Spiritualités

Conversion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conversion

Message  Invité le Ven 27 Jan 2012 - 13:09

Je reprends ici Pat un de tes commentaires pour introduire ce sujet sur les conversions :

Addennour Bidar qui défend un Islam de la liberté et des réformes et qui voit l'évolution de l'Islam d'une manière positive dit cependant :

« Et la liberté dans tout ça ? L'autonomie ? La liberté spirituelle existe t-elle en terre d'Islam face à cette autorité de la tradition qui s'abat encore souvent comme une masse ? Où est le droit d'aller au-delà des droits et des interdits fixés par les « gouroulémas » des siècles passés et du temps présent ? Le droit-liberté au lieu du droit-contrainte ? Notamment le droit de croire ou non, de pratiquer ou non ? Quand on voit le châtiment réservé dans de nombreux pays musulmans, aux rares individus qui osent se convertir au christianisme ou à l'indouisme, on peut sérieusement en douter ! »


Je ne crois pas que ce type de réaction brutale soit un trait typique de réactions spécifiques à l'Islam, c'est du moins l'idée que m'ont laissé les témoignages recueillis et publiés par Pierre Assouline dans son enquête sur "Les nouveaux convertis, Enquête sur des chrétiens, des juifs et des musulmans pas comme les autres."
C'est passionnant à lire, malheureusement l’Édition est épuisée, mais on le trouve encore d'occasion sur certains sites Web comme amazon.fr ou decitre.fr ...



Son livre aborde un peu tous les cas de figures, tous les croisements d'une religion à l'autre, vers le judaïsme, vers le christianisme, ou vers l'islam. Soit de personne seule, homme ou femme, soit de couples. Il se dégage de chaque témoignage de conversion, comme l'aboutissement d'une geste irrépressible, incontrôlable, ... une force spirituelle qui leur fait braver la famille, les préjugés, les coutumes, les flots de conseils ou d'injonctions qui cherchent à les dissuader de faire ce pas ... qu'ils feront seuls, ou en couple.
Certains témoignages sont très impressionnants à lire, car les réactions de leur famille ou de leur entourage (amis, collègues de travail, ...) ont été parfois de véritables fatwas, des accusations de trahisons, des mises au ban, la condamnation irrémédiable à l'exil, ou l'enterrement "symbolique", des menaces, de couper les vivres, de déshériter, et toutes sortes de pressions invraisemblables ...
J'ai plus ou moins moi-même connu cette situation de pression avec mon épouse, car à l'occasion d'une discussion sur les religions, je lui avais dit que si je devais en adopter une, ce serait l'islam. La réponse a fusé comme un caillou qu'elle m'aurait jeté :"Si tu fais ça, je divorce !'"

Bref, ils sont "apostats", "renégats", hérétiques ou traîtres ...

Je dis bien quelle que soit la religion d'origine ! La seule caractéristique que je connaisse en ce qui concerne l'islam, c'est qu'une conversion vers le christianisme (ou autre, plus rares), est perçue comme une régression compte-tenu de la chronologie des révélations prophétiques.

C'est quand même un phénomène très intrigant, non ? car même dans des milieux éduqués, très cultivés, qui se disent tolérants, ouverts, les réactions sont assez similaires. Ce travail d'enquête "synoptique" car il juxtapose ces différentes mutations spirituelles d'une religion à l'autre est très intéressant car on sent qu'avec "les croyances", l'on touche à quelque chose qui est de l'ordre de l'inconscient collectif qui participe à la construction des individus ... et qu'au final, la violence des réactions, qu'elle soit verbale, ou physique (exclusion ...) traduit que ces changements sont perçus et reçus comme des menaces ... ou comme quelque chose qui troublerait le cours tranquille de leurs esprits.
A ce point du constat, dommage que cette enquête n'aille pas fouiller plus loin ... car quelle est la part de réel et d'imaginaire de cette "menace" confuse, trouble qui fait surtout vaciller finalement ceux qui ne sont pas concernés par ce nouvel engagement, et qui engendre ces réactions de rejet du fils, de la fille, de l'ami ... parfois définitif.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversion

Message  navy le Ven 27 Jan 2012 - 16:51

« Et la liberté dans tout ça ? L'autonomie ? La liberté spirituelle existe t-elle en terre d'Islam face à cette autorité de la tradition qui s'abat encore souvent comme une masse ? Où est le droit d'aller au-delà des droits et des interdits fixés par les « gouroulémas » des siècles passés et du temps présent ? Le droit-liberté au lieu du droit-contrainte ? Notamment le droit de croire ou non, de pratiquer ou non ? Quand on voit le châtiment réservé dans de nombreux pays musulmans, aux rares individus qui osent se convertir au christianisme ou à l'indouisme, on peut sérieusement en douter ! »


Je ne crois pas que ce type de réaction brutale soit un trait typique de réactions spécifiques à l'Islam
Non mais dans l'Islam c'est écrit dans le Coran (enfin je crois) ce qui change tout.
De même une musulmane ne peut pas épouser un non-musulman mais l'inverse est possible bien sur c'est dans le Coran aussi , je crois.



Il se dégage de chaque témoignage de conversion, comme l'aboutissement d'une geste irrépressible, incontrôlable, ... une force spirituelle qui leur fait braver la famille, les préjugés, les coutumes, les flots de conseils ou d'injonctions qui cherchent à les dissuader de faire ce pas ... qu'ils feront seuls, ou en couple.

J'ai eu cette impression aussi !

Navy

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum