Spiritualités

SHALOM-SALAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SHALOM-SALAM

Message  navy le Sam 27 Oct 2007 - 22:45

Galei Tsahal (la radio de l’Armée), donne bien autre chose que des nouvelles générales ou des programmes militaires. Il y a des programmes de culture générale, et la critique de ce qui se passe dans le pays n’est pas absente....
Il y a entre autre chaque samedi depuis plus de 30 ans une interview de près d’une heure avec des personnalités de toutes sortes.

"Galei Tsahal" interviewe Bassam Aramin, fondateur du groupe “Combattants pour la paix "
18 août 2007, 9 h.00)


Bassam Aramin, où habites-tu ?
J’habite Anata.
Quelle carte d’identité as-tu ?
Celle des territoires.
Tu viens parfois à Jérusalem ?
Oui avec un permis.
En passant par tous ces barrages ?
Bien sûr comme tout le monde.
Tu es né... ?
Je suis né en 1968 dans un petit village, d’une famille pas très grande, qui est à l’origine du village, les premiers qui ont habité le village. Une grande partie est allé vivre en Jordanie et d’autres pays arabes.
Où as- tu appris l’hébreu ?
Dans les prisons israéliennes.
Oui, c’est l’Université de la vie. Combien de temps es-tu resté ?
Sept ans, de 1985 à 1992
Comme es-tu arrivé en prison ?
En 1981 avec 5 copains on a formé un groupe paramilitaire, on a jeté des pierres, brandi un drapeau palestinien. On a trouvé de vieilles armes qu’on a utilisé contre les soldats qui venaient : “Qu’est-ce qu’ils veulent, qui sont-ils ? Ils ne parlent même pas notre langue !” et on sent, comme enfants, qu’on n’a pas d’autre choix que de s’opposer, défendre sa liberté en tant qu’enfant, pas du point de vue national. La seule incitation venait de la présence des soldats. On n’avait aucune formation ni enseignement, on ne savait pas ce qu’est l’occupation. Ni ce que c’est juif ou israélien.
Tes parents ne t’ont rien expliqué ?
Non ! une fois j’ai interrogé mon père, il m’a dit : Les Juifs viennent occuper les [terres des] arabes. J’ai demandé : Pourquoi ?! il m’a dit : J’sais pas...
Et à l’école, on ne vous a rien expliqué ?
Non, à l’école c’est défendu de parler de rien d’autre que les livres d’école.
Et dans ces livres tu n’as rien appris sur les Juifs ?
Rien du tout...
Et à quel âge as-tu été mis en prison ?
A 17 ans. Je suis passé des jeux d’enfants
la nuit lancer des pierres, agiter le drapeau
au statut de héros, sans que je l’ai choisi.
Et ces pour ces jets de pierres que tu as eu 7 ans de prison ?
Non... bien sûr, pas pour “jets de pierres”. Quand on lit l’acte d’accusation : on y voit qu’il s’agit d’un “terroriste, violent, membre d’une organisation illégale” etc.
Et tu t’es retrouvé “héros” ?
C’est ce que j’ai découvert, et j’ai voulu savoir qui je suis. Pourquoi j’ai jeté des pierres, qui ils sont, quelle est leur histoire... et mon histoire à moi. J’ai commencé à étudier pour savoir pourquoi je suis là.

.../...


Dernière édition par le Sam 27 Oct 2007 - 23:39, édité 4 fois

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SHALOM-SALAM

Message  navy le Sam 27 Oct 2007 - 22:57

suite,

Vous ne vous êtes pas organisés, un groupe d’arabes, pour étudier, entreprendre des actions ?
Il y a des sessions, trois fois par jour, et chaque groupe, chaque parti forme ses membres suivant sa ligne. On examine pourquoi on lutte. Chacun se pose la question : pourquoi lutter contre les Juifs, il faut les tuer.. On se pose la question, on doit s’expliquer pourquoi ! Par exemple Jibril Rajoub était dans ces groupes dans le passé, il disait : « Si tu te contentes de dire tout le temps “je dois les tuer”, “faut en finir avec l’occupation”, sans comprendre rien en politique, tu deviens un assassin, un terroriste... »
Tu dois apprendre...
Oui, apprendre pourquoi tu luttes. Être convaincu, croyant, et la lutte ce n’est pas seulement tirer ; parler aussi, c’est combattre.

Quand as-tu senti que tu commençais à comprendre les Juifs ?
A dire vrai, je ne peux pas dire que j’ai commencé à comprendre les Juifs, en prison. Seulement après être sorti. En prison, les gardiens sont tes ennemis, les colons, les soldats, c’est ça le peuple israélien. Toujours agressif, si bien que tu ne penses qu’à te venger. Et là tu deviens une bête. On a essayé d’être plus forts, pour prouver qu’on est aussi des êtres humains.
.../...
J’ai donné comme titre à cette interview : “Combattant pour la paix”. Explique-moi comment après avoir vécu tout cela en prison, soudain tu te mets en tête qu’on peut faire autrement, par des voies pacifiques...
Oui, il faut être vraiment fort. [...] On entend tout le monde, politiciens, officiers, dire "Il n’y a pas de solution militaire". J’ai commencé à réfléchir : Depuis 60 ans, on a tout essayé. Israël avec toute sa puissance, n’est pas en sécurité. Même avec le mur, on entend dire qu’il y a des alertes à la bombe, et la Palestine n’est pas libérée. Il faut changer notre comportement, lutter autrement. Je me suis convaincu que celui qui doit combattre avec le peuple palestinien, c’est le peuple israélien ! Il doit cesser son occupation.
Tu sais, on a souvent dit : “En Israël il y a des mouvements pour la paix, qui manifestent contre l’occupation etc. et rien chez les Palestiniens.”
La majorité [chez nous] veut la paix, mais hélas les médias israéliens ne le montrent pas. L’Israélien qui vient à Jéricho, Ramallah, découvre que tout ce qu’il a appris, c’est faux. Il découvre des tas de groupements organisés qui parlent avec des Israéliens.
Les reporters ne le racontent pas ?
Non, je le leur reproche. Ceux qui parlent arabe, et savent la vérité, ne le disent pas. Or ils peuvent former l’opinion publique. Les Israéliens qui entrent dans les territoires et sont pris, doivent payer de grosses amendes. On ne veut pas qu’ils sachent.
Mais, il y a eu des gens (Israéliens) qui sont allés dans les territoires sans autorisation et... ne sont pas revenus (ils ont été tués), il faut bien être prudent.
Pour un cas qui est arrivé, il ne faut pas généraliser.
En prison, ou bien après, as-tu pensé : Ces Israéliens, pourquoi agissent-ils comme ça, quelle est la raison ?
Bien sûr. C’est arrivé après que j’ai vu un film sur la Shoa, “La liste de Schindler”. c’est la chose la plus dure que j’ai vue dans l’histoire humaine, 6 millions tués, brûlés, tous tout nus, chacun attend son tour, sans résister, sans aucune accusation. Je me suis vu en train de pleurer, sur leur Shoa, je m’identifiais à eux. J’oubliais que c’étaient des Juifs, et que j’étais dans leur prison. Et j’étais furieux : Pourquoi ça ? alors qu’ils n’ont rien fait ! Et maintenant pourquoi les Israéliens sont si agressifs. Quand on jette une pierre sur une jeep, arrivent d’autres jeeps, et ils imposent un couvre-feu. Et j’ai pensé : C’est à cause de la Shoa. Ils ont peur que, encore une fois... Mais je me dis : Ce n’est pas moi qui leur ai fait cela ! En Tunisie, en Espagne on les a protégés, donné des papiers comme quoi ils sont musulmans... et maintenant leurs gosses crient : Mort aux Arabes ! Comment on en est arrivé là ?
tu as parlé avec tes gardiens de prison ?
Il y avait des échanges, mais en général entre prisonniers et gardiens, c’est la haine. Une fois un gars de Qiriat Arba [quartier juif d’Hébron], me dit : ‘Tu as l’air d’un type tranquille, ça ne te va pas d’être terroriste.’ Je lui dis : “Je ne suis pas terroriste, je suis combattant de la liberté, chacun dois se défendre ; nous combattons seulement les colons, les soldats.” Alors il dit : “Tu oublies que c’est vous, les colons. Les Juifs sont revenus vivre dans leur pays, et, bien qu’on vous permette de travailler et de gagner votre vie, vous faites du terrorisme.” Quand j’ai vu qu’il était convaincu, je me suis dit : On pourrait parler, peut-être vais-je le convaincre. On s’est mis d’accord. Qui sait, c’est peut-être moi le colon ? ou bien moi je le convaincrai. Je préparais ma leçon, quoi dire... Et cela a duré des mois, et il s’est formé comme une amitié. Et il est arrivé à la conclusion que nous devons vivre ensemble. Et cela m’a renforcé. En parlant, j’ai réussi à changer le type le plus extrémiste, au lieu de lui tirer dessus ; si j’avais continué à m’opposer par la force, il ne m’aurait pas regardé, il y aurait eu vengeance, et c’est le cercle vicieux qui se poursuit depuis 60 ans.

.../...

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SHALOM-SALAM

Message  navy le Sam 27 Oct 2007 - 23:12

suite

Quand as-tu pensé à créer ce mouvement ?
D’abord je me suis marié, j’ai fondé une famille...
Combien d’enfants as-tu ?
J’en avais six, maintenant cinq... Faut les éduquer, qu’ils ne passent pas par où on a passé soi-même.
Quels âges ?
Le plus grand 13 ans, la petite 4 ans. Je veux leur donner une autre éducation, une autre vue des choses, je ne veux pas qu’ils souffrent. C’est mon message. Alors nous avons commencé à organiser...
Qui ça, nous ?
Un groupe d’ex-prisonniers, après la période d’Oslo...
Une belle période...
Oui, très belle. J’étais pour, beaucoup étaient pour : à Jénine les gens ont porté des fleurs aux garde-frontières en jeep, “Sortez d’ici, c’est tout...”. Après des années de tueries et mauvais traitements, on a compris qu’il fallait changer de comportement.
Vous avez consulté vos leaders ?
D’abord je devais me prouver que j’ai changé, et pourquoi. Puis on a rencontré notre président, Abou Mazen. Il nous soutenait et disait : ‘Je compte sur vous, sur votre génération ; vous qui êtes en Israël, c’est vous qui ferez la paix. Et dites à vos amis israéliens qu"ils peuvent, eux, décider de quelle façon les Palestiniens leur résisteront.’ Du point de vue politique il nous soutient et c’est un homme de paix. C’était en 2005 que nous avons fondé les Combattants pour la paix.

Combattants ? -
Oui, nous avions combattu, et les uns contre les autres, même contre nos frères. Nous avons mis nos armes de côté, et nous avons commencé à parler. Au début il y avait, 4 Palestiniens et 7 Israéliens. La première fois c’était le plus dur : tu es en face du soldat qui t’a brutalisé, qui se prend pour Dieu au barrage, et qui du doigt, fait avancer ou paralyse la file qui t’arrête ou démolit ta maison.
Tu vois toute l’histoire de l’occupation sur la figure de ce gars, et tu dois siéger en face de lui et arriver à un échange par curiosité de savoir, savoir qui ils sont. Nous pensions : Qui sait ? ce sont des gens de la sécurité qui viennent nous arrêter ! Et eux pensaient : Ce sont peut-être des gars qui vont nous kidnapper. Je voulais savoir : Pourquoi ont-ils cessé de servir dans les territoires ? peut-être ont-ils eu peur de nous, ou bien au contraire... Puis nous avons découvert que nous cherchons la même chose, nous voulons la paix simplement, vivre, élever nos enfants, sans problèmes.
Dis-moi, de quoi avez-vous parlé dans ces rencontres ?
Au début, chacun voulait prouver qu’il avait raison. Un soldat nous a dit qu’il avait servi partout, arrêté des centaines de gens, qu’il a brutalisé des tas de gens, à Kalandia par exemple, et il me dit : “Qu’as-tu à me regarder comme ça, dis quelque chose !” Et je le regardais avec haine et me disais : Quelle honte, comment est-ce qu’il parle ?! Alors je lui dis : “Tu sais que tout ce que tu as fait ce sont des crimes ?” Il répond : “C’est clair”. Je continue : “Et que c’est du terrorisme, tu es un terroriste ?” Et lui : “Absolument. Et pourquoi est-ce que je suis ici ? parce que j’ai découvert que je terrorise, je suis un occupant, je crée des ennemis, des victimes, alors j’ai cessé.”
Il ne m’a pas laissé la possibilité de me disputer avec lui. Et moi, je ne voulais pas dire que je n’ai rien fait d’autre que de jeter des pierres, je voulais me faire valoir, dire que j’ai jeté des grenades, que j’avais porté des armes. C’est seulement bien après que je lui ai dit que tout ça, c’était des histoires. Dans nos conférences, on explique tout ça.
Combien avez vous eu de rencontres ? -
Dès la troisième on a commencé à organiser le mouvement de paix.
Quel était votre but ? Bon, vous avez échangé, créé un climat de confiance, mais quel était votre projet d’action ?
Notre message était : nous sommes des deux côtés des instruments de guerre, nous avons combattu, chacun de son point de vue, pour notre peuple. Nous devons parler avec eux, et ils doivent nous écouter. Continuer de combattre l’occupation, c’est clair. Nous sommes arrivés ensemble à la conclusion que l’occupation est notre ennemi commun. Nous sommes tombés d’accord que nous devons veiller à la non-violence en toute occasion. C’est ce qui donnera au peuple israélien la confiance, lutter ensemble pour mettre fin à l’occupation. Et on a décidé de continuer à parler même s’il y a un attentat ici ou là.
On a été d’accord que le but accepté par tous c’est deux états pour deux peuples, et Jérusalem partagée.

.../...

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SHALOM-SALAM

Message  navy le Sam 27 Oct 2007 - 23:19

suite

Vos familles, vos voisins n’ont pas vu en vous des collabos ?
Il y a des gens qui sont d’accord, d’autres nous voient comme des collabos. Nous avons notre honneur, dans la société nous sommes connus, nous avons payé le prix, [...] je n’ai jamais été en danger du fait que je parle avec des Israéliens. Les gens nous soutiennent. Ceux que nous voulons recruter pour notre action, ce sont seulement des combattants dans le passé, d’anciens prisonniers, la majorité sont d’accord et veulent nous rejoindre.
Est-ce demeuré local, dans le village, ou plus étendu ?
C’est devenu international : nous avons des amis en Europe, en Amérique, en Israël, en Palestine ; nous avons commencé à quatre, et nous sommes plus de 300 des deux côtés.
.../...
Tu crois qu’il en sortira quelque chose ?
Absolument, sinon je ne perdrais pas mon temps.
C’est que, tu sais, nous ça fait 60 ans qu’on essaie, ça ne marche pas... Ici aussi il y a eu des échanges, des groupes mixtes, etc ... et ils ont échoué.
Nous n’échouerons pas, car nous sommes des combattants. Il faut continuer jusqu’à ce qu’on arrive à la paix. On doit persuader les politiciens, on les obligera à liquider ce problème.
.../...

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SHALOM-SALAM

Message  navy le Sam 27 Oct 2007 - 23:27

suite et fin

Bassam, je me demande où tu trouves la force de continuer, alors qu’il t’est arrivé une chose terrible, qu’un soldat israélien a tué ta fille.
(il murmure Smile Oui...
Comment réagit-on dans ta famille ?
- Ma femme, Dieu merci, me soutient ; le plus dur ce sont nos enfants. En fait ma femme à l’hôpital m’avait dit : “Fini, plus question de paix !” Je lui ai répondu : “Bon... Et alors, que vais-je dire à mes 30 amis israéliens ?”
Ils t’ont soutenus ? -
Ils étaient avec moi, pendant trois jours, à l’hôpital ! Et tu me demandes : “D’où reçois-tu cette force ?” Eh bien, de mes amis ! Cette fille était comme leur fille. Aujourd’hui je le dis, et sans hésitation : Maintenant nous sommes une famille, des frères, nous avons vécu cela ensemble.
Vous continuez à vous rencontrer ? Et toi tu continues à être le président de ce groupe ?
Non, je suis seulement un membre du groupe. -
Aucun regret ? Comment tu expliques tout cela à tes enfants ?
Je n’ai pas hésité une minute. Mais mes enfants demandent : “Ils l’ont tuée, alors pourquoi ne pas se venger ? Quand je vois des soldats près de l’école, je veux au moins leur jeter des pierres.” Et moi je ne veux pas perdre mon fils pour une question de pierres. Je lui ai parlé des heures, toute une nuit : “Je veux que tu réussisses à l’école, et puis que tu ailles les rencontrer, les persuader. C’est notre message, c’est comme cela que tu combattras, cela vaut plus que des pierres. Jette des pierres, risque ta vie, qu’est-ce qu’il en sortira ? Rien !” Il a compris et m’a promis d’aller dans ce sens.
L’enterrement était au village ?
Non, j’avais promis à Abir que j’irai prier à la mosquée Al-Aqsa, et l’enterrerai à Jérusalem. Elle voulait toujours que je l’accompagne à Al-Aqsa. C’était vendredi, on ne voulait pas libérer le corps [de l’hôpital] de peur que je n’organise une grande manifestation. J’ai dit : Ce n’est pas une combattante, c’est une enfant, mais je veux que beaucoup l’accompagnent, c’est un honneur pour nous Musulmans. Et le sang de ma fille est devenu un pont entre Israéliens et Palestiniens ; même à l’hôpital des palestiniens venaient nous rendre visite, et, voyant nos amis Israéliens, ils demandaient : ‘Qui c’est, ces gens-là ?’ J’ai dit : ‘Ce sont mes amis, hommes, femmes, enfants qui sont venus me soutenir.’ Au début ils [les Palestiniens] ne voulaient pas leur parler. Mais deux semaines après l’enterrement, on a invité tous les Israéliens, on a fait un barbecue, avec honneur, parce qu’ils m’avaient soutenu, alors qu’ils [les Palestiniens] n’avaient pas voulu leur parler. Autrement dit, on avait gagné de nouveaux partisans de la paix.
Tu ne rêves pas ? -
Non ! cela peut se faire, et cela se fait ; il faut faire la paix avec soi-même d’abord. Au début j’avais dit à Noam (le premier soldat rencontré) : “J’ai tiré, etc.” ce qui n’était qu’un mensonge. J’ai donc fait la paix avec moi-même, avec la vérité : Oui, je n’étais qu’un enfant, je n’ai pas tiré. Je vois bien la réaction des gens : non, je ne rêve pas. Il n’y aura finalement : plus d’occupation ! Nous parlerons et nous vivrons ensemble. Pas d’autre solution...

[recopié et traduit avec quelques coupures d’après un enregistrement de 50 minutes]

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SHALOM-SALAM

Message  navy le Mer 7 Nov 2007 - 13:33

Coucou, personne ne m'a répondu...il est vrai que le sujet est délicat, et même trés délicat, mais j'aimerais un avis ... Smile

navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SHALOM-SALAM

Message  Invité le Jeu 8 Nov 2007 - 2:59

navy a écrit:Coucou, personne ne m'a répondu...il est vrai que le sujet est délicat, et même trés délicat, mais j'aimerais un avis ... Smile
Je t'avais répondu par mail.
Le sujet est délicat certes mais très beau puisqu'il prouve que l'humain peut aller au-delà de sa façon de croire et prouve ainsi que l'on peut dépasser tout antagonisme, toute adversité même la pire, pour mettre en place ce que Dieu demande. L'exemple de cet homme est très beau et porteur d'espérance. Il donne un bel exemple à sa famille et à l'humanité.
C'est toi qui a traduit ? C'est super et merci bcp d'avoir fait partager cela.
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SHALOM-SALAM

Message  pat le Jeu 8 Nov 2007 - 10:35

Oui, c'est très beau.
Ne t'étonne pas de notre silence. Il y a des témoignages qui se passent de commentaires.
Ils sont si poignants et donnent un si haute image de l'humain qu'on pourrait aussi tous devenir, qu'on se fait tout petit.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SHALOM-SALAM

Message  Invité le Jeu 8 Nov 2007 - 13:09

Oui, c'est très beau !
J'espère que cela fera boule de neige albino
Tu ne rêves pas ? -
Non ! cela peut se faire, et cela se fait ; il faut faire la paix avec soi-même d’abord. Au début j’avais dit à Noam (le premier soldat rencontré) : “J’ai tiré, etc.” ce qui n’était qu’un mensonge. J’ai donc fait la paix avec moi-même, avec la vérité : Oui, je n’étais qu’un enfant, je n’ai pas tiré. Je vois bien la réaction des gens : non, je ne rêve pas. Il n’y aura finalement : plus d’occupation ! Nous parlerons et nous vivrons ensemble. Pas d’autre solution...

Non, il ne rêve pas.
Ce mot de la fin pose la condition préalable "faire la paix avec soi-même". (il ne dit pas que cela vient du jour au lendemain, mais ce témoignage dit que cela peut aller assez vite à partir d'un tout petit peu de compréhension mutuelle).

Je me demande dans quelle mesure la paix devrait dépendre d'institutions ou de systèmes ? Bien que s'étant octroyés le pouvoir de la guerre ( Vieil héritage régalien ? ), ils ne se sont pas octroyés le pouvoir de la paix que je sache. Il me semble qu'aucun code juridique précise une telle prérogative à ma connaissance. Rolling Eyes
Un traité sur le papier ne fait pas vraiment d'ailleurs la paix "réelle". Il définit une frontière entre un dominant (celui qui a gagné) et un dominé (le perdant). La paix n'est jamais l'issue de la guerre, si elle n'est qu'un moment entre deux guerres.

Je ne sais pas s'il est possible de leur retirer le droit de décision de faire la guerre, mais il est possible de ne pas être d'accord, et de ne pas la faire. Cela s'appelle l'objection de conscience.

On en est venu actuellement à penser qu'il faille faire la guerre pour avoir la paix, comme dans le roman d'Orwell où le ministère de la guerre s'appelle "Minipax" , abréviation en novlang de "ministère de la guerre pour faire la paix". Orwell décrit dans son roman 1984 un monde totalitaire où la langue a été trafiquée pour éviter toutes contestations possibles. Il y a même dans ce monde imaginé (qui finit par ressembler de + en + au notre) un ministère de la pensée.

Aujourd'hui ce concept s'appelle "guerre préventive". Il n'est pas nouveau du tout, le moyen âge chrétien l'avait inventé avec la guerre "juste" ( Bernard de Clairvaux dit saint-Bernard ) pour servir de motif aux croisades.

"Vivre ensemble", c'est le moins que nous puissions faire puisque nous sommes ensemble dans ce même monde, mais cela suppose la paix.
Je constate en tant que pacifiste convaincu et fervent que le pacifisme est un sujet tabou confused .
Pourquoi ? ... puisque la paix est un bien inestimable ce que tout le monde comprend, et que tout le monde saurait apprécier !! geek
Si on organisait d'ailleurs démocratiquement un référendum, je suis sûr que le pacifisme triompherait haut la main et sans campagne électorale, parce que la majorité des gens n'ont pas du tout envie de faire la guerre, et les femmes surtout pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SHALOM-SALAM

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum