Spiritualités

Vive 2012, Éloge de la modernité.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Dim 8 Jan 2012 - 2:57

« Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain ».

Chers lecteurs

Meilleurs vœux pour l'année 2012

Dans le domaine de la spiritualité, nous rencontrons presque à chaque coin de rue, des tas de sortes de rabat-joie qui veulent nous empester de leurs discours que rien ne va plus, que le monde croule sous le péché, qu'il n'y a jamais eu rien de bon depuis l'aube de l'humanité, que le diable est le rival de Dieu, ... ou que nous allons tous mourrrrrrrrrrriiiiiiiiiir de la grippe A/MACHIN-NIN-NIN, que c'est la criiiiiiiiiiiiiise ... et j'en passe, car faire l'inventaire du nombre des imbécilités pessimistes me prendrait trop de temps.
Pour certains même, 2012, c'est la fin du monde comme l'annonçait le prophète Philippulus dans "L'étoile mystérieuse" de Tintin!

« Faites pénitence !.. la fin des temps est venue !.. ».



ça n'a pas changer depuis l'an mille (au moins). A les croire, vous n'êtes que des croûtes, ou des poussières dans la galactique mécanique céleste ... nous sommes au bord du gouffre.

You are lucky ! ... chers frères humains Very Happy , car à notre époque il nous pleut des évangiles ... qui nous permettent de sortir enfin de toutes ces superstitions.
Finie la sélection du Concile de Nicée qui nous coupait les cheveux en QUATRE avec ses QUATRE Évangiles autorisés, toujours en vigueur aujourd'hui aussi bien chez les cathos, les orthodoxes, que chez les protestants, témoins de Jéhovah, évangélistes et autres sectes chrétiennes. Adios Nicée qui devient complétement OFF ! Comme le mur de Berlin, Nicée est mis en pièces.
Paix à son âme !

QUATRE ! une misère ! d'ailleurs je me permets de rappeler que parmi ces QUATRE évangélistes, au mieux, il n'y a eu que 3 apôtres, car Marc n'en faisait pas partie. Pour ce qui est de celui de Jean, pas évident de faire des corrélations avec les 3 autres. Aucune parabole ...
Au final, sur les Quatre, deux seulement seraient peut-être crédibles, peut-être (?)
Voir le sujet "La source Q"
http://vie-spirituelle.all-up.com/t638-la-source-q


Ben oui, braves gens... nous n'en avons jamais eu autant d'évangiles sous le coude que de nos jours. A portée de main, YAKA se servir ....
L'école vous a appris à lire (remercions Dieu de ce bienfait hi-hi ... il a inventé Jules Ferry) , il vous suffit de lire et de vous en faire votre propre idée, ou, comme disait "Djiiiizeusse" "Jugez par vous-mêmes de ce qui est juste" (faites un p'tit effort tout de même). Puisez-y ce que qui vous fortifiera spirituellement, et, surtout, méfiez-vous beaucoup de ceux qui vous voudraient vous dire ce qu'il faut en comprendre.

Éloge de la modernité, il n'y a jamais eu de l'histoire de l'humanité, aussi peu d'analphabètes.
Saviez-vous qu'il a fallu PLUS DE MILLE ANS, pour que POUR LA PREMIÈRE FOIS les évangiles (autorisés) soient traduits en langage vernaculaire (= en langage du coin, parce que la latin ou le grec, seule l'élite le comprenait) , en langue d'oc précisément, par des amis du dit Pierre de Valdo (1130 - mort vers 1217, appelé aussi parfois Jean de Vaux), duquel naîtra le mouvement Vaudois, qui existe toujours.

RENDONS GRÂCE AUX REMOUS DE L'HISTOIRE
AMEN ALLÉLUIA !

"Par vous-mêmes" ... il faut que vous preniez bien en compte cet aspect philosophique de l'enseignement de ce galiléen devenu célèbre on se sait comment au juste ... , que bien d'autres philosophes avaient exprimé sous d'autres tournures, en d'autres lieux, sans le plagier, car ils ne le connaissaient pas, et étaient arrivés aux mêmes conclusions intelligentes. Comme KOUA, ce n'est pas pour tout ce qu'a dit ce valeureux personnage qu'il en faut en faire, pour chaque mot qu'il aurait prononcé, un génie sorti de la cuisse de Jupiter (Père des dieux chez les romains, Zeus chez les grecs).
Petite remarque au passage, ce que l'on appelle "monothéisme" en se référant aux 3 religions juive, chrétienne et musulmane n'est qu'un artefact théologique pour "disqualifier" les religions plus anciennes qui étaient aussi monothéistes.

Parmi les derniers Évangiles "manifestés"et disponibles en librairies, ou gratos en ligne:

parus récemment, "l'évangile de Judas"
http://www.infologisme.com/art/EvangileJudas.html


"L'évangile d'Arès" paru en 1974" (je ne m'attarderais pas dessus, suffisamment de choses ont été dites ici à son sujet)

"L'évangile tel qu'il m'a été révélé", de Maria Valtorta, une mystique chrétienne.
http://www.maria-valtorta.org/
Une petite parenthèse sur cet évangile, car l'anecdote mérite d'être signalée, tant elle est significative des mises en garde que j'exprimais:
Cet ouvrage est d'emblée interdit de publication en 1949 par la Congrégation pour la doctrine de la foi. Le livre est néanmoins publié en 1956-1959. Il est alors mis à l'Index par le Vatican le 16 décembre 1959. L'Osservatore Romano, journal officiel du Vatican, commente l'événement dans un article du 6 janvier 1960. En dépit de cette mise à l'Index, une seconde édition voit alors le jour. De nouveau, L'Osservatore Romano répète les termes de la condamnation, dans un article du 1er décembre 19611.

Malgré la dissolution de l'Index en 1966, le cardinal Ratzinger, futur pape Benoît XVI, confirme en 1985 qu'il n'est « pas opportun » de diffuser ou de recommander l'ouvrage de Maria Valtorta, en raison des « dommages qu'une telle publication peut causer aux fidèles les plus naïfs ».
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Valtorta
En gros, le pape vous prend pour des cons, en fait pas tout à fait, mais ça veut un peu dire la même chose. "naïfs", un peu "demeurés" en fait ... = "cons" en langage populaire. Tout est question de niveau de langage, mais pour le sens, c'est assez identique.
On se demande bien ce qui les dérange dans cette histoire (?).
Je croyais personnellement les mises à l'index, d'un autre temps ... presque préhistorique. A décharge pour l’Église romaine, l’État français ne fait pas mieux, il faut plus des dix doigts pour compter le nombre de livres ou d’œuvres cinématographiques qui furent censurés à la même époque.

Mais peut-être que l’Église catholique s'occupe de ses ouailles comme une vieille mère très timorée qui, aurait peur que ses petits fidèles trébuchent si elle ne leur tient pas la main (?)

Pour d'autres évangiles plus anciens, auparavant connus des seuls "experts" en la matière, ils sont disponibles depuis peu en ligne grâce à cet avatar de la technologie accouché de la créativité humaine qu'est le Web, qui, au delà des différentes critiques dont il peut faire l'objet, nous permet de communiquer tous azzzzzzzzzzimuts ... Ô joie !

"L'Évangile de Marie" queen (très court - il manque des morceaux hélas -) mais un Évangile de FEMME, ça vaut son pesant d'OR (je n'en connais pas d'autre personnellement) ... C'est quand même une PERLE RARE, UNIQUE, que je ne saurais que vous recommandez vivement. Vous y découvrirez que ces apôtres qu'elle côtoyait avaient des mentalités de gros machos. Faut dire que le judaïsme encore très tribal reléguait la femme comme servante de l'homme. On retrouve les mêmes travers dans les écrits de Paul de Tarse dit "saint Paul".
http://www.infologisme.com/art/EvangileMarie.html

"L'Évangile de Philippe"
http://www.infologisme.com/art/EvangilePhilippe.html

"L’Évangile de Thomas" découvert en 1945, près de la ville de Nag Hammadi, en Egypte.
http://www.infologisme.com/art/EvangileThomas.html


Voilà de quoi animer un peu votre vie spirituelle, ... pour vos éventuelles longues soirées de printemps, d'été, d'automne ou d'hiver.
Vous êtes assez intelligents, savoir lire suffit, un certificat d'études est largement assez. Pas besoin de prêtres, rabbins, pasteurs, de cours alpha (payants), ... au mieux n'acceptez que leurs conseils. S'ils sont péremptoires, méfiez-vous en comme de la peste.

Bonne année ... et si 2012 c'est bientôt la fin du monde Wink je vous souhaite de la vivre Carpe Diem *.
2012 sera pour moi, une année très chargée, et je n'aurais vraiment plus le temps de m'occuper de ce forum.

* locution latine d'un poème de Horace, Carpe diem (quam minimum credula postero) « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain ».



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  navy le Dim 8 Jan 2012 - 15:22

Éloge de la modernité ..... hum hum




Bonne année à tous.

Bonne santé, bonne pénitence, et surtout ne votez pas en 2012 car ce sont tous des "rois noirs" .

Navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  pat le Dim 8 Jan 2012 - 22:19

Bonne santé, bonne pénitence, et surtout ne votez pas en 2012 car ce sont tous des "rois noirs"
Ce forum n'est pas un lieu pour penser tout haut ou dire n'importe quoi, je rappelle, une fois de plus que c'est un forum pour témoigner de sa vie spirituelle.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  navy le Dim 8 Jan 2012 - 23:20

Il faut penser tout haut et je ne dis pas n'importe quoi Smile




et je rajoute:
Et je dirai comme Assunta , tu exagéres Pat, forum spirituel c'est aussi dire ce que l'on pense.
J'ai l'impression que nous ne sommes pas d'accord sur le sens du mot spirituel ....
Si par hasard tu n'étais pas d'accord qu'il ne faut pas voter en 2012 c'est ton droit et c'est mon droit aussi de dire le contraire.

Navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  navy le Dim 8 Jan 2012 - 23:33

Un peu de fantaisie ne fait de mal et n'enléve rien au spirituel. sunny

Navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  pat le Lun 9 Jan 2012 - 10:07

Donner des consignes de vote ou de non vote, est pour moi, hors sujet ici.
Ceci dit, en toute amitié

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Mar 10 Jan 2012 - 16:16

Donner des consignes de vote ou de non vote, est pour moi, hors sujet ici.
Ceci dit, en toute amitié


pourtant la révélation d'Ares parle politique vu qu'elle parle du Roi noir
de mon point de vue tous les sujets sont spirituelles, je peux respecter ton choix d'interdire une discussion politique sur ton forum
mais je trouve ce choix très frustrant car j'aurais bien voulu répondre à Navy sur ce sujet qui me touche particulièrement
car je suis en désaccord total avec le frère Michel qui dit dans la Ra que quand Jésus parle des princes du Culte, il parle aussi de des princes de la politique !
Patrick

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  pat le Mar 10 Jan 2012 - 22:37

Tu auras remarqué, Patrick, que je n'interdis rien, mais que je dis ce que je pense comme tout un chacun, en essayant cependant de maintenir le cap spirituel que je me suis fixé.

Je ne sais pas si la révélation d'Arès parle de politique. Elle nous dit que les pouvoirs (Rois) qu'ils soient blancs ou à l'opposé qu'ils soient noirs portent en eux le germe du mal.
C'est toujours le pouvoir en tant que tel qui est dénoncé (les Princes ), c'est à dire ceux qui confisquent la liberté des autres.
C'est l'essentiel de ce que je lis dans la Révélation d'Arès à ce propos.

Ici, je n'évoque même pas la politique mais une exhortation à ne pas voter que je continue de trouver déplacée.
Chacun fait ce qu'il veut, je ne reviens pas là dessus, mais le vote représente la seule infime liberté que le citoyen possède par rapport aux pouvoirs qui le submergent. Conseiller d'y renoncer revient à conseiller de laisser cette responsabilité à d'autres qui n'auront peut-être pas de grands scrupules à malmener ce reste de liberté.

Si tout est spirituel, comme tu le dis, je trouve, pour le coup, que le renoncement à cette responsabilité ne l'est pas beaucoup.

En faisant ma remarque, je tenais surtout à dire qu'à la veille de cette élection présidentielle, je ne tenais pas à voir ce forum transformé en agora politique.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Mer 11 Jan 2012 - 12:00

je donne donc mon avis à Navy qui préconise de ne pas voter car ce sont tous des Roi noirs dit-il.
je ne suis pas d'accord avec ce point de vue, comme je ne suis pas d'accord avec le point de vue du frère Michel qui laisse entendre que la politique c'est pourri et que le véritable changement ne peut pas venir de la politique mais du comportement individuel. Je crois qu'il omet une chose importante, nous sommes des milliards d'individus sur cette terre et il faut bien s'organiser pour vivre ensemble.
Pour moi le vivre ensemble c'est la politique qui le détermine à travers des lois. Ces lois sont soit au profit de quelque uns soit au profit de tous. Pendant des millénaires des Roi noirs ont votés des lois pour leur seul profit la plupart du temps. Ce n'est que depuis peu, avec
l'avènement de la démocratie que des lois touchent le plus grand nombre, loi sur la sécurité sociale, loi sur la retraite, loi sur l'éducation gratuite pour tous etc... Je trouve donc infantile le point de vue de dire qu'il ne faut pas voter sous prétexte de tous pourris.
la liberté donné au citoyen depuis peu par rapport à l'histoire de l'humanité est un progrès immense dans l'élévation spirituelle de l'humanité et de l'individu. Bien sur il y a un travail énorme à faire dans ce sens mais je crois que depuis le XXè siècle le mouvement est enclenché.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  pat le Mer 11 Jan 2012 - 22:07

Le sujet que tu développes ne mentionne pas tel parti ou tel autre, tel candidat ou tel autre. En un mot, nous n'entrons pas dans la politique partisane de clan. Au contraire, tu nous invites à une réflexion générale sur la politique. Ce qui est bien différent.

Je réponds donc volontiers à ton propos.
Je crois comme toi que dans la situation où se trouve actuellement notre humanité, qu'il faut un minimum de politique, de lois, d'institution, de règlement pour vivre harmonieusement ensemble.
D'ailleurs, Dieu dans sa grande sagesse ne condamne pas le monde athée pourvu que ce monde pratique le bien. Je ne vois pas très bien comment un monde en partie athée pourrait trouver des références au bien en dehors du monde politique ou social, en dehors des lois faites par les Hommes pour les Hommes.
Par ailleurs, à l'évidence, comme tu le dis, il y a de bonnes lois. Des lois qui sont de véritables progrès par rapport aux coutumes, par rapport aux usages ancestraux.
D'autre part, Dieu aime et fait confiance suffisamment à l'Homme pour espérer qu'il puisse s'en sortir par sa propre sagesse.

Je trouve donc infantile le point de vue de dire qu'il ne faut pas voter sous prétexte de tous pourris.
la liberté donné au citoyen depuis peu par rapport à l'histoire de l'humanité est un progrès immense..
..
Alors qu'en est-il de la condamnation de Dieu?

Il me paraît évident que Dieu condamne les systèmes et l'esprit de système. Tout ce qui asservit l'Homme. Certaines lois politiques ou religieuses asservissent l'Homme.

Dieu donne aussi à l'Homme une direction, qui est à terme d'essayer de s'autogérer sans le concours de la loi : acquérir suffisamment de maturité spirituelle pour assumer sa liberté sans être contraint d'obéir à ce qui ressemble à des défenses et des permissions qui ressemblent davantage à ce qu'on exige des enfants en cours d'éducation qu'à ce qu'on exige d' adultes responsables.

Dieu veut faire de nous des fils de dieu, libres, responsables, pas des sous hommes obligés de s'auto-réguler par des lois qui sont comme des gardes fous qu'ils s'imposent par manque de maturité.

Dieu nous supplie d'essayer d'arriver à cette maturité, il ne nous dit pas que nous y sommes arrivés. Pour moi, dans l'état actuel de notre humanité, ce serait suicidaire de croire que nous sommes murs collectivement pour une telle mise en place.
D'ailleurs ne nous y trompons pas, ceux d'entre nous qui croient que cela est possible continuent malgré tout de rechercher la protection de la police et de la justice quand ils sont attaqués ou spoliés, quand bien même cette justice et cette police seraient imparfaites.
Qui, lorsqu'il voit un bandit dangereux, armé et menaçant, chez lui, prend le risque d'engager le dialogue et refuse d'appeler police secours ?
Notre société est en évolution, ce qu'elle donne à voir pour l'instant n'incite pas à la liberté totale.

Ceci n’empêche pas de considérer que sans doute l'Homme est fait pour cette liberté totale et qu'un jour (dans longtemps), il arrivera à assumer cette liberté totale dans l'harmonie d'une justice effective entre les Hommes.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Jeu 12 Jan 2012 - 15:23

l me paraît évident que Dieu condamne les systèmes et l'esprit de système. Tout ce qui asservit l'Homme. Certaines lois politiques ou religieuses asservissent l'Homme.

attention, il me semble que tu te met à la place de Dieu. je veux dire que personnellement tu a le droit et la liberté de croire que les systèmes et l'esprit de système asservit l'homme mais de là à dire que Dieu condamne me semble présomptueux.
Je crois que Dieu nous a fait libre de nous organiser comme nous le voulons sur cette terre. Il nous rappelle juste les règles du jeu :
Si nous ne construisons pas notre âme par la bonté nous ne pourrons pas pénétrer dans son royaume à notre mort physique.


Dieu donne aussi à l'Homme une direction, qui est à terme d'essayer de s'autogérer sans le concours de la loi : acquérir suffisamment de maturité spirituelle pour assumer sa liberté sans être contraint d'obéir à ce qui ressemble à des défenses et des permissions qui ressemblent davantage à ce qu'on exige des enfants en cours d'éducation qu'à ce qu'on exige d' adultes responsables.


là encore tu te met à la place de Dieu, certes tu as raison dans le fait qu'en grandissant nous devons nous autogérer mais la réalité humaine est toute autre. Certains enfants vont écouter les recommandations des adultes et d'autres enfants n'en feront qu'à leur tête.
Là est tout le mystère de l'être humain et d'un individu. à partir de cette constatation sur nos différences de comportements et de réflexion individuelle, je crois utopique de croire que l'homme puisse se passer de loi pour la bonne raison que certain sans lois feraient n'importe quoi, il est certain que passer 30 ans en prison peut dissuader certain de tuer leur congénère, mais là encore, pas tous, la preuve les terroristes musulmans qui sont sur de ce retrouver au paradis après avoir déposer leur bombe qui tuent des innocents. Je ne veux pas donner là une vision pessimiste de l'avenir de l'humanité car je crois que nous avons beaucoup progressé
mais il y a encore un énorme travail à faire pour faire de cette terre un paradis tel que Dieu le veut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  pat le Jeu 12 Jan 2012 - 23:27

je crois utopique de croire que l'homme puisse se passer de loi pour la bonne raison que certain sans lois feraient n'importe quoi,
Oui c'est ce que je dis aussi si cela venait à se passer maintenant.
mais il y a encore un énorme travail à faire pour faire de cette terre un paradis tel que Dieu le veut.
Tu sembles donc admettre que l'Homme d'évolution en évolution peut arriver à un retour au projet adamique, c'est à dire un projet ou l'Homme serait complètement responsable et complètement libre, et pourrait donc s'autogérer.

D'autre part tu dis que Dieu nous laisse libre de nous organiser comme bon nous semble sur cette terre et que l'esprit de système n'asservit pas l'homme.
Je vais essayer de donner quelques exemples parmi les nombreux qui parcourent la Révélation d'Arès afin que tu puisses te rendre compte que je n'interprête nullement la Parole de Dieu.

D'abord, dès la deuxième veillée, Dieu dit qu'Adam est responsable de l'échec de l'humanité parce qu'il a voulu se conduire en maitre de la création. Il a voulu régner sur tout et tout le monde. La conséquence a été le Mal et la mort.
Ce n'est pas banal. Je pense donc qu'on ne peut nier qu'il s'agit bien là d'une condamnation de l'esprit de pouvoir.
Je passe sur toutes les veillées où Dieu met en garde contre les pouvoirs.

J'en arrive au Livre où Dieu évoque les rois noirs et les rois blancs. Ce ne sont pas les adjectifs noir ou blanc qui sont importants même s'ils ont leur signification, mais le mot « Roi » qui est un terme générique désignant le pouvoir. Ces « rois » qui représentent le système de domination en général, ce qui contraint l'Homme sont évoqués à longueur de page pour être condamnés, réprouvés. On ne peut pas dire que Dieu ne soit pas critique concernant les différents pouvoirs qui nous mènent et qu'il se moque de notre organisation.
C'est la même chose quand il évoque l'image d'une grue (oiseaux) a trois pattes qui dort chez Néron au début de la deuxième théophanie.
Encore la même chose au chapitre 35, où il est question du" sénat de mort" qui associe l'idée d'assemblée politique républicaine à la mort. Ce n'est non plus très positif pour la politique.

Bref,le contexte général de la Révélation d'Arès, semble condamner les pouvoirs que l'Homme dans son insuffisance a été obligé de mettre en place pour vivre dans une paix relative. Mais Dieu espère que l'Homme pourra un jour se diriger lui-même comme tu le dis très bien : « pour faire de cette terre un paradis tel que Dieu le veut. » Je ne pense vraiment pas, tellement les exemples sont nombreux, qu'on puisse dire qu'on se mette à la place de Dieu quand on fait remarque que Dieu est très critique vis à vis des systèmes de pouvoir et des lois qui en sont l'émanation.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Ven 13 Jan 2012 - 15:57

bonjour Pat

Encore la même chose au chapitre 35, où il est question du" sénat de mort" qui associe l'idée d'assemblée politique républicaine à la mort. Ce n'est non plus très positif pour la politique.

tu as raison Dieu nous parle du Sénat mais il ne nous parle pas de l'assemblée national. Il y a une grosse différence entre le Sénat et l'assemblée nationale car les députés sont élus par le peuple alors que les sénateurs sont élus par les dirigeants.
Pour moi je m'en tiens à ce qui est écrit et non aux interprétations que l'on peut en donner. Dieu nous parle de Roi noir et Roi blanc
mais pas de président élu aux suffrages universels. Donc pour moi c'est clair mais chaucun est libre d'interprêter comme il veut ce message mais pourtant je crois très important de souligner que c'est la première fois dans l'histoire de l'humanité que l'on reçoit du ciel
un message qui n'a pas été trafiqué par un pouvoir humain. Je dois dire que ne ne suis pas d'accord avec beaucoup d'idées émises par
Michel Potay. Je distingue donc deux choses, le message de la Ra et les paroles de Michel Potay que je ne remet pas en cause entièrement mais que je situe dans son aventure humaine qui lui est propre et qui lui fait interprêter ce message d'une certaine façon.


Tu sembles donc admettre que l'Homme d'évolution en évolution peut arriver à un retour au projet adamique, c'est à dire un projet ou l'Homme serait complètement responsable et complètement libre, et pourrait donc s'autogérer.

une question me vient à l'esprit Adam as-t-il été un enfant ? contenu de cette réalité humaine, un bébé ne peut pas naitre responsable et libre, ce n'est que progressivement sous le regard de ses parents et éducateurs qu'il peut devenir autonome
c'est pour cette raison que je me méfie des idées émises dans la bible donc l'histoire d'Adam et Eve, je sais que cette histoire est reprise dans la Ra mais il est évident qu'au vue de nos connaissances scientifiques on ne peut pas considérer qu'à un moment donné
il a existé un homme et une femme qui a engendré l'humanité entière. Si la Ra parle d'Adam c'est bien évidement d'une manière symbolique et non pas d'une manière litéralle. Donc quand tu parles du projet adamique tu soulève la question de savoir pourquoi Dieu a crée la race humaine ? en tout cas moi je me pose cette question et dans cette question il y a tout le mystère de l'être humain et de sa destinée.

D'abord, dès la deuxième veillée, Dieu dit qu'Adam est responsable de l'échec de l'humanité parce qu'il a voulu se conduire en maitre de la création. Il a voulu régner sur tout et tout le monde. La conséquence a été le Mal et la mort.

pour moi Dieu nous a fait maitre de la création sur terre, je précise dans un monde physique car n'oublie pas les paroles de Jésus-Christ qui dit que nous sommes dans le temps alors que lui est hors du temps. Ce sont des paroles enigmatiques qui renvoie aux interrogations des physiciens comme Einstein et d'autre sur la nature du temps. Je te rappelle aussi une chose, notre soleil à une vie et une mort, hors ce n'est pas Adam qui a crée le soleil mais Dieu. Donc la question est pourquoi Dieu aurait crée le soleil avec une mort tout au bout ? Il y a énormément de preuve en-dehors de la Ra qui nous prouve que la vie continue après la mort, je m'interroge donc sur le sens de notre vie sur terre ? et par exemple je me pose la question si Dieu a créer la vie, toutes vies , pourquoi as-t-il créer des virus et des microbes ? la Ra ne nous donne pas de réponse à ce sujet mais ce qui est sur c'est que même si Jésus a guéri des lépreux, nous savons aujourd'hui guérir par des médicaments cette terrible maladie. Il y encore beaucoup de lépreux sur cette terre qui n'ont malheureusement pas accès à ces médicaments ! tu vois les combats qu'il reste à faire pour que en fonction de nos connaissances actuelles tous les êtres humains puissent bénéficier du progrès.

Bref,le contexte général de la Révélation d'Arès, semble condamner les pouvoirs que l'Homme dans son insuffisance a été obligé de mettre en place pour vivre dans une paix relative.

je n'ai pas la même lecture que toi de la Ra. l'histoire nous montre que les croyances religieuses ont été un frein énorme au progrès de l'humanité, je te rappelle le nombre de personne qui ont été brûlées ou faillis l'être à cause de leur recherche sur la nature du monde qui nous entoure. Dieu ne nous interdit pas de comprendre le monde, il nous rappelle juste que ce n'est pas sous nos scalpels que nous gagnerons notre place au paradis ou que nous aurons des preuves de son existence. j'en prend pour preuve les médiums qui ont cette faculté d'entrer en communication avec les esprits, cette faculté qu'ils ont n'est pas de nature physique pourtant si l'on accepte leurs témoignages (et il y en a beaucoup) on est bien obligé d'accepter cette réalité inaccessible pour l'instant aux communs des mortels. Par exemple figure toi que je me pose la question pourquoi Jésus est apparu uniquement au frère Michel et non en direct à la télévision au journal de 20h ? pour moi il y a donc un dessein caché de Dieu car ne me dis pas que le bâaton lumineux qui est apparu en 1977 au frère Michel ne pourrait pas apparaitre à tous ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Lun 16 Jan 2012 - 2:35

Patrick.R a écrit:Je dois dire que ne ne suis pas d'accord avec beaucoup d'idées émises par Michel Potay.
Tu n'es pas seul dans ce cas. Mais il y a je crois une logique à cela. Ce sont les conclusions que je tire de 5 / 6 ans d'expériences à côtoyer cette mouvance arésienne.
Je m'explique:
Je distingue donc deux choses, le message de la Ra et les paroles de Michel Potay que je ne remet pas en cause entièrement mais que je situe dans son aventure humaine qui lui est propre et qui lui fait interpréter ce message d'une certaine façon.
J'en distingue trois, et non pas deux. Le message de l'évangile d'Arès en 74, celui du Livre en 77, et Michel Potay.
Il y a une logique à ce qu'il suive "l"intégralité" de cet ensemble de ces deux messages qui ne peuvent pas être dissociés. Événements ayant eu lieu au même endroit, révélations à la même personne que l'on supposera "prédisposée" (ou Semé si tu veux) à en recevoir l'intégralité.

Les deux messages n'ont pas la même portée, et ont chacun leur propre spécificité. Le premier message s'adresse d'évidence au monde chrétien (même si le mot "chrétien" n'est jamais dit), tout au moins à ceux qui y sont sensible. Cela me semble très clair, que les frères des synagogues, les soumis (voir Alliance 35/11), les scandalisés, les frères des steppes ... sont dans la marge, même si ceux-ci pourront tirés profit spirituel de cet écrit. Toutes ces "catégories" ne sont donc pas à mettre sur le même plan en ce qui concerne ce premier message de 74.
Deux autres faits corroborent cette analyse, le premier est que Michel Potay était prêtre, élément hautement symbolique et significatif, et deuxièmement, Michel Potay le reconnaissait lui-même le sens évident de cet évangile d'Arès quand il publia le 25 septembre 1974 sur les presses de la Société Nouvelle des Imprimeries Delmas ... voir mon post du Mar 20 Sep - 19:28 >
http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/t464p15-a-njama
Ce n'est pas parce qu'il y eut un autre événement en 77 que le sens a pu changé. Ou alors, blanc ça veut dire noir, et rouge, bleu, et Dieu est venu foutre la pagaille et le français n'est plus le français.

Il est donc assez facile de constater que la "RA" ne s'adresse pas de la même façon à tout le monde, suivant l'histoire que chacun a connu, suivant les sensibilités spirituelles avec lesquelles il est en affinité, spiritualités laïques incluses. Le fait d'être européen ne fait pas de quelqu'un un chrétien, pas plus que le fait d'avoir des parents chrétiens, ou d'avoir reçu une éducation catholique (en matière de spiritualité, contrairement aux juifs, je ne crois absolument pas en une transmission héréditaire).

Je dirais qu'avec "l'intégrale" les pèlerins d'Arès sont devenus fort naturellement des "intégristes" puisqu'ils s'attachent à suivre cette "intégralité" (ce que l'on ne saurait leur reprocher), mais prennent-ils assez en compte que nous ne sommes pas tous fagotés sur le même moule ? (ce qui est du ressort du Semeur finalement, non ?). A lire Michel Potay, on dirait que non ... il laisse toujours la fâcheuse impression qu'il faut prendre toute la RA de A à Z ou rien, et que "ça ne se discute pas" * ! (* raccourci du verset 15/6 selon MP).
Je crois qu'il faut se faire à l'idée que le Pèlerin d'Arès est un spécimen particulier qui vit intégralement l'intégrale dans son intégralité, et que le "prophète" attend ce genre d'ouvrier moissonneur autour de lui. C'est comme chez Manpower, il faut des ouvriers qualifiés et compétents, bref avoir le profil spirituel qui colle à cette mission ...

Bon, et puis si "ça ne se discute pas" n'en parlons plus Rolling Eyes
je n'ai pas la même lecture que toi de la Ra.
Ben oui, visiblement nous n'avons pas tous la même lecture que Michel Potay.
Si la Ra parle d'Adam c'est bien évidement d'une manière symbolique et non pas d'une manière littérale.
La référence à Adam est non seulement une référence à l'être humain, mais "adam" veut dire "être humain" en hébreu. J'ai peur qu'en ne se référant qu'à Adam, on noie ces messages dans une universalité pour laquelle à l'évidence (pour moi) ils n'ont pas vocation tant ils s'inscrivent l'un comme l'autre dans une suite prophétique, comme de nouveaux éléments venant s'intégrer dans une partition musicale. Mais effectivement rien n'empêche d'y puiser de "bons" éléments concernant la vie spirituelle de "l'être humain".

Pour ma part j'ai trouvé énormément de réponse dans les témoignages de Médium concernant mes interrogations spirituelles,
je te cite quelque nom qui me semble digne de confiance : Rosemary Althea, James van praght, Godon Smith, Reynald Roussel,
Christine André, Henri Vignault.
etc...
Merci Patrick pour les références, j'ai noté ... et pour le soutien moral. Comme j'ai envie d'aborder des rivages inconnus, lointains, pour me changer les idées, tes recommandations, qui changeront peut-être ma vie spirituelle qui sait ?, tombent comme une aubaine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Lun 16 Jan 2012 - 15:29

bonjour Njama bonjour à tous

J'en distingue trois, et non pas deux. Le message de l'évangile d'Arès en 74, celui du Livre en 77, et Michel Potay.
Il y a une logique à ce qu'il suive "l"intégralité" de cet ensemble de ces deux messages qui ne peuvent pas être dissociés. Événements ayant eu lieu au même endroit, révélations à la même personne que l'on supposera "prédisposée" (ou Semé si tu veux) à en recevoir l'intégralité.


tu dis que les deux messages ne peuvent pas être dissocié mais une chose est fondamentale entre le message du christ et de Dieu il s'est écoulé 3 ans. Hors si nous lisons le livre d'un bout à l'autre il est loin de s'écouler 3 ans. Je pense donc qu'il faut vraiment prendre le temps de comprendre le message du christ écrit en bon Français en sachant que ce message s'adresse à un prince de l'église Orthodoxe, je souligne au passage au le Christ ou Dieu ne prononce jamais le nom de religion mais il y une attaque très clair sur les princes, les prêtres, les pasteurs, les rabins, les Ayotallah qui ont détourné à leur profit les paroles des prophètes.
je dois souligner un point qui me semble important est la contradiction sur un point entre les deux messages : Dieu dit ferme le livre des siècles, ouvre le bon livre ? pour moi c'est très clair, la bible est truffé d'erreur, la bible c'est le livre des siècles qui n'est plus d'actualité, mais Le Christ est plus modéré dans le sens où il précise que certains écrits du nouveau testament sont parole d'hommes et non pas de Dieu.

Je dirais qu'avec "l'intégrale" les pèlerins d'Arès sont devenus fort naturellement des "intégristes" puisqu'ils s'attachent à suivre cette "intégralité"

j'aime beaucoup cette humour qui recèle toutes fois un fond de vérité mais sérieusement comme tu dis plus haut chacun trouve dans la révélation d'Ares quelque chose en fonction de son aventure humaine personnelle. Je n'ai donc pas pu en vérité discuté avec chacun des gens que j'ai rencontré à la mission parisienne car la structure même de leur accueil est très hiérarchique, donc pour moi il est certain que l'organisation que les pélerins d'Ares se sont donné n'est pas la bonne manière de faire pour répandre le message d'Ares mais bon soit ils évolueront soit ils deviendront comme des centaines d'associations qui sont certes importantes mais ne s'attaque pas au coeur des problèmes humains. Je veux dire par là que suite aux interprétations du prophète sur la politique
ils ont quasiment interdiction d'appartenir à un parti politique et c'est limite si ils votent. Pourtant le prophète Michel continue de voter comme quoi dans ce domaine : faite ce que je dis mais faite pas ce que je fait. De toute façon pour moi le prophète Michel a une vision très biblique en ce qui concerne les médiums, il est pourtant très intérsssant de savoir ce que les esprits ont a nous dire
tout en sachant que ce n'est parce qu'ils sont esprits qu'ils ont tout d'un coup la vérité divine ! mais bon c'est un autre sujet ...

personnellement je trouve très intéresssant le parcours de Michel Potay, athée, communiste, ingénieur et directeur d'usine, cabinet de magnétisme, puis prêtre orthodoxe comme quoi la vie nous réserve beaucoup de surprise ...
Parmi les centaines de question que je peux me poser , Il en a une que je trouve très curieuse, elle concerne la version livre de la Ra. je l'ai découvert en librairie dans sa version 1989 où l'on trouve tous les commentaire et préfaces et détail du prophète sur son expérience. Hors cette édition est épuisé, et il n'existe plus maintenant que la version de 2009 qui contient pratiquement que les messages et les interprétations très succintes qu'en fait le prophète. Je m'interroge donc sur ce choix qui empêche le lecteur de se faire tranquillement une opinion ... Je trouve personnellement que c'est une erreur de vouloir focaliser uniquement sur les messages
sans détailler les circonstances dans lesquelles ils ont été reçus...

Comme j'ai envie d'aborder des rivages inconnus, lointains, pour me changer les idées, tes recommandations, qui changeront peut-être ma vie spirituelle qui sait ?, tombent comme une aubaine.


au terme de changement je dirais plûtot enrichir car je n'ai jamais lu quelque part que Dieu nous interdisait d'explorer notre nature humaine et le monde qui nous entoure, pour le coup de sont malheurement les princes religieux qui ont interdit ce genre de chose

bonne journée
Patrick

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

reboot système

Message  Invité le Lun 16 Jan 2012 - 17:20

Je le dis avec humour parce que les PA sont des "intégristes" gentils, mais des "intégristes" tout de même. En fait ils ne le sont pas "intégralement" depuis toujours. Michel Potay parle de 35 ans de mission, c'est vrai pour lui et seulement quelques poignées de premiers compagnons.
L'évangile d'Arès paraît la 1° fois dès septembre 1974 (sans aucun commentaire, excepté un bref Liminaire d'introduction). Je pense qu'il y existe une autre édition ultérieure de l'évangile d'Arès ... que je ne connais pas. Pat la connaît peut-être ?

Le Livre paraît en 5 fois dans la revue trimestrielle Le Pèlerin d'Arès entre juin 82 et juin 83, théophanie par théophanie.

La première Édition d'une "intégrale" appelée "Révélation d'Arès" date de 1984 (couverture bleue). La suivante en 87 (couverture jaune), puis une autre, quasiment la même, en 1989. La bilingue en 1995.

La mission "intégrale" n'a donc pu commencer avant 1984, et se limitait auparavant à la seule diffusion de l'évangile d'Arès. Pour être plus réaliste, la mission concernant la "Révélation d'Arès" n'a pas plus de 25 ans.

Bien avant la publication de la RA il était facile de constater que le christianisme était une religion très décadente, truffée de contradictions, et complétement essoufflée. Le judaïsme n'en parlons même pas, tant il est archaïque, et les juifs étant si peu nombreux, le judaïsme est une question très marginale ...
Même si j'ai reçu des bases d'éducation catholique, rien ne m'attirait personnellement dans le christianisme. Je n'ai pas d'affinités particulières avec ce fond religieux, et ma vie spirituelle s'est construite en dehors de ces références bibliques. Par comparaison, l'islam est beaucoup plus vivant, plus authentique. Je le préfère de loin. De fait je me sens assez peu concerné par l'évangile d'Arès.

L'évangile d'Arès, je le vois un peu comme un "Reboot System" du christianisme, fait par Jésus-Christ lui-même "en personne". Je ne peux pas mieux résumer.
(ce n'est pas par hasard qu'il s'adressait à un curé, non ? ou alors je ne comprends plus rien à rien, et je jette complétement l'éponge).
C'est un message qui peut (et qui va) redonner de la vigueur, de la cohérence et de l'authenticité spirituelle à la chrétienté.


Hors cette édition est épuisée, et il n'existe plus maintenant que la version de 2009 ...
Je dis comme toi hélas ! gardez précieusement votre ancienne édition 87 ou 89 car ADIRA n'a pas pour l'instant l'intention de la ré-éditer. Au pire, , faute de ré-édition, les Liminaires et autres textes "primitifs" de Michel Potay pourraient être communiqués par Internet ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Mar 17 Jan 2012 - 13:07

bonjour Njama

Je le dis avec humour parce que les PA sont des "intégristes" gentils, mais des "intégristes" tout de même.

je ne peux pas me faire une opinion sur les Pa car je n'ai eu l'occasion de discuter en profondeur qu'avec Anne-Claire qui préside en quelque sorte la mission parisienne, avec quelques autres je n'ai échangé qu'un peu superficielement. Donc l'intêret pour moi par rapport à l'éducation laîque que j'ai reçu qui m'a appris à me faire ma propre opinion où chaucun peut émettre des idées, je n'ai malheureusement pas vu cela à la mission parisienne, il est donc évident que leur organisation est en opposition total avec l'idée que je me fait sur la libre circulation des idées et d'échange. D'où leur refus de m'admettre dans leur rang vu que je discutais les idées de Michel Potay alors que sur les idées émises par le message j'étais d'accord. Mais comme il est hors de question de remettre en cause
les idées du prophète car c'est lui qu'à tout compris ! alors que visiblement quand Jésus lui est tombé dessus, il lui a fallu plusieurs années pour changer quelques unes de ses idées, il n'est donc pas infaillible mais comme nous tous sur cette terre capable d'évolution.

Comme tu vois ce n'est pas demain que je vais me mettre à vénérer un homme même si on peut l'appeler prophète ! et dans le cas particulier de la révélation d'Ares, sa mission est de diffuser le message reçu, pas d'écrire une nouvelle révélation. nous sommes plus au temps des prophètes bibliques. Au sujet des Evangiles Jésus est intervenu de l'au-delà en apparaissant à Paul qui agissait comme un furie vis à vis des chrétiens, ce qui l'a fait complètement changer d'avis ! c'est quand même un fait incroyable que cette apparition sur la route de Damas mais Paul comme Michel Potay ne sont pas les seul à avoir vu un esprit, moi c'est cette aspect là qui m'intéresse en ce moment, tout en restant abonné à la revue Science et vie et Science et avenir

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Mer 18 Jan 2012 - 1:35

Patrick.R a écrit:Donc l’intérêt pour moi par rapport à l'éducation laïque que j'ai reçue qui m'a appris à me faire ma propre opinion où chacun peut émettre des idées, [...] il est donc évident que leur organisation est en opposition totale avec l'idée que je me fait sur la libre circulation des idées et d'échange.
Bien évidemment notre "histoire personnelle" est importante. L'évangile d'Arès ne contredit pas ce postulat, puisque le Christ dit (verset 4/03) à Michel Potay:
Avant que tu n’entres dans le ventre maternel Je t’avais élu ; dès ce moment toutes les voies que tu as prises, sauf le péché, un Guide t’y a conduit, dans le lacis des vanités, pour que tu connaisses l’habileté, les ruses de ceux que Je t’envoie affronter.

Toute la question du Semeur est là (d'après moi). Il a un projet pour chacun ... sinon nous serions tous des clones. C'est évident dans mon cas personnel qu'une chose en a amené une autre, et que dans mes recherches spirituelles qui avaient commencé quinze ans au moins avant que je ne connaisse la RA, je suivais comme un fil d'Ariane ... dont la cohérence se "révélait" peu à peu.
Oublier cette "histoire personnelle", la reléguait au fond d'un puits n'aurait aucun sens. Ou, autant me nier.

Je n'ai jamais très bien compris ce qu'entendait Michel Potay par l'Ego, mais on lit assez souvent dans les commentaires de son Blog, des phrases du genre
"Alors, ensemble, nous pourrons transcender les problèmes insurmontables que l'ego ...", "Comment reconnaître la différence de ma petite voix intérieure à celle de mon ego/mental?", "Manque d'amour, d'humilité, de don de soi, trop d'ego, trop d'intellect. ...", "Les frères, chacun étant prisonnier de son ego, ..."

Ego, concept philosophique, psychanalytique, représentation fausse qu'un individu se fait de lui-même, moi supérieur, construction mentale ?

L'attitude du PA moyen est peut-être de mettre son Ego dans l'ombre de celui de Michel Potay, histoire de ne pas prendre le risque de se tromper, même avec "bonne foi" ? attitude prudente, timorée ? discipline du soldat (du Christ ?) ?
En fait ceux qui ne rejoignent pas les idées de Michel Potay en tout sont taxés d'être des individualistes, ou d'être victimes des vilains tours de leur Ego ...

Michel Potay se trompe parfois, c'est indéniable. Je ne dresse pas d'inventaire de ses contradictions (assez mineures somme toute). Un bête exemple sans grande importance à vrai dire. Dans son # Entrée du 8 avril 2006 (0017)les Pèlerins d'Arès... c'est quoi?, il écrit:
Alors, pourquoi Pèlerins d'Arès? Ce terme est en fait un sobriquet, utilisé à partir de 1975 par la population locale pour désigner les hommes et femmes qui venaient déjà spontanément en pèlerinage à Arès sur le lieu où Jésus avait apparu et parlé en 1974 —Usuels ont été les sobriquets populaires désignant des croyants particuliers: ...
J'ai un peu de mal à le croire car dès septembre 1974, soit trois ou quatre mois seulement après les Christophanies, il se qualifie lui-même de "simple pèlerin" dans les Renseignements pratiques en fin de sa première Édition.
"Michel Potay rappelle qu'il se joint à ces réunions et qu'il prend la parole à son tour comme n'importe quel pèlerin. Il n'y trône ni s'y expose à la curiosité (16/6), apportant simplement son témoignage qui aidera à surmonter les faiblesses de ce siècle (40/3)."


ce message s'adresse à un prince de l'église Orthodoxe, ...
Je disais qu'il était prêtre, mais non, il était bien Évêque ! un Monseigneur Rolling Eyes

je dois souligner un point qui me semble important est la contradiction sur un point entre les deux messages : Dieu dit ferme le livre des siècles, ouvre le bon livre ? pour moi c'est très clair, la bible est truffé d'erreur, la bible c'est le livre des siècles qui n'est plus d'actualité, mais Le Christ est plus modéré dans le sens où il précise que certains écrits du nouveau testament sont parole d'hommes et non pas de Dieu.
"La lecture de cet Evangile ne dispense pas de la lecture de la Bible, bien au contraire, car Il devrait y prendre place; Il invite chacun à la redécouvrir pour voir si la lumière qu'il croit avoir en lui n'est pas ténèbres (Luc 11/35)."
Michel Potay


En dehors des images que j'ai communiquées ici, et des images de la couverture et quatrième de couverture communiquées sur le lien que j'indiquais plus haut, l’Édition de septembre 1974, "genèse des publications arésiennes" ne contient rien d'autre que le texte de l’Évangile sans aucun commentaire, et un Liminaire reproduit à l'identique dans les Éditions suivantes de 87, 89.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Mer 18 Jan 2012 - 15:28

Toute la question du Semeur est là (d'après moi). Il a un projet pour chacun

la grande question est là, qu'est ce qu'on fait sur terre ?, quel est le but de la vie ? que veut Dieu ?
le projet de Dieu est peut-être que chacun découvrions et expérimentions l'amour.
il est certain que cette phrase de La Ra : Avant que tu n'entres dans le ventre maternel je t'avais élu
peut poser bien des questions, notamment sur l'idée de la réincarnation. Michel Potay a beau balayer d'un revers de main cette idée
il n'en reste pas moins que cette phrase a un sens dont il faut parler en échangeant nos idées.


Citation:
je dois souligner un point qui me semble important est la contradiction sur un point entre les deux messages : Dieu dit ferme le livre des siècles, ouvre le bon livre ? pour moi c'est très clair, la bible est truffé d'erreur, la bible c'est le livre des siècles qui n'est plus d'actualité, mais Le Christ est plus modéré dans le sens où il précise que certains écrits du nouveau testament sont parole d'hommes et non pas de Dieu.

"La lecture de cet Evangile ne dispense pas de la lecture de la Bible, bien au contraire, car Il devrait y prendre place; Il invite chacun à la redécouvrir pour voir si la lumière qu'il croit avoir en lui n'est pas ténèbres (Luc 11/35)."
Michel Potay


tu ne réponds pas vraiment à mes questions pourquoi Dieu dit : ferme le livre des siècles, ouvre le bon livre.
De quoi parle-t-il ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  pat le Mer 18 Jan 2012 - 16:01

ferme le livre des siècles, ouvre le bon livre.
De quoi parle-t-il ?
Ferme le livre l'homme !
Tu ouvres bon livre devant les frères(I,5)

Ferme le livre de siècles (PA 1978n°1 p21) (I,6)

Ferme le livre l'homme
écris le livre, l’œil ouvert (I,9-10)

Tu ouvres bon livre enfin
Tu fermes le livre de siècles. (I,11)

Ferme le livre de siècles, tu comptes (II,15)

Ouvre bon livre(II,16)

Tu comprends, qui compte fait le livre de siècles(IV, 11)


En dehors du sens habituel que l'on donne à toutes ces phrases, on peut aussi penser que Dieu parle du livre de l'histoire que les Hommes ont écrit. L'histoire de leurs siècles écoulés et que le bon livre c'est celui qu'ils vont écrire.
Qui compte fait le livre de siècles, ferme le livre de siècles, tu comptes.
Cela fait penser à un livre de compte, à un livre où l'Homme écrirait non seulement son histoire mais y ferait aussi un bilan (comptabilité)
Un bilan négatif qui mériterait que l'on ferme le livre pour en ouvrir un tout nouveau :
Ecris le livre l’œil ouvert

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Jeu 19 Jan 2012 - 1:05

pat a écrit: En dehors du sens habituel que l'on donne à toutes ces phrases, on peut aussi penser que Dieu parle du livre de l'histoire que les Hommes ont écrit. L'histoire de leurs siècles écoulés et que le bon livre c'est celui qu'ils vont écrire.
Qui compte fait le livre de siècles, ferme le livre de siècles, tu comptes.
Cela fait penser à un livre de compte, à un livre où l'Homme écrirait non seulement son histoire mais y ferait aussi un bilan (comptabilité)
Un bilan négatif qui mériterait que l'on ferme le livre pour en ouvrir un tout nouveau :
Ecris le livre l’œil ouvert
100 % d'accord.

"tu n’écarteras aucun de Mes Livres" (35/12)

"La lecture de cet Évangile ne dispense pas de la lecture de la Bible, bien au contraire, car Il devrait y prendre place; Il invite chacun à la redécouvrir pour voir si la lumière qu'il croit avoir en lui n'est pas ténèbres (Luc 11/35)."
Michel Potay
Dans cette phrase de Michel Potay, je discerne assez bien une parole "prophétique". Qui ne veut pas dire, comme il l'exprime clairement que c'est lui (seul) qui fera le tri.
Les versets 16/12 et 35/12 ("Tu écarteras les livres d’hommes") ne lui demandent pas de réécrire "une" (nouvelle version de la) Bible , mais simplement d'indiquer les paroles d'hommes (en espérant qu'il justifie tout de même un minimum, par honnêteté intellectuelle, les "coupes" qu'il ferait dans ces textes antiques, car il y a certains récits qui sont très allégoriques comme l'histoire de Job).
Pour ce qui est de ré-écrire la Bible, je ne crois pas que Michel Potay, tout "prophète" qu'il est, puisse être compétent à lui seul pour discerner dans chaque texte ce qui peut être juste de ce qui ne l'est pas. Il y a trop de facteurs en jeu qu'il ne maîtrise pas. A ma connaissance, il n'est pas expert en langue sémitiques, pas plus qu'en lettres classiques. Il faut tenir compte de données historiques, archéologiques, linguistiques, de concordances entre les textes, les traductions ...
Cela me paraît assez complexe mais réalisable par une équipe (atelier ("assemblée" ?) crée pour la circonstance) de personnes qualifiées et diverses pour ce travail, avec un postulat de départ, de produire un travail ouvert, mais surtout perfectible ... si d'autres précisions venaient enrichir et affiner ce travail.
J'avoue que si paraissait une Bible "version Michel Potay", je serais très sceptique d'emblée. Il s'exposerait dangereusement aux feux de toutes sortes de critiques qui seraient éminemment et précisément justifiées et ne manqueraient pas de lui tomber sur le dos. Des "intuitions" ne font pas le poids devant la logique implacable d'un raisonnement bien construit.
Chacun son job comme on dit !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  pat le Jeu 19 Jan 2012 - 10:34

Njama a dit :
Les versets 16/12 et 35/12 ("Tu écarteras les livres d’hommes") ne lui demandent pas de réécrire "une" (nouvelle version de la) Bible , mais simplement d'indiquer les paroles d'hommes
Oui et les deux versets que tu cites sont assez précis pour qu'on n'aille pas au delà de ce qui est écrit.
« tu ne prendras pas pour Ma Parole la parole d'homme » (16,12)
Dieu cite en exemple la parole de Jean, de Paul, de Pierre et d'autres. Il ne défend rien. Il dit juste de ne pas continuer à creuser les mêmes puits secs que leur descendance a creusé en se coiffant comme d'une couronne de leurs paroles. Autrement dit leurs paroles, qui de toute façon est paroles d'homme n'a pas eu de véritable portée spirituelle, elle n'a été que prétexte à pouvoir et orgueil.

« ...tu écarteras les livres d'hommes «  (35,12)

Dieu renomme quelques uns de ceux déjà nommés précédemment et d'autres. Ici le ton change, il s'agit d'une véritable exhortation, mais elle est bien particulière, puisqu'elle concerne la disposition de la Parole de Dieu sur le chancel d'un local consacré à Dieu. Il semble évident de n'y rassembler que la Parole de Dieu. Dans le même cadre précis de l'Assemblée, Dieu interdit aussi qu'on commente sa Parole (32,8 à 10).

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Jeu 19 Jan 2012 - 12:04

merci pour vos réponses qui m'intéresse vivement,
Si je comprends bien, on peut avoir confiance dans la Ra car elle vient vraiment de Dieu et de celui qui a été prophète sur terre il y a 2000 ans.
bien sur Dieu a toujours transmis des messages aux hommes pour les guider mais le problème est que dans la bible, ancien et nouveau testament, se mélange la parole des hommes et la parole de Dieu. Concernant le Coran la Ra ne nous dit rien sur le message Coranique, mais nous rappelle que Mahomet était un prophète élu par Dieu et que ses frères sont moins dans l'obscurité concernant la volonté divine que les frères de Jésus ou de Moïse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Ven 20 Jan 2012 - 1:40

"Michel Potay rappelle qu'il se joint à ces réunions et qu'il prend la parole à son tour comme n'importe quel pèlerin."
Evangile d'Arès Edition septembre 1974
Évidemment ce qu'il dit dans son Blog # Entrée du 8 avril 2006
Alors, pourquoi Pèlerins d'Arès? Ce terme est en fait un sobriquet, utilisé à partir de 1975 par la population locale
n'est guère crédible. Lui-même (et ses premiers compagnons ?) se présentant comme tel(s), il est logique que la population reprit le terme par lequel ils se nommaient.
Pourquoi avait-il choisi ce terme ? car le lieu d'Arès n'était pas à l'été 74 un lieu de pèlerinage. De plus Jésus lui demande (35/5) de ne pas préciser l'endroit où il s'est manifesté, ni d'en faire un sanctuaire (40/2). PAS DE VISITES DU LIEU DES APPARITIONS indique la page "Renseignements pratiques" de l’Édition de septembre 1974.
La question n'est pas: pourquoi Pèlerins d'Arès? mais: "pèlerin", pourquoi (en 74) ?

Patrick.R a écrit:Concernant le Coran la Ra ne nous dit rien sur le message Coranique, mais nous rappelle que Mahomet était un prophète élu par Dieu ...
L'évangile d'Arès ne cite seulement que trois fois Mouhamad versets 2/9 - 5/6 et 32/01
Le verset 5/6 est on ne peut plus explicite pour exprimer que la mission (dans le cadre de l'évangile)* s'arrête là où commence l'étendard de Mouhamad

"le plus écouté de Mes Messagers, le plus sage"
Il n'a pas cherché à contraindre ni les juifs, ni les chrétiens. Les références aux Gens du Livre sont nombreuses dans le Coran qui reconnaît tous les prophètes majeurs de la tradition biblique. La co-existence pacifique s'est très vite organisée sous le califât d'Omar (634-644), avant même la période d'expansion. Elle est toujours d'actualité, les musulmans n'ont rien à prouver dans ce domaine, l'histoire parle pour eux. A ma connaissance ils n'ont jamais querellé sur des terrains dogmatiques avec les chrétiens ou les juifs. L'islam est strictement monothéiste comme le judaïsme.
* Pour ce qui est du Livre, je le vois comme un fleuve dans lequel conflueront en fraternité les 3 religions abrahamiques, chacune gardant les spécificités, les couleurs, et les originalités de sa source. Disons qu'il devrait permettre d'aboutir à ce résultat, là ou Mouhamad n'a pas réussi ... , mais dont la sagesse a permis reconnaissance et entente avec les Gens du Livre.

A l'inverse, il n'y a pas de réciprocité, encore aujourd'hui, car l’Église (les chrétiens catholiques, orthodoxes, protestants, anglicans, évangélistes, témoins de Jéhovah ... ) ne reconnaît pas Mahomet comme un prophète de Dieu. Le Vatican n'a qu'une attitude très condescendante pour les musulmans. Force leur est d'admettre que les musulmans sont des "croyants", mais ils ne sont pas considérés comme "frères" par les chrétiens.
Voir le Sujet: Nostra Aetate
http://vie-spirituelle.all-up.com/t839-nostra-aetate

J'avoue que pour le coup, en très peu de mots, l’Évangile d'Arès et Le Livre remettent les pendules à l'heure, là où, malgré une expansion assez foudroyante de l'islam sur un siècle et demi (ce qui devrait normalement questionner un peu, car ce ne fut pas le cas du christianisme), presque 14 siècles n'auront pas réussi à convaincre les chrétiens de la force de cette impulsion prophétique, sans compter que dans leurs obstinations dogmatiques ils se mettent en porte-à-faux des enseignements de leur livre, le Nouveau testament.
Actes 5/34 à 40
Mais un pharisien, nommé Gamaliel, docteur de la loi, estimé de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin, et ordonna de faire sortir un instant les apôtres.

Puis il leur dit: Hommes Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à l'égard de ces gens.

Car, il n'y a pas longtemps que parut Theudas, qui se donnait pour quelque chose, et auquel se rallièrent environ quatre cents hommes: il fut tué, et tous ceux qui l'avaient suivi furent mis en déroute et réduits à rien.

Après lui, parut Judas le Galiléen, à l'époque du recensement, et il attira du monde à son parti: il périt aussi, et tous ceux qui l'avaient suivi furent dispersés.

Et maintenant, je vous le dis ne vous occupez plus de ces hommes, et laissez-les aller. Si cette entreprise ou cette œuvre vient des hommes, elle se détruira;

mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire.
Ne courez pas le risque d'avoir combattu contre Dieu.

Ils se rangèrent à son avis.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Invité le Ven 20 Jan 2012 - 12:03

L'évangile d'Arès ne cite seulement que trois fois Mouhamad versets 2/9 - 5/6 et 32/01
Le verset 5/6 est on ne peut plus explicite pour exprimer que la mission (dans le cadre de l'évangile)* s'arrête là où commence l'étendard de Mouhamad


oui c'est très clair, il est évident que Michel Potay a été dirigé par le ciel pour lui donner les moyens intellectuels (sa connaissance de la Bible, ancien et nouveau testament) de combattre le moment venu les erreurs des Chrétiens concernant la volonté divine.
Car en fin de compte il n'est resté que très peu de temps prêtre de l'église Orthodoxe avant que le ciel lui rappelle sa mission : Je t'avais élu avant que tu n'entres dans le ventre de ta mère pour que tu sois mon messager et non un prince du culte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive 2012, Éloge de la modernité.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum