, qui affirme que celui qui ne vit pas maintenant la vie éternelle, ne la vivra pas non plus après. Ceci est l'expérience pascale. C'est-à-dire le lendemain ne me préoccupe pas parce que j'ai déjà vu la réalité. (...)

Un mysticisme qui découvre le sens de la vie ne se rencontre pas à la fin de celle-ci mais dans la vie même. Un de mes amis hindou disait d'une jolie façon : " Direz-vous, alors, que le sens d'une symphonie de Beethoven se trouve dans l'ultime " finale " et que tout le reste est en fonction de cette finale ? ". Eh bien non, c'est chaque moment qui a sa beauté et porte son sens. Ceci est le surpassement du temps : chaque moment est unique. Les moments " tempiternels " (NDLR : dans le langage de Panikkar : cette contraction de " temps " et " éternité " signifie que tout instant peut avoir un goût d'éternité) dirais-je.

Une religiosité mystique qui vit dans l'espérance réelle parce qu'elle a fait l'expérience que l'espérance n'est pas de l'ordre du futur : elle est de l'ordre de l'invisible.

L'espérance nous fait vivre cette autre dimension et nous permet alors de vivre en paix. C'est cela le "me merimnate" du Christ : " Ne vous préoccupez pas ", ne vous creusez pas la tête, ne souffrez pas, vivez avec plénitude plus " eudenomique ", plus joyeuse, plus profonde.

(...) Une religiosité mystique qui a dépassé le mental voit les choses "sub specie aeternitatis", mais elle a aussi une conscience pratique immédiate : la politique; Non seulement parce qu'elle a perdu la peur de l'action mais parce que c'est dans l'action que la vie mystique se cultive, se fait, croît et rencontre son critère d'authenticité. Le mystique trouve son critère authenticité dans l'engagement politique (social, si on veut).

(...) Nous devons dépasser les cloisons étanches et la schizophrénie culturelle selon lesquelles la religion est une chose et la politique en est une autre. Comme si elles étaient deux mondes séparés et séparables. Distinction intellectuelle n'est pas synonyme de séparation existentielle. La religiosité mystique pénètre toute l'activité humaine et ne considère rien comme extérieur à elle. La dimension mystique est en toutes choses. Si nous perdons le sens de la religiosité mystique, alors, la politique se fausse, elle n'a pas le vrai sens de la " polis ", le sens de la "ecclesia" (qui est la même chose), le sens de la pleine réalisation de la vie humaine. (...)

Tout cela est croyances "personnelles", en tant que cette réalité métaphysique s'impose comme élément structurant de "notre" conscience. Ce type de croyances ne devrait pas interférer sur les Textes eux-mêmes, leurs significations, au point de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

A cette "perception", j'oppose, pour ne pas tomber dans ces dérives théologiques, une lecture raisonnée, c'est à dire transcriptible et compréhensible par tous, une lecture "textuelle" qui ne déborde pas du sens des mots.

il faut quitter le mode intellectuel propre à la philosophie, pour entrer dans l'univers de la sensation.

Cela ne vaut rien en tant que "croyances", simples bases culturelles de compréhension ! Car pour chaque "religion", les croyances sont comprises comme des références culturelles collectives.

Tu prêtes à la philosophie d'être de l'ordre du discours (c'est effectivement ce qu'elle est devenue aujourd'hui), mais elle ne vaut que "vécue", elle est expérience.

Le détournement possible d'une chose ne doit pas la rendre suspecte pour autant.
Tant que ce détournement ne vient pas troubler l'esprit de quelqu'un, il n'y a pas de problème. Mais dès l'instant, où il paraît contestable, pourquoi se gêner de soulever la controverse. Ce n'est pas un Luther qu'il faut, c'est mille, dix mille pour passer au crible ces croyances.
Controverse qui ne pourra trouver sa solution que dans l'espace politique, "le vrai sens de la " polis ", le sens de la "ecclesia" (qui est la même chose)", comme dit Raimon Pannikar . Ou alors, il faudrait choisir de se taire ? mais pourquoi ?

Les superstitions seront abolies, non pas parce que nous serions tous devenus de gentilles brebis aimantes, pénitentes, bêlantes de prières, ... des hommes "bons", mais par des controverses ... Au laxisme des raisonnements qui ont fait et font les "croyances" en faisant interférer des émotions, des sensations, des nébuleuses transcendances mystiques, des nuages de fumée faciles dès que l'on évoque le Céleste, le Mystère, ... il faut opposer de la rigueur intellectuelle pour les mettre à bas. Un chat est un chat, pas un tigre en carton-pâte. Il est écrit "carotte", cela ne veut pas dire "tomate".

Qu'il faille passer par ces combats, c'est ce que je crois, et ce qui m'anime à être sur ce forum d'empêcheurs de croire-en-rond. Tant mieux si cela questionne quelques lecteurs, et tant pis si cela dérange le ron-ron de quelques autres.
La vie spirituelle n'est pas toujours un beau et long fleuve bien tranquille.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  pat le Ven 30 Déc 2011 - 13:42

Je voudrais d'abord faire une remarque qui n'a qu'un lointain rapport avec le sujet, mais qui peut éviter une confusion.

Le mysticisme n'est pas forcément un rapport à Dieu délirant, comme la rationalité n'est pas le rationalisme. Ce mot de mysticisme englobe un éventail trop important d'attitudes et mérite d'être précisé. Je laisse de coté le délire. Et je laisse aussi de coté la relation de vénération avec le texte. En réalité comme je l'ai dit je considère le texte comme un contact possible avec Dieu, un rapport au divin, une découverte de l'Image et Ressemblance. C'est donc, en effet, un rapport personnel, subjectif avec Dieu.
Mais ce rapport subjectif ne m'amène pas forcément à prendre des vessies pour des lanternes.
Si je prends la Parole de Dieu comme un texte purement philosophique et que je veuille l'étudier d'une manière objective, je dois considérer ce texte comme l'étude d'un « objet », c'est à dire quelque chose en dehors, extérieur à moi.

Et ce n'est justement pas ce que je souhaite et apparemment ce n'est pas ce que souhaite un croyant en général puisque sa recherche est celle de Dieu, pas d'une sagesse.
D'autre part, on peut se demander si un texte qu'on applique à sa vie comme une sagesse, comme un art de vie ne cesse pas d'être objectif. Ne devient-il pas alors croyance de la même façon qu'un texte religieux ? D'ailleurs les philosophies qui ont été élaborées comme de sagesses sont toutes devenues semblables, dans leur fonctionnement, aux religions. Penser aux philosophies sceptique, stoïque ou bouddhiste.
Personnellement, mise à part les sciences qui observent un objet, je crois que tout est croyance à partit du moment où un individu s'approprie une proposition.

Si on accepte cette remarque, notre débat prend alors sa source dans le fait que ce qui te gène dans la foi en Dieu, c'est qu'au nom de cette foi les croyants imposent leurs visions des choses, déforment parfois le texte dont ils se réclament et finissent par fatiguer de leurs certitudes.
Tu ajoutes que le texte dit révélé peut très bien se passer de cette croyance qui finit par être un obstacle au texte lui-même, alors qu'un simple examen objectif peut conduire à des résultats équivalents, mis à part mes réserves sur le mot objectif.
Pour résumer concrètement, on peut trouver plus raisonnable d'aimer son prochain plutôt que le détester sans faire appel à la croyance en Dieu.
Tout cela est vrai et Dieu Lui-même semble le reconnaître quand il dit dans la Révélation d'Arès qu'il est préférable d'établir l'équité sans son Nom que de faire régner en son Nom l'injustice dont il a horreur. (28,11).

Et logiquement tu ajoutes :
Pas besoin de croire en Dieu pour saisir l'intelligence de certains textes.
Le débat se résume donc à cette question: est-il profitable, essentiel de croire en Dieu pour aborder les textes que ses prophètes ont présenté comme des textes venant de Lui, alors qu'ils peuvent produire des effets comparables sans y mêler Dieu?

Je répondrai à peu près ce que j'ai déjà plus ou moins dit, que la foi n'est pas une option sans importance. Dieu ne le dit jamais, il préfère simplement qu'on fasse le bien sans le nommer que le mal en le nommant. Ce qui est logique. Ce qu'on peut dire seulement c'est que Dieu ne donne pas la priorité à la foi mais au bien réalisé.
Dans tout le texte de la Parole, il appelle l'Homme au bien, mais aussi il appelle l'Homme a une relation filiale avec Lui. La relation intime qu'il veut en venant parler aux Hommes est de première importance même si elle est conditionnée par l'accomplissement du bien.

En conséquence, sa Parole si elle est accomplie d'une manière, disons, philosophique ou plus précisément comme une sagesse, n'est pas sans valeur, mais en s'adressant à nous, ce qu'il souhaite avant tout c'est créer une relation. Si ce n'était ce qu'il désirait, il se retirerait et laisserait quelques prophète-philosophes annoncer une sagesse de fraternité humaniste sans Dieu.


Ceux qui se réclament du Message arésien, dans l'ensemble se méfient du mysticisme à juste raison dans la mesure où celui-ci introduit trop de subjectivité, trop de superstitions, trop de préjugés et finalement trop de dogmes. Il faut dire que le mysticisme sans accomplissement a été le point faible de toutes les religions.
Mais l'accomplissement sans la relation à Dieu, n'est pas non plus ce que Dieu souhaite même s'il semble s'en contenter. Il ne faut pas que nous soyons les artisans de l'absence de Dieu. Ce n'est déjà que trop vrai dans nos sociétés.

La conviction de l'origine divine de ces textes nous met donc en relation avec Dieu d'une manière irremplaçable.
La conséquence logique de cette relation n'est heureusement ni le délire, ni l'absence « de rigueur intellectuelle » ni une confusion qui amènerait à confondre « une carotte et une tomate » ou un « chat et un tigre en carton-pâte »...

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un petit exemple d'Insurgence, sans prétention mais sympa

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum