Spiritualités

les ressorts de l'islamophobie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les ressorts de l'islamophobie

Message  Invité le Jeu 29 Sep 2011 - 14:48

A lire : les ressorts de l'islamophobie


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  Invité le Ven 30 Sep 2011 - 23:54

L’islam n’est pas un tout homogène, et on ne peut l’aborder sans faire droit à la diversité et à la complexité des sociétés musulmanes. Encore faut-il pour cela un système universitaire apte à produire un véritable savoir sur l’islam – littérature, droit, politique, sociologie –, et non seulement sur un islam classique révolu depuis longtemps ou à travers le prisme des questions géopolitiques de l’heure (pétrole, terrorisme, l’Iran, l’Afghanistan…).
Benoit16 a eu, lors de son 1er discours envers les musulmans après son élection, une attitude scandaleuse en affirmant que c'est l'éducation que les musulmans donnait à leurs enfants qui faisait de ceux-ci des intégristes islamistes.
Et évidemment, son discours entretient que tout le mal vient des d'intégristes islamistes, comme s'il n'y avait pas d'intégristes catholiques ! (ou d'autres religions).

Il est important que les croyants (de toute religion) quitte tout dogme (qui est fausse croyance) tout intellectualisme et interprétation littérale parfois de la Parole, et démontre enfin le meilleur d'eux-mêmes. Mais cela ne revient-il pas à quitter sa propre religion puisque, meme si l'une d'entre elle semblerait la plus "évoluée", elle ne supporte pas l'insoumission ?!

Aucun chef religieux n'est à suivre aveuglément surtout lorsqu'il agit contrairement à la Parole (pour créer des disputes, les entretenir, ou pire faire mourir son frère car il pense différement ce qui n'est pas le fait que des musulmans fussent-ils intégristes). Il est temps de stopper tout cela et d'agir différemment.

C'est pour cela qu'il nous faut dépasser les religions qui diviseront toujours, n'unieront jamais. L'Homme doit être seul face à Dieu, sans aucun intermédiaire !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  Invité le Sam 1 Oct 2011 - 3:56

Merci Assunta de tes remarques.
Là où nous différons, c'est lorsque tu penses apparemment qu'il faudrait "quitter sa propre religion" avec comme argument qu'aucune ne supporte l'insoumission.
Dieu nous a Donné la religion musulmane, qui est un Lien tant individuel que communautaire de dimension sacrée.
L'islam est basé sur la soumission exclusive à Dieu et à Dieu Seul et le Coran est sans ambiguïté : "pas de contrainte en religion".
Chaque religion a sa Racine dans la Parole de Dieu et pour moi quitter ma religion équivaudrait à séparer la "plante" de sa Racine.
Quel gâchis !
Je ne crois pas que Dieu Veuille cela, mais plutôt que chaque religion élague ses branches mortes et porte les beaux fruits que la Semence escomptait.
Le mot religion retrouvera un jour son vrai sens, et l'on s'apercevra qu'il n'y a qu'une religion, par-delà les institutions, telle qu'Abraham nous en a laissé l'héritage.
Salam.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  Invité le Sam 1 Oct 2011 - 13:16

Bonjour

Désolé j'étais absent deux jours ...

J'ai retrouvé le lien de l'article publié par lacroix.com qui cite ces 2 ouvrages sur le sujet:
http://www.la-croix.com/Culture-Loisirs/Culture/Livres/Aux-sources-de-l-islamophobie-contemporaine-_NG_-2011-09-28-716869
« De la dignité de l’islam ».
Réfutation de quelques thèses de la nouvelle islamophobie chrétienne

de Michel Orcel
Éditions Bayard, 190 p., 16 €

L’islam dans les médias.
Comment les médias et les experts façonnent notre regard sur le reste du monde

de Edward W. Said
Éditions Actes Sud, 282 p., 24 €
Il est un peu tôt pour que j'y réagisse, en ayant seulement survolé quelques instants cette question, dont les ressorts sont aussi vieux que son histoire. La nauséeuse vague islamophobe que nous subissons aujourd'hui en Europe, ou celle venant du continent américain, est très récente.
Fort heureusement, quelques intellectuels, penseurs, hommes et femmes courageux s'élèvent contre cette manipulation médiatique.

Pour Michel Orcel, la thèse de fond de cette « islamophobie savante » est simple: « la violence, le machisme, le refus de la démocratie, etc. sont des vices consubstantiels à l’islam » .

Cela paraît si évident. Comme si la violence, le machisme n'existait pas avant l'Hégire !
Le refus de la démocratie !!!! voilà bien un argument totalitaire qui aurait de quoi donner honte d'être démocrate ! Si l'idée de la démocratie est belle en soi, dans ses principes, à l'évidence les régimes démocratiques, que l'histoire a connus, dont les expressions ont été si diversifiées suivant les latitudes et longitudes, sont très mal placés pour donner des leçons à d'autres formes de régime politiques !
"le refus de la démocratie" est l'expression d'une nouvelle forme de totalitarisme idéologique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  Invité le Sam 1 Oct 2011 - 23:03

Ce que j'ai compris, je crois, et beaucoup aimé dans le texte d'Arès, c'est qu'il n'est pas demandé à qui que ce soit de renoncer à ses rites (voir la longue et très variée énumération de la "veillée" 25), mais de retrouver fraternellement - à travers des "alliances" - le Fond spirituel actif et créateur qui nous est commun à tous.
Il me semble comprendre que l'orientation spirituelle est affaire de choix personnel devant Dieu, fonction de son histoire, de son évolution, etc.
C'est sans doute pourquoi les spirituels dévolus au texte d'Arès ne formeront jamais qu'un "petit reste" chargé de rappeler - avec humilité et exemplarité - ce Fond commun, sans viser pour autrui la conversion ou le reniement de sa foi et de ses pratiques.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  Invité le Sam 1 Oct 2011 - 23:38

Amine a écrit:Ce que j'ai compris, je crois, et beaucoup aimé dans le texte d'Arès, c'est qu'il n'est pas demandé à qui que ce soit de renoncer à ses rites (voir la longue et très variée énumération de la "veillée" 25), mais de retrouver fraternellement - à travers des "alliances" - le Fond spirituel actif et créateur qui nous est commun à tous.
C'est si bien dit ... rien à ajouter.
Il me semble comprendre que l'orientation spirituelle est affaire de choix personnel devant Dieu, fonction de son histoire, de son évolution, etc.
Que ce soit dans l'une ou l'autre des religions, les conversions sont en général mal perçues. D'autant plus lorsqu'une conversion se produit en direction d'une révélation antérieure. Il est des termes tels que apostat, ou renégat pour qualifier ce qui est perçu comme une "traîtrise". La conversion de l'islam au christianisme est souvent comprise comme une régression, puisque cette révélation venait "rectifier" les erreurs qui lui précédaient.
Tout dépend de l'ouverture d'esprit des familles ...
Un très bon livre sur le sujet:
LES NOUVEAUX CONVERTIS. Enquête sur des chrétiens, des juifs et des musulmans pas comme les autres de Pierre Assouline
poche, Collection Folio Actuel
http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/assouline-pierre/les-nouveaux-convertis,745557.aspx

Résumé:
Ils étaient des croyants, ils le sont toujours.
Simplement, en cours de route, ils ont bifurqué. D'un monothéisme l'autre, ils se sont convertis. Dès lors, ils ont repensé leur vie en regard de ce bouleversement de l'âme et des mœurs. Il y a avant et il y a après. Quinze jours avant, ils allaient encore à la messe, quinze jours après ils priaient dans une mosquée... Pourquoi ? Comment ? Les convertis sont d'ordinaire des gens très discrets. Il faut violer leur intimité et les forcer à trouver les mots pour dire leur retournement.
Partout où cette enquête m'a mené - en France, en Angleterre, en Israël, en Suisse -, ils ont livré le témoignage de leur itinéraire spirituel, ils ont raconté les joies, les renoncements et les déchirements de leur nouvelle foi, de différentes manières, certains avec amour, d'autres avec violence. Mais tous ont dit l'avoir fait pour la gloire de Dieu.

C'est sans doute pourquoi les spirituels dévolus au texte d'Arès ne formeront jamais qu'un "petit reste" chargé de rappeler - avec humilité et exemplarité - ce Fond commun, sans viser pour autrui la conversion ou le reniement de sa foi et de ses pratiques.
Pour moi, c'est un état d'esprit qui existait déjà dans quelques âmes avant ces manifestations à Arès en 74. Ce texte vient leur donner appui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  Invité le Dim 2 Oct 2011 - 11:00

L’islam fait peur et certains groupes le considèrent même comme dangereux. Deux livres permettent de comprendre les ressorts de cette crainte qui se traduit par des propos haineux voire racistes. Michel Orcel s’attache à réfuter quelques thèses de ce qu’il appelle la « nouvelle islamophobie chrétienne » qui présente l’islam comme une religion violente et irrationnelle. À travers quelques exemples simples, il dénonce les présupposés et le manque de rigueur scientifique dans l’étude et l’interprétation des sources chez des intellectuels et des universitaires œuvrant dans le champ de l’islamologie, dont certains maîtrisent mal l’arabe.
Je crois que l'islamophobie est entretenue par ceux-là même qui ont tout à perdre : les gouvernements tout d'abord qui voient d'un mauvais oeil une belle entente entre les peuples, et tous les religieux (chrétien et musulman), qui ont peur de l'évolution que ferait les gens, non pas par rapport à Dieu et de tout bonté inhérente à l'humain, mais de l'évolution de leur prétention à se croire des chefs et des savants auxquels ils demandent obéissance.
Tout vient de là et est entretenu très malignement par les médias.
C'est à nous à démontrer autre chose.
Mais déjà ne le démontre-t-on pas ? Lorsqu'il y a des émigrants (comme ces Tunisiens suite à ce qui s'est passé récemment en Tunisie) les associations Chorba, Aurore et France terre d'asile les ont aidé,même si elles ont vite été lâchées par les pouvoirs publics.
Les réfugiés de Sangatte et la destruction des campements de fortune de la «jungle» par les pouvoirs pour casser ces pauvres gens qui ont un courage extraordinaire et casser toute fraternité qui se mettait en places avec les habitants proche d'eux (les gens ouvraient leur maison pour leur permettre de se laver...).
Il y a beaucoup d'exemple.

L'islamophobie est un terme employé à tout va pour tout justifier et entretenir la discorde, empêcher une fraternité réelle. Il est vrai que l'aspect négatif de la religion et de la culture musulmane est mise en exergue sans cesse par média et pouvoir, pour mieux justifier ce mot.
Dépassons tout cela, français et arabes, ensemble !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  Invité le Lun 3 Oct 2011 - 23:41

"L'islamophobie" remonte à très loin, bien avant l'an mille ... mais à l'époque on n'en parlait pas de cette manière. Mahomet était considéré par le Vatican soit comme un "illuminé" plagiaire, soit comme "un hérétique". Les peuples avaient peu connaissance de ces choses ... déjà qu'ils n'avaient même pas accès aux textes des évangiles en langue vulgaire !
Tout comme les prémisses du sionisme sont à chercher dans les doctrines des croisés. Il suffit de lire la lettre complétement hallucinée Shocked de Bernard de Clairvaux pour le comprendre:
Liber ad milites Templi de laude novae militiae Éloge de la nouvelle chevalerie
Chapitre III
Des soldats du Christ
6. Quand ils seront chassés, il reviendra prendre possession de son héritage et de sa maison dont il a dit lui-même, dans sa colère : " Le temps s’approche où votre demeure sera déserte " (Mt XXIII, 38), et dont le Prophète a dit en gémissant : " J’ai quitté ma propre maison, j’ai abandonné mon héritage " (Jr XII, 7) ; et il accomplira cette autre parole prophétique : " Le Seigneur a racheté son peuple et l’a délivré ; aussi le verra-t-on plein d’allégresse, sur la montagne de Sion, se réjouir des bienfaits du Seigneur ". Livre-toi donc aux transports de la joie, ô Jérusalem, et reconnais que voici les jours où Dieu te visite. Réjouissez-vous aussi et louez Dieu avec elle, déserts de Jérusalem, car le Seigneur a consolé son peuple, il a racheté la Cité sainte et il a levé son bras saint aux yeux de toutes les nations. Vierge d’Israël, tu étais tombée à terre, et personne ne se trouvait qui te tendît une main secourable ; lève-toi maintenant, secoue la poussière de tes vêtements, ô vierge, ô fille captive, ô Sion, lève-toi, dis-je, et même élève-toi bien haut et vois au loin les torrents de joie que ton Dieu fait couler vers toi. On ne t’appellera plus l’abandonnée, et la terre où tu t’élèves ne sera plus une terre désolée, parce que le Seigneur a mis en toi toutes ses complaisances et tes champs vont se repeupler. Jette tes yeux tout autour de toi et regarde ; tous ces hommes se sont réunis pour venir à toi ; voilà le secours qui t’est envoyé d’en haut. Ce sont ceux qui vont accomplir cette antique promesse : " Je t’établirai dans une gloire qui durera des siècles et ta joie se continuera de génération en génération : tu suceras le lait des nations et tu seras nourrie aux mamelles qu’ont sucées les rois " (Is LX, 15). Et cette autre encore : " De même qu’une mère caresse son petit enfant, ainsi je vous consolerai et vous trouverez votre paix dans Jérusalem " (Is LXVI, 13). Voyez-vous quels nombreux témoignages reçut, dès les temps anciens, la milice nouvelle et, comme sous nos yeux s’accomplissent les oracles sacrés, dans la cité du Seigneur des vertus ?

http://fr.wikisource.org/wiki/De_Laude_novae_militiae#Chapitre_III


"Pendant treize siècles, les idées le plus souvent erronées que le monde non-musulman se fit du Coran n'ont presque jamais été dissociées de l'image singulièrement déformée que l'Europe chrétienne se forgea de Mahomet."
Le Coran, Collection "Que sais-je ?" de Régis Blachère *
* directeur d'études à l'Institut des hautes études marocaines de Rabat (1930-1935), professeur d'arabe à l'École nationale des langues orientales (1935-1950), professeur de littérature arabe du Moyen Âge à la Sorbonne (1950-1970), directeur d'études à l'École pratique des hautes études (1950-1968), directeur de l'Institut d'études islamiques de l'université de Paris (1956-1965), directeur du Centre de lexicographie arabe, associé au CNRS (1962-1971)1.
On lui doit une traduction « critique » du Coran (1947) et un essai de reclassement des sourates dans l'ordre chronologique de leur révélation.
http://www.amazon.fr/Coran-12e-%C3%A9dition-R%C3%A9gis-Blach%C3%A8re/dp/toc/2130440762


Les origines des croisades datent d'avant l'an mille, bien que les premières expéditions commencèrent à être effectives à partir de la fin du XI° siècle. Les périodes de colonisations furent "islamophobes". De Gaulle lui-même n'imaginait pas une seconde d'accorder les mêmes droits civiques aux algériens français qu'aux français de la métropole. Les témoignages sur les comportements de colons vis à vis de "l'indigène" ne manquent pas.
Inutile de se voiler la face, il y a une justice à rétablir, et la première chose est d'en prendre conscience.
Ce que l'on appelle "islamophobie" relève pour moi d'une xénophobie opportuniste, peut-être à la fois politique et religieuse (?), ayant mes mêmes ressorts que l'antisémitisme à d'autres époques, particulièrement avant la seconde guerre mondiale. L'antisémitisme est purement occidental, les musulmans n'ont rien à voir là-dedans.

« En conséquence Votre Sainteté, sachez que nous - Arabes chrétiens - nous ne sommes une minorité en aucune façon, tout simplement parce que nous étions des Arabes chrétiens avant l’Islam, et que nous sommes toujours des Arabes chrétiens après l’Islam. La seule protection que nous cherchons est comment nous protéger du plan occidental qui vise à nous déraciner de nos terres et à nous envoyer mendier notre pain et notre dignité sur les trottoirs de l’Occident ». (...)
En aucun cas les Arabes n’ont été une cause directe ou indirecte à la persécution des Juifs, qui reste imputable aux seuls Européens qui doivent en assumer les conséquences et les responsabilités. (...) Les Arabes, ici ou ailleurs, n’ont jamais persécuté les Juifs un jour, et ils ne les ont pas obligés de vivre un jour dans les ghettos à l’intérieur des pays arabes.. (...) »
Lettre ouverte des Chrétiens arabes du Machrek à Sa Sainteté le Pape ICI
Hayat al Huwik Atia, journaliste libanaise de confession maronite interpellant le pape lors de son voyage en Israël.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  navy le Mar 4 Oct 2011 - 1:52

Bonsoir Njama


Tout comme les prémisses du sionisme sont à chercher dans les doctrines des croisés. Il suffit de lire la lettre complétement hallucinée de Bernard de Clairvaux pour le comprendre: Liber ad milites Templi de laude novae militiae Éloge de la nouvelle chevalerie
Smile
Tout comme les prémisses du sionisme sont à chercher dans les doctrines des croisés. ! ! ! Mais on se demande ou il va chercher tout ça Exclamation Exclamation


" Le Seigneur a racheté son peuple et l’a délivré ; aussi le verra-t-on plein d’allégresse, sur la montagne de Sion, se réjouir des bienfaits du Seigneur ".
Livre-toi donc aux transports de la joie, ô Jérusalem, et reconnais que voici les jours où Dieu te visite. Réjouissez-vous aussi et louez Dieu avec elle, déserts de Jérusalem, car le Seigneur a consolé son peuple, il a racheté la Cité sainte et il a levé son bras saint aux yeux de toutes les nations.
Vierge d’Israël, tu étais tombée à terre, et personne ne se trouvait qui te tendît une main secourable ; lève-toi maintenant, secoue la poussière de tes vêtements, ô vierge, ô fille captive, ô Sion, lève-toi, dis-je, et même élève-toi bien haut et vois au loin les torrents de joie que ton Dieu fait couler vers toi.
On ne t’appellera plus l’abandonnée, et la terre où tu t’élèves ne sera plus une terre désolée, parce que le Seigneur a mis en toi toutes ses complaisances et tes champs vont se repeupler. Jettes tes yeux tout autour de toi et regarde ; tous ces hommes se sont réunis pour venir à toi ; voilà le secours qui t’est envoyé d’en haut. Ce sont ceux qui vont accomplir cette antique promesse : " Je t’établirai dans une gloire qui durera des siècles et ta joie se continuera de génération en génération : tu suceras le lait des nations et tu seras nourrie aux mamelles qu’ont sucées les rois " (Isaïe LX, 15).

Et cette autre encore : " De même qu’une mère caresse son petit enfant, ainsi je vous consolerai et vous trouverez votre paix dans Jérusalem " (Isaïe LXVI, 13).

Je ne vois pas ce que viennent faire les croisés, ou si peu. Smile


navy


navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  Invité le Mar 4 Oct 2011 - 13:48

@ navy

Tu ne trouves pas que les délires de Bernard de Clairvaux sont carrément sionistes ? je dirais même plus, d'un sionisme carrément judéo-chrétien car il évoque Jérémie, Isaïe ...
ô Jérusalem, ... Vierge d’Israël, tu étais tombée à terre, et personne ne se trouvait qui te tendît une main secourable ; lève-toi maintenant, secoue la poussière de tes vêtements, ô vierge, ô fille captive, ô Sion, lève-toi, dis-je, et même élève-toi bien haut et vois au loin les torrents de joie que ton Dieu fait couler vers toi.
On ne t’appellera plus l’abandonnée, ...

Si c'est pas sioniste, qu'est-ce que c'est ?
Faut pas croire navy, les juifs n'ont pas le monopole du sionisme ! Et les croisés existent encore aujourd'hui, les adoubements continuent ...
Fort heureusement ces énergumènes de néo-chevaliers en carton-pâte dans leurs alcôves templières ou teutoniques sont une minorité ...
S'ils leur prenaient l'idée de circuler dans leurs panoplies médiévales, ils se prendraient des tomates dans la figure ...
L'idée des croisés est même récupérée par de la racaille néo-nazie déguisée en nouveaux croisés qui n'a pas de complexe à arborer cette croix rouge sur leurs T-shirt trimbalant toute une idéologie plus ou moins vague évoquant souvent les Croisés. Un mythe qui se tient, chez nos extrémistes de droite plutôt (vaguement) christianisés ... même très vaguement !


J'veux bien qu'on ait des idées mystiques sur Sion ... que Jérusalem fasse un peu fantasmer, mais de là à vouloir colporter une violence qui n'a rien d'angélique ni d'évangélique !
Livre XVI/19
Ta lanterne droit(e est) la tour (du renouveau,) Yërouch’lim debout. (Édition 95/2009)

Ta lanterne droit(e est) la tour (qui remet) Yërouch’lim debout. (Édition 82/89)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  navy le Mar 4 Oct 2011 - 20:00

Bernard de Clairvaux c'est vieux ça ! Laughing


Si c'est pas sioniste, qu'est-ce que c'est ?

Ah bon tu joues sur les mots alien

Navy



navy

Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  Invité le Mar 4 Oct 2011 - 20:05

navy a écrit:Bernard de Clairvaux c'est vieux ça ! Laughing
La Bible aussi Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les ressorts de l'islamophobie

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum