Spiritualités

LES MOSOS

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

26012016

Message 

LES MOSOS




Source = http://nous-les-femmes.org/2015/12/17/au-royaume-des-femmes-pas-de-mari-que-des-amants/

Aux confins du sud-ouest de la Chine, non loin de la frontière Tibétaine, réside un peuple qui intrigue le reste du monde pour sa vision de l’amour et de la relation intime. Les Mosos sont le dernier peuple matriarcal…

Depuis plus de 800 ans, les Mosos ont les mêmes traditions régissant leur quotidien. Tous les enfants vivent auprès de leur mère. Ils ne quittent jamais la maison familiale, qui se transmet de génération en génération aux filles. Ce sont les femmes qui sont au centre de la vie des Mosos et gèrent le patrimoine de la famille, ce sont elles qui héritent du nom et des biens.

L’harmonie comme principe de vie. Chez ce peuple matriarcal, le mariage n’existe pas. Chacun est libre de vivre sa sexualité comme il l’entend, mais sans la notion d’engagement. Pour eux, le mariage représente une menace à l’harmonie ; une valeur essentielle pour laquelle chacun oeuvre, l’harmonie passant avant toute chose, notamment l’argent. Ainsi, ils estiment qu’être marié revient à se vendre dans une forme d’illusion : les Mosos pensent qu’il est insensé de se promettre la passion éternelle, puisque personne ne sait de quoi demain sera fait.

Aucune promesse, aucune trahison. Les principes économiques d’une famille reposent sur tous les membres qui la composent. Chaque personne a un rôle à jouer, il est donc impensable qu’il quitte le foyer pour un amour qu’il peut de toute manière fréquenter à sa guise. Le fait de refuser le mariage inclut donc une sexualité vécue librement, sans domination entre les sexes et sans fidélité. Lorsqu’une séparation survient, elle se fait dans la douceur et le respect de l’autre. Chacun faisant en sorte que l’harmonie persiste.

L’amour sans tabou. Dès l’âge de 13 ans, les enfants atteignent leur majorité. Les filles obtiennent leur propre chambre et sont donc libres de découvrir le sexe, mais peuvent prendre tout le temps nécessaire jusqu’à ce qu’elles se sentent prêtes à devenir femme. Au début d’une relation elles restent discrètes, car elles ne sont pas forcées de révéler le nom de celui qui escalade la maison et se glisse dans leur chambre, à leur famille. Lorsque l’amour est là, alors le compagnon est accepté au même titre qu’un ami de la famille, il pourra aider dans la maison et s’occuper des enfants de sa bien-aimée, qu’ils soient de lui ou non.

La place de la mère. Les pères biologiques ne sont pas contraints de visiter leur progéniture. Chez les Mosos, ce sont les oncles qui détiennent le rôle de père. Ils traitent leurs neveux et nièces comme nous nous occuperions de nos propres enfants. Pour eux, il est donc primordial que leur soeur ait une descendance. Les oncles ont bien plus de droits que les pères sur leurs enfants. Lorsque la mère de famille décède, c’est sa première fille qui est destinée à la remplacer dans son rôle.

L’art de s’aimer. Chez les Mosos, des rites sont l’occasion de danser et de charmer l’autre, sans se cacher. Personne ne viendra juger le choix d’un partenaire ni la manière de le séduire, souvent pleine de poésie par des regards attentionnés ou quelques chatouilles. Tous les Mosos peuvent profiter librement de leurs passions et aiment concevoir le couple comme une relation basée sur l’amour et le sexe.



assunta

Messages : 383
Date d'inscription : 01/08/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

LES MOSOS :: Commentaires

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum