Spiritualités

REVEILLER NOTRE FORCE POUR LUTTER CONTRE LA TYRANIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

REVEILLER NOTRE FORCE POUR LUTTER CONTRE LA TYRANIE

Message  Invité le Dim 2 Jan 2011 - 2:23

Un monde tyranique se prépare !

http://www.carevox.fr/sante-naturelle-57/article/l-ue-interdit-la-medecine-par-les

Ces dirigeants ne supportent pas l'autonomie des gens, leur choix, leur façon de vivre et de se soigner. C'est un monde totalitaire qui se prépare pour tenir les gens comme des chiens en allant jusqu'à dire le contraire de la réalité : Tout ce que produit la Nature est dangereux. Seul ce qui provient des laboratoires pharmaceutiques est sûr.
C'est très grave !!

Désobéissons, Réveillons nos forces internes pour lutter (intelligemment) contre la tyrannie ! On va de plus en plus vers un monde de soumission où les gens n'auront plus de choix, aucun choix et seuls ceux qui se rebifferont seront suspectés d'être un danger pour la société, voire internés pour les faire taire (ici aussi la loi s'est mise du côté du plus fort en ne laissant quasiment aucune chance à la "victime" si j'ose dire). C'est très grave. Quel monde inhumain on prépare ! J'ai espoir que beaucoup se révoltent !

http://art-therapie.over-blog.org/article-reforme-de-loi-sur-l-internement-psychiatrique-48948935.html
C'est très grave cette réforme et lié à tout ce qui se décrit plus haut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: REVEILLER NOTRE FORCE POUR LUTTER CONTRE LA TYRANIE

Message  Invité le Dim 2 Jan 2011 - 15:41

Assunta a écrit:Un monde tyranique se prépare !

C'est la tyrannie du mercantilisme ... les procédures d’autorisation de mise en vente très coûteuses, inaccessibles pour des petits producteurs, ne visent qu'à breveter le vivant, ou à établir des monopoles. Le commerce des graines est déjà réglementé, et la commercialisation de semences naturelles théoriquement interdite.


Bientôt si ça continue, il faudra être au moins médecin ou pharmacien diplômé pour vendre des navets ! Rolling Eyes

Je note toutefois que ces directives interdiront la vente d'herbes médicinales, et non l'usage, très difficilement contrôlable. Nos régions regorgent de simples, il suffit de les cueillir, ... il en existe plus de mille en France

On sent une volonté de museler le secteur des médecines alternatives ou naturelles, en particulier celles liées aux plantes.

Ce qu'il y a d'étonnant et de très nouveau dans notre monde contemporain, c'est que la politique se mêle de "santé", ce qui n'est pas dans ses fonctions, ni dans ses compétences constitutionnellement parlant.

Au mieux une organisation politique ne peut donner que des recommandations en la matière, et en aucun cas s'immiscer dans la relation patient - thérapeute, et encore moins se substituer au consentement du patient, base même de la déontologie médicale.

La définition de la santé selon l'OMS
La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.
Avec une définition pareille, nous sommes tous malades d'office ou potentiellement ... heureusement que le ridicule ne tue pas Rolling Eyes
Le christianisme avait fait de nous tous des pécheurs avec la faute originelle, l'OMS fait de tous les humains des malades.
Désobéissons, ...
Non, pourquoi ? pour désobéir, il faudrait avoir à obéir, et ce n'est pas le cas !

La résistance est de dénier en matière de soins et de thérapeutiques toutes formes d'autoritarismes, ou de décrets émanant d'un corps politique dont le rôle n'est pas, très clairement, d'être une autorité médicale, et n'est que d'organisation de moyens (infrastructures, et autres ...). Ne nous laissons pas impressionner par certains titres ronflants, aux allures de père Fouettard pour impressionner les gueux, tel que celui par exemple, de la Haute Autorité de Santé (HAS) dont le rôle n'est pas d'imposer des soins.
La HAS, créée en 2004, évalue scientifiquement l'intérêt médical des médicaments ainsi que des actes médicaux. Elle propose, ou non, leur remboursement par l'assurance-maladie. L'autorité s'occupe aussi de promouvoir « les bonnes pratiques et le bon usage des soins » auprès des professionnels, bien sûr, mais aussi des usagers.
L'autorité a-t-elle besoin d'être Haute ? Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum