Spiritualités

De l'impossibilité à partager l'horreur....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'impossibilité à partager l'horreur....

Message  pat le Lun 16 Jan 2012 - 22:41

De l'impossibilité à partager l'horreur....

L'homme examine facilement les conditions générales d'un événement, il peut en historien éprouvé, juger une situation, mais il ne saura jamais ce que le témoin a éprouvé. Il peut dire comment une bataille s'est déroulée, combien il y a eu de morts, qui était le commandant, qu'elle stratégie il a adopté.
Mais pourra t-il jamais comprendre l'angoisse, la souffrance de chaque combattant ? Son horreur, son dégoût, ses peurs, les pensées qu'il envoyait aux siens.

Tout au plus pouvons nous offrir à celui là une oreille attentive et à celui-ci la compassion et la compréhension.
Tout au plus peut-on essayer de partager une émotion à l'évocation d'un fait dont nous aurions fait une expérience semblable.
Mais la souffrance est impartageable, comme l'est la trace profonde qu'elle laisse à jamais dans la mémoire.
Nous ne saurons jamais ce qu'éprouva celui qui ne s'est pas relevé, tout restera à jamais enfoui dans le champ ou il est tombé et à jamais inaccessible aux archives.


Dernière édition par pat le Jeu 9 Fév 2012 - 9:55, édité 1 fois

pat

Messages : 1865
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'impossibilité à partager l'horreur....

Message  Invité le Mar 17 Jan 2012 - 16:06

Nous ne saurons jamais ce qu'éprouva celui qui ne s'est pas relevé, tout restera à jamais enfoui dans le champ ou il est tombé et à jamais inaccessible aux archives.

Heuseusement que l'on ne sera jamais les souffrances de celui qui a connu la guerre, en tout cas c'est ce que l'on peut souhaiter à l'humanité. Mais nous sommes ainsi fait que sans avoir connu cette réalité nous pouvons comprendre qu'il vaut mieux tout faire pour éviter de connaitre cette réalité. Quand j'avais 20 ans j'ai visité le camps de concentration d'Auschwitz en Pologne, on comprend l'horreur de la guerre. J'ai vu aussi le film nuit et brouillard, là aussi cela fait réfléchir sur l'horreur des guerres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'impossibilité à partager l'horreur....

Message  pat le Mer 18 Jan 2012 - 12:30

Oui, l'horreur des guerres !
J'ai voulu évoqué tout ceux qui meurent seuls, loin des leurs, pénétrés de la haine de l'ennemi. Un ennemi dont ils ne connaissent rien. Dont ils auraient pu être l'ami dans d'autres circonstances.

Je pense à la détresse du tout dernier moment, lorsqu'en tombant ils évaluent le sacrifice qu'ils font.
De doux hommes parfois, dirigés contre d'autres hommes aussi pacifiques qu'eux.
Juste cause ?
Qui sait ?
On a vu des Hommes se battre contre une idée pour laquelle ensuite ils se sont rassemblés.
On a vu des hommes se battre pour défendre une fausse idée de Dieu.
On a vu des hommes se battre pour une idéologie qu'ils savaient néfaste.
Comment meurent-ils ces hommes. Pensent-ils au dernier moment mourir pour rien ?
Et ce sang qui ne cesse de couler, celui d'hier, celui d'aujourd'hui, récupéré par ceux qui ne l'ayant pas versé, trouvent qu'il apaise la colère des Hommes et peut-être même la colère de Dieu.

pat

Messages : 1865
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'impossibilité à partager l'horreur....

Message  Invité le Mer 18 Jan 2012 - 15:11

J'ai voulu évoqué tout ceux qui meurent seuls, loin des leurs, pénétrés de la haine de l'ennemi. Un ennemi dont ils ne connaissent rien. Dont ils auraient pu être l'ami dans d'autres circonstances.

je pense qu'il y a dans les combattants de guerre, en fait très peu qui soit haineux, malheureusement en cas de guerre l'homme est pris dans un mouvement décidé par les élites et même si les élites ont assez de duplicité pour faire appel à des notions de partriotismes
on peut voir que dans les fait le peuple est beaucoup moins haineux que l'on pourrait le croire. En tout cas je crois que les mentalités ont évolués à voir les opinions contradictoires quand l'armée française participent à des guerres comme l'Irak ou l'Afghanistan.

On a vu des hommes se battre pour une idéologie qu'ils savaient néfaste.

je ne crois pas cela, le drame de l'idéologie est d'être persuadé que l'on a raison et ce n'est que bien après que l'on s'aperçoit que l'on avait tort. Pourquoi Hitler s'est suicidé, parce qu'il n'a pas pu admettre ses erreurs, je ne sais pas où se trouve le spectre d'hitler mais l'on peut supposer bien des choses vu le manque d'amour qu'il a manifesté pendant sa vie ...

Et ce sang qui ne cesse de couler, celui d'hier, celui d'aujourd'hui, récupéré par ceux qui ne l'ayant pas versé, trouvent qu'il apaise la colère des Hommes et peut-être même la colère de Dieu.

n'exagérons pas, certes le sang coule dans bien des pays, mais nous sommes quand même loin de l'hécatombe et des horreurs des deux guerres mondiales.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'impossibilité à partager l'horreur....

Message  Invité le Jeu 19 Jan 2012 - 12:52

http://worldpeace.hautetfort.com/archive/2011/12/29/joyeux-noel.html

PAROLES D'ANCIENS COMBATTANTS
DE LA GUERRE DE 14-18
http://dersdesders.free.fr/citations.html


Les phrases qui suivent sont les ultimes témoignages que nous adressent les derniers survivants de la Guerre 14-18.

* "Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sang ne font plus qu'un" [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ].

* "La guerre ne sert qu'à faire mourir les hommes et enrichir les marchands de canons" [ Léon Weil, France, Le Parisien éd. Essonne du 11 nov. 2005 ].

* "Je ne vois pas pourquoi j'aurais une médaille, alors que les camarades qui sont restés là-bas n'ont même pas eu droit à une croix en bois". [ Louis de Cazenave, France, La Montagne éd. de Hte-Loire du 10 nov. 2005 ]

* "J'ai voulu défendre la France car elle m'avait donné à manger... Tous ces jeunes tués, je ne peux pas les oublier. Quel gâchis !" [ Lazare Ponticelli, France & Italie, Le Monde du 10 nov. 2005 ]

* "Aux générations futures, je dirais : soyez les messagers de la paix...Soyez les passeurs de la mémoire de la Grande Guerre, car cette tragédie ne devra jamais être oubliée. Sinon elle risque de recommencer." [ Charles Kuentz, France, dernier vétéran français de l'Armée Impériale de Guillaume II, Dernières Nouvelles d'Alsace du 09 avril 2005 ].

* "La guerre, c'est ignoble. La nature humaine s'y révèle dans toute sa nudité...J'en rêve encore" [ Louis Cabrol, France, Tarn Libre du 07 nov. 2004 ]

* "Les Allemands ? Ils étaient comme nous, des pauvres types qui se faisaient casser la gueule pour rien." [ Léon Weil, France, L'Est Républicain du 10 nov. 2004 ]

* "C'était idiot ; la France et l'Allemagne sont deux nations faites pour se compléter, s'entendre et s'aimer" [ André Grappe, France, 11 nov. 1999 ].

* "Le Front ? Jamais je n'avais pensé que de telles atrocités pouvaient se passer. Dans mon imagination d'humain, ce n'était pas possible." [ Abdoulaye N'Diaye, dernier tirailleur sénégalais, Le Monde du 12 nov. 1998 ]

* "Mon meilleur souvenir : en être sorti vivant" [ Bernard Delhom, France Soir du 11 nov. 1994 ]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'impossibilité à partager l'horreur....

Message  pat le Ven 20 Jan 2012 - 22:10

Merci beaucoup Assunta de ces citations qui illustrent si bien ce fil de discussion.

pat

Messages : 1865
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'impossibilité à partager l'horreur....

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum