Spiritualités

Réaction à la chronique du 7 juin 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réaction à la chronique du 7 juin 10

Message  pat le Jeu 10 Juin 2010 - 11:14

Cet espace est réservé à ceux qui veulent réagir à la chronique.

Comment introduire la Parole de Dieu dans le monde ?
Comment inviter ceux qui ne croient pas en Dieu, à en accepter l'humanisme créatif, évolutif et porteur de vie, sans peser sur leur conscience ?
C'est toute la question du prosélytisme que développe le Message arésien quand il parle de "Moisson".


Il y a eu, le mois dernier, sur ce forum 7100 pages vues (survolées ou lues)
pour 1240 visites, dont 330 visiteurs uniques absolus.

Je ne m'astreins pas à une présence soutenue et à des articles rédigés sur ce forum pour le plaisir d'être lu, mais pour un échange enrichissant sur notre manière de conduire notre vie spirituelle.

Merci donc à vous lecteurs de donner votre avis et vos expériences, même contradictoires.
La seule exigence, ici,étant de rester respectueux d'autrui.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction à la chronique du 7 juin 10

Message  Invité le Jeu 10 Juin 2010 - 17:07

Comment introduire la Parole de Dieu dans le monde ?
En tout premier lieu en donnant la VRAIE IMAGE DE DIEU et non plus celle que les religieux ont imposé. C'est primordial.
Et aussi en rappelant les points communs que le monde connaît = les valeurs contenues dans les 10 commandements. Ici il est important d'expliquer tout le côté ontologique (et non plus moralisateur) de ces 10 commandements. Les gens du monde ne veulent plus qu’on leur rabâche (ils sentent encore l'accusation des religions = vilains pécheurs), mais qu’on leur explique les choses, notamment ils désirent savoir QUI EST LE VRAI DIEU. Le Dieu des religions (même actuel ils n’en veulent pas ou plus !!). Donc il nous faut comprendre aussi au-delà de la lettre, avec l’esprit, pour démontrer que ces valeurs touche tout un chacun et va plus loin encore que l'aspect physique, social, familial.

A partir de là on peut aller plus loin en amenant ou parlant de Dieu qui est revenu à Arès nous rappeler tout cela, et plus encore, particulièrement en valorisant les non-croyants, ceux qui désirent se changer eux-mêmes mais changer le monde. Ces non-croyants laissés au bord de la route, ces laissés pour compte des religions (encore très mal vu dans certains pays). Importance de valoriser toute cette dimension humaine !!

Rappeler (ou apprendre le plus souvent) toute la Puissance que Dieu a mise en nous, puissance qui nous fait être quasiment son égal. Puissance qui nous fait redécouvrir autre si on le veut, et surtout plus grand et plus beau que ce qu’on nous a fait croire (on peut citer des gens qui dans les siècles passés et même aujourd’hui rappele cela, cf par ex. Hildegarde de Bingen).

Rappeler notre libre-arbitre à tous et l’égalité réelle entre les hommes et les femmes.

A partir de là on peut valoriser la diversité (ce que les religions réfutaient puisque hors d’elles point de salut même encore aujourd’hui), les actes merveilleux dont sont capables TOUS LES HOMMES CROYANT ET PAS qui ont fait avancer l’humanité, actes de certains religieux merveilleux ET de beaucoup d’athées, en rappelant (ou apprenant) que chaque humain est responsable de tout ce qui se passe dans le monde, dans l’univers.

Mais il est important aussi de dire qu’en connaissant cela, beaucoup de choses doivent être remises à leur place, voire disparaître : préjugés, discrimination, etc… etc… mais SIMULTANEMENT en ayant à l’esprit que tout cela est pour, non seulement notre bien-être moral, spirituel, physique, émotionnel, créatif, pour soi-même donc - mais également pour l’humanité entière.

Importante nouvelle prise de conscience : nous avons le souci des autres où qu’ils soient sur la planète, nous sommes reliés par cette conscience, ce fil invisible qui fait que nos pensées et actes rejaillissent sur soi et les autres (humain et univers, cosmos).

Nous redevenons co-créateurs avec Dieu. Nous ré-embellissons nos créations, tout l’apport pour le bien-être créé, avec le souci nouveau de ne pas s’arrêter à soi (communauté, nation) mais avec le souci que l’aide, l’échange, le partage avec tout le reste de l’humanité, est bénéfique pour créer ou recréer un monde meilleur.

Parallèlement, aimer le monde et aimer apprendre de lui. Des gens merveilleux d'une richesse intérieure inouïe, réfutant Dieu pour la plupart, nous ont apporté au fil des siècles jusqu'à la mort parfois.


Comment inviter ceux qui ne croient pas en Dieu, à en accepter l'humanisme créatif, évolutif et porteur de vie,
sans peser sur leur conscience ?

Je donnerai l’exemple d’une amie athée devenue ontologue. L’ontologie par toute la connaissance qu’elle apporte et par la transformation qu’elle suscite grâce à la maîtrise de soi (maîtrise de nos pensées, de notre force interne, la connaissance du fonctionnement de notre esprit…), nous amène a vivre, à accomplir en soi et bien sûr hors de soi. Hors de soi, car vivant au milieu du monde (du travail, de la famille, amis, etc), si nous accomplissons ce que l’ontologie nous apprend et le transmettons, automatiquement nous nous tournons vers le Bien. Cela l’a amené à avoir une autre image de Dieu, autre que celui que les religions proposaient. Un Dieu qui aime l’humain, l’appelle à aller plus haut mais surtout un Dieu qui croit en cet humain, l'aime, ne le culpabilise plus, ne le dévalorise plus, mais lui dit qu’il est capable de se transcender en prenant exemple sur Jésus (qui n’est pas Dieu chez les ontologues).

C’est ainsi qu’elle est venue à la croyance en Dieu (bien qu'elle aurait pu rester athée. Il y a des athées chez les ontologues et toutes les croyances). L’ontologie permet de synchroniser notre esprit objectif et subjectif par la maîtrise des pensées, de se servir de la puissance qui est en nous pour l’accomplissement de soi et la réalisation du bien (le sermon sur la montagne est un beau plaidoyer à la réalisation de ce bien et l'explication ontologique permet de le comprendre avec l'esprit) afin de transcender notre vie.

Si on ne passe pas par l’ontologie, pour les non-croyants ce sera surtout par l’exemple, par l’apport concret et réel qu’ils voudront adhérer ou bien seulement apporter une aide. Pas autrement à mon avis.

Sauf pour les athées qui déjà se changent en Bien et désirent changer le monde, ceux-là sont prêts à créer quelque chose avec les croyants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction à la chronique du 7 juin 10

Message  Invité le Jeu 10 Juin 2010 - 18:28

Pat tu écris dans ta chronique:

La Moisson, c'est donc de-porter la Parole de Dieu, sans la dépasser,c'est à dire sans se mettre à la place de Dieu,-et de s'aider à changer (à se débarrasser de notre enveloppe)

soit un mouvement en deux temps.
Le premier étant de communiquer, tout simplement. Et les formes de communication sont aussi nombreuses et diverses et possibles qu'il y a d'épis.
J'en déduis, aucune règle en la matière, faites comme vous l'entendez, de la manière qui vous convient selon votre art, votre intuition, avec "vos" mots, ... s'il vous agrée de communiquer l'existence de cette Parole.
Libre à vous, carte blanche ... et pareillement pour la "critiquer" si bon vous semble.

La seconde que tu évoques est plus ambiguë, s'aider ou s'entraider.
Ici, rien à faire tant que question(s) ne soi(ent) posé(e)s. Même pas le moindre petit conseil à émettre avant d'y être invité. Et toutes réponses ne valent pas plus que "conseils" dont l'auditeur en fera ce qu'il voudra.

Cette révélation insiste bien d'ailleurs de ne pas enseigner à l'autre ce qu'il doit en comprendre ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction à la chronique du 7 juin 10

Message  Invité le Jeu 10 Juin 2010 - 20:48

s'aider à
changer
(à se débarrasser de notre enveloppe)
Pour cela il faut la confiance et surtout se connaître.
J'ai connu ces examens de l'âme où certains envoyaient leurs espions (des gens mal dans leur peau et ayant besoin de reconnaissance) pour faire vérifier qui est PA ou pas. Donc s'aider à changer ??? NON !! Sauf si les personnes demandent de l'aide. Tout doit venir d'eux-mêmes !! Et ici aussi : discrétion, respect !

On peut certes échanger histoire de voir comme lui ou elle a compris cette Parole, nous apporter de cette façon ; mais tout le reste c'est chacun individuellement qui doit faire le travail de réflexion. Dieu nous a donné des neurones c'est pour nous en servir. Et pas pour laisser à d'autres le soin de les utiliser à notre place pour nous dire ce qu'on doit faire ou comprendre.
Je me méfie des aides !!

Pour apporter au monde il est important de PARLER au monde avant tout. Qu'est-ce qu'on va lui demander de croire alors qu'on n'en n'a rien à faire de ce qu'il fait et pense ou bien si on croit qu'il est complètement pourri ??
Donc cela sous-entend aller vers lui en l'aimant, le connaître mais SURTOUT L'ECOUTER. Voire apprendre de lui, l'échange apporte cela aussi. Pas de sens unique ! Ni de morale ou de rappels incessants.

On ne peut amener au monde, si on refuse de voir tout ce qu'il amène et tout ce qu'il a à dire. C'est évident. Le monde a évolué en bien aussi quoiqu'en pensent différemment les religieux (inclus les PA).

Lorsqu'il y a une vraie écoute envers le monde, alors on découvre très vite qui est ouvert à la spiritualité et si on peut parler/amener la Parole ou pas. Donc évidemment on peut à ce moment-là apporter quelque chose. Mais ensuite c'est aux gens eux-mêmes à chercher à faire le travail, à comprendre et surtout à garder leur esprit critique. C'est clair quand même ce que Dieu demande.

Ensuite seulement on peut amener la façon dont j'ai expliqué dans mon message précédent (parce que j'aime l'ontologie et parce que les gens viennent vers nous) ou une autre façon (chacun le fait suivant là où il en est dans sa compréhension). Pas avant.
Ecouter le monde et l'entendre - même apprendre de lui - est très important, c'est la base de tout !!


Le monde refuse le côté religieux des religions (dogmes, les enfermements divers qui ne correspondant pas à une libération mais à une autre forme de prison, etc...), de cela il faut l'accepter.
Beaucoup veulent autre chose qu'ils ne trouvent pas chez les religieux. Il faut tenir compte de cela.

Autre chose aussi : la Parole est pour libérer, rendre l'Homme libre (dans tous les sens du terme) et surtout autonome et responsable de sa vie, tout comme l'ontologie (c'est pour cela que j'ai répondu en conséquence).

Apporter au monde, OUI mais dans quel but ?? Je veux dire par là qu'il faut savoir si nous-mêmes sommes assez libres pour ne pas le classer dans un tiroir : la personne ne restera pas. La grandeur de la spiritualité c'est justement de faire découvrir sa grandeur à une personne tout en la laissant libre de gérer sa spiritualité suivant son individualité propre. Et qu'ensuite elle s'approprie la Parole, donc les mots suivant son vécu, sa compréhension. Sinon il y aura conditionnement !

Les gens du monde ne voudront pas être mis dans des cases, particulièrement les jeunes.

Pour reprendre Njama :
Cette révélation insiste bien d'ailleurs de ne pas enseigner à l'autre ce qu'il doit en comprendre ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction à la chronique du 7 juin 10

Message  pat le Jeu 10 Juin 2010 - 21:24

Njama a dit :
Cette révélation insiste bien d'ailleurs de ne pas enseigner à l'autre ce qu'il doit en comprendre ...


En effet, ce serait une violence, et c'est là que le prosélytisme prend sa signification particulière évoquée par Sulivan : Ce que dit l’un n’existe que s’il est recréé dans l’autre.
Ainsi, à chaque fois que nous exprimons quelques commentaires sur la Parole, ils doivent laisser la place au ressenti de l'autre. Dieu condamne sévèrement dans le Message arésien ceux qui utilisent leur autorité pour imposer une interprétation de la Parole de Dieu. En ne parlant que de la graine de vérité qu'on a laissé germer en soi , on laisse la possibilité à l'autre de laisser cette vérité germer en lui, pour plagier Jean Sulivan. Notre propre ressenti, exprimé comme tel, doit être une ouverture supplémentaire pour l'autre.
Voilà l'aide dont je parlais, voilà le prosélytisme que chacun peut s'autoriser. Il est doux, plein d'amour et de respect.

En nous envoyant à cette Moisson, Dieu ne nous confie qu'un travail d'Homme à Homme : se convaincre non pas de croire en lui ou de penser comme ceci ou comme cela, mais seulement de murir spirituellement les uns par les autres, comme les grains rassemblés dans un silo.
Un tas de grain ne murit que si tous le tas murit en même temps. Autrement il se gate. C'est ainsi qu'évolue un tas de blé.

D'un autre coté, le grain ne sèche et ne murit qu'en se séparant du tas. Il devra être étalé et retourné pour bien murir. Si le tas reste amalgamé, il pourrit.
Dans ce paradoxe du tas de grains qui doivent murir ensemble et de la nécessité aussi de les séparer, il y a peut-être une clef de la compréhension de la Parole de Dieu.
Ainsi la Moisson, c'est à la fois se débarrasser de ses scories et se rassembler pour se transformer et murir ensemble, mais aussi mettre suffisamment de distance pour que l'autre ne soit pas amalgamer et ne finisse par se gâter sous une autorité sclérosante.

Cette image du Semeur qui crée les conditions d'une bonne levée du grain, d'un certain murissement, nous donne à penser que Dieu à assurer la mise en oeuvre d'un certain niveau spirituel de l'Homme, mais qu'à partir d'une étape, il passe la main. Il donne à l'Homme une autonomie, une liberté pour achever ce destin spirituel mis en germe par Lui.
C'est la mission de l'Homme d'achever son destin. Son murissement spirituel final ne peut se faire que dans la paix et le respect de l'autre. C'est ce que je lis dans le Message arésien, quand il parle de Moisson.
La violence demande toujours réparation, aussi le succès momentané d'une telle mission met des siècles à apaiser les consciences
.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction à la chronique du 7 juin 10

Message  Invité le Lun 21 Juin 2010 - 13:34

1--Mettre en gerbe = rassembler des épis.
Les gens de Bien respectant la croyance arésienne (sans s'y être convertis) sont-ils compris parmi ces épis ??

2--Battre la gerbe = des personnes qui acceptent de se séparer de ce qui constituait leurs anciennes certitudes, leurs anciennes convictions. Qui acceptent une certaine nudité culturelle ou religieuse, prêts à revêtir le manteau neuf évoqué aussi dans le Message arésien.

Les gens de Bien ne sont pas en contradiction avec l'esprit de la RA puisque certains travaillent à ce qui est expliqué ici.

-porter la Parole de Dieu, sans la dépasser, c'est à dire sans se mettre à la place de Dieu,
Donc aussi savoir parler aux non-croyants sans citer Dieu. C'est faisable.

-et de s'aider à changer (à se débarrasser de notre enveloppe)
EXPLIQUER ce que provoque en soi et dans l’univers le changement. Souvent les gens n'ont plus conscience que leur propre changement personnel (qu'il pense individuel et ramené qu'à soi) entraîne AUSSI des changements non visibles dans tous les mondes (végétal, humain...).
C'est important d'expliquer.
Les gens s'approprient au moins cette connaissance ensuite ils agissent suivant leur conscience.


3--Etaler et retourner la graine. = un murissement de notre vie spirituelle qui conduise à une véritable évolution de notre humanité.
Se rassembler pour murir ensemble, c'est assurer une pérennité à la vie spirituelle créatrice. C'est donner une chance au Royaume de s'établir dans le plus d'âme possible. Ce n'est pas convertir au sens de faire passer l'autre par les croyances et les rituels de notre foi personnelle, comme autrefois. C'est juste l'inviter à murir la Parole en lui.
Ce qui est proposé là ne s'arrête qu'à ceux qui connaissent et croient en la Parole. Je ne vois rien concernant les non-croyants changeant en Bien. La Veillée 28 est nommée par le témoin Grande Véillée parce qu'elle "disculpe l'athéisme et l'agnosticisme dus aux scandales de la religion sans cesser de rechercher le Bien du monde. Elle définit la Vérité comme l'ensemble des actions qui changeront le monde en Bien parce que les actes sont bons..."
Croyants et non-croyants amènent ces actions-là.

Ce n'est pas convertir au sens de faire passer l'autre par les croyances et les rituels de notre foi personnelle, comme autrefois. C'est juste l'inviter à murir la Parole en lui.
Dieu est clair : il demande de laisser tomber les dogmes, tout ce qui empêche l'Homme d'évoluer, qui le rabaisse et l'abêtit. Il ne demande pas d'être copain avec les religions.
Il y a aussi dans la Parole d'Arès une insurgeance qui fera que les croyants seront furieux de ce qui est demandé, qu'ils n'accepteront pas. Donc cela provoquera attaque et mépris. Ce n'est pas juste l'inviter à mûrir la Parole mais à dépasser les religions, donc à fortiori ne pas se faire les complices de choses que Dieu dénonce ou récuse totalement. Tout cela déplaira forcément.
Il faut tenir compte aussi du Bon Livre !!


L/36/05
Lave ta tête, lève ton bras ! Annonce ! Récuse (ce que) Je récuse !
Récuser = rejeter, nier

Tout, dans l'enseignement de Jésus ou dans le Message arésien nous pousse à révéler le Dieu intérieur que nous avons nous-mêmes fait naître en nous et que Jésus appelle le Royaume
Des non-croyants ayant compris la force et la puissance qui est en chaque humain ont compris l'importance de développer cette force (appelé Royaume) pour justement changer et changer le monde.

--------------------

La moisson doit-elle s'arrêter qu'aux seuls croyants ??
[b]Ceux-ci sont appelés à dépasser tout dogme, tout esprit religieux, qu'ils accepteront ou pas. Il n'y a pas de demi-mesure.
La RA rappelle une chose importante : PAS D'INTERMEDIAIRE ENTRE L'HOMME ET DIEU. Ne pas oublier cela. Foin des curés et autres nominations pastorales, sauf comme dit Jésus ils laissent leur baton de commandement et raidissent leur poignée à la moisson. C'est clair et net. Ce qui laisse entendre qu'ils rejettent dogme, d'être des chefs ou intermédiaires entre l'Homme et Dieu. C'est très clair !! Donc qu'ils laissent tomber leur statut (e).
C'est pour cela que cette Parole déplaît tant à la religion.

E/15/07
Que des princes sans ruse acceptent de se rendre à Ma Parole, qu’ils te remettent sur le champ leur couronne, leur bâton de commandement. Qu’ils descendent de leur trône, qu’ils se chaussent, raidissent leurs poignets de bracelets de cuir, et te suivent à la Moisson !

Princes = tous les intercesseurs religieux, quel que soit leur rang, qui se mettent entre l'Homme et Dieu.

La moisson doit-elle s'arrêter qu'aux seuls croyants ??
C'est aussi mettre de côté la réhabilitation que Dieu fait des athées changeant en Bien. Pour changer le monde, il est nécessaire qu'il y ait une entente entre les croyants et non-croyants allant dans le même sens que la Parole. Seuls on ne peut rien faire, par contre l'union fera la force.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction à la chronique du 7 juin 10

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum