Spiritualités

l'air des montagnes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 1:45

(il ne faut pas se prendre pour la montagne sur laquelle on essaie d'avancer)





rendeer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 15:01

bonjour frère libre
je ne comprends pas l'idée que tu veux que l'on comprenne ?
merci de préciser
fraternellement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 15:21

Patrick R a écrit:bonjour frère libre
je ne comprends pas l'idée que tu veux que l'on comprenne ?
merci de préciser
fraternellement

Même remarque !

2 femmes en nuisette à gauche, un extrémiste à droite qui n'a rien d'un montagnard (habitant des montagnes) qui eux ne s'embêtent jamais à escalader les sommets. L'altitude de l'alpage suffit.

L'air de la montagne c'est très bon pour les tuberculeux ... à ce que l'on dit


si tu pouvais être plus explicite frèrelibre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 16:02

(il ne faut pas se prendre pour la montagne sur laquelle on essaie d'avancer)


- aussi "haut" sois-tu (crois-tu),
cela ne t'élève au-dessus de personne !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 16:40

frèrelibre a écrit:(il ne faut pas se prendre pour la montagne sur laquelle on essaie d'avancer)


- aussi "haut" sois-tu (crois-tu),
cela ne t'élève au-dessus de personne !
Tu veux dire que "l'air des montagnes" (Sujet) pourrait nous tournebouler l'esprit ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 17:13

Excusez-moi mais je n'ai pas de meilleurs mots, je ne peux que répéter en variant :

aussi haut soit-on parvenu, nul n'ajoutera jamais ne serait-ce qu'une coudée à sa taille



sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 19:38

Pas évident de te comprendre avec ton premier post !

Fort heureusement les montagnes sont très peu peuplées



Hormis le migou et quelques fous de Dieu



aussi haut soit-on parvenu, nul n'ajoutera jamais ne serait-ce qu'une coudée à sa taille

Le meilleur moyen de se protéger du "Mal" de l'altitude est peut-être de ne pas se prendre trop au sérieux (?)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 22:02

Le meilleur moyen de se protéger du "Mal" de l'altitude est peut-être de ne pas se prendre trop au sérieux (?)

L'humilité, plus que l'absence de sérieux.

Je vous propose ces lignes d'un ami, qu'est-ce que cela vous inspire ? Je précise que lorsqu'il parle de "renoncer à soi", il s'agit de l'ego et pour que "l'autre vive" :- pour que vive l'âme -.



Lorsque l'on a remis totalement sa vie à Dieu, entre ses mains, notre volonté à la sienne, renoncé à soi pour que l'autre vive, lorsque l'on n'est plus que l'esclave de Dieu, sincèrement, honnêtement et authentiquement, alors Il nous relève et nous rend libre. Et toute action est issue de cette liberté. Et toute action est créatrice et constructrice de la nature divine car Dieu la soutient.

Inversement, celui qui cherche a affirmer son individualisme, son identité, sa différence en brandissant orgueilleusement sa liberté, celui-là se rend esclave de lui-même, et Dieu ne peut rien pour lui car tout ce qu'Il ferait serait vécu comme de la violence.

Heureux ceux qui savent s'abandonner car l'amour est à eux et leur coeur se remplira de la vie ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 22:32

Mauve a écrit:
Le meilleur moyen de se protéger du "Mal" de l'altitude est peut-être de ne pas se prendre trop au sérieux (?)

L'humilité, plus que l'absence de sérieux.

Il y a une raison à l'absence de sérieux, c'est "trop de sérieux" ... et à ce niveau tous les "clériques" * me gonflent. Franchement, le rire ??? ... c'est pas un truc d'animaux !

* terme forgé par mon amie pour désigner tous les gens à l'esprit trop religieux..

Sinon je suis d'accord Mauve ... l'humilité ...

La mécanique céleste, n'obéit pas à la mécanique ce ce monde, plus tu t'abaisses, plus tu t'élèves


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 23:11

Sujet: l'air des montagnes ...

Tout dépend de ce que l'on entend par "montagne"

Quand on la connaît de près, c'est pas si cool (j'en sais quelque chose *), un peu comme la mer. Mais c'est une très bonne école d'humilité.

[quote="Mauve"]


Je vous propose ces lignes d'un ami, qu'est-ce que cela vous inspire ? Je précise que lorsqu'il parle de "renoncer à soi", il s'agit de l'ego et pour que "l'autre vive" :- pour que vive l'âme -.

Lorsque l'on a remis totalement sa vie à Dieu, entre ses mains, notre volonté à la sienne, renoncé à soi pour que l'autre vive, lorsque l'on n'est plus que l'esclave de Dieu, sincèrement, honnêtement et authentiquement, alors Il nous relève et nous rend libre. Et toute action est issue de cette liberté. Et toute action est créatrice et constructrice de la nature divine car Dieu la
soutient.

Inversement, celui qui cherche a affirmer son individualisme, son identité, sa différence en brandissant orgueilleusement sa liberté, celui-là se rend esclave de lui-même, et Dieu ne peut rien pour lui car tout ce qu'Il ferait serait vécu comme de la violence.

Heureux ceux qui savent s'abandonner car l'amour est à eux et leur cœur se remplira de la vie ....

lorsque l'on n'est plus que l'esclave de Dieu ...
Je ne crois pas un instant que Dieu ait voulu faire de nous des esclaves. Si tu peux transmettre à ton ami. (il peut répondre ici s'il veut)

* note: J'ai fait mon service militaire ( hélas trois fois ! un an de vie volé ) dans les chasseurs alpins. Pour ceux qui pensent que c'est une partie de plaisir, je vais les refroidir très sec ... quelques nuits en montagnes en plein hiver par - 15 ou - 20° sous igloos ou dans des trous dans des congères ... sans parler de centaines de trucs débiles.
Sans parler que l'armée c'est l'univers le plus glauque que j'ai jamais rencontré de ma vie ... à en braire que l'homme soit si con. On n'est pas loin de la Bête ...

Heureusement que dans tout ce merdier sous-humain, de bout de vie, on y trouve un peu d'humain ... (mais ça c'est pas dû à l'armée, je ne lui dois rien à ce niveau)


Dernière édition par njama le Mar 9 Mar 2010 - 0:18, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 23:33

La mécanique céleste, n'obéit pas à la mécanique ce ce monde, plus tu t'abaisses, plus tu t'élèves

Plus tu t'élèves ou plus Il t'élève ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Lun 8 Mar 2010 - 23:50

Mauve a écrit:
La mécanique céleste, n'obéit pas à la mécanique ce ce monde, plus tu t'abaisses, plus tu t'élèves

Plus tu t'élèves ou plus Il t'élève ?
Très juste Mauve.
Ce qu'il y a, c'est que dans la mécanique "plus tu t'abaisses", ... le corollaire "obligé" est de rien (en) attendre (désintéressement total), et au pire rien ne t'abaisse, bien au contraire. C'est souvent l'espace des grâces, pas toujours, mais comme on n'attend rien ... peu importe je dirais.

Un baiser, la Pierre (est comme) le doigt de la (jeune) fille trembl(ant)e. (III/4 un baiser sincère L'émeut...)
ta main frise la fleur (VI/2)



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Mar 9 Mar 2010 - 0:26

lorsque l'on n'est plus que l'esclave de Dieu ...

C’est vrai que le mot est fort, surtout sorti de son contexte, mais je le comprends dans l’ensemble de ce qui est exprimé, dans la mesure où librement, il offre sa vie à Dieu.

Inversement, celui qui cherche a affirmer son individualisme, son identité, sa différence en brandissant orgueilleusement sa liberté, celui-là se rend esclave de lui-même, et Dieu ne peut rien pour lui car tout ce qu'Il ferait serait vécu comme de la violence.

Esclave de Dieu, esclave de soi-même...

Qu'est-ce que la liberté ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Mar 9 Mar 2010 - 0:34

Mauve a écrit:
Qu'est-ce que la liberté ?
Faute de la définir précisément, je sais que l'armée c'est exactement tout le contraire, tu ne vaux pas beaucoup plus qu'un steak (j'ai rajouté une note un peu au-dessus)

... de faire avec la mer, le vent (Vent), l'équipage, ... comme quand tu es sur un voilier.

Mauve a écrit:
Esclave de Dieu, esclave de soi-même...

En clair-obscur de ton expression je mettrais bien celle des anarchistes "Ni Dieu, ni maître" (pas de joug).

S'il demande de l'appeler "Père" ... cela n'exclut-il pas une relation de domination (dans les deux sens bien sûr) ? Un père (ou une mère) est-il (elle) "maître" de ses enfants ?

"Toute idée claire que nous formulons diminue notre esclavage et augmente notre liberté."
Alain

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Mar 9 Mar 2010 - 12:14

ok j'ai compris l'image de la montagne que tu voulais exprimer frère libre
belle image en vérité
grimper la montagne sainte vers Dieu est difficile mais Dieu nous aide dans cette marche

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Mar 9 Mar 2010 - 12:15

Patrick R a écrit:ok j'ai compris l'image de la montagne que tu voulais exprimer frère libre
belle image en vérité
grimper la montagne sainte vers Dieu est difficile mais Dieu nous aide dans cette marche


sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

la preuve de la Montagne, c'est de monter

Message  Invité le Mer 10 Mar 2010 - 1:29

Ne pas se prendre pour la montagne sur laquelle on avance a un double avantage :

- je reste à ma hauteur, je garde ma mesure.

- en même temps, si je grimpe ne serait-ce qu'un peu, c'est donc qu'il y a bien une montagne sous mes pas !





rendeer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Jeu 11 Mar 2010 - 2:29

Comme l’a souligné Marie-Madeleine Davy, l’ascension de la montagne symbolise avant tout le début d’une quête intérieure de soi rejoignant peu à peu celle de l’Absolu.
Véritable "Voie du salut" la montagne s’identifie dès lors, dans les traditions chrétiennes et musulmanes, avec l’initiation, tout en consacrant une spiritualité ascendante.

Marie-Madeleine Davy, La Montagne et sa symbolique, Albin Michel, 1996.


Symbolisme de la montagne dans la Bible et le Coran : le lieu de l’appel et de la rencontre avec le divin
http://www.teheran.ir/spip.php?article792#forum16646

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Jeu 11 Mar 2010 - 3:56

" Douter de l’existence de la montagne intérieure s’avère parfaitement normal. Comment ne pas remettre en question ce qui n’a pas été rencontré ?
Enfouie dans la terre, la semence se tait.
Seule son apparition s’offre à la vision.
Au printemps les bourgeons se forment, les feuillages se déploient, la végétation se dilate grâce à un constant enrichissement d’ornements et de parures.
[…]
Tous les hommes ne sont pas concernés par l’ascension de la Montagne intériorisée.
Les différences ne sauraient être appréciées en termes de supériorité ou d’infériorité. Grâce à sa propre expérience, l’homme-montagne ne peut ignorer la fragilité de la condition humaine."

" Les chantres de la montagne proviennent d’horizons divers, Occident et Orient se rejoignent. Les montagnards ont l’expérience de l’escalade avec les dangers qu’elle comporte.
Fascinés par la grandeur qu’ils découvrent, ils vont pouvoir témoigner par le dire et l’écriture. Sur un autre clavier, les poètes s’expriment. "

"Pont entre le bas et le haut, la fonction de la montagne consiste à relier les dimensions terrestres et célestes.
Comparable à un vase alchimique,
la montée opère la mutation du plomb en or pur.

Les révélations s’accomplissent sur les sommets."

Marie Madeleine Davy
http://www.radio-canada.ca/Par4/vb/vb990204.html




" Quoiqu’il advienne, je ne sais pas où va mon chemin,
mais je marche mieux quand ta main serre la mienne. "
Alfred de Musset



... l’Hôte et le Pasteur est au-dessus de moi ;
Il conduit les pécheurs qui s’engagent dans les sentiers chevriers,
Il les nourrit sur les rocailles,
Il lave leurs pieds écorchés.
Il n’abandonne aucun pécheur dans sa pénitence ;
tous Il les fortifie dans leur ascension

EA, 25

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les senties du milieu

Message  Invité le Jeu 11 Mar 2010 - 11:13

J'avais aussi compris ce que tu voulais suggérer frère libre, mais les illustrations que tu avais choisies étaient tellement contrastées et décalées que, mises côte à côte, l'ensemble avait un côté pittoresque drolatique. Je n'ai pu m'empêcher de sourire devant ce mariage incongru

Côté révélation d'Arès c'est plutôt "montagne à vaches" comme on dit, pentes douces, chemin de transhumance, pas besoin de piolet, ni de s'encorder, de gros godillots, guêtres, moufles parkas et capuches.

Tu conduiras Mon Peuple par le milieu des Hauteurs que Je lui ai réservées, par leurs sentiers encore accessibles, non par des escalades éprouvantes, non plus par les routes d’en-bas, bordées d’auberges.

Emprunte les sentiers du milieu : ils montent, mais leur pente est supportable, elle passe par des sources et des bosquets fruitiers ; les enfants peuvent y marcher ; les femmes peuvent y suivre leurs époux, ...
(7/ 01 & 02)

Emprunte les sentiers du milieu et tu conduiras Mon Peuple sur la Montagne Sainte.(7/07)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Invité le Jeu 11 Mar 2010 - 14:51

frère libre a écrit :
Quoiqu’il advienne, je ne sais pas où va mon chemin,
mais je marche mieux quand ta main serre la mienne. "
Alfred de Musset




je ne connaissais pas cette magnifique citation de Musset, cela résume vraiment ce pourquoi nous sommes fait.
nous sommes des êtres relationnels (aime ton prochain comme toi-même) et nous faisons l'expérience de l'amour et de la solidarité
quand quelqu'un nous donne la main ou que nous la tendons ou comme nous le rappele Jésus dans la seul prière de la révélation d'Ares : pour que nous puissions pardonner et recevoir pardon.
il va falloir que je relise des poèmes de Musset que j'ai découvert à l'ecole mais que j'ai oublié

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'air des montagnes...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum