Spiritualités

La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Sam 31 Déc 2011 - 11:04

Bonjour.


Les humains ont une anatomie mammifère proche des primates mais ils ne sont pas des animaux. Ils ont une classification à part. Il y a les végétaux, les animaux et les humains. Ils se différencient par la possession d'une deuxième énergie : l'intelligence. Ils ont l'instinct et l'intelligence. Leurs comportements sont instinctifs et intelligents. Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre. Leurs comportements sont seulement instinctifs. L'instinct suffit largement pour vivre dans la nature de matière.

Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont soumis à ses lois. Ils ont des comportements influencés par l'instinct matériel. Ils ont aussi des comportements influencés par l'intelligence métamatérielle.
Ils ont un pied dans la nature de métamatière compte tenu qu'ils possèdent son énergie : l'intelligence.



Instinct matériel et intelligence métamatérielle sont deux énergies distinctes qui ne doivent pas être mélangées. Elles se côtoient chez l'humain. Si les deux énergies se mélangent il se produit des comportements humains anarchiques. L'instinct se met au service de l'intelligence et l'intelligence se met au service de l'instinct. Ces comportements détruisent la nature de matière et nuisent aux humains.

Les humains entrent dans le processus de renouvellement spécifique à la nature de matière ; tout se renouvelle sans cesse sans jamais se rassasier. Ils ont un système de reproduction sexuée. Des espèces animales ont le même système de reproduction. Elles ont des comportements uniquement guidés par l'instinct. La femelle attire le mâle. Il y a accouplement. Lorsque l'accouplement est terminé, l'attirance disparait instinctivement.

L'instinct incite les humains à se reproduire. Ils ont l'intelligence en plus de l'instinct. L'intelligence libère des liens de l'instinct le processus de reproduction. Elle peut exacerber l'instinct de reproduction. Hommes et femmes sont donc tenus à se fixer des règles de conduite et de respect. Les hommes sont instinctivement attirés sexuellement par les formes des femmes. En dehors de chez elles et aux regards de tout le monde, les femmes doivent éviter de montrer leurs formes. Elles doivent les dissimuler par respect pour les hommes afin de leurs éviter un sentiment frustrant. En dehors de chez eux, les hommes ne doivent pas soutenir le regard des femmes dans un but d'attirance sexuelle par respect pour la gente féminine.

Femmes et hommes sont égaux au regard de la nature de matière et de la nature de métamatière. Un homme par femme. Une femme par homme.



L'homosexualité n'est pas contre nature matérielle. Elle n'est pas soumise à la riposte de la nature de matière contre toute agression : la souffrance. Elle n'est pas non plus contre nature métamatérielle. Elle ne produit pas de métons non conformes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Sam 31 Déc 2011 - 12:08

En dehors de chez elles et aux regards de tout le monde, les femmes doivent éviter de montrer leurs formes. Elles doivent les dissimuler par respect pour les hommes afin de leurs éviter un sentiment frustrant.
Ah bon, être en jean avoir un pull, c'est sûr que tu devineras que les femmes ont de la poitrine, ont des formes, tu devineras que c'est une femme tout simplement. Et cela veut-il dire qu'elles montrent leur forme ?? Pour provoquer???
Il n'y a pas de femme aguicheuse dans les rues !! Arrêtez tous ces délires ! Arrêtez de prendre les femmes pour des abruties, celles par qui tout le mal arrive, et par dessus le marché arrêtez de prendre le Créateur pour un con, car qui nous a créé nous les femmes c'est bien Lui !!
Il faut arrêter ces délires : que ce soit toi, les religions ou autres sectes, de tout mettre sur le dos des femmes. Arrêtez ! Les femmes ne sont pas vos boucs-émissaires !!Si certains hommes sont frustrés qu'ils regardent en eux-mêmes et ne fassent pas porter leur responsabilité et leur manque de maîtrise de soi ici sexuelle, sur les femmes. Arrêtez de vous venger sur les femmes ! C'est tellement facile de s'en prendre aux autres n'est-ce pas ??
On va pas sortir avec des voiles par égard pour ces messieurs qui ne savent pas se maîtriser.
Leur frustration dénote ABSOLUMENT leur manque de connaissance d'eux-mêmes, et aussi le fait que souvent on accuse l'extérieur parce qu'on n'a jamais appris à regarder en soi. Le fameux connais-toi toi même est toujours d'actualité !! Que ces hommes frustrés/frustre apprennent surtout à voir leur féminin en eux-mêmes et rééquilibrer leur part féminine et masculine en eux. Ainsi ils dépasseront et règleront leur problème !Car ce qu'ils projettent à l'extérieur est le reflet de leur non-maîtrise et leur non connaissance intérieure, le reflet de leur chaos intérieur !!

Que cette année 2012 fasse ces hommes frustrés (pas tous heureusement) et donc frustes, ces hommes qui ne savent se maîtriser, qu'ils apprennent à se connaître et qu'ils comprennent que leur problème est en eux et nullement dans les femmes !! Qu'ils se corrigent et aient une vision beaucoup plus haute de la femme !!
En attendant:
FOUTEZ LA PAIX AUX FEMMES !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  navy le Sam 31 Déc 2011 - 13:34

Claude Bortoli a écrit:En dehors de chez elles et aux regards de tout le monde, les femmes doivent éviter de montrer leurs formes. Elles doivent les dissimuler par respect pour les hommes afin de leurs éviter un sentiment frustrant.

Tout dépends ce que tu entends par "les femmes doivent éviter de montrer leurs formes" ????? cherry

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  navy le Sam 31 Déc 2011 - 16:46


Claude de Bortoli ce n'est pas la premiére fois que tu viens içi poster les mêmes "textes" ou les mêmes DELIRES en boucle ....que tu postes aussi sur beaucoup de forums....
Je serai à la place de Pat, je ne l'accepterai pas ....

Il t'a été demandé à de nombreuses reprises sur un autre forum d'expliquer tes positions, c'est à dire d'argumenter et pas de marteler bêtement tes phrases pompeuses, sans quoi tu passerais pour un illuminé. cat

Tiens je peux en rajouter si tu veux cherry

Actuellement, l'évolution humaine est dominée par la Science et sa déontologie : la matérialité. Il n'en a pas toujours été ainsi. Avant, au temps de l'Inquisition, elle était dominée par la Croyance. Les croyants de l'époque ont marginalisé le génie en Science qu'était Gallilé.
Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail crédibles l'un par rapport à l'autre.
Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.
Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science elle marginalise le guide Croyance et sa hiérarchie. Elle avance certes mais au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement climatique.
Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle marginalise le moteur Science et sa hiérarchie ; Galilée en a fait les frais. L'évolution humaine n'avance pas. C'est dangereux pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a vocation a faire avancer. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'a pas les moyens et les outils matériels pour voir loin, éternellement loin. Elle est soumise au preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels. Elle voit à peine plus loin que le bout de son nez : le téléscope hubble !!
La Croyance elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son outil est métamatériel : l'intelligence. La performance de l'intelligence permet de sonder sans problème le fin fond de notre univers de matière. Elle peut aussi sortir de notre univers de matière et c'est de cette position quelle a visionner l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.
=================
Le Terrien n'est à lui seul l'ensemble des humains. D'autres fratries humaines, sur d'autres planètes habitables, constituent, avec le Terrien, l'Humanité.
L'espèce humaine est éternelle. C'est elle qui veille à l'harmonie de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière.
Une infinité de fratries humaines peuplent une infinité de planètes habitables. Elles sont dans tous les degrés d'évolution.
Certaines fratries humaines sont dans leur prime enfance comme nous le Terrien l'a été lorsqu'il était Homme de Cro-magnon.
Certaines fratries humaines sont dans leur enfance comme le Terrien l'a été.
D'autres sont dans l'adolescence agressive comme nous le sommes actuellement.
D'autres fratries humaines sont dans la phase adulte responsable de leur existence. Elles sont capables de voyager dans l'espace intersidéral. Elles ont pour rôle de reproduire l'espèce humaine sur des planètes habitables vierges d'humains pour éterniser l'indispensable espèce humaine et établir la biodiversité idéale. Elles maîtrisent la notion d'éternité.
D'autres fratries humaines sont dans la sage vieillesse de leur existence.
Sur certaines planètes habitables, la fratrie humaine a disparu faute de reproduction.
Sur d'autres planètes habitables, la fratrie humaine est en gestation comme le Terrien l'a été lorsqu'il était australopitèque.
D'autres planètes habitables n'ont jamais connu de présence humaine. Elle sont dominées par une espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation caractérisée par le gigantisme de ses éléments.
------------------------------------------------------------------

@Assunta

Il faut arrêter ces délires : que ce soit toi, les religions ou autres sectes, de tout mettre sur le dos des femmes. Arrêtez ! Les femmes ne sont pas vos boucs-émissaires !!Si certains hommes sont frustrés qu'ils regardent en eux-mêmes et ne fassent pas porter leur responsabilité et leur manque de maîtrise de soi ici sexuelle, sur les femmes. Arrêtez de vous venger sur les femmes ! C'est tellement facile de s'en prendre aux autres n'est-ce pas ??
On va pas sortir avec des voiles par égard pour ces messieurs qui ne savent pas se maîtriser.
Leur frustration dénote ABSOLUMENT leur manque de connaissance d'eux-mêmes, et aussi le fait que souvent on accuse l'extérieur parce qu'on n'a jamais appris à regarder en soi. Le fameux connais-toi toi même est toujours d'actualité !! Que ces hommes frustrés/frustre apprennent surtout à voir leur féminin en eux-mêmes et rééquilibrer leur part féminine et masculine en eux. Ainsi ils dépasseront et règleront leur problème !Car ce qu'ils projettent à l'extérieur est le reflet de leur non-maîtrise et leur non connaissance intérieure, le reflet de leur chaos intérieur !!

Que cette année 2012 fasse ces hommes frustrés (pas tous heureusement) et donc frustes, ces hommes qui ne savent se maîtriser, qu'ils apprennent à se connaître et qu'ils comprennent que leur problème est en eux et nullement dans les femmes !! Qu'ils se corrigent et aient une vision beaucoup plus haute de la femme !!


Tu perds ton temps à lui répondre, mais cet homme est un délirant ..... ou en tout cas un homme incapable de s'expliquer....

navy

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Sam 31 Déc 2011 - 17:42

Tu perds ton temps à lui répondre, mais cet homme est un délirant ..... ou en tout cas un homme incapable de s'expliquer....
Oui certes mais un délirant qui, comme tous les gens qui croient en quelque chose et le revendique, regarde toujours l'extérieur et s'en prennent particulièrement aux femmes. C'est ça le drame de l'humanité : refuser et/ou mépriser les femmes. Certes aucun humain n'est parfait bien sûr, les femmes incluses, mais il ne faut pas aller trop loin non plus sinon il finira comme tous les ignorants qui se relèvent de Dieu (lui c'est sa croyance en la méthamatière) : des arriérés qui veulent faire régresser le monde !

http://www.postedeveille.ca/2011/12/les-islamistes-et-le-sexe-des-femmes-par-helios-d-alexandrie.html
Extrait :
Comment démolir l'image de Hoda Chaaraoui sans parler de la lutte qu'elle a menée pour la dignité des femmes et pour tirer l'Égypte de l'arriération? À cette question difficile l'imam salafiste Abou Ishaq al Houeini a voulu répondre dans un prêche adressé récemment à des militants. Malheureusement pour lui, son discoursa été filmé et par la suite diffusé partout via internet, Facebook, Twitter et Youtube. L'imam al Houieini y est allé de sa description des évènements entourant le geste historique de Hoda Chaaraoui quand elle a enlevé son voile publiquement en présence de son père. L'imam prétend que son père, qui occupait la haute fonction de président de la chambre des députés (l'assemblée nationale), a été catastrophé par son geste: « imaginez une femme qui découvre son visage en public, quelle catastrophe, pensez-y un instant, le visage de la femme c'est comme sa vulve ! »

L'imam al Houeini croyait frapper un grand coup, mal lui en prit car la réaction des gens n'a pas tardé à se manifester. Le public a retenu l'équation de l'imam: le visage de la femme = sa vulve. Les niqabées ont été les premières à se sentir humiliées par l'équation, les pauvres elles ignoraient que leur visage était une partie honteuse, jusque là l'endoctrinement islamique les avait convaincues qu'en se cachant derrière le niqab elles obéissaient à Allah et se rapprochaient de lui. Du coup le niqab, par la vertu de la rhétorique salafiste, a retrouvé sa fonction originelle. Pauvre niqab, d'instrument de libération de la femme il se trouve ravalé au rang de culotte ou de cache-sexe !

La religion chrétienne n'est pas en reste - Les mentalités et préjugés qui règnent encore aujourd'hui sur les femmes, sont issues de ce qu'a amené durant des siècles l'église catholique, chrétienne.
Voir :
http://alain.laurent-faucon.over-blog.com/categorie-10222766.html

http://alain.laurent-faucon.over-blog.com/article-11292230.html

http://alain.laurent-faucon.over-blog.com/article-11292492.html

http://www.atheisme.org/femmes.html

Tout changement viendra de l'intérieur. Il nous faut construire notre Temple Intérieur, et alors seulement l'extérieur s'améliorera et rejettera tous les préjugés et toutes mauvaises interprétations des Ecritures, particulièrement concernant la Femme dont certains hommes même aujourdhui au 21e siècle rejettent leur ignorance, bêtise et dérèglement cérébral et sexuel sur elles...... et alors la Femme ne sera plus un bouc-émissaire mais retrouvera toute sa dignité qu'il lui a été confisqué, refusé.
C'est ce changement qui a commencé déjà, mais qui ne passe pas par des sectes ou des religions établies. Non ce changement passe par des gens très simples, qui veulent une harmonie effective et un respect pour tout humain, qui vont au-delà de ces croyances qui véhiculent tant de mensonges et qui ne passent pas ou refusent de passer par le Dieu ancestral dont chaque religion se relève !!

Personnellement je préfère ces gens-là à tous les religieux ou croyants en des choses bizarres (que je respecte) mais dont je me rends compte ici qu'ils ne vont pas plus loin que l'esprit religieux et leurs aberrations affligeantes.
Métamatière ??? Rien de nouveau sous le soleil comme disait Quohélet.

Vive les incroyants et les libre-penseurs !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Sam 31 Déc 2011 - 19:05

Quelle forme doit-on cacher ???
N'est-ce pas plutôt la forme bizarroide de nos cerveaux qui ne réfléchissent plus. Ne sommes-nous pas tordus cérébralement tellement on définit tout, on interdit tout, on permet tout, on décide arbtitrairemet ce qui est bien et ce qui est mal ????

http://www.bivouac-id.com/billets/indonesie-les-papous-defendent-leur-nudite-face-a-un-projet-de-loi-islamiste/

JAKARTA, 25 sept 2008 (AFP) -

Des représentants de la Papouasie indonésienne ont exprimé jeudi leur vive opposition à un projet de loi “anti-pornographie” défendu par des partis islamistes qui menace, selon eux, des coutumes papoues telles que le port, comme seul vêtement, de l’étui pénien.

-------------

Cette morale qui définit le bien et le mal en matière sexuelle, ne pervertit-elle pas le coeur de l'homme ??
Celui-ci en interdisant le sexe d'une façon ou d'une autre, ne se prive-t-il pas lui même de ce qu'il désire et par là n'en devient-il pas souffrant et déviant ??? Je le pense. Et en voilà la preuve !!

http://www.bivouac-id.com/billets/indonesie-un-depute-dun-parti-islamiste-anti-porno-demissionne-pris-la-main-dans-le-sac/
Tel est pris qui croyait prendre. L’hypocrisie islamique éclate une fois de plus au grand jour. (C'est valable pour tout religieux arbitraires de toutes les religions ou tout groupe qui veut dominer l'Homme, plus souvent la femme et son sexe).


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Dim 1 Jan 2012 - 12:08

Ah bon, être en jean avoir un pull, c'est sûr que tu devineras que les femmes ont de la poitrine, ont des formes, tu devineras que c'est une femme tout simplement. Et cela veut-il dire qu'elles montrent leur forme ?? Pour provoquer???
Il n'y a pas de femme aguicheuse dans les rues !! Arrêtez tous ces délires ! Arrêtez de prendre les femmes pour des abruties, celles par qui tout le mal arrive, et par dessus le marché arrêtez de prendre le Créateur pour un con, car qui nous a créé nous les femmes c'est bien Lui !!
Si l'humain n'avait que l'instinct pour vivre, il serait un animal et vivrait "à poil" selon les lois instinctives de la nature de matière sans possibilité de dévier. Mais il est aussi intelligent. Il n'entre plus dans la logique de la nature de matière et de ses êtres vivants. L'intelligence permet aux humains de se libérer des liens de l'instinct et de vivre comme bon leur semble l'instinct. Il n'est plus guidé par la nature de matière comme les animaux et les végétaux mais doit trouver seul son chemin.

En dehors de chez elles et aux regards de tout le monde, les femmes doivent dissimuler leurs formes. C'est une marque de respect pour les hommes qui sont attirés sexuellement et naturellement par les formes des femmes. Pour leurs éviter un perpétuel état de frustration.



Hommes et femmes sont égaux au regard de la nature de matière. Ils ne doivent pas chercher à dominer l'autre. Les hommes sont naturellement attirés sexuellement par les formes des femmes. Les femmes en exposant leurs formes en dehors de chez elles et au regard de tout le monde imposent aux hommes un état de frustration permanente qui les asservit. L'égalité entre les hommes et les femmes est rompue.



Les hommes éprouvent une frustration à la vue des formes des femmes en dehors de leur couple. Elles doivent les dissimuler par respect pour les hommes afin de ne pas les dominer et rétablir l'égalité homme/femme.

Les femmes éprouvent une frustration de ne pas avoir d'enfants. Les hommes doivent donner des enfants à leur compagne par respect pour elle afin de ne pas la dominer et rétablir l'égalité femme/homme.

On va pas sortir avec des voiles par égard pour ces messieurs qui ne savent pas se maîtriser.
Leur frustration dénote ABSOLUMENT leur manque de connaissance d'eux-mêmes, et aussi le fait que souvent on accuse l'extérieur parce qu'on n'a jamais appris à regarder en soi. Le fameux connais-toi toi même est toujours d'actualité !! Que ces hommes frustrés/frustre apprennent surtout à voir leur féminin en eux-mêmes et rééquilibrer leur part féminine et masculine en eux. Ainsi ils dépasseront et règleront leur problème !Car ce qu'ils projettent à l'extérieur est le reflet de leur non-maîtrise et leur non connaissance intérieure, le reflet de leur chaos intérieur !!
Je montre les faiblesse naturelles de chacun des sexes.

Aux femmes de ne pas jouer avec les faiblesses naturelles des hommes et de les respecter.
Aux hommes de ne pas jouer avec les faiblesses naturelles des femmes et de les respecter.

Au risque de déséquilibrer l'égalité homme/femme et d'en arriver à des extrêmes :
Les hommes, plus forts physiquement, contraignent par la force les femmes à dissimuler leurs formes.
Les femmes, plus fortes mentalement, soumettent les hommes en les frustrant en permanence par leurs tendances naturelles.

En attendant:
FOUTEZ LA PAIX AUX FEMMES !!!
Femmes, n'exposez pas vos formes en public par respect pour les hommes. La nature de matière a imposé aux hommes, depuis toujours et pour toujours, une procédure dans le déroulement de l'accouplement. La vue des formes de la femme entre dans la procédure. C'est l'attirance sexuellement. Exposer délibérément les formes des femmes en public c'est leurrer la procédure d'accouplement chez les hommes laquelle commence par l'attirance sexuelle. Cette duperie leurs provoque un état de frustration plus ou moins intense.

Les femmes tirent leur force de leurs formes. Les exposer en public, c'est délibérément provoquer l'état naturel de frustration chez les hommes afin de les dominer. Ce n'est pas naturel. Hommes et femmes sont égaux devant la nature de matière et la nature de métamatière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Dim 1 Jan 2012 - 14:54

Votre croyance/secte est du délire. Je dirai du délire que l'église chrétienne (catholique et protestante notamment) ont institué depuis des siècles.

Quand vous rencontrez les gens, particulièrement les femmes, vous ne voyez que des Formes ??? Que des seins, que des culs, qu'un sexe qui excite le sexe de l'homme... ?? Vous ne voyez que cela dans les rues, dans les magasins, en votre mère (c'est une femme quand même, n'est-ce qu'une forme pour vous ??? ou bien faites vous partie de ces bourgeois qui ont longtemps cru que seule leur mère est parfaite toutes les autres femmes sont des putains ?? si si cela est un fait avéré)???

Ce que vous dites démontre que l'église (catholique et protestante) a une part immense de responsabilité vis à vis des genres humains qu'elle a totalement et violemment séparé - non seulement de corps et d'esprit (puisque l'homme comme la femme étaient trop pécheurs à ses yeux pour même songer à devenir comme Jésus dont elle a fait un Dieu), mais hélas sexuellement où elle a insidieusement institué des conflits, des rejets et aussi de la haine et du dégoût, en jetant toute la responsabilité des malheurs sur terre et donc du malheur de l'homme, sur la femme.
Vous faites aujourd'hui la même chose, c'est lamentable !! L'église a ouvertement dénigré et nié la femme, cela depuis des siècles et aujourd'hui le monde le sait !

De plus cela dénote aussi chez vous un regard faux que vous portez sur la femme, puisque vous voyez en elle que des FORMES, des formes qui excitent les sens de l'homme. C'est quoi toutes ces formes qui effectivement osent vous exciter, mais heureusement que vous ne violez pas ces formes-femmes ou ne contraignez pas à cacher ses formes, car cela est évidemment 2 actes que les femmes font provoquer, d'après ce que je lis de votre croyance petite et barbare (vous ne parlez pas de viol, mais à contraindre - ce qui est une faute de toute façon - on en arrive vite à cet extrême).

Car quand même quand je vous lis je me dis quel genre d'homme est-ce ? Pour croire à cela et faire partie d'un groupe qui adhère à ces idées, c'est que quelque part :
- soit vous haissez les femmes même inconsciemment (vous leur en voulez de vous exciter si fort),

- soit vous en avez terriblement peur (l'église depuis des siécles a fait croire qu'il fallait avoir peur de la femme non seulement parce qu'elle a apporté le malheur sur terre et sur l'homme, mais aussi physiquement puisqu'elle en a fait une tentatrice, qui joue sur les sens de l'homme, qui ne sait pas se maîtriser, etc). L'église a dévalorisé le sexe de la femme, physiquement, puisqu'elle en a fait un objet d'impureté pour elle et pour les autres (pas que dans la religion Juive) vis à vis de la façon dont la femme est formée, voyant dans les règles quelque chose de raté lors de la création,

- soit vous jetez sur elles, ce qui ferait justifier votre croyance que vous exposez ici, le fait que vous avez du mal à rencontrer quelqu'un. Et alors devant votre souffrance, votre colère devant votre impuissance à rencontrer quelqu'un, votre manque sexuel effectif, justifie ici votre croyance qui vous fait voir les femmes comme des formes, comme des objets car ici vous objétisez la femme que vous ne pouvez posséder. Si vous ne voyez qu'une forme en la femme, celle-ci le sens, le devine rien qu'à votre regard, votre façon de parler, et alors elle préfère fuir un arriéré, un complexé, un frustré qui se frustre lui-même car c'est à cause de la vision que vous avez que vous crééz des frustrations et en accusez les femmes. Elle fuit les futurs problèmes que vous lui causeriez (puisque vous dites que même un homme marié est excité par les femmes).

- soit (marié ou pas puisque même les hommes mariés sont excités dites-vous) vous ne pouvez vous passer de sexe, vous ne pensez qu'à cela, et alors en attribuez la faute à la femme ce qui vous évite de voir et corriger ce problème.

- soit vous regardez les liens internet d'adultes ou des magazines, ce qui fait que vous ne voyez plus dans la femme qu'un objet, et en faites la source de tous vos malheurs et le malheur de tous les autres hommes.

Les hommes éprouvent une frustration à la vue des formes des femmes en dehors de leur couple. Elles doivent les dissimuler par respect pour les hommes afin de ne pas les dominer et rétablir l'égalité homme/femme.
Les femmes éprouvent une frustration de ne pas avoir d'enfants. Les hommes doivent donner des enfants à leur compagne par respect pour elle afin de ne pas la dominer et rétablir l'égalité femme/homme.
Au risque de déséquilibrer l'égalité homme/femme et d'en arriver à des extrêmes :
Les hommes, plus forts physiquement, contraignent par la force les femmes à dissimuler leurs formes.
Les femmes, plus fortes mentalement, soumettent les hommes en les frustrant en permanence par leurs tendances naturelles.
Quelle petitesse et à quoi vous rabaissez les femmes jusqu'à croire et faire croire qu'elles soumettent les hommes en les frustrant, même les hommes mariés qui plus est. Et vous croyez en plus qu'elles sont frustrées de ne pas avoir d'enfant.

A ne voir dans un être humain - ici la femme - qu'un corps, une forme, responsable des frustration des hommes, évidemment tous vos propos erronés par votre regard bestial (car vous regardez qu'avec vos yeux d'animal ici) semblent cohérent.
Mais la femme n'est pas une bête qu'on pourrait soumettre, contraindre, forcer à reproduire. C'est l'image, je l'ai dit plus haut toute religieuse inculquée durant des siècles dans l'église. Eglise, qui, même si elle n'est plus au pouvoir (on l'a mise dehors à coup de pied aux fesses c'est heureux), a marqué au fer rouge ces aberrations dans l'esprit des hommes et ces idées se retrouvent partout jusque dans notre société actuelle. Par société je ne parle que de la société française (ce sera plus simple). Que voit-on, que reproduisent les gens (même inconsciemment ?)
Tous les préjugés que l'on entend sur la femme (sexe faible, intuition féminine dont on se moque, les blondes sont des connes, trop sensible, etc etc...), tout ce qu'on lui demande (être belle et se taire, être au foyer, faire des enfants......) regarder comment elle est faite et l'exposer publiquement (pub pour les serviettes hygiéniques ou les tampons, jeune, vieillissante [l'église a donné pour les femmes vieilles l'image d'une femme mauvaise dans son coeur, qui ne vaut rien, d'où ce rejet même inconscient aujourd'hui de la vieillesse pour ne pas être rejeté, sali, déconsidéré, nié], ....) définir ce qu'elle doit gagner et les métiers "prédestinés", définir son aptitude ou rejet suivant l'âge, etc etc...

Tout cela est la reproduction (même inconsciente parfois) de l'image qu'a donné l'église catholique et protestante durant des siècles ; image dont a voulu garder les hommes pour créer une société d'hommes mais où la place de la femme est prédéfinie à l'avance et pour ainsi justifier et garder leur pouvoir de domination.
Ce pouvoir de domination (la Révélation d'Arès en explique le processus très lent et complexe, car cela a complexifié les relations hommes/femmes et les choses ne sont pas hélas toujours facile) les hommes ont peur de le perdre, ce qui explique aussi pourquoi ils sont violents envers les femmes. Pourquoi ont-ils peur de le perdre ? A mon avis ils ont peur car ils se disent si la femme fait pareil, nous sommes dans de mauvais draps. Parce que tout homme sait le mal qu'il fait à la femme (moral, physique, psychologique).

Et c'est là où c'est intéressant car les hommes comme les femmes - sont complémentaires et donc leur vision doit être complémentaire et non plus de conflit ce qui donne une croyance bestiale et je suis désolée de le dire ici, très stupide et irréfléchie !!!
Donc étant complémentaires, automatiquement cette peur qu'ont les hommes les fait se tromper sur ce que veut la femme et sur ce qu'est une femme. Les hommes ont fait du pouvoir (pas seulement dans le sens dominer la femme) une fin en soi. Domination--->on a tout--->c'est OK plus rien à ajouter--->les femmes (et tous ceux qui leur paraisse n'être pas des hommes)n'ont qu'a bien se tenir.

Les femmes qui refusent ce joug arbitraire, bestial et parfois destructeur pour elle-même car hélas elles en meurent, se rebiffent car elles ne sont pas créées pour être dominées ni pour être considérées comme de la merde, comme de simples formes. Elles refusent tout cela non pas pour acquérir ce même pouvoir pour dominer, mais au contraire, à partir de là elles réfléchissent sur comment amener de plus belles relations entre les genres, apporter des idées nouvelles, constructrices, rénovratrices, etc... Ce que les hommes voit dans le pouvoir comme une fin en soi, les femmes en voit un départ pour créer, amener autre chose. C'est là toute la différence primordiale et urgemment à comprendre.

C'est cette incompréhension, ces peurs ancestrales, ces désirs inassouvis, cette haine, qu'ont les hommes (mais le plus souvent dirigés contre eux mêmes) qui explique tout ce que vous exprimez ici.
Les femmes poussent les hommes à aller plus haut.
Les hommes ont peur d'aller plus haut, plus exactement - et je les comprends - ont peur de lâcher leur pouvoir de domination et donc de changer de regard par rapport à l'image ancestrale de la femme qu'a créé la religion, ce qui explique tous ces conflits du à la non-compréhension, à la non-écoute et tous ces crimes, viols, violence que les hommes expriment encore envers la femme. Ils ont peur de voir leurs erreurs car cela appelle à changer et tout changement est douloureux. Rester dans la vision mensongère de la femme les rassure et leur fait fuir ce changement tant redouté.

Nous devons tous changer, mais les hommes particulièrement. De cela j'en suis convaincue grâce à vous ! Mais il faut le souligner, c'est très important, nous ne devons pas généraliser. Dire les femmes ou dire les hommes, c'est englober tout un genre masculin et/ou féminin et croire que tout est foutu ou à changer complètement, autoritairement.

Non beaucoup d'hommes ont compris et parlent comme moi, HEUREUSEMENT !!
Les féministes --- même si les médias les salissent pour les faire taire en faisant croire qu'elles n'aiment pas les hommes ce qui est une aberration et une autre façon de faire taire les femmes --- ont amené aussi beaucoup de choses pour faire évoluer les mentalités arriérées qu'a créé l'église.
Les hommes changés comprennent ces femmes féministes, car ils savent que tant que le monde n'évoluera pas, elles seront les garde-fous de gens ayant encore une vision arriérée de la femme et désirant la faire régresser et/ou l'accabler de tous les maux et continuer à la punir (différemment aujourd'hui salaire inférieur, etc...) et les aide à amener un monde plus beau et plus grand, spirituel (pas forcément croire en Dieu). Quand le monde sera changé elle n'auront plus lieu d'être mais en attendant heureusement qu'elles sont là.
Les femmes composent avec ce monde violent, et veulent une humanité plus belles et plus riche de bonheur, de joie, et pense surtout en premier au bonheur des autres ....
Donc hommes et femmes, ayant élevés leur regard, amèneront ensemble autre chose que ce que vous décrivez ou voulez voir. Mais ici c'est votre regard que vous décrivez.

Un autre monde se créera lorsque les hommes apprendront à comprendre mais surtout à écouter les femmes et donc reconnaître leurs erreurs à leur sujet (notamment rejeter toute cette image "diabolique" si j'ose dire car l'église a diabolisé la femme) et lorsqu'ils REFUSERONT de reproduire ce schéma arriéré qui freine, empêche le monde d'aller plus haut.
La Femme représente la moitié de l'humanité, il est temps d'en tenir compte !!!
Tant que l'homme n'en tient pas compte le monde aura du mal, mettra beaucoup de temps pour évoluer !


Changez le regard que vous portez sur les femmes.
Changez-vous, acceptez votre féminin en vous (vos qualités féminines) et élevez votre regard sur les femmes et aiderez aussi les hommes !!
Votre croyance est toute religieuse !
Votre secte est très nocive et arriérée !!!


Je vous invite à voir ces liens :
http://regard-positif.xooit.com/t1221-LES-HORREURS-ET-CRUAUTES-DE-L-INQUISITION-PAR-L-EGLISE-CATHOLIQUE-ROMAINE.htm

http://regard-positif.xooit.com/f151-CATHOLICISME.htm


Dernière édition par Assunta le Dim 1 Jan 2012 - 19:38, édité 8 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Dim 1 Jan 2012 - 15:50

Claude De Bortoli a écrit:
Hommes et femmes sont donc tenus à se fixer des règles de conduite et de respect.

Bien sûr, mais jusqu'à présent (ou il y a peu), la séparation des filles et des garçons prônée depuis des millénaires par les religions monothéistes, par les coutumes, et même par l'école de la république à ses débuts jusque dans les années 1960 n'a été qu'appliquer les méthodes de l'élevage de bestiaux aux humains ... (pour différentes raisons que l'on pourra évoquer après).

Dans ta démonstration Claude, tu sembles mettre ces deux influences, celle de la nature (instinct) et celle de l'intelligence à égalité, et s'opposant l'une à l'autre. Mais comme dès le plus jeune âge, l'homme et la femme étaient l'un comme l'autre fortement "conditionnés" culturellement, peut-on parler d'instinct pur et d'intelligence pure ?

S'il y a des règles a instituer socialement, il faut s'y prendre autrement dès le départ, déjà en commençant par ne pas séparer les sexes, ce qui n'est pas à l'évidence naturel ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Dim 1 Jan 2012 - 17:33

Claude, excuses moi de te le dire brutalement mais tu devrais voir un psychanalyste Smile

Ps: Je te dis ça pour ton bien, et c'est avec beaucoup d'amour que je te le dis.

victor

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Dim 1 Jan 2012 - 18:23

Victor a écrit:Claude, excuses moi de te le dire brutalement mais tu devrais voir un psychanalyste Smile
Ps: Je te dis ça pour ton bien, et c'est avec beaucoup d'amour que je te le dis.
victor
Oui je suis d'accord avec toi Victor.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Lun 2 Jan 2012 - 10:17

Votre croyance/secte est du délire. Je dirai du délire que l'église chrétienne (catholique et protestante notamment) ont institué depuis des siècles.
Je ne suis pas une secte et encore moins un gourou.

Je suis un chercheur en Croyance qui a découvert l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Je l'explique à mes contemporains.

J'ai puisé la découverte de la métamatière directement à la source de l'intelligence : la nature de métamatière. Sans intermédiaire humain.

Quand vous rencontrez les gens, particulièrement les femmes, vous ne voyez que des Formes ??? Que des seins, que des culs, qu'un sexe qui excite le sexe de l'homme... ?? Vous ne voyez que cela dans les rues, dans les magasins, en votre mère (c'est une femme quand même, n'est-ce qu'une forme pour vous ??? ou bien faites vous partie de ces bourgeois qui ont longtemps cru que seule leur mère est parfaite toutes les autres femmes sont des putains ?? si si cela est un fait avéré)???
L'animal mâle a seulement l'instinct pour vivre. La nature de matière maitrise l'instinct. Elle lui a donné, depuis toujours et pour toujours, une procédure d'accouplement et l'a figé dans le marbre de l'instinct. L'animal ne peut pas s'en libérer. Il suit d'instinct la procédure sans possibilité de dévier. Lorsque la femelle n'est plus disponible, le processus s'arrête naturellement.

Il n'en va pas de même pour les humains. Ils ont l'intelligence en plus des instincts. L'intelligence leurs permet de se libérer des liens de l'instinct et de vivre comme bon leurs semble. La nature de matière leurs a donné une procédure idéale d'accouplement qui commence par l'attirance mais l'intelligence leurs permet de s'en libérer. Ils doivent donc se prendre en charge eux-même et se donner des limites. Une des limite est que les femmes doivent dissimiler leurs formes aux regards de tout le monde et surtout des hommes lorsqu'elles ne sont plus disponibles sexuellement. Les hommes sont naturellement attirés sexuellement par les formes des femmes. Une attirance sexuelle leurrée par un étalage des formes de femmes non disponibles sexuellement leurs provoque un état de frustration. Les femmes, en exposant leurs formes aux regards de tout le monde, asservissent les hommes en leurs implantant un état de frustration permanent. C'est un leurre puissant qui permet de les dominer.

Les hommes éprouvent une frustration à la vue des formes des femmes en dehors de leur couple. Elles doivent les dissimuler par respect pour les hommes afin de ne pas les dominer et rétablir l'égalité homme/femme.
Les femmes éprouvent une frustration de ne pas avoir d'enfants. Les hommes doivent donner des enfants à leur compagne par respect pour elle afin de ne pas la dominer et rétablir l'égalité femme/homme.
Au risque de déséquilibrer l'égalité homme/femme et d'en arriver à des extrêmes :
Les hommes, plus forts physiquement, contraignent par la force les femmes à dissimuler leurs formes.
Les femmes, plus fortes mentalement, soumettent les hommes en les frustrant en permanence par leurs tendances naturelles.
Hommes et femmes sont égaux aux regards de la nature de matière et de la nature de métamatière. En aucun cas elles doivent asservir et diminuer les hommes en leurs installant un état de frustration permanent.

Quelle petitesse et à quoi vous rabaissez les femmes jusqu'à croire et faire croire qu'elles soumettent les hommes en les frustrant, même les hommes mariés qui plus est. Et vous croyez en plus qu'elles sont frustrées de ne pas avoir d'enfant.
Je montre les faiblesse naturelles de chacun des sexes.

Aux femmes de ne pas jouer avec les faiblesses naturelles des hommes et de les respecter.
Aux hommes de ne pas jouer avec les faiblesses naturelles des femmes et de les respecter.

Au risque de déséquilibrer l'égalité homme/femme et d'en arriver à des extrêmes :
Les hommes, plus forts physiquement, contraignent par la force les femmes à dissimuler leurs formes.
Les femmes, plus fortes mentalement, soumettent les hommes en les frustrant en permanence par leurs tendances naturelles.



Dernière édition par Claude De Bortoli le Lun 2 Jan 2012 - 11:48, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Lun 2 Jan 2012 - 11:01

Pourquoi recopier de grands pans de mon long post ?? récupérer mes dires ???
Vous ne pouvez pas recopier ce que j'ai dit tout en affirmant que tout est de la faute de la femme, vous êtes incohérent !!

En aucun cas elles doivent asservir et diminuer les hommes en leurs installant un état de frustration permanent.
Au risque de déséquilibrer l'égalité homme/femme et d'en arriver à des extrêmes :
Les hommes, plus forts physiquement, contraignent par la force les femmes à dissimuler leurs formes.
Les femmes, plus fortes mentalement, soumettent les hommes en les frustrant en permanence par leurs tendances naturelles.
Ces allégations sont fausses et c'est comme je vous l'ai dit mettre toutes les fautes et faiblesses des hommes sur le dos des femmes.
Vous n'avez qu'une mentalité de vilain religieux.
Votre métamatière, excusez-moi, ça vaut rien !! C'est pas une bonne chose que vous avez découvert là.
Ou alors vous avez un sérieux problème avec les femmes. Vous devriez consulter, vous faire soigner.
Pourquoi recopier de grands pans de mon long post ?? récupérer mes dires ???

Une attirance sexuelle leurrée par un étalage des formes de femmes non disponibles sexuellement leurs provoque un état de frustration. Les femmes, en exposant leurs formes aux regards de tout le monde, asservissent les hommes en leurs implantant un état de frustration permanent. C'est un leurre puissant qui permet de les dominer.
Ce n'est pas parce que les femmes posent nues dans les magazines ou ailleurs (ce qui est un drame quelque part là je suis d'accord) qu'il faut que les hommes justifient leur frustration, leur violence à leur égard.
Dans ce cas (de poser nue) cela existe parce que certaines femmes s'exposent certes mais aussi parce que certains hommes non seulement désirent que la femme s'expose mais aussi parce qu'ils veulent bien regarder, s'exciter. Vous n'avez qu'à pas regarder si vous êtes incapables de ne pas être excité, incapable de vous retenir.
Si certains hommes ne regardaient pas, ces quelques femmes changeraient leur façon de faire. De même si certains femmes ne s'exposaient pas nues, les quelques hommes devraient poser un autre regard sur elles. (ne pas généraliser )!!

Notons que ce n'est pas toutes les femmes et que ce n'est pas tous les hommes qui agissent ainsi. Généraliser est une faute ! Vous généralisez, sans espoir de changement. Vous dites seulement tout ce qui arrive aux femmes (de mal-heur) est normal c'est de leur faute, et je vous ai répondu que les religions ont toujours fait croire cela.

La vie n'est pas manichéenne comme vous voulez le faire croire. Elle n'est pas à sens unique qui plus est !! Vous êtes simpliste !

La vie c'est la femme ET l'homme. Pas la femme OU l'homme.
Dans ce cas (de poser nue) les choses ne sont pas à sens unique.
Rien n'est à sens unique dans la vie.
S'il y a l'un (les femmes à poil) il y a automatiquement l'autre (les hommes qui VEULENT que les femmes soient nue pour se rincer l'oeil). Si l'un a tort, l'autre aussi a tort. Ce n'est pas la femme qui fait chuter l'homme, celui-ci a son libre-arbitre quand même et n'est pas obligé de regarder.

Voyez l'image de l'homme que vous donnez ici : vous décrivez les hommes (vous généralisez ce qui est une faute) comme une faible nature, impuissant à se maîtriser, qui chute à cause des formes des femmes qui les excite même s'ils sont mariés, et évidemment qui a le droit de d'agresser les femmes, les violenter en les culpabilisant puisque tout est de leur faute. Quelle faible nature que cet homme-là. Quel petit homme que vous décrivez-là !!! Car si ces hommes sont frustrés, donc frustes, c'est qu'ils ne pensent qu'aux formes des femmes et ont un besoin immense de les voir nues. Pour dire plus familièrement, ils ne pensent qu'au cul ! Et c'est seulement cela un homme !! Quel réducteur vous faites, et quelle insulte. Vous insultez les femmes et les hommes aussi.

Certes certaines femmes ne doivent plus être impudiques, mais certains hommes quant à eux doivent changer de regard sur elles et ne doivent plus les voir QUE comme un objet de désir. Ces hommes ont un sacré travail personnel à faire sur eux-mêmes, pour pouvoir changer et élever un peu plus haut leur regard qu'ils ont sur la femme. Ces femmes aussi doivent regarder en elles-mêmes.
Vous voyez : La vie n'est pas à sens unique, c'est fini ce regard manichéen, ce regard manichéen est celui de TOUTES les religions. Changez !!! Et ayez un autre regard sur les femmes et aussi sur les hommes qui ne sont pas tous lubriques !!!

Votre métamatière est manichéenne. Le libre-arbitre apparemment n'existe pas.
Mais est-ce la matématière qui vaut rien, n'est-ce pas cette matématière plutôt une création de votre esprit tordu qui a créé cela de toutes pièces ! Vous fuyez un problème en vous en le mettant à l'extérieur (vous justifiez la vision arriérée et petite que vous avez des femmes en faisant croire que vous avez appris cela auprès de la matématière). C'est en vous qu'il faut regarder et changer. Et alors, et seulement alors la vision que vous avez sur les genres particulièrement féminin, changera !!! et le monde extérieur vous paraîtra beaucoup plus beau.
Changez car vous avez un sérieux problème !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Lun 2 Jan 2012 - 15:04

La matématière est votre religion que vous avez créée (il est facile de créer des religions ou s'illusionner à partir de lectures diverses des Ecritures ou de croyances diverses qui circulent sur le net et ainsi syncrétiser ses propres idées pour faire une nouvelle mouture spirituelle)

http://www.sceptiques.qc.ca/forum/la-metamatiere-t3729-1500.html
Vous priez votre dieu métamatière !


http://www.jeanmallot.fr/gauche2012/2010/11/ma-candidature-inquiete-lelysee/
vous priez pour un politique vous lui dressez un autel !


http://www.memoclic.com/forum/119047-la-nature-de-metamatere-et-la-desunion-des-parents
et là on vous demande de passer votre chemin !



Concernant le thème posté ici voilà une bonne réponse
http://www.magarderie.com/forum/showthread.php?t=34182



Vous avez été viré sur plein de blogs et forums.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Mar 3 Jan 2012 - 10:46

Vous ne pouvez pas recopier ce que j'ai dit tout en affirmant que tout est de la faute de la femme, vous êtes incohérent !!
Hommes et femmes sont égaux aux regards de la nature de matière et de la nature de métamatière.

Je montre les comportements de chacun des sexes dans la procédure de reproduction des humains.

Aux femmes de ne pas jouer avec les comportements naturels des hommes et de les respecter.
Aux hommes de ne pas jouer avec les comportements naturels des femmes et de les respecter.

Au risque de déséquilibrer l'égalité homme/femme et d'en arriver à des extrêmes :
Les hommes, plus forts physiquement, contraignent par la force les femmes à dissimuler leurs formes.
Les femmes, plus fortes mentalement, soumettent les hommes en les frustrant en permanence par leurs tendances naturelles.

Ces allégations sont fausses et c'est comme je vous l'ai dit mettre toutes les fautes et faiblesses des hommes sur le dos des femmes.
La procédure de reproduction installée chez les humains par la nature de matière commence par l'attirance sexuelle. Les hommes sont attirés sexuellement par les formes des femmes. Aux femmes de ne pas leurrer les hommes en exposant leurs formes aux regards de tout le monde. Un état de frustration permanent s'installe chez eux et les diminue face à elles.

Dans ce cas (de poser nue) cela existe parce que certaines femmes s'exposent certes mais aussi parce que certains hommes non seulement désirent que la femme s'expose mais aussi parce qu'ils veulent bien regarder, s'exciter. Vous n'avez qu'à pas regarder si vous êtes incapables de ne pas être excité, incapable de vous retenir.
Les hommes sont aussi libres que les femmes. Dans la rue, ils n'ont pas à se promener en aveugle un bandeau sur les yeux pour ne pas être leurrer sexuellement par les femmes montrant leurs formes. Ils n'ont pas à se diminuer à ce point. C'est aux femmes de dissimuler leurs formes. Ce n'est pas se diminuer face aux hommes. C'est comprendre le processus de reproduction des humains. C'est comprendre la procédure de reproduction chez les hommes. C'est aimer la gente masculine. C'est respecter les hommes.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Mar 3 Jan 2012 - 10:51

La matématière est votre religion que vous avez créée (il est facile de créer des religions ou s'illusionner à partir de lectures diverses des Ecritures ou de croyances diverses qui circulent sur le net et ainsi syncrétiser ses propres idées pour faire une nouvelle mouture spirituelle)
Les fondements de la croyance à l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains la métamatière sont les suivants :


Deux univers distincts, égaux en puissance et en valeur, vivent en symbiose et s'échangent leur énergie.



Deux univers et seulement deux. Pas un de plus :
- un univers fait matière, celui dans lequel nous vivons notre vie de tous les jours, avec pour énergie l'instinct.
- un univers fait de métamatière, celui dans lequel nous nous voyons vivre dans nos rêves et dans lequel nous nous verrons vivre après la mort de notre corps de matière pour l'éternité, avec pour énergie l'intelligence.



Les univers ne sont pas parallèles. Ils sont adjacents. Ils vivent en symbiose. Ils sont reliés par un seul et unique point. L'espèce humaine se situe sur ce point coté matériel.



Un autre univers fait de matière ?
Non ! L'univers de matière rassemble toute la matière découverte et à découvrir.



Un autre univers fait de métamatière ?
Non ! L'univers de métamatière rassemble toute la métamatière découverte et à découvrir.



Un univers fait d'un mélange de matière et de métamatière ?
Impossible ! La matière et la métamatière ne se mélangent pas.

http://www.jeanmallot.fr/gauche2012/2010/11/ma-candidature-inquiete-lelysee/
vous priez pour un politique vous lui dressez un autel !
J'ai été piraté !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  navy le Mar 3 Jan 2012 - 12:45

Bonjour Claude,

Votre moustache nous a émus. Nous avons dressé un petit autel en votre honneur, auprès duquel nous nous recueillons tous les soirs en espérant un avenir meilleur pour notre beau pays.
La métamatière vaincra.
Oui Nous Pouvons.
Claude de B.


J'ai été piraté !
Wink
vous avez été piraté ? c'est à dire :question:



Les fondements de la croyance à l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains la métamatière sont les suivants :
Deux univers distincts, égaux en puissance et en valeur, vivent en symbiose et s'échangent leur énergie.

Deux univers et seulement deux. Pas un de plus :
- un univers fait matière, celui dans lequel nous vivons notre vie de tous les jours, avec pour énergie l'instinct.
- un univers fait de métamatière, celui dans lequel nous nous voyons vivre dans nos rêves et dans lequel nous nous verrons vivre après la mort de notre corps de matière pour l'éternité, avec pour énergie l'intelligence.

Les univers ne sont pas parallèles. Ils sont adjacents. Ils vivent en symbiose. Ils sont reliés par un seul et unique point. L'espèce humaine se situe sur ce point coté matériel.

Un autre univers fait de matière ?
Non ! L'univers de matière rassemble toute la matière découverte et à découvrir.

Un autre univers fait de métamatière ?
Non ! L'univers de métamatière rassemble toute la métamatière découverte et à découvrir.

Un univers fait d'un mélange de matière et de métamatière ?
Impossible ! La matière et la métamatière ne se mélangent pas.


Victor a raison Wink
... A la suite de problémes que je ne qualifierais pas si vite de sexuels, car ne vous connaissant pas, ne connaissant pas votre vie, mais disons à la suite de problémes hommes/femmes vous avez crée une religion, une philosophie de toutes piéces ....

... Alors que la parole de Dieu existant, si on la comprend bien vous donne la solution aux problémes hommes/femmes actuels ... cherry

Navy



navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  pat le Mar 3 Jan 2012 - 20:02

Bonjour claude de Bortoli.

Je n'adhère pas dans l'ensemble, à vos propositions dont nous avons eu l'occasion de discuter déjà abondamment sur ce forum.

Cependant je ne considère pas que cela soit une raison pour vous manquer de respect. Je regrette que la courtoise ne soit pas une valeur incontournable sur un forum spirituel et qu'on en vienne à frôler toujours l'insulte et le rejet.
Je n'apprécie nullement qu'on puisse dire à quelqu'un de se soigner ou de le malmener parce que ses propos ne nous conviennent pas.
Cette ambiance de dénigrement, de critiques acerbes et ironiques, de dénonciations sans cesse répétées semble vouloir s'installer sur ce forum.

Pourtant j'ai voulu créer ici un espace constructif, créatif de soi-même à partir de soi-même.
J'aurais voulu que nos propos, s'ils étaient critiques le soient toujours dans un esprit constructif de soi et non pas une façon de saper le fondement des autres ou dans un but de faire valoir.
Les manquements des autres, les erreurs, les horreurs même sont des sujets inépuisables et c'est céder à la facilité que d'en faire un sujet permanent.
Nous ne sommes pas meilleurs que les autres, il faut le marteler sans cesse afin de comprendre qu'il ne suffit pas de les dénoncer pour être meilleurs qu'eux.
J'aurais voulu que ce forum soit le lieu d'une prise de conscience de nos responsabilités et de nos possibilités personnelles afin que ceux qui nous visitent viennent y puiser la force d'un optimisme sur le monde.
Au contraire on trouve ici de quoi se décourager encore plus.
J'espère qu'ensemble on se redressera et qu'à nouveau on trouvera la force d'exister autrement qu'en s'en prenant à ceux qui nous semblent filer un mauvais coton.
Je le fais en guise de vœu pour 2012


Je reviens maintenant au contenu de votre intervention.
Je ne vais pas entrer dans une polémique sur l'instinct et l'intelligence. Je ne vais pas m'aventurer non plus sur le terrain de la différenciation sexuelle des mâles et les femelles. Cependant je vous ferai remarquer que dans la nature les parades sexuelles ne sont pas le fait des femelles mais plutôt des mâles. En général cette parade intervient lorsque la fécondation de la femelle est possible.
Chez les hommes, il y a aussi parfois quelque chose qui ressemble à la parade sexuelle de certains oiseaux mâles !

Notre sexualité d'humain si elle comporte une part instinctive est aussi comme vous le précisez, régie par une autre composante : l'intelligence humaine.
Cette intelligence peut aussi bien exacerber la sexualité en introduisant des fantasmes et autres perturbations mais peut également apaiser la sexualité par la sublimation, le self-contrôle, ou la volonté, modifiant ainsi les effets de l' instinct originel.
Il est vrai que beaucoup de femmes savent l'impacte que produisent leurs corps sur le fantasme des hommes. Les hommes savent aussi inventer des stratagèmes pour faire des conquêtes et provoquer le trouble chez une femme. Dans tous les cas les promesses affichées par le corps sont de nature à tromper sur la véritable sexualité.
Pourquoi le corps de la femme a t-il pu devenir un réel fantasme masculin ? Je ne sais pas.
Mais contrairement à ce que vous laissez supposer, je crois que ces comportements ne sont pas inéluctables et sont plutôt le fait d'une déviance dont je ne connais pas l'origine. Et s'il y a chez beaucoup d'individus cette provocation et cette exhibition dont vous parlez , il y a aussi cette soif d'amour enfouie au plus profond de nos aspirations.
Qu'en conclure ? Qu'elle est la véritable nature de l'Homme ?
Il y a autant de bonnes raisons pour dire qu'il n'est qu'un amas de chair exhibitionniste et provocateur que de dire qu'il est un aspirant à l'amour absolu, au pur amour.
De toute manière, sauf dans les cas de provocations outrancières on ne peut pas demander à un des sexes de se couvrir sous prétexte que l'autre n'est pas capable de se dominer. C'est la porte ouverte à des excès intolérables que nous connaissons assez.
Même si la provocation atteignait des sommets, il faudrait trouver des moyens éducatifs et non pas les éternels interdits qui stigmatisent plutôt qu'ils ne guérissent.


pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Mer 4 Jan 2012 - 0:51

pat a écrit:
Notre sexualité d'humain si elle comporte une part instinctive est aussi comme vous le précisez, régie par une autre composante : l'intelligence humaine.
Cette intelligence peut aussi bien exacerber la sexualité en introduisant des fantasmes et autres perturbations mais peut également apaiser la sexualité par la sublimation, le self-contrôle, ou la volonté, modifiant ainsi les effets de l' instinct originel.

Mais contrairement à ce que vous laissez supposer, je crois que ces comportements ne sont pas inéluctables et sont plutôt le fait d'une déviance dont je ne connais pas l'origine.

Au risque de décevoir Claude (?) je situerai l'origine de ces déviances dans nos cultures, peu ou prou contraignantes, libres, déséquilibrées, ou dissymétriques, d'où il ressort suivant les cas (histoire personnelle, éducation, milieu familial ... les facteurs étant multiples) fantasmes, perturbations, ... ou sublimation, self-control, respect du genre (de l'un ou de l'autre).
Maintenant la culture c'est peut-être méta-matériel ?
Le méta-matériel peut nous influencer dans un sens ou dans un autre ? j'imagine ...

Le niveau social par contre ne semble pas avoir d'influences marquées. Les "déviants" se rencontrent aussi bien dans "les classes" populaires, moyennes, comme dans la très haute bourgeoisie. La qualité de l'éducation ne semble pas influer les penchants. On peut écrire de très belles histoires pour enfants, et être un pédophile avéré comme le fut Lewis Caroll.

Justement ce sujet du "genre" a fait l'objet de débats politiques houleux il n'y a pas très longtemps. Mais, sans vraies surprises, car dès que l'on parle de sexe en politique ou encore plus en religion, on le sait, c'est tout de suite une tempête dans un verre d'eau lol!

Christine Boutin, membre du Conseil Pontifical pour la Famille ... (une organisation catholique placée sous l'autorité du pape) est tout de suite montée naturellement aux créneaux, en manifestant récemment son opposition à l’introduction des analyses de genre dans les nouveaux manuels scolaires de SVT (Sciences de la vie et de la terre).

Elle n'est pas la seule.

Elle relaie ainsi les inquiétudes des Associations Familiales Catholiques (AFC) et de la direction de l’Enseignement catholique, qui refusent que soit enseignée la construction culturelle de l’identité sexuée.

Et quelque 193 parlementaires ont adressé une lettre à Luc Chatel (ministre de l’Éducation nationale) demandant le retrait des manuels scolaires où figurent cette théorie. Un fronde quoi ...

Pourtant des Catholiques disent « oui » aux analyses de genre dans les manuels scolaires de SVT.

L’association FHEDLES ( Femmes et Hommes, Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société ) anime depuis dix ans un centre de recherche et documentation intitulé « Genre en Christianisme » qui a pour objet l’étude critique de la construction religieuse du genre et de ses modes d’influence dans la société civile. Nous affirmons que tous les catholiques ne partagent pas les inquiétudes et refus qui se font jour à propos des analyses de genre. Il est nécessaire que les jeunes comprennent l’origine des discriminations et des injustices entre les sexes.

Enseigner une anthropologie « naturelle » immuable est une imposture et disqualifier les théories du genre en les faisant passer pour une idéologie de l’indifférenciation est une malhonnêteté.

Celles-ci ne nient pas les différences biologiques des sexes mais les interprétations qui y furent attachées en d’autres temps et les conséquences injustes qui en demeurent.

Animé-e-s par la liberté et l’humanisme de l’Évangile, les membres de FHEDLES travaillent à libérer les femmes et les hommes de demain d’une condition uniforme et à leur permettre le plein épanouissement de leurs qualités humaines.

Communiqué de l’association FHEDLES (Femmes et Hommes, Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société)
http://golias-news.fr/article5027.html


Les représentations catholiques du genre (Alice Gombault)

« Il me semble que la société civile n’est pas assez attentive à l’influence qu’exerce l’Église catholique sur les représentations du masculin et de féminin qu’elle véhicule et défend. Je parle ici de l’Église catholique dans les pays christianisés depuis longtemps. Peut-être que des musulmans pourraient faire la même remarque dans les pays sous influence de l’Islam, mais je ne m’aventurerai pas sur ce terrain que je maîtrise pas.

Mon hypothèse est que l’Église catholique a contribué à modeler et à imposer des images du féminin et du masculin qui sont devenues normatives et qui semblent encore « naturelles » à beaucoup.

Je n’oublie pas que les progrès de la société civile influence aussi l’Église catholique, car son discours évolue. Il y a des énormités sur l’infériorité des femmes ou leur caractère impur qu’elle ne peut plus dire. Par contre, sur le terrain concret de ses pratiques et dans son fonctionnement, les faits ne suivent pas son discours théorique. Une organisation qui justifie l’exclusion des femmes de ses postes d’autorité et de représentation symbolique est porteuse d’un modèle qui légitime des pratiques similaires dans d’autres domaines profanes.

Un groupe comme Femmes et Hommes en Église, fondé en 1970, s’est saisi de cette interaction entre Église et société dans la difficile relation entre hommes et femmes.

Une image de la femme

Quelle est l’image que l’Église donne de la femme ? L’hypothèse que je fais est que cette image est toujours présente plus ou moins confusément, dans nos sociétés, dites laïques, et légitime leurs pratiques sexistes. De cette image, se dessine en creux une image de l’homme. Homme et femme sont en interaction et l’un risque d’être privé de ce qu’on attribue à l’autre et réciproquement.

L’infériorité des femmes
[...]

lire la suite :
http://fhedles.fr/affiche/les-representations-catholiques-du-genre-alice-gombault/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Mer 4 Jan 2012 - 3:01

Je n'apprécie nullement qu'on puisse dire à quelqu'un de se soigner ou de le malmener parce que ses propos ne nous conviennent pas.
Cette ambiance de dénigrement, de critiques acerbes et ironiques, de dénonciations sans cesse répétées semble vouloir s'installer sur ce forum.

Pourtant j'ai voulu créer ici un espace constructif, créatif de soi-même à partir de soi-même.
J'aurais voulu que nos propos, s'ils étaient critiques le soient toujours dans un esprit constructif de soi et non pas une façon de saper le fondement des autres ou dans un but de faire valoir.
Vous exagérez. Quel dénigrement ??? Affirmer que la femme est responsable du fait que l'homme ne puisse se maîtriser, n'est-ce pas un dénigrement, une insulte (encore mais les femmes sont hélas habituées), un besoin toujours d'accuser quelqu'un... etc .
Les femmes ne se sentent-elles pas rabaissées, insultées, dénigrées, traitées comme des riens du tout ???
J'ai répondu (même si le post est long) non pas pour paraître ou sortir ma science mais pour qu'il arrête de mettre tout sur le dos de la femme. Il y a eu la religion qui laisse encore sa marque même si elle ne règne plus. ça suffit.
Forum spirituel c'est aussi dire ce que l'on pense. J'en ai marre d'entendre cela. Nous les femmes on dénigre pas les hommes, pas même les violeurs, même si on est outragée de leurs actes. On cherche à comprendre.
Il n'y a eu rien d'insutant, d'ironique ou autre à l'égard de Claude. Et oui ses propos me font demander s'il devrait pas consulter si ce n'est un psy alors un historien, qu'il regarde d'où vient que l'on accuse toujours et sempiternellement la femme. Il ne parle même pas des mauvais penchants de certains hommes; au contraire il leur trouve des excuses en expliquant que cela vient des formes des femmes donc qu'elles doivent se voiler (certains intégristes musulmans en sont là encore)/ Il faut arrêter. marre d'entendre ça au 21e siècle !!
Ce n'est pas du féminisme ici (quoique Dieu heureusement l'est - respecte et aime la femme), c'est tout simplement un désir que les choses évoluent, un autre regard que l'on pose sur les femmes.
De plus généraliser ("les femmes") c'est mauvais et c'est entretenir des erreurs.

Rien de constructif ?
Quand on lit cela :
En dehors de chez elles et aux regards de tout le monde, les femmes doivent dissimuler leurs formes. C'est une marque de respect pour les hommes qui sont attirés sexuellement et naturellement par les formes des femmes. Pour leurs éviter un perpétuel état de frustration.

Les hommes éprouvent une frustration à la vue des formes des femmes en dehors de leur couple. Elles doivent les dissimuler par respect pour les hommes afin de ne pas les dominer et rétablir l'égalité homme/femme.
Je montre les faiblesse naturelles de chacun des sexes..
De chacun des sexes vraiment ?
Où est la construction : Que les femmes disent "oh oui tout est de notre faute, notre très grande faute" et vite se voiler pour atténuer les désirs inassouvis de ces messierus. Mais le problème n'est pas règlé, il est déplacé. Et il n'y a rien de constructif là.
Par contre mon long post est constructif même s'il est mal compris, mes réponses le sont car elles démontrent sans jugement d'où vient tout ces méfaits, et ces méconnaissances envers la femme. Et je conclue que la vie n'étant pas à sens unique, tous doivent changer, la femme certes mais surtout l'homme !!
Le monde n'évoluera pas tant qu'on dépasse pas des arriérations, c'est certain.

Et quand on lit cela :
Les hommes sont aussi libres que les femmes. Dans la rue, ils n'ont pas à se promener en aveugle un bandeau sur les yeux pour ne pas être leurrer sexuellement par les femmes montrant leurs formes. Ils n'ont pas à se diminuer à ce point. C'est aux femmes de dissimuler leurs formes. Ce n'est pas se diminuer face aux hommes. C'est comprendre le processus de reproduction des humains. C'est comprendre la procédure de reproduction chez les hommes. C'est aimer la gente masculine. C'est respecter les hommes.
N'est-ce pas aberrant ??? Il rabaisse l'homme et la femme au rang d'animal, les réduisant à la reproduction !! Il est temps de passer à autre chose. Elever nos regards parce que ici aussi c'est déconsidérer les hommes, en plus de la femme.

De plus il affirme "l'homme et la femme sont égaux au regard de la matématière".
Donc cela exprime bien que cela ne l'est pas au niveau humain et la cause c'est qui ou quoi ??

Quelle est l’image que l’Église donne de la femme ? L’hypothèse que je fais est que cette image est toujours présente plus ou moins confusément, dans nos sociétés, dites laïques, et légitime leurs pratiques sexistes. De cette image, se dessine en creux une image de l’homme. Homme et femme sont en interaction et l’un risque d’être privé de ce qu’on attribue à l’autre et réciproquement.
L'église a un tort immense qu'elle en reconnaîtra jamais. C'est un fait il faut l'accepter. Mais l'histoire parle pour elle.
Donc justement il est temps de ne plus rester dans ces schémas arriérés et d'oser dire les choses et "élevez le regard sur les femmes" et voyez, hommes, vos propres erreurs aussi sans vouloir le mettre sur le dos des femmes, même si le changement n'est pas toujours facile pour tous (hommes et femmes compris). Mais surtout PLUS D'ESPRIT RELIGIEUX -on peut croire en Dieu ou en une métamatière OK - mais plus c'est esprit religieux d'antan qui est toujours présent hélas et qui accable toujours les femmes !!
Toute critique si elle ne juge pas est constructive. Je n'ai vu aucun jugement dans tout ce qui lui a été répondu par tous !
Le monde a évolué et les gens, croyants et étant dans des églises, commencent à vouloir des actes et ne veulent plus soit de vieilles pensées qui tirent vers le bas et/ou être acteurs mais ne plus reproduire des erreurs passées.

-*--------

J'ai lu ton lien Njama qui est très intéressant.
J'ai un ami ontologue, ancien évêque, qui m'a récemment dit "rien ne peut changer de l'intérieur de l'église, il faut la quitter pour faire bouger les choses". Il s'est marié avec une femme qui était soeur et qui a quitté l'église également.
J'ai lu l'analyse d'Alice Gombaut, y a-t-il un avis masculin ce serait intéressant. A mon avis les choses changeront, lorsque ces gens quitteront les chefs religieux (que Dieu appelle rois noirs). L'église telle constituée a beaucoup de mal à changer les choses, elle est enferrées dans ses propres mensonges et contradictions. Elle reconnaît ses erreurs mais il lui est impossible de les réparer si j'ose dire car alors ce jour là tout le monde verra que cette hiérarchie et "représentant de Dieu" n'a plus lieu d'être. On verrait les mensonges qui ont appelé cette hiérarchisation. Elle est prise à son propre piège.
De plus la hiérarchie a lu la RA (récupération?? on peut se demander) donc cela explique leur difficulté à mettre en pratique effective leur opinion changeante. Et s'ils ne veulent pas mettre en pratique les erreurs qu'ils reconnaissent, c'est peut-être que leur discours vise seulement de s'approprier à leur sauce ce que dit la RA notamment sur la femme pour contrer la RA. C'est tout à fait possible. Ils sont tellement malins et laissent toujours les gens sans réponse et sur leur faim.
Je suis très surprise malgré tout que les gens engagés et croyants ne quittent pas l'église, ses dogmes et hiérarchies devant tant de mauvaise foi.
Par contre "dehors", hors de l'église, beaucoup gardent leur foi en Dieu mais ne croient plus en l'église. La fille d'une amie m'a dit qu'elle rejetait l'église mais pas Dieu (suite à tous ces révélation de prêtres pédophiles, mais elle était déjà en grande réflexion).

La conclusion de l'article est très belle :
On constate que pour honorer les idéaux républicains de liberté, égalité, fraternité, largement inspirés de la tradition chrétienne, l’État s’est donné des lois en ce qui concerne les femmes : loi sur l’égalité des salaires, non discrimination, loi sur la parité… Il n’y a plus d’obstacle juridique au plein épanouissement des femmes. Le sexisme s’attarde dans les mœurs, mais non dans les lois. En ce qui concerne l’Église, le sexisme est présent à la fois dans les lois et dans les mœurs. On en arrive à ce paradoxe que les valeurs évangéliques sont mieux mises en pratique dans la société civile que dans l’Église institutionnelle. L’Église, au regard du droit canonique demeure une « societas inaequalis ». L’égalité du baptême inclut l’inégalité due à la catégorie sociale et au sexe (art. 208 CIC). L’Église, si on la regarde à travers le code de droit canonique apparaît comme une théocratie, une monarchie absolue, une patriarchie, une société de classes, une hiérarchie, une société féodale… Cela fait rêver quelques nostalgiques, mais il faut être vigilant sur les conséquences d’une telle vision du monde, notamment en ce qui concerne une relation équilibrée et harmonieuse entre les hommes et les femmes. »


Il est très intéressants que les gens commencent à réfléchir en son sein malgré tout et faute de mieux !!
Voir aussi ce lien :

http://www.baptises.fr/archives/2382
Anne Soupa et Christine Pedotti, fondatrices de la Conférence catholique des Baptisés de France, dénoncent le système clérical sclérosé et rappellent que l'Église doit être animée et dirigée par tous les baptisés du Peuple de Dieu.
Un ouvrage tonique et agréable, amusant et sérieux, de deux femmes qui veulent renouveler l'Église.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Mer 4 Jan 2012 - 9:28

Votre moustache nous a émus. Nous avons dressé un petit autel en votre honneur, auprès duquel nous nous recueillons tous les soirs en espérant un avenir meilleur pour notre beau pays.
La métamatière vaincra.
Oui Nous Pouvons.
Claude de B. [/color]

vous avez été piraté ? c'est à dire :question:
Oui, sur ce coup là j'ai été piraté.

Victor a raison Wink
... A la suite de problémes que je ne qualifierais pas si vite de sexuels, car ne vous connaissant pas, ne connaissant pas votre vie, mais disons à la suite de problémes hommes/femmes vous avez crée une religion, une philosophie de toutes piéces ....
J'ai découvert l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. C'est une évolution de la Croyance. Une nouvelle croyance. La Croyance est faite de croyances.

... Alors que la parole de Dieu existant, si on la comprend bien vous donne la solution aux problémes hommes/femmes actuels ... cherry

Le fond de la Croyance ne change pas. C'est la forme qui évolue et qui s'adapte à l'évolution humaine.

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Elle évolue par des découvertes faites par des chercheurs en Croyance.

La Croyance n'est pas un lieu fermé. C'est un "marché" ouvert à toutes les croyances. Tout le monde peut proposer ses croyances dans le marché ouvert de la Croyance. Après, seules les preuves intelligentes qui se dégagent des croyances feront la différence entre le vrai du faux en Croyance. Entre le génie et le charlatan en Croyance.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Croyance regroupe toutes les croyances ; religions, sectes et autres spiritualités.

C'est une suite de découverte logique entre elles.

La découverte de la notion d'éternité exprimée dans les pyramides est la suite logique de la découverte de la gestation du Terrien exprimé dans les peintures rupestres.

La découverte de la croyance en des dieux est la suite logique de la découverte de la notion d'éternité.

La découverte de la croyance en Dieu est la suite logique de la découverte de la croyance en des dieux.

La découverte de la métamatière est la suite logique de la découverte de Dieu.


Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet, sont des génies de la Croyance. Leur découverte en fait évoluer la Croyance.

La Science a ses génies, la Croyance aussi a ses génies.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Mer 4 Jan 2012 - 10:10

Cependant je ne considère pas que cela soit une raison pour vous manquer de respect. Je regrette que la courtoise ne soit pas une valeur incontournable sur un forum spirituel et qu'on en vienne à frôler toujours l'insulte et le rejet.
Ne t'inquiètes pas. J'ai le gène anti-moquerie indispensable à tout découvreur.

Cependant je vous ferai remarquer que dans la nature les parades sexuelles ne sont pas le fait des femelles mais plutôt des mâles. En général cette parade intervient lorsque la fécondation de la femelle est possible.
Chez les hommes, il y a aussi parfois quelque chose qui ressemble à la parade sexuelle de certains oiseaux mâles !
Chez les animaux la procédure de reproduction a été figé dans le marbre de l'instinct par la nature de matière. Ils ne peuvent pas se libérer des liens de l'instinct. Ils suivent donc cette procédure "à la lettre" sans possibilité de dévier.

Chez les humains c'est différent. Ils ont l'intelligence en plus des instincts. La nature de matière leurs a aussi donné une procédure de reproduction instinctive mais l'intelligence leur permet de s'en libérer et de se comporter comme bon leurs semble au niveau reproduction. Afin d'éviter de funestes dérives qui peuvent être fatale à l'espèce humaine, les humains doivent se prendre en charge et se dicter une procédure "spécial humain". Dans cette procédure, il est stipulé que compte tenue que les hommes sont attirés sexuellement par les formes des femmes - c'est la nature qui le veut. Ils n'y peuvent rien - celles-ci doivent les dissimuler au regards de tout le monde afin d'éviter aux hommes un état de frustration permanent qui les diminue et les asservit vis à vis des femmes.

Cette intelligence peut aussi bien exacerber la sexualité en introduisant des fantasmes et autres perturbations mais peut également apaiser la sexualité par la sublimation, le self-contrôle, ou la volonté, modifiant ainsi les effets de l' instinct originel.
Exact.

Il viendra un jour où l'intelligence des terriens sera tellement évoluée qu'ils ne se reproduiront plus d'instinct et disparaitront de leur planète Terre.

Il est vrai que beaucoup de femmes savent l'impacte que produisent leurs corps sur le fantasme des hommes. Les hommes savent aussi inventer des stratagèmes pour faire des conquêtes et provoquer le trouble chez une femme. Dans tous les cas les promesses affichées par le corps sont de nature à tromper sur la véritable sexualité.
Ce sont des leurres qui déclenchent une procédure de reproduction sans suite. Les hommes restent sur un état de frustration qui les diminue et les asservit vis à vis des femmes.

Pourquoi le corps de la femme a t-il pu devenir un réel fantasme masculin ? Je ne sais pas.
La nature de matière l'a inscrit dans le marbre de l'instinct chez les humains. Autrement dit, "c'est comme ça ! C'est la nature !"

Mais contrairement à ce que vous laissez supposer, je crois que ces comportements ne sont pas inéluctables et sont plutôt le fait d'une déviance dont je ne connais pas l'origine.
Les hommes sont attirés par les formes des femmes, ce n'est pas une déviance. C'est de l'instinct de reproduction humain. La nature de matière a donné aux humains de l'instinct de reproduction leqiiel commence par l'attirance à la vue des formes des femmes.

Qu'en conclure ? Qu'elle est la véritable nature de l'Homme ?
Compte tenue que tout est mortel dans la nature de matière, les humains doivent impérativement se reproduire pour perpétuer l'espèce humaine. La nature de matière le sait. Elle a donc donné aux humains une procédure de reproduction figé dans le marbre de l'instinct. Le problème est que les humains ont aussi l'intelligence et l'intelligence leurs permet de se libérer du marbre de l'instinct. Il doivent donc se prendre en charge et se doter eu même d'une procédure de reproduction spéciale humain.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Mer 4 Jan 2012 - 12:18

Vous exagérez. Quel dénigrement ??? Affirmer que la femme est responsable du fait que l'homme ne puisse se maîtriser, n'est-ce pas un dénigrement, une insulte (encore mais les femmes sont hélas habituées), un besoin toujours d'accuser quelqu'un... etc .
Les femmes ne se sentent-elles pas rabaissées, insultées, dénigrées, traitées comme des riens du tout ???
Personne n'accuse personne. C'est une mise au point.

Chez les hommes, la procédure de reproduction qui commence par l'attirance. Elle est déclanchée par la vue des formes des femmes. Dans l'intimité du couple cette procédure est exellente. La femme, disponible sexuellement, met en valeur les formes de son corps par différents artifices ce qui déclenche la procédure de reproduction chez son partenaire. C'est tout à fait normal et naturel. C'est ce que la nature de matière a installeé chez les humains pour perpétuer l'espèce humaine.

Mais tout se complique chez les humains. Ils ont l'intelligence en plus des instincts. Ils sont capables de sortir des liens instinctifs instaurés par la nature de matière. Les femmes, non disponibles sexuellement, mettent en valeur leurs formes par différents artifices et à la vue de tout le monde. Cela déclenche une procédure de reproduction qui n'aboutit pas. D'où un état de frustration. Multiplié par le nombre de femmes non disponibles sexuellement, exposant leurs formes en public, leurrant ainsi la procédure de reproduction des hommes ceux ci finissent par être asservit par les femmes.

Le résultat : une société dominée par les femmes. Une société matriarcale. Les femmes ont réussi à dominer les hommes par l'exposition permanente de leurs formes. Bien joué !! Smile

J'ai répondu (même si le post est long) non pas pour paraître ou sortir ma science mais pour qu'il arrête de mettre tout sur le dos de la femme. Il y a eu la religion qui laisse encore sa marque même si elle ne règne plus. ça suffit.
La religion musulmane, réputée patriarcale, commence en prendre un coup avec le printemps arabe. Une femme arabe pose nue sur internet. C'est le commencement du basculement vers une société matriarcale.

Forum spirituel c'est aussi dire ce que l'on pense. J'en ai marre d'entendre cela. Nous les femmes on dénigre pas les hommes, pas même les violeurs, même si on est outragée de leurs actes. On cherche à comprendre.
L'état de frustration permanent et la douleur qui va avec provoque chez certains hommes des comportements répréhensibles.

Et oui ses propos me font demander s'il devrait pas consulter si ce n'est un psy alors un historien, qu'il regarde d'où vient que l'on accuse toujours et sempiternellement la femme.
Je mets les choses au point pour mieux définir une procédure de reproduction viable pour les humains.

Il ne parle même pas des mauvais penchants de certains hommes; au contraire il leur trouve des excuses en expliquant que cela vient des formes des femmes donc qu'elles doivent se voiler (certains intégristes musulmans en sont là encore)/ Il faut arrêter. marre d'entendre ça au 21e siècle !!
Ce n'est pas une question de siècle. C'est en dehors du temps.

Les hommes, en perpétuel état de frustration sexuelle à la vue des formes des femmes non disponibles, sont en état de souffrance. Ils ne se sentent pas respecté par les femmes. Elles ne respectent pas la procédure naturelle de reproduction chez les hommes. Une certaine animosité par rapport aux femmes s'intalle chez eux. Lorsque les femmes non disponibles dissimulent leurs formes en public, c'est une marque de respect pour les hommes. Les hommes apprécient cette marque de respect et respectent à leur tour la gente féminine.

Ce n'est pas du féminisme ici (quoique Dieu heureusement l'est - respecte et aime la femme), c'est tout simplement un désir que les choses évoluent, un autre regard que l'on pose sur les femmes.
Les femmes sont l'égales des hommes. Les hommes sont les égaux des femmes. C'est ce que veut la nature de matière et la nature de métamatière. Les femmes ne doivent pas asservir les hommes en leurs imposant leurs formes. Les hommes ne doivent pas asservir les femmes en leurs imposant leur force.

Où est la construction : Que les femmes disent "oh oui tout est de notre faute, notre très grande faute" et vite se voiler pour atténuer les désirs inassouvis de ces messierus. Mais le problème n'est pas règlé, il est déplacé. Et il n'y a rien de constructif là.
Les femmes doivent dissimuler leurs formes en public pour calmer, voire annuler, la douleur d'un état de frustration permanent chez les hommes. C'est une marque de respect pour les hommes. En remerciement : la gente masculine aime la gente féminine.

N'est-ce pas aberrant ??? Il rabaisse l'homme et la femme au rang d'animal,

Certainement pas !!

Les animaux sont bridés par les liens de l'instinct dans leur procédure de reproduction. Ils ne peuvent pas s'en libérer. Les humains ont l'intelligence en plus des instinct. Ils peuvent se libérer dans l'exécution de leur procédure de reproduction. En aucun cas je rabaisse l'humain au rang de l'animal. Ce serait tellement plus simple si nous étions des animaux ! Nous suiverions la procédure de reproduction dictée par la nature de matière sans possibilité de dévier. Mais nous sommes des humains. Voilà le problème. Nous devons nous donner une procédure de reproduction spéciale humain.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Mer 4 Jan 2012 - 15:22

Votre façon de voir est fausse ou erronée si faux est un mot fort.
Les femmes ne veulent pas quitter un pouvoir pour un créer un à elle (matriarcat).
En fait quand on veut quitter quelque chose de "lourd", pesant, qui plombe, pour retrouver une liberté, automatiquement, les gens vont dans l'extrême mais c'est momentané. Certains y restent dans cet extrêmes (femmes nues pour les pubs, magazines, etc etc...) mais pas toutes. Malgré que certaines soient restées dans l'extrême, les autres ont permis de faire bouger intelligemment et avec le coeur les choses.
Si on ne s'arrête qu'à l'extrême c'est une erreur car c'est ne pas comprendre qu'avant d'arriver à un équilibre (un fragile équilibre qui s'est instauré depuis pas mal de temps) les gens passent par la case extrême.
C'est à vous de voir et comprendre autre chose.

Les femmes musulmanes passeront obligatoirement par cet extrême. C'est évident et je dirai même logique de passer par cet extrême Mais n'en doutez pas ce n'est pas que les femmes, les hommes aussi. Pas à cause des femmes, mais les hommes sont comme les femmes et agiront de même.

Pour aller au-delà de la relation homme-femme, voyez le racisme.
Pour Malcolm X avant de comprendre que Blancs et Noirs pouvaient ensemble faire bouger les choses, ils ont du se différencier des blancs (cela s'est fait dans la colère et la violence). Il était contre les Blancs, farouchement contre, extrême même. Et cela est logique car il lui a fallu trouver une force dans cet extrême pour comprendre qu'il fallait l'équilibre car cet extrême était la face contraire de la soumission.
Mais c'est dommage parce qu'au moment de mourir il a compris que blancs et noirs pouvaient travailler ensemble, ainsi qu'avec la présence des femmes. Il refusait la présence des femmes étant musulman. Mais en lâchant l'extrême qu'il vivait à travers la relation Noirs/Blanc il a compris que l'extrême de la relation qu'il imposait aux femmes était aussi injuste. Il a été assassiné malheureusement peu auparavant.
Ceux qui ont repris son mouvement obéissent aux règles extrêmes musulmanes dont il se fiait et qu'il n'a pas eu le temps de faire changer.

Il faut comprendre tout cela avant d'avoir peur, d'un matriarcat !!! Ne plus juger les femmes et surtout faire confiance. Les choses changent et ont bien évolué (en bien) heureusement grâce aussi à l'apport des femmes !! Il faut savoir/vouloir le voir !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Invité le Mer 4 Jan 2012 - 15:42

Claude De Bortoli a écrit:Les femmes ne doivent pas asservir les hommes en leurs imposant leurs formes. Les hommes ne doivent pas asservir les femmes en leurs imposant leur force.
Chacun une p'tite brindille ça devrait suffire ... Wink si on en croit la Genèse.


Dans cette procédure, il est stipulé que compte tenue que les hommes sont attirés sexuellement par les formes des femmes - c'est la nature qui le veut. Ils n'y peuvent rien - celles-ci doivent les dissimuler au regards de tout le monde afin d'éviter aux hommes un état de frustration permanent qui les diminue et les asservit vis à vis des femmes.
Tu nous ré-inventes la faute d’Ève cher Claude

Ô pôôôôvres z'hommes ... asservis par des femmes, mis en esclavage par leurs formes qui les obnubileraient Shocked ! A part quelques gros dégueulasses pervers, je ne pense pas qu'il faille en faire une généralité.

Y-aurait-il un dérèglement climatique entre l'homme et la femme ? ou entre la méta-matière femelle et la méta-matière mâle ? l'excès de CO2 nuit à la santé sexuelle peut-être ? Very Happy

Tu argumentes sur les "formes" de l'homme et de la femme, mais la science (quelles que soient les espèces) parlent de phéromones ... ICI
Une p'tite grosse ou un p'tit gros ne plaira pas forcément à tout le monde, pas plus qu'un(e) grand(e) maigre ... les questions d'attirance entre hommes et femmes dépassent de très loin les seules questions de "formes".

Je ne te trouve pas très convaincant sur ce coup-là Claude ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum