Spiritualités

La lutte de Julia Klug

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La lutte de Julia Klug

Message  Invité le Ven 23 Déc 2011 - 1:51

"la blessure recommençait à saigner en moi; l'impuissance devant ce qui se passait, m'a décidé à sortir pour protester"

La lutte de Julia Klug
Autor: Edgar González Ruiz *

(traduction personnelle)

Julie Klug Archila est une femme du peuple qui a démontré un courage exemplaire et une lucidité dans la lutte contre les abus du clergé catholique, l'un des problèmes principaux qu'a rencontré le Mexique au long de son histoire. Originaire du Guatemala, comme la mère de Belisario Domínguez (médecin et homme politique mexicain 1843-1913), Julia Klug a fréquemment protesté sur la place du Zocalo (place principale), en face de la cathédrale, contre les abus sexuels le clergé, et pour la défense de l'État laïque ce qui lui a valu les agressions innombrables de fanatiques et de groupes conservateurs qui appuient Norberto Rivera (cardinal mexicain de l'Église catholique romaine, archevêque de Mexico).

Les représailles des forces conservatrices sont allées des menaces judiciaires aux attaques verbales et physiques, et l'activiste soupçonne que l'une d'elles pourrait être la cause de la mort de son fils Ricardo Martínez Klug, pilote militaire, dont l'avion s'est mystérieusement crashé sur les côtes de Guerrero (État du sud du Mexique), en octobre 2010.

Origines

Née à Cobán, Alta Verapaz, au Guatemala, Julia, âgée aujourd'hui de 57 ans, a été violée quand elle avait sept ans par un prêtre (le père Chemita), à qui sa grand-mère l'avait présentée pour qu'il lui enseigne à prier le Rosaire. Le prêtre développait ses attaques dans une forme subtile, persuasive; dans le style de Marcial Maciel (fondateur des Légionnaires du Christ, accusé d'abus sexuels) il cherchait des prétextes pour l'inciter à des actes sexuels, par exemple, en lui disant qu'elle devrait se retirer les vêtements pour être comme Ève et lui comme Adam.

Le même prêtre l'a mariée, car la famille de Julia, qui avait confiance pleinement en lui, n'était pas informée de ses abus. Elle a contracté un mariage à 14 ans, mais ne fut pas heureuse, puisqu'elle était frappée et offensée par sa belle-mère.

Alors, elle décida de venir au Mexique, où elle a établi une union avec un militaire, le major de cavalerie Leopoldo Martínez Hernández, relation qui dura 28 ans, jusqu'à ce qu'il décède. Julia affirme : "Il a été celui qui m'a rendu ma dignité comme femme".

Julia Klug a été nationalisée mexicaine en 2001. Des années après, indignée par des cas comme celui du prêtre Nicolas Aguilar Rivera, abuseur sexuel protégé par le cardinal Rivera, elle dit : "la blessure recommençait à saigner en moi; l'impuissance devant ce qui se passait, m'a décidé à sortir pour protester".

Klug explique que sa lutte n'est pas contre la religion catholique, mais contre les abus cléricaux : "Je suis catholique par hérédité, mais je ne vais pas accepter qu'un ministre abuse de la paroisse et encore moins des enfants".

Elle connaît également les conséquences que peuvent entraîner l'intromission du clergé dans la politique pour imposer ses dogmes et pour attenter à la liberté, pour cela elle manifeste pour une défense de l'État laïque. Sur ce sujet elle fait remarquer que : "le Mexique a été un État laïque, avec tous les bénéfices et libertés que cela comporte, et étant donnée la permanence de la droite au pouvoir, le pays est dans le risque de perdre ce caractère laïque, qu'il est nécessaire de défendre à tout prix".

Protestations et représailles

Depuis quelques années, à côté d'autres citoyens, Julia Klug manifeste en face de la cathédrale contre les abus de religieux catholiques.

Dans l'une de ces manifestations, le dimanche 7 octobre de 2007, Klug a été renversée par la camionnette blindée de Norberto Rivera, dont les avocats l'ont menacé d'avoir "abîmé" ce véhicule, avec une arme dangereuse qui était rien moins qu'un bristol sur lequel Julia protestait de l'ingérence du clergé dans la politique. A l'inverse, c'est elle qui avait été blessée et des mois après, elle a eu à être opérée de la colonne vertébrale.

Les fanatiques au service de Rivera l'ont frappée au moins dans quatre occasions, face à l'attitude complaisante des policiers fédéraux qui gardent l'intérieur de l'enceinte.

Julia a eu à lutter contre l'hostilité de beaucoup de médias proches du clergé et contre les attaques de "Desde la fe" (Depuis la foi), l'organe de l'Archiépiscopat du Mexique.
L'activiste a le mérite d'avoir organisé des protestations non seulement contre les abus de prélats catholiques, mais pour la dépénalisation de l'avortement et la défense des droits des homosexuels, et même s'opposer publiquement au projet dangereux de la droite d'instaurer au Mexique les dénommées "chapelleries militaires".

Cette protestation a eu lieu le 15 mars 2009. Dans un interview pour "La Jordana", Klug a mentionné qu'avec les chapelleries aumôneries "on reculerait idéologiquement et spirituellement dans le pays" ("La Journée", le 16 mars 2009). L'attitude de Julia contraste avec l'indifférence de beaucoup d'intellectuels et communicateurs, soumis aux consignes officielles devant des sujets comme celui mentionné, d'implanter au Mexique le binôme le clergé-armée Suspect , qui représenterait certainement un recul dramatique, et une menace formidable contre les libertés.

Des jours avant la mort de son fils Ricardo, comme Julia le raconte, un fanatique s'est approché d'elle au Zocalo en la prévenant qu'ils l'attaqueraient "là où ça lui ferait le plus mal" : (un fanático se le acercó en el Zócalo advirtiéndole que la atacarían en donde “más le doliera”)

Trois jours après, a eu lieu la mystérieuse chute de l'avion dans lequel son fils, le sous-lieutenant Ricardo Martínez Klug faisait équipage. En décembre 2010 c'est-à-dire deux mois après le fait, les autorités militaires n'avaient pas éclairci les causes du sinistre, et l'avaient résolu par le paiement de la pension correspondante.

Dans une vidéo ICI (http://www.youtube.com/watch?v=e2ArJhIqN8I) Julia Klug déclare que, selon son opinion, la mort de son fils a été préméditée, c'était une vengeance politique : "le prix qu'une lutteuse sociale paie pour défendre les autres". Elle explique que l'avion dans lequel son fils Ricardo volait comme copilote, bien qu'il avait des problèmes moteurs, on l'avait fait décoller.

Cependant, si à cause de sa lutte Julia Klug a reçu tant d'attaques et pressions, il y eut aussi beaucoup de témoignages de sympathie et de solidarité motivés par son attitude valeureuse.

Julie donne un exemple à tous les Mexicains qui, bien que l'on soit fatiguée des agressions du gouvernement de droite, optent pour le chemin de la résignation. Le gouvernement et hiérarchie catholique ont le pouvoir, mais elle a pour elle la raison, et a mis sa vie en danger, sa liberté et son intégrité à la défense de sa patrie adoptive.

* Maître en philosophie, spécialiste en études sur la droite politique au Mexique
------------------------------------------------------------------------------
(texte original)La lucha de Julia Klug
http://contralinea.info/archivo-revista/index.php/2011/01/23/la-lucha-de-julia-klug/ [/size]


Dernière édition par njama le Sam 31 Déc 2011 - 0:59, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lutte de Julia Klug

Message  Invité le Ven 23 Déc 2011 - 1:55

Mexico, à moins de 50 mètres de la cathédrale. Quelques affiches posées à même la rue, par deux personnes, Andrès Contreras et Julia Klug


Cette manifestation est pacifique et attachée au droit
articles 6° et 9° de la Constitution
Nous ne sommes pas contre la religion
Nous sommes contre le clergé comme institution
à cause des corrompus et des pédérastes

Jésus avait une couronne d'épines ..........Le pape porte une tiare d'or
Jésus lavait les pieds de ses disciples ......Le pape embrasse ceux des rois
Jésus payait l'impôt ...............................Le pape le touche
Jésus aimait les enfants .........................Le pape protège celui qui viole
Jésus était pauvre .................................Le pape a amassé une fortune
Jésus s'appuyait sur un bâton en bois ......Le pape sur une canne en or
Jésus prêchait la paix .............................Le pape bénit les dictateurs et la guerre

Un clergé corrompu
Ils vendent le baptême quand tu nais.
Ils vendent au pécheur l'indulgence inutile.
Ils vendent à ceux qui s'aiment le droit de se marier.
Ils vendent au moribond le droit d'agoniser.
Ils vendent au défunt la messe funéraire.
Ils vendent aux parents le requiem d'anniversaire.
Ils vendent des prières, des messes et communions.
Pour le clergé rien n'est sacré tout est commercial.
Rien dans l'église n'est fait sans payer :
On paie pour s'asseoir, pour avoir la trouille (chier) et pour prier
Ils ont fait de l'autel une banque

Relique du Saint Patron des violeurs
Le mexique toujours un pote / ou un âne
(wey double sens : jeu de mots)
Jusqu'à la mort, il te soutire de l'argent


JULIA KLUG DÉNONCE UNE NOUVELLE MENACE DE LA PART D'UN CLERGÉ
http://www.youtube.com/watch?v=NqdbaV3eUV0&feature=related (vidéo en espagnol)

Elle n'en démord pas, elle continue son combat et a avec elle la sympathie des mexicains. Ils manifestent régulièrement là, et la police ne les embête même pas. J'ai même vu deux femmes policières embrasser cette dame et discuter avec elle, fort chaleureusement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lutte de Julia Klug

Message  Invité le Sam 31 Déc 2011 - 2:40

Le sabre et le goupillon


Julia Klug
Protestation devant la cathédrale contre des aumôneries militaires

Le dimanche 15 mars (2009), quelques personnes, derrière Julia Klug, ont protesté contre la prétention de l'Épiscopat, exprimée quelques jours avant, d'établir au Mexique des dénommées "aumôneries militaires".

Dans une interview avec La Jordana, Klug a mentionné qu'avec les aumôneries "on régresserait idéologiquement et spirituellement dans le pays".
Effectivement, les dites aumôneries, qui existent dans d'autres nations latino-américaines, comme la Colombie, l'Équateur, le Salvador et l'Argentine, qui essaient actuellement de s'en délivrer, ont l'habitude d'appuyer les gouvernements de droite, de promouvoir l'obéissance militaire et de soulager la conscience des soldats qui commettent des crimes et des abus.

Grâce à sa tradition laïciste, le Mexique s'est trouvé libre de l'intromission du clergé dans l'armée, mais le gouvernement de Fécal (abréviation de Felipe Caldéron) appuie pleinement les projets pour fortifier cette ingérence, mise en évidence dans l'activité de plus en plus visible dans la paroisse située au croisement de Legaria et du périphérique (siège du secrétariat à la défense nationale) qui officieusement fait déjà office d’aumônerie militaire.

Ce projet s'est précisément enhardi dans les moments où le gouvernement favorise la militarisation du pays en s'appuyant sur une stratégie médiatique écrasante qui insiste sur le combat supposé aux narcotrafiquants, qui est en réalité une consigne de la propagande officielle pour garantir la continuité de la droite au pouvoir.

Influencée par le publicité de Fécal que répandent les télévisions, quelques radios et médias écrits, la très grande majorité des gens ne perçoit pas la gravité de la situation, celle de l'alliance du clergé avec la milice, mais elle se permet de colporter des clichés, comme celui du trafic de stupéfiants qui en réalité servent à des fins gouvernementales.

De plus, les médias mentionnés, et surtout la publicité triomphaliste de Fécal, s'efforcent pour faire croire aux gens qu'ils vivent sous le meilleur gouvernement possible, alors qu'en réalité il suit des lignes ploutocratiques et confessionnelles, opposées aux intérêts de la majorité et à l'état laïque.

En contraste, la protestation du 15 mars a un caractère historique, puisque c'est la première fois qu'un groupe de personnes, très courageusement et en démontrant une grande conscience civique, descend dans la rue pour essayer d'éviter que notre pays subisse les tragiques séquelles - des abus, des crimes et un autoritarisme - que le binôme le clergé - armée a produit dans d'autres nations.


http://old.kaosenlared.net/noticia/protestan-catedral-contra-capellanias-militares

Vitraux à l'intérieur de l'aumônerie, sur l'un d'eux, Jésus en train de consoler un militaire

On pourrait s'étonner de l'implantation de ces aumôneries militaires dans tous ces pays !
Mais un petit tour en coulisses nous apprend vite que le Vatican n'est bien sûr pas étranger du tout à cette politique dont les subterfuges, je pense, échappe quasiment totalement aux fidèles de la base peu au fait de ces combines de sacristie comme des messes basses.

On peut même nommer le pape qui en est l'artisan, c'est du grand cru Jean-Paul II, millésimé le 21 avril de l’année 1986 et ça s'appelle SPIRITUALI MILITUM CURAE
http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/apost_constitutions/documents/hf_jp-ii_apc_19860421_spirituali-militum-curae_fr.html

Est-ce du Vatican II ? cet «aggiornamento» (mise à jour) de l'Église catholique, ce grand concile œcuménique en vue d'adapter l'Église au monde moderne.
Quoiqu'ils en soient, les diplomates de la curie œuvrent à appliquer le programme papal, une sorte de pastorale militaire si l'on veut ... évangélique peut-être MAIS QUE SI l'on ne s'en tient qu'à Matthieu 10/34:
"Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée."

CAR dans le verset correspondant de Luc, en 12/51, Jésus est moins rude, et surtout on n'y parle pas d'épée !
"Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division."

Note: On avait déjà pu constater dans le sujet "Le Notre Père, Observance ? pas Observance ?" ICI que Matthieu a un peu une mentalité de caporal-chef. Ici, cela se confirme à nouveau ... tenez-en compte quand vous lisez Matthieu ...

Je propose d'abroger ce verset 10/34 de l'évangile de Matthieu que je trouve excessivement douteux pour des raisons très évidentes sur lesquelles il ne me semble pas utile de m'attarder.
En attendant la propagande va bon train comme le dit l'article, on comprend la polémique ... car l’Église semble y mettre beaucoup d'ardeur en suivant aux mots les volontés SPIRITUALI MILITUM CURAE du Général en chef des catholiques:
"Avec une louable sollicitude, l’Église s’est toujours efforcée de pourvoir à l’assistance spirituelle des militaires" ... en bénissant les guerres et les canons.

Jésus prêchait la paix .............................Le pape bénit les dictateurs et la guerre

Amen






Allez, en prime une p'tite chanson Wink pour terminer l'année:
http://www.youtube.com/watch?v=724Hgb3ej7o


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lutte de Julia Klug

Message  Invité le Sam 31 Déc 2011 - 12:34

"Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée."
Cette phrase doit être vue au sens spirituel. Une épée (allégorie) sert à couper, décapiter les mauvaises choses en nous (mensonge, jalousie, colère, violence...) et permet de nous tourner vers une seule Puissance, la Puissance Divine, Dieu.
Je découvre grâce à toi la lutte de Julia Klug. Elle dénonce tous les méfaits que l'église (Vatican, Evêque, tous ces maîtres de l'univers de l'Homme, certains curés aussi) se garde de corriger car c'est sa façon innée de fonctionner. Elle ne changera jamais. Elle tombera d'elle-même par ses propres maux, ses propres mensonges et violence qu'elle encourage voire suscite. Elle devrait méditer la phrase qui est dans la Bible qui dit à peu près "celui qui tue par l'épée mourra par l'épée".
Cela prouve que - je m'adresse ici au Pape et tous les puissants religieux de toutes les religions qui gouvernent l'Homme, son esprit, sa sexualité, sa vie et à vos complices non-croyants comme vous (les coquins s'attirent) - cela prouve que vous donnez allégeance à une autre puissance que celle de Dieu le Créateur de tout l'Univers, une puissance que vous avez créée et instituée de toute pièce, en vous référant soit-disant à la Puissance de Dieu, à Sa Parole que vous arrangez à votre sauce. Il ne peut y avoir 2 chemins à suivre le vôtre et celui du Créateur, c'est soit l'un soit l'autre. De plus il n'y a qu'une Puissance, la Puissance du Créateur qui a tout mis en nous, pour que nous développions et soyons à Son Image et Ressemblance idest s'aimer soi-même (c'est important) afin de vouloir, désirer du fond du coeur le bonheur de l'autre et le défendre devant toute injustice, toute ignominie, qui bafoue sa liberté, son libre-arbitre, l'empêche d'évoluer spirituellement comme il le désire, ... Donc cessez de suivre et d'imposer votre faux chemin en décidant qui a droit de vie et de mort (physique et spirituelle) !!! Plus d'abjection !! Arrêtez de vous mettre à la place de Dieu !!!

Le goût du pouvoir tue l'esprit de l'homme.
Bravo à ceux qui ont osé manifester...
Bravo pour le courage de cette femme, qui ne dénonce pas pour dénoncer, mais pour que la vraie Eglise qui est Assemblée en grec, donc de vraies assemblées de gens tournés vers l'amour de soi et des autres humains, existe et que les Evangiles soient mis en pratique pour le bonheur de tous (ce qui incluera l'amour de ceux qui ne croient pas et de ceux qui ont une vie hors des sentiers battus. Le non-jugement sera effectif alors).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lutte de Julia Klug

Message  Invité le Mar 3 Jan 2012 - 14:25

Oui c'est vrai, cette femme est très courageuse.
D'une certaine manière, elle dit haut et fort, ce que beaucoup pensent tout bas.
Sa façon de manifester est toujours originale, une fois en habit d'évêque, une autre fois en nonne, ou en curé militaire ... mais c'est surtout sa franchise et sa sincérité qui attirent la sympathie (le vrai nous attire ?). Son indignation est bien réelle.

Après les avoir rencontrés, elle et Andrés Contreras, je leur avais dit que j'en parlerai en France. Je ne le fais pas pour "l'exotisme" du sujet, mais parce que ce qui est vrai au Mexique, est aussi vrai ailleurs, en France comme en Europe.

Son combat s'organise sur deux axes, d'une part les compromissions du clergé car effectivement des prêtres pédophiles ont été clairement protégés par leur hiérarchie (comme ici en Europe), ce qui, on peut le comprendre ne doit pas être tu, ni "absous" ... , et d'autre part le trafic d'influence. Elle défend la Constitution, car le Mexique est un État (normalement) laïque comme la France.

Il faut bien comprendre que ce n'est pas une attaque contre l’Église catholique, assemblée des croyants catholiques, mais contre des faits qui ne sont pas conformes au christianisme. Ses dénonciations sont toujours argumentées.
Je n'ai pas lu d'ailleurs qu'elle réclamait que ceux qu'elles accusent soient traînés devant des tribunaux. Elle veut que certaines choses cessent dans l’Église catholique.
La fable de Jean de La Fontaine (les animaux malades de la peste) se vérifie hélas encore, en politique comme en religion:
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.



Plus de violés. Plus de morts

Ne me viole pas

Bien sûr ce n'est pas du goût de tout le monde ... ça fait tache dans le décor comme on dit !

Un prêtre agressif fait face à Julie klug

Ces prêtres hypocrites demandent aux policiers de nous faire cesser de manifester parce que nous nuisons à la RELIGION et LA FOI
Quelle qualité morale ont-ils pour éviter nos manifestations de répudiation des abus de ces pédérastes et ces amoraux ?


Je ne pense pas qu'en France ce genre de manifestations, quoique très légales et que nous disposions de la liberté d'opinions, serait mieux accueilli ...

Non à l'intromission du clergé dans les écoles et en politique
Non à l'obscurantisme
Non à la "sainte" Inquisition

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La lutte de Julia Klug

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum