Spiritualités

La loi des rats....

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La loi des rats....

Message  pat le Sam 4 Fév 2012 - 23:37

La loi des rats...
La Révélation d'Arès nous demande de nous libérer de la loi des rats. Non pas parce que les rats seraient des animaux particulièrement vils ou que la loi, à leur image serait aussi vile qu'eux.
Chez les rats qui sont des animaux fort intelligents, la loi domine la vie sociale et n’a d’autres perspectives que de préserver, d’une manière très efficace, le groupe. Cette perfection de la loi des rats et son efficacité peuvent paraître comme un modèle d'organisation sociale et pourrait servir de référence aux Hommes en quête d'organisation efficace, d'obéissance et d'autorité.

Mais l’Homme n’est pas un rat.
Il porte en lui un projet d'évolution créatrice.
Se libérer de la loi, c'est s'affranchir d'un système qui entrave l'épanouissement personnel, c'est découvrir la liberté qui est une sorte de Loi inscrite dans les gènes. Toute loi procède de la même soumission que celle des rats dont les impératifs sont semblables aux nôtres : perdurer .
Mais l'Homme a une vocation à donner naissance à un monde de liberté et de responsabilité.

La loi pose les limites au delà desquelles, l'humanité risque de n'être plus humaine. Elle maintient les hommes dans un état d'équilibre même si c'est toujours un équilibre précaire.
Elle n'a pas vocation à changer les hommes, mais à les tenir en état d'humanité minimum. Elle n'implique pas forcément une adhésion des citoyens mais leur obéissance.
Quand nos philosophes, nos politiques altermondialistes parlent de changement ils l'envisagent par un recours à la loi. Ils oublient que dans le meilleur des cas, la loi est un consensus entre une majorité démocratique qui la désire et une minorité qui ne la désire pas.

On voit déjà ici les limites de la loi. Car si la minorité décide de s'y soustraire, la majorité doit avoir recours à l'autorité voire à la violence pour la maintenir et la faire respecter.
Et quand la majorité réussit par la force ou par la persuasion à faire respecter la loi, il restera que c'est par l'autorité et non par l'adhésion que le bien commun se mettra en place. On ne saura jamais le degré d'adhésion des Hommes. Ceci pointe le fait qu'une bonne loi émise par l'autorité peut donner l'illusion à toute une communauté qu'elle est meilleure qu'elle n'est, en réalité. La loi peut cacher le véritable état déplorable d'une conscience collective.


Une loi humaine imposée prive l'Homme d'une évolution personnelle et lui confisque sa responsabilité personnelle au profit d'une élite juridique qui s'octroie une autorité et une compétence qu'elle ne mérite souvent pas plus que le reste du peuple.

La loi des rats si elle les protège effectivement n'a, en réalité, d'autres résultats que de les maintenir depuis la nuit des temps dans un état de dépendance totale.
On voit bien par l'exemple des rats que s'ils étaient capables d'une évolution sociale significative, on leur conseillerait de dépasser ces lois sclérosantes pour achever leur évolution.
Pourquoi l'Homme ne se le dit pas pour lui-même, alors qu'il constate que la loi ne lui a amené ni le bonheur, ni l'humanisation escomptés ?

Les génocides du siècle dernier, planifiés sur l'ensemble de la terre, la mondialisation des profits, l'exploitation éhontée des pauvres, le mépris total avec lequel on gère notre planète sont particulièrement représentatifs de cet échec.

Or le vrai changement vient d'une décision libre débouchant sur un lent processus d'humanisation des consciences, faite de réflexions, de travail sur soi, d'épanouissement de son potentiel, et de maîtrise de ses faiblesses.
C'est la seule façon de venir a bout de l'injustice et de cesser de penser qu'elle est une fatalité.
Ainsi cette si belle organisation qu'est la loi des rats n'est pas celle dont les Hommes doivent se contenter.
Leurs projets d'autonomie doit les amener à dépasser la loi et à renoncer à l'efficace loi des rats au profit de la loi d'une conscience évoluée, sensible et éveillée au bien.


Dernière édition par pat le Jeu 26 Avr 2012 - 12:05, édité 3 fois

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  Invité le Lun 6 Fév 2012 - 16:02

La loi des rats si elle les protège effectivement n'a, en réalité, d'autres résultats que de les maintenir depuis la nuit des temps dans un état de dépendance totale.
On voit bien par l'exemple des rats que s'ils étaient capables d'une évolution sociale significative, on leur conseillerait de dépasser ces lois sclérosantes pour achever leur évolution.
Pourquoi l'Homme ne se le dit pas pour lui-même, alors qu'il constate que la loi ne lui a amené ni le bonheur, ni l'humanisation escomptés ?


tu oublie une chose dans ton raisonnement, c'est que suivant les siècles les lois n'ont pas toujours été les même. Par exemple la loi sur la liberté de la presse qui permet à un journal de critiquer le pouvoir en place, cette loi était loin d'exister sous Louis XIV ou chacun pouvez se retrouver embastillé suivant le bon vouloir du roi ! Mais tu as raison, la loi ne suffit pas, le bonheur collectif ne peut venir
que de l'addition de bonheur individuel, mais la réalité est tout autre. Et malheureusement étant donné la nature humaine qui est faite de prise de conscience et d'évolution, je ne vois pas comment pourrait fonctionner un monde sans loi, car il me semble que tout ton propos est de démontrer que les lois n'apportent pas le bonheur de l'individu, bien sur tu as raison mais je te répond que la loi n'a jamais prétendu apporter le bonheur de l'individu mais la loi prétend fixer le droit des individus, ce qui est complètement différent.
Il n'y a pas si longtemps l'on pouvait être brûlé pour sorcellerie après un procès . Heureusement la loi a changé et a évolué contrairement aux individus dont beaucoup serait prêt, si on les laissait faire, à brûler leurs contemporains sans procès !
tu dis : dépasser ces lois sclérosantes. Peux tu me citer une loi sclérosante ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  navy le Mar 7 Fév 2012 - 3:02

La loi des rats dans la RA c'est toute la loi ( ou toutes les lois ) c'est ce que le frere Michel m'a dit et que j'ai fini par comprendre aprés des années ou je pensais que la loi des rats c'était "les fois financiéres" ou les lois faites par les états...
toute loi est la loi des rats > Ca peut sembler surprenant mais ça peut se démontrer ....

A demain

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  pat le Mar 7 Fév 2012 - 16:20

Patrick a dit
:je ne vois pas comment pourrait fonctionner un monde sans loi, car il me semble que tout ton propos est de démontrer que les lois n'apportent pas le bonheur de l'individu, bien sur tu as raison mais je te répond que la loi n'a jamais prétendu apporter le bonheur de l'individu mais la loi prétend fixer le droit des individus, ce qui est complètement différent.
C'est difficile, en effet, d'imaginer un monde spiritualisé au point que la loi devienne inutile. C'est pour cette raison que je propose à nouveau ce thème.

Mon propos n'est pas de démontrer que les lois n'apportent pas le bonheur, encore que ce soit vrai si on se fie à ce que l'on constate jusqu'à maintenant. Si en effet, la loi, théoriquement, ne défend que des droits, il est bien évident que son projet est de faire notre bonheur puisqu'elle régit notre sécurité, notre santé, notre comportement avec les autres et même avec nous-mêmes.
Ceci dit, je ne prétends pas que le monde serait parvenu au bonheur s'il n'y avait pas eu de loi à le régir. Je pense, au contraire, que la loi a et est encore un passage obligé dans l'évolution humaine. Mais je dis qu'on se fourvoie en comptant sur la loi pour régler notre vie.

En prenant comme exemple la loi des rats, Dieu prend un exemple de loi parfaitement au point, une loi qui donne des résultats, une loi qui régit une organisation exemplaire. Dieu ne dit pas que la loi des rats ne vaut rien, au contraire il l'a prend comme exemple pour illustrer son propos, c'est dire si cette loi des rats est une réussite.
Une réussite ? Oui, pour les rats !
Ce qu'il dit c'est que toute admirable et intelligente que puisse être une telle organisation, elle n'est pas faite pour l'Homme. A l'abri de leurs lois, les rats sont restés figés dans leur évolution. Si l'Homme laisse la loi régir son existence, il aura les mêmes résultats que le rat et il vivra comme le rat.

Je vois à nouveau venir l'objection majeure qui nous avons tous à l'esprit : à l'évidence l'Homme n'est pas prêt pour une mutation vers la liberté, car comme disait le philosophe Hops, ( je crois): « l'homme est un loup pour l'homme »
Que répondre devant une telle objection qui paraît si sensée ?

En effet, devant l'état du monde tel qu'on le voit, cela paraît difficile.
Mais si on considère l'age du monde, notre humanité n'a que quelques minutes d'existence sur un temps ramené à une année. Nous sommes donc au balbutiement de notre humanité. Nous ne savons donc pas ce que donnera l'évolution humaine dans des milliers d'année ?
On peut espérer que l'Homme vivra autrement qu'avec des lois. Je pense que s'il continue à se gérer à coup de loi, il disparaitra assez vite.
Car, si la loi, comme je l'ai dit, préserve les individus comme elle préserve les rats, si elle permet aux rats de vivre en harmonie comme elle le permet aussi aux Hommes, si elle a fait faire des progrès et même parfois comme tu le soulignes elle est en avance sur le peuple lui-même, il n'en reste pas moins vrai qu'elle réalise tout »ce progrès » par des passages en force continuels.
Il y a toujours dans la loi quelque chose qui rend l'individu esclave même quand il approuve la loi. Car l'Homme a une aspiration fondamentale que ne semble pas avoir le rat, c'est de désirer follement la liberté. Et nous qui croyons, nous savons aussi que Dieu nous a fait avec une conscience libre et que nos actions ne valent vraiment que quand elles sont libres.

La liberté est une conquête, une conquête lente.
Comment réaliser cette conquête ?
Petit à petit, l'Homme doit évoluer en devenant autonome. Et plutôt que se donner des gardes fous par des lois extérieure à lui, il doit parvenir par une vie spirituelle éveillée et se construire une conscience humaniste. Une conscience qui ne doivent rien à l'obligation mais tout au libre arbitre.
Ce n'est pas parce que cela nous paraît impossible aujourd'hui que ça l'est vraiment, car comme tu le fais remarquer, déjà les lois ont évoluées et les consciences avec elles. La loi et la conscience humaine combinées ont déjà fait une partie du chemin. Mais la dernière partie ne peut déboucher que sur une conscience libre comme nous le propose Dieu.

Ce n'est pas gagné d'avance, mais c'est le prix de la liberté humaine. Continuer à se donner des lois qui font avancer malgré elle toute une partie de l'humanité ne peut convenir à des êtres créés à l'Image de leur Créateur.
L'homme peut choisir de s'obliger par la loi comme le rat s'oblige mais alors, il faut qu'il accepte de ne jamais réaliser cette Image, de ne jamais devenir un Christ.

Si l'humanité ne devient pas humaniste comme Jésus l'indique, si l'humanité n'accepte pas que la notion de bien de l'individu est forcément la même que le bien commun, alors effectivement elle aura toujours besoin de loi pour composer entre ces deux intérêt apparemment divergents.


Peux tu me citer une loi sclérosante ?
Quand je dis dépasser les lois sclérosantes, je parle de toutes les lois en général. Il faut dépasser « cet état, de ce qui ne peut plus s'adapter, évoluer » (dictionnaire).
En effet, à terme, la loi empêche l'Homme d'évoluer, car à force de s'en remettre à une notion qui le dépasse ou qu'il accepte par obéissance ou par la force, il finit par renoncer à prendre les responsabilités que chacun doit assumer pour lui-même et pas à travers une loi qui l'oblige. Cette forme d'autorité crée un climat de renoncement qui empêche de se poser des questions puisque la loi répond pour nous.

Même si cela peut traduire une forme d'évolution, ce n'est pas ce que Dieu propose à l'Homme. Il propose à chacun de faire le chemin qui le conduise à devenir le dieu qu'il est potentiellement.


pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  pat le Jeu 16 Fév 2012 - 22:20

Je pensais que ce thème qui revient pourtant souvent et qui suscite bien des controverses auraient alimenté davantage de réflexions.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  navy le Sam 18 Fév 2012 - 22:09

Je pensais que ce thème qui revient pourtant souvent et qui suscite bien des controverses auraient alimenté davantage de réflexions.

Exact c'est un sujet fondamental, basique sur lequel il y a tant de choses à dire mais
mon ordinateur bugue de + en plus, je vais être obligé d'en changer
de plus j'ai beaucoup de choses à faire en ce moment et je dois m'occuper de mon forum.
D'autre part, il faut savoir que le simple fait d'aller sur un de nos forums est considéré par Mlle Marie C. comme une activité sectaire dangeureuse alien

c'est mal vu dans les familles .....

@ plus tard

navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  pat le Dim 19 Fév 2012 - 22:44

Exact c'est un sujet fondamental, basique sur lequel il y a tant de choses à dire
Oui, et je me suis fendu d'une réponse à un questionnement cher à Patrick qui m'a demandé temps et réflexion , sans avoir le moins commentaire en écho.....

D'autre part, il faut savoir que le simple fait d'aller sur un de nos forums est considéré par Mlle Marie C. comme une activité sectaire dangereuse
Je ne sais pas qui est cette demoiselle Marie C, mais elle a le droit de dire des conneries.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  navy le Dim 26 Fév 2012 - 23:18

Je ne sais pas qui est cette demoiselle Marie C, mais elle a le droit de dire des conneries.
tu ne sais pas qui est cette demoiselle mais tu t'en doutes un peu Smile

C'est difficile, en effet, d'imaginer un monde spiritualisé au point que la loi devienne inutile. C'est pour cette raison que je propose à nouveau ce thème.

Mon propos n'est pas de démontrer que les lois n'apportent pas le bonheur, encore que ce soit vrai si on se fie à ce que l'on constate jusqu'à maintenant. Si en effet, la loi, théoriquement, ne défend que des droits, il est bien évident que son projet est de faire notre bonheur puisqu'elle régit notre sécurité, notre santé, notre comportement avec les autres et même avec nous-mêmes.
Ceci dit, je ne prétends pas que le monde serait parvenu au bonheur s'il n'y avait pas eu de loi à le régir. Je pense, au contraire, que la loi a et est encore un passage obligé dans l'évolution humaine. Mais je dis qu'on se fourvoie en comptant sur la loi pour régler notre vie.

En prenant comme exemple la loi des rats, Dieu prend un exemple de loi parfaitement au point, une loi qui donne des résultats, une loi qui régit une organisation exemplaire. Dieu ne dit pas que la loi des rats ne vaut rien, au contraire il l'a prend comme exemple pour illustrer son propos, c'est dire si cette loi des rats est une réussite.
Une réussite ? Oui, pour les rats !
Ce qu'il dit c'est que toute admirable et intelligente que puisse être une telle organisation, elle n'est pas faite pour l'Homme. A l'abri de leurs lois, les rats sont restés figés dans leur évolution. Si l'Homme laisse la loi régir son existence, il aura les mêmes résultats que le rat et il vivra comme le rat.

Je vois à nouveau venir l'objection majeure qui nous avons tous à l'esprit : à l'évidence l'Homme n'est pas prêt pour une mutation vers la liberté, car comme disait le philosophe Hops, ( je crois): « l'homme est un loup pour l'homme »
Que répondre devant une telle objection qui paraît si sensée ?

En effet, devant l'état du monde tel qu'on le voit, cela paraît difficile.
Mais si on considère l'age du monde, notre humanité n'a que quelques minutes d'existence sur un temps ramené à une année. Nous sommes donc au balbutiement de notre humanité. Nous ne savons donc pas ce que donnera l'évolution humaine dans des milliers d'année ?
On peut espérer que l'Homme vivra autrement qu'avec des lois. Je pense que s'il continue à se gérer à coup de loi, il disparaitra assez vite.
Car, si la loi, comme je l'ai dit, préserve les individus comme elle préserve les rats, si elle permet aux rats de vivre en harmonie comme elle le permet aussi aux Hommes, si elle a fait faire des progrès et même parfois comme tu le soulignes elle est en avance sur le peuple lui-même, il n'en reste pas moins vrai qu'elle réalise tout »ce progrès » par des passages en force continuels.
Il y a toujours dans la loi quelque chose qui rend l'individu esclave même quand il approuve la loi.

Je ne savais pas que les rats comme les fourmis ou les abeilles avaient une organisation exemplaire Laughing
Patrick a beaucoup de bon sens ! mais il faut peut-être approfondir un peu.
en fait à bien y réfléchir, la loi, la pénitence et la déculturation sont 3 choses qui doivent être perçues ensemble.
c'est dommage que le frere Michel en fasse 3 sujets traités séparément et n'aie pas, ou pas suffisamment, montré le lien entre les 3, leurs synergie !
Cela dit sur le fond du probléme je sais ou tu veux en venir, et ou veux en venir FM ( il n'y a aucune notion dépréciative ou négative dans la phrase "ou tu veux en venir" ) mais je ne suis pas d'accord avec toi pat, parce que tu ne vois qu'un aspect des choses....

EN ATTENTE



navy


La Vérité c'est que le Monde doit changer

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  pat le Lun 27 Fév 2012 - 11:39

mais je ne suis pas d'accord avec toi pat, parce que tu ne vois qu'un aspect des choses....
Sur un sujet aussi difficile, qui demande comme tu l'a bien vu une certaine déculturation pour pouvoir se projeter, il est bien évident que je ne peux voir qu'un aspect et même un tout petit aspect des choses.

Ces thèmes ne peuvent être abordés que si on se laisse un peu porter par l'intuition car rien de ce que nous envisageons n'existe réellement.
C'est l’intérêt d'une discussion collective : apporter l'éclairage de toutes les intelligences.

Une réflexion calme sans souci d'avoir raison.
Une société, un groupe ne progresse que dans la mesure où chacun peut, s'il le souhaite, s'exprimer sans prendre le risque de se faire traiter d'idiot.
J'attends donc avec impatience les autres aspects des choses que tu entrevois.


pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  navy le Mar 28 Fév 2012 - 17:33

Ces thèmes ne peuvent être abordés que si on se laisse un peu porter par l'intuition car rien de ce que nous envisageons n'existe réellement.
C'est l’intérêt d'une discussion collective : apporter l'éclairage de toutes les intelligences.

Une réflexion calme sans souci d'avoir raison.
Une société, un groupe ne progresse que dans la mesure où chacun peut, s'il le souhaite, s'exprimer sans prendre le risque de se faire traiter d'idiot.
J'attends donc avec impatience les autres aspects des choses que tu entrevois.

Je n'avais pas fini mon post. Very Happy
Nous ne sommes pas assez nombreux malheureusement.....
je ne sais pas si je vais avoir les facilités d'expression pour exprimer ma pensée facilement mais je ne suis pas d'accord avec toi pat sur " la loi des rats".
certes la " la loi des rats" c'est toute la loi et non pas comme comme je l'avais cru au début la loi des financiers ou les lois faites par les pouvoirs en place....
Je ne vois pas en quoi le fait d'avoir des lois, si elles sont justes, pas trop nombreuses et compliquées (pas comme aujourd'hui en europe bien sur Very Happy ) et jugées par des juges intégres, soit génant !
Si les gens font le bien ils n'auront pas affaire à la loi et voilà tout et les lois devenant peu à peu caduques au fil des generations disparaitront d'elles mêmes si c'est cela qui te genes.
évidemment je ne parle pas des lois d'aujourd'hui ... je parle du principe de la loi .

Je crois comprendre le fond de ta pensée, tu voudrais que les hommes fassent le bien de leur propre gré et non pas par la peur du gendarme affraid
c'est bien, ça part d'une bonne intention, on voudrait tous que ça soit comme ça.
c'est la punition, la sanction qui te génes. (excuses moi de caricaturer peut-etre ta pensée mais c'est pour mieux comprendre)
Mais il existe aussi des lois sans sanctions, ainsi dans le judaisme la loi du chabat (le 4 iéme commandemant Like a Star @ heaven ) loi trés importante donné par Moïse interdit de travailler 7 j/7 mais si un homme l'enfreint il ne va pas en prison ni aucune autre punition, il n'a à rendre compte qu'à son Créateur. De même chez les musulmans si il est interdit dans le Coran de manger du porc ou de boire de l'alcool ce n'est assorti d'aucune sanction, il n'y a de compte à rendre qu'à Dieu.

Il faut reconnaitre que si certaines idées de la RA ou de FM va t'en savoir ne sont pas nouvelles c'est vraiment la premiére fois peut-etre dans l'histoire de l'humanité (!) qu'une telle idée (pas de loi la loi c'est mauvais ) est affirmée.

Like a Star @ heaven 4 Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l'Eternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Eternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.


Dernière édition par navy le Mar 28 Fév 2012 - 20:47, édité 2 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  navy le Mar 28 Fév 2012 - 19:51

La peur du gendarme
chanson de Patrick Topaloff


Je ne mange plus, je ne bois, je ne fume plus non plus.
Je ne fume plus, je n'ose plus, je ne me sens plus du tout…

Car j'ai peur du gendarme !
J'ai peur !
Oui, j'ai peur du gendarme !
Docteur, j'ai peur !

Depuis le premier jour où je l'ai vu
Je suis paralysé, je ne respire plus
Et quand je pense trop, j'ai tellement froid dans le dos
Que même les esquimaux n'en reviendraient pas !

Je ne profite plus du tout de la vie
Même pas le soir de Noël
Dans le clair de lune
J'ai la hantise de la voir descendre du ciel
Car j'ai peur du gendarme !
J'ai peur !

Depuis le premier jour où je l'ai vu,
Je suis barricadé, je ne sors plus.
Et quand il passe au loin sur sa grosse moto,
Je rends les clés de ma peau et je pars… sans moi !

Peurrr du gendarme !
Peurrr du gendarme !

On m'a proposé pour me guérir
De me porter l'uniforme.
Mais de chez le tailleur,
Je me suis taillé plus vite que mon costume
Car j'ai peur du gendarme !
J'ai peur !
Oui, j'ai peur du gendarme !
Docteur, j'ai peur !

Depuis le premier jour où je l'ai vu,
Je suis le complexé des casques bleus.
Et quand devant chez moi l'auto du facteur s'arrête,
Je sors les yeux bandés et les mains sur la tête !

Pas de délivrance, non pas d'issue à toutes mes souffrances.
Même si la chance à mon insu abrège mon existence.
Car j'ai peur du gendarme !
J'ai peur !

Jusqu'à mon dernier jour il me suivra !
Ces choses-là, je sais, n'arrivent qu'à moi.
Et quand se fermera la porte de mon cercueil,
Son regard immortel m'aura toujours.. à l'œil !

Peurrr du gendarme !
Peurrr du gendarme !
Peurrr du gendarme !
J'ai Peurrr du gendarme !


navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  Invité le Mer 29 Fév 2012 - 22:50

Avec le recul je me dis qu'heureusement il y a des lois. Sinon ce serait le n'importe quoi. Je pense ici à toutes les victimes (hommes et femmes) de faits inimaginable et parfois inhumains qui se produisent et que, sans loi, que feraient ou deviendraient ces victimes ? Quels recours auraient-elles particulièrement sur le plan moral psychologique.
Encore dernièrement où les propriétaires d'appartement retrouvent leur logement loué !!
Petit à petit nous devons arriver à faire qu'il y ai moins de lois... mais il est important aussi qu'il y ai moins d'injustices, hélas elles sont produites le plus souvent par ceux-là même qui font les lois et suscitent des violences.
Dans les moments durs les gens restent malgré ce que l'on pourrait croire, solidaires.
Heureusement qu'il y a des lois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  pat le Jeu 1 Mar 2012 - 13:15

Assunta a dit :
Heureusement qu'il y a des lois.
Je ne vous propose pas de relire attentivement ce que j'ai écrit, mais j'ai l'impression de ne pas avoir été compris.
Quoiqu'il en soit, j'ai toujours dit que dans l'état actuel de l'humanité les lois, les règlements et quelquefois même les tyrans étaient un passage obligé, car non seulement l'humanité n'est pas encore prête à s'assumer mais elle est parfois en mal de dictateurs pour se protéger de ses vieux démons.

Mais à la réflexion on ne peut pas à la fois prétendre que l'Homme est né libre et responsable et prétendre que les lois lui seront toujours nécessaires pour évoluer correctement. Si c'est la cas, il faudra bien se résoudre à considérer l'humanité comme une sorte de troupeau inégal, seulement rendu raisonnable par la force que ce soit celle de la loi ou celle des chefs.
Si au contraire nous considérons que l'Homme façonne son destin et que son évolution aboutit à la réalisation de sa filiation divine, alors il faut continuer d'encourager les Hommes à atteindre ce but et leur dire et répéter que leur vie ne se résume pas à l'obéissance aux lois, mais à une véritable création spirituelle qui un jour les conduira à choisir le bien pratiquement naturellement, d'une manière aussi naturelle que de manger ou de boire.


Navy a dit
Je ne vois pas en quoi le fait d'avoir des lois, si elles sont justes, pas trop nombreuses et compliquées et jugées par des juges intègres, soit gênant !
évidemment je ne parle pas des lois d'aujourd'hui ... je parle du principe de la loi
L'existence même de la loi, donc dans son principe même, prouve que l'humanité en général est incapable de se gérer sans chef, sans contrainte, sans principe au dessus de lui.
Or, il ne devrait pas y avoir de principe au dessus des Hommes, comme il n'y en a pas au dessus de Dieu. Les Hommes devraient être la source même du bien qu'ils désirent et de la vie qu'ils perpétuent.
On comprendra facilement que faire quelque chose sous la contrainte même si cette chose est bonne, ne peut pas être l'expression de la liberté.
La loi dans son principe même est contraignante et autoritaire. Elle est une façon de maintenir le peuple en obéissance.

Si les gens font le bien ils n'auront pas affaire à la loi et voilà tout et les lois devenant peu à peu caduques au fil des generations disparaitront d'elles mêmes si c'est cela qui te genes.
A priori rien ne me gène, sauf de sentir que si l'Homme a été créé libre, il doit pouvoir exercer cette liberté sans entraver la liberté des autres. S'il ne le peut pas, c'est que sa façon d'être est encore trop peu évoluée. Et c'est là que nous avons un travail à faire : le convaincre que son comportement actuel n'est pas la fin de son évolution, et qu'il a un long chemin encore à accomplir pour être libre. Se suffire de la loi, des dictateurs, c'est abandonner tout projet de devenir un jour vraiment responsable et libre. Or encore une fois, c'est vers cela que nous devons porter nos regards même si rien aujourd'hui ne nous indique que nous pourrions un jour arriver à un tel résultat.

Je crois comprendre le fond de ta pensée, tu voudrais que les hommes fassent le bien de leur propre gré et non pas par la peur du gendarme
Oui, la fameuse peur du gendarme est le constat que l'Homme est incapable pour le moment de s'auto-gestionner. Est-ce à dire qu'il faille se contenter de cela et accepter que l'humanité reste clouer à cette peur ?

Il faut que l'humanité apprenne à vivre librement c'est à dire en assumant toutes ses responsabilités autrement il est vain de rêver à un monde sans tyran. J'admets, bien sur, que la loi démocratique est moins tyrannique dans ses principes que le bon vouloir d'un dictateur, mais sur le plan du mécanisme c'est la même chose.
La peur du gendarme relève de la soumission. Même si je fais les choses par vertu démocratique, pour la réalisation du bien commun.
Le bien commun à terme ne sera pas différent de mon bien personnel. C'est parce que nous ne sommes pas assez évolué spirituellement que nous ressentons ainsi les choses.
Prenons un exemple.
Dans un monde non spiritualisé, le paiement d'un impôt peut paraître en contradiction avec mon intérêt personnel
Dans un monde spiritualisé, cet impôt n'en sera plus un, il deviendra la participation à la vie en commun comme dans une famille digne de ce nom où chacun peut à certains moments aider sans arrière pensée les uns ou les autres membres : les parents vis à vis des enfants et parfois les enfants vis à vis des parents.
Si les Hommes vivaient en fraternité, ce serait ainsi. Il y aura toujours des tensions, mais à force de se spiritualiser, les choses deviennent de plus en plus naturelles et la loi de moins en moins obligatoire.

Ce sont dans les familles les plus désunies et les moins évoluées humainement que la loi prend le relais pour obliger l'un des membres à subvenir aux besoins d'un autre.

Il en est ainsi pour l'humanité qui certes n'est pas arrivée à ce degré d'humanisme, mais dont ce devrait être l'objectif, si la fraternité a un sens.

On n'est plus seulement dans la peur du gendarme ou même dans le respect d'une forme de devoir. On est dans un autre concept de l'humanité que Dieu a dû envisager pour les Hommes qui sont tous, à ses yeux, potentiellement des fils de Dieu.

Il n'a eu de cesse de nous inviter à voir les choses de la même façon que lui. Mais nous n'avons eu de cesse de le contrarier et de caricaturer la fraternité proposée dans des guerres d'autant plus meurtrières qu'elles étaient fratricides.


Dernière édition par pat le Jeu 1 Mar 2012 - 21:19, édité 1 fois

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  navy le Jeu 1 Mar 2012 - 18:09

Je vois que cette discussion prend une trés bonne tournure et il ne s'agit pas de la gacher par trop de precipitation, prenons le temps ... Very Happy
même si nous ne sommes pas assez nombreux malheureusement.

Mais à la réflexion on ne peut pas à la fois prétendre que l'Homme est né libre et responsable et prétendre que les lois lui seront toujours nécessaires pour évoluer correctement. Si c'est la cas, il faudra bien se résoudre à considérer l'humanité comme une sorte de troupeau inégal, seulement rendu raisonnable par la force que ce soit celle de la loi ou celle des chefs.
Si au contraire nous considérons que l'Homme façonne son destin et que son évolution aboutit à la réalisation de sa filiation divine, alors il faut continuer d'encourager les Hommes à atteindre ce but et leur dire et répéter que leur vie ne se résume pas à l'obéissance aux lois, mais à une véritable création spirituelle qui un jour les conduira à choisir le bien pratiquement naturellement, d'une manière aussi naturelle que de manger ou de boire.
et le reste ...

Je suis bien d'accord mais ce que tu vise n'est rien moins que le PARADIS sunny

EN ATTENTE excusez moi j'ai des choses à faire

navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  Invité le Sam 3 Mar 2012 - 17:21

Noam Chomsky a élaboré une liste de dix stratégies de manipulation à travers les médias issues de ses observations.


1) La stratégie de la distraction
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l'attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d'informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s'intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l'économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l'attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle.

2) Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d'abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu'on souhaite lui faire accepter.

3) La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l'appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C'est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990.

4) La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l'accord du public dans le présent pour une application dans le futur.

5) S'adresser au public comme à des enfants en bas-âge
La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental.

6) Faire appel à l'émotionnel plutôt qu'à la réflexion
Faire appel à l'émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l'analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l'utilisation du registre émotionnel permet d'ouvrir la porte d'accès à l'inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements...

7) Maintenir le public dans l'ignorance et la bêtise
Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage.

Cool Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
Encourager le public à trouver « cool » le fait d'être bête, vulgaire, et inculte...

9) Remplacer la révolte par la culpabilité
Faire croire à l'individu qu'il est seul responsable de son malheur, à cause de l'insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l'individu s'auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l'un des effets est l'inhibition de l'action. Et sans action, pas de révolution!...

10) Connaître les individus mieux qu'ils ne se connaissent eux-mêmes
Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l'être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l'individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  Invité le Sam 3 Mar 2012 - 17:44


(Traduction : A ou O ?
El control de mi vida, lo hago YO =Le contrôle de ma vie, je le fais moi-même
El control de mi vida, lo hago YA =Le contrôle de ma vie, je le fais déjà)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  pat le Dim 4 Mar 2012 - 22:55

Assunta, vous avez dit:
"Heureusement qu'il y a des lois"
Cependant votre intervention précédente qui tend à prouver que nous sommes tous manipulés (c'est la grande thèse que développe Noam Chomsky depuis des décennies), justifie sans doute que vous ayez dit qu'heureusement qu'il y a ds lois. Sous entendu pour nous préserver de ces manipulateurs, même si ce n'est pas très explicite dans votre réponse.
Toutefois, il faut savoir que si les lois protègent parfois, elles manipulent aussi les gens par la culture, les mentalités qu'elles façonnent et qu'elles imprègnent.

Pour cette raison, pour moi, la loi n'est pas le remède à la manipulation.
Au risque de me répéter, dans cette réflexion sur la loi des rats, il faut considérer l'humain dans son essence et non pas dans ce qu'il donne à voir aujourd'hui.

Si le but ultime de l'Homme est de se créer spirituelleemnt, la liberté est donc l'outil dont il dispose pour le faire.
Il faut donc tout faire pour créer les conditions de cette liberté et la responsabilisation personnelle est une étape de cette liberté avec comme conséquence un moindre besoin progressif du recours à la loi.
A ce stade, on peut penser que l'humanité dans son ensemble aura acquis une telle évolution que l’attrait du pouvoir,ou le besoin de manipuler auront perdu de leur utilité.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  Invité le Lun 5 Mar 2012 - 3:03

C'est un sujet plus complex qu'il n'y parait.
Lorsque je dis "heureusement qu'il y a des lois" je ne pense qu'aux victimes de tout abus.
Mais je reconnais que c'est un peu limite effectivement et qu'il faut comme vous dites "il faut considérer l'humain dans son essence et non pas dans ce qu'il donne à voir aujourd'hui."
Peut-être que les Hommes ont besoin ou veulent des lois parce qu'ils ignorent de quoi ils sont fait : de spiritualité avant tout. Par peur de se découvrir ils fuient ou abandonnent leurs efforts pour se livrer à ceux qui paraissent forts et donc les manipulent.

Si le but ultime de l'Homme est de se créer spirituelleemnt, la liberté est donc l'outil dont il dispose pour le faire.
Il faut donc tout faire pour créer les conditions de cette liberté et la responsabilisation personnelle est une étape de cette liberté avec comme conséquence un moindre besoin progressif du recours à la loi.
A ce stade, on peut penser que l'humanité dans son ensemble aura acquis une telle évolution que l’attrait du pouvoir,ou le besoin de manipuler auront perdu de leur utilité.

Oui je suis d'accord. Pour être libre ou apprendre à être libre, cela passe en premier lieu par la découverte d'un potentiel divin et comment s'en servir pour évoluer. Les gens sentent cela mais ne savent pas comment faire pour le mettre en pratique, donc ils sont plus souvent en attente qu'indifférents, mais s'ils ne voient pas d'exemple, ils se disent qu'ils se sont trompés et restent dans ce qu'ils sont. Les aider c'est leur faire prendre conscience de cela et c'est ainsi qu'ils voudront vivre différemment et redeviendront, par choix, libres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  pat le Lun 5 Mar 2012 - 11:48

Oui le sujet est plus complexe qu'il n'y parait, car nous avons tendance à juger l'humain par rapport à ce que nous constatons de son évolution dans une époque donnée. Or il est difficile de nous détacher de l'époque dans laquelle nous sommes plongées et que nous ressentons comme la seule réalité possible.
C'est ainsi que nous entendons maintes fois : l'Homme est ainsi, il ne changera jamais.

Je vous connais maintenant assez pour savoir que vous êtes à l'opposé d'une telle conception, même si comme tout le monde vous doutez parfois de l'aptitude réelle à nous améliorer.

Si on considère l'histoire de cette terre, l'Homme est un tout nouveau venu. J'aime assez cette image que j'ai déjà peut-être évoquée, qui ramenant l'histoire de la terre à l'échelle d'une année, verrait l'apparition de l'homme dans les dernières dix minutes de la journée du 31 décembre.

Pour moi, l'Homme n'est pas un être fini. Et compte tenu de ses possibilités et de notre conviction qu'il est un être spirituel, on peut donc considérer que la plus grande part de son évolution reste à accomplir.

Mon pari et heureusement le pari de beaucoup d'entre nous est que l'Homme doit sceller son destin en accomplissant la partie divine que le Créateur lui a donnée en le faisant à son Image et Ressemblance.

Avec de telles convictions, on ne peut envisager, à terme, que l'expression d'une liberté absolue de l'Homme qui s'élaborera petit à petit à mesure de son évolution spirituelle.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  navy le Mer 7 Mar 2012 - 13:46

J'ai 5 mn pour parler des lois ou de la loi Very Happy

La Loi c'est la loi du pére (voir le fameux complexe d'Œdipe )
Il y aurait des choses à dire là mais ce n'est ni le temps ni le lieu de parler de psychanalyse !

ensuite .... on pourrait penser qu'il y a plusieurs sortes de lois.
- Les lois basiques ou fondamentales qui ont toujours existé depuis la nuit des temps, comme ne pas tuer, ne pas voler etc ...
- les lois faites par l'état, ceux qui nous gouvernent, les pouvoirs, les "rois noirs" en fait etc ...
comme je le croyais au début, mais en fait ces 2 genres de lois sont liées.
car imaginons un criminel il a affaire à une loi basique et ensuite quand il est arrété à toutes sortes de dispositions arrétées par "les rois noirs", police, garde à vue, prisons, avocats, libertés conditionnelles ... etc
vous voyez ce que je veux dire.

En resumé je ne vois pas l'inconvénient dans la loi, dans le principe de la loi je veux dire, (dans la mesure bien sûr que les lois sont bonnes et qu'elles sont appliquées avec justice par des juges intégres, je parle des lois dans leur principe ) et je ne crois pas que Dieu le condamne ce principe.
Ce qui est mauvais par contre, et là on passe à la déculturation , c'est le recours à la loi comme solution à tout

EN COURS DE REDACTION



Dernière édition par navy le Sam 17 Mar 2012 - 18:55, édité 1 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  Invité le Jeu 8 Mar 2012 - 12:03

Ce qui est mauvais par contre, et là on passe à la déculturation , c'est le recours à la loi comme solution à tout

je suis d'accord avec toi, on ne doit pas recourir à la loi comme solution à tout, la difficulté est donc de trouver des lois justes qui profitent à tous et non pas des lois qui profitent à des privilégiés. la difficulté avec le principe de la loi est que d'un pays à l'autre elles ne sont pas les mêmes. la position facile est de se dire que la loi ne sert à rien et de faire dire à la révélation d'Ares ce qu'elle ne dit pas. Quand Dieu parle de la loi des rats, il ne remet pas en cause le principe de la loi mais le principe de la loi qui maintient un système inique qui permet aux rats de vivre comme des rats. Je n'aime pas trop le mot déculturation car cela voudrait dire qu'il ne faut pas de culture. c'est un mot qui vient du Frère Michel et non de la révélation d'Ares qui à mon sens est beaucoup plus simple que
la pensée du Frère Michel avec laquelle sur bien des points, par exemple son idée de pélerin d'Ares avec un grand et un petit P. je ne suis pas d'accord.
Je crois que ce mot de déculturation lui vient naturellement vu qu'il a dû se déculturer de sa culture religieuse orthodoxe. Ce que je veux dire est que la révélation d'Ares peut être considéré comme une autre culture, tout simplement.
bonne journée à tous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  navy le Sam 17 Mar 2012 - 19:06

JE N'AVAIS PAS PU TERMINER ALORS JE REFAIS CE POST Very Happy

La Loi c'est la loi du pére (voir le fameux complexe d'Œdipe )
Il y aurait des choses à dire là mais ce n'est ni le temps ni le lieu de parler de psychanalyse !

ensuite .... on pourrait penser qu'il y a plusieurs sortes de lois.
- Les lois basiques ou fondamentales qui ont toujours existé depuis la nuit des temps, comme ne pas tuer, ne pas voler etc ...
- les lois faites par l'état, ceux qui nous gouvernent, les pouvoirs, les "rois noirs" en fait etc ...
comme je le croyais au début, mais en fait ces 2 genres de lois sont liées.
car imaginons un criminel il a affaire à une loi basique et ensuite quand il est arrété à toutes sortes de dispositions arrétées par "les rois noirs", police, garde à vue, prisons, avocats, libertés conditionnelles ... etc
vous voyez ce que je veux dire.

En resumé je ne vois pas l'inconvénient dans la loi, dans le principe de la loi je veux dire, (dans la mesure bien sûr que les lois sont bonnes et qu'elles sont appliquées avec justice par des juges intégres, je parle des lois dans leur principe ) et je ne crois pas que Dieu le condamne ce principe.
Ce qui est mauvais par contre, et là on passe à la déculturation , c'est le recours à la loi comme solution à tout.
C'est ce qu'on voit actuellement et de plus en plus, de + en + de lois, de decrets, de reglements, de normes pour tout et pour tous, voir les DIRECTIVES DE BRUXELLES Smile
et par exemple la fameuse parité, "quotas de femmes" que certains hommes politiques veulent instaurer pour ne citer qu'un exemple.
Il y a un proverbe qui dit "peu de lois bon état".
Pas une fois il ne leur vient à l'esprit que l'homme peut avoir une conscience ... etc ... et de faire appel à cette conscience ... !!!

navy


Dernière édition par navy le Sam 17 Mar 2012 - 19:48, édité 2 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  navy le Sam 17 Mar 2012 - 19:22

je suis d'accord avec toi, on ne doit pas recourir à la loi comme solution à tout, la difficulté est donc de trouver des lois justes qui profitent à tous et non pas des lois qui profitent à des privilégiés. la difficulté avec le principe de la loi est que d'un pays à l'autre elles ne sont pas les mêmes. la position facile est de se dire que la loi ne sert à rien et de faire dire à la révélation d'Ares ce qu'elle ne dit pas. Quand Dieu parle de la loi des rats, il ne remet pas en cause le principe de la loi mais le principe de la loi qui maintient un système inique qui permet aux rats de vivre comme des rats. Je n'aime pas trop le mot déculturation car cela voudrait dire qu'il ne faut pas de culture. c'est un mot qui vient du Frère Michel et non de la révélation d'Ares qui à mon sens est beaucoup plus simple que
la pensée du Frère Michel avec laquelle sur bien des points, par exemple son idée de pélerin d'Ares avec un grand et un petit P. je ne suis pas d'accord.
Je crois que ce mot de déculturation lui vient naturellement vu qu'il a dû se déculturer de sa culture religieuse orthodoxe. Ce que je veux dire est que la révélation d'Ares peut être considéré comme une autre culture, tout simplement.

Ravi de voir qu'on est d'accord sur ce sujet.
Ce n'est pas la question des lois "justes" ou non, bonnes ou pas mais le principe même de la loi que Michel Potay semble remettre en cause Like a Star @ heaven
Potay pense qu'un jour l'homme doit pouvoir se passer de lois...
Or ce n'est pas ce que dit Dieu même dans la RA.

Quand Dieu parle de la loi des rats, il ne remet pas en cause le principe de la loi mais le principe de la loi qui maintient un système inique qui permet aux rats de vivre comme des rats
Tout à fait.
Je suis d'accord avec toi la RA ne remet pas en cause le principe de la loi.
Michel semble être allé + loin que la parole de Dieu !
A moins de considerer que toute loi forcément faite par les possédants est au service des possédants, mais ce n'est pas ce que je crois.
Il y a donc une analyse de la loi, une reflexion que Michel n'a jamais faite.


navy

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  pat le Lun 19 Mar 2012 - 11:47

En resumé je ne vois pas l'inconvénient dans la loi, dans le principe de la loi je veux dire, (dans la mesure bien sûr que les lois sont bonnes et qu'elles sont appliquées avec justice par des juges intégres, je parle des lois dans leur principe ) et je ne crois pas que Dieu le condamne ce principe.
Ce qui est mauvais par contre, et là on passe à la déculturation , c'est le recours à la loi comme solution à tout.

La déculturation, c'est aussi pouvoir quitter les schémas, les repères de la culture du moment, pour se projeter dans une possibilité d'un environnement meilleur. Se déculturer c'est sortir d'une évidence culturelle et aller de l'avant pour imaginer un autre mode de fonctionnement, une autre façon de se comporter ou d'avoir des relations ensemble.
Un Homme libre, totalement libre et responsable est impensable aujourd'hui si on considère l'Homme tel qu'il est.
Par contre si on admet que l'Homme a un potentiel divin, alors on peut imaginer qu'il puisse devenir, s'il le veut, absolument libre et responsable.

En soi, la fraternité est une utopie, se déculturer c'est croire que l'Homme soit un jour capable de ressentir et de mettre en pratique cette fraternité.
Alors, la loi, bonne ou mauvaise, deviendra de moins en moins nécessaire.
Plus une famille est unie, plus ses membres s'aiment moins les règlements à l'intérieur de cette famille sont nécessaires, car en contre point de cet amour la notion de bien commun vient vite se substituer aux règles et aux obligations.

Mais on peut tout aussi bien penser que l'Homme a un égoïsme indécrottable, alors la solution consiste à ne pas baisser la garde et à l'empêcher par des règlements et des lois qui comme la loi des rats ne sont pas forcément mauvais, mais qui ne lui donne aucune chance de remplir ses responsabilités et à terme de devenir libre, de cette liberté semblable à celle de Dieu.

La loi et la culture (culture pris dans le sens d'habitude de la pensée et de l'agissement), la loi et la culture ne seront pas remise en question si on se contente de penser l'Homme à travers notre vision d'aujourd'hui. C'est bien là toute la nécessité de se déculturer, de briser une mentalité passive et résignée afin de voir venir une autre humanité qui agira plus en fonction de valeurs personnelles que en fonction de lois révélatrices d'une impossibilité à mettre en pratique ces valeurs personnelles

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  pat le Mar 20 Mar 2012 - 12:12

Dieu, en effet, ne dit pas textuellement : je déteste vos lois, elles sont toutes mauvaises.
Mais revenons précisément au texte.
On trouve le thème de la loi dans deux passages, à ma connaissance.


1-
« Car la Vérité, c'est que le monde doit changer,
Je n'ai rien dit d'autres à mes Témoins.
Ma Parole est la Loi qui vient; » (veillée 28-7)

Ma Parole est la Loi qui vient (28-7)...elle est la Loi qui sera (28...)
La loi qui vient n'est pas un code, une série de commandements comme Dieu en a délivrés dans d'autres révélations, mais le résultat d'un profond changement qui doit déboucher sur l'équité, la justice.
C'est ce qu'il affirme dans cette veillée.
Il ajoute qu'il n'a rien dit d'autre à ses Témoins.
Il va même plus loin puisqu'il dit qu'il aurait préféré que s'établisse l'équité
« sans Mon Nom plutôt qu'en Mon Nom règne ce que j'ai en horreur » (28-10 ) »

Quoi de plus simple, quoi de plus basique. 
Contrairement à beaucoup de révélations prophétiques, qui édictaient des lois, des commandements, des ordonnances, ici rien de comparable, on ne parle plus de loi mais de la Parole de Dieu, une Parole non figée, une Parole en évolution. L'Homme n'est plus un simple obéissant mais un acteur de "la loi qui vient", puisque c'est le changement de l'Homme qui la détermine. Nous sommes donc au cœur de la conscience humaine, de sa responsabilité, de sa liberté puisque c'est du changement volontaire de l'Homme que surgira la seul loi que Dieu désire, à savoir l'établissement de la justice entre les Hommes.
La Révélation d'Arès révèle l'Homme à sa responsabilité. Pour la première fois, sans doute il est proposé une voie qui n'est plus celle de la soumission, mais celle de la participation. La Loi est remplacée par la création d'une conscience libre et juste.


2-Le thème de la loi est donc également abordé dans le fameux verset :
« Le faucon n'a pas (besoin de) la loi de(s) rat(s).» (XIX-24)
Que dit Dieu ?
Textuellement :« le faucon n'a pas la loi de rat » C'est à dire que le faucon n'est pas contingent d'une loi qui ne le concerne pas puisqu'il vit autrement que les rats : il vole et vit suivant d'autres critères.
On peut penser que cette courte fable est un enseignement destiné à l'Homme. Lequel ?
A l'image d'un faucon qui vivrait suivant la loi des rats, l'Homme se donne des lois qui ne le concernent pas : des lois restrictives qui briment sa liberté. Alors que l'Homme est fait pour vivre responsable et libre, il se contente de subir. Dieu met l'accent sur la médiocrité volontaire que nous avons acceptée alors que nous pourrions voler beaucoup plus haut, beaucoup plus près de lui, si nous mettions sa Parole en application, si nous changions, si nous acceptions l'autonomie, la liberté qu'il nous offre. Ainsi l'Homme qui a des facultés spirituelles proches de celles de Dieu, n'entrevoit pas la fabuleuse liberté que Dieu lui propose en partage.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi des rats....

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum