Spiritualités

L'Assemblée ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Assemblée ?

Message  pat le Ven 28 Sep 2007 - 23:27

Nous sommes en train d'ouvrir un vrai espace de dialogue et je remercie les quelques uns qui me soutiennent dans cette entreprise.

Nous allons prouver, je l'espère, ensemble,que nous pouvons échanger, discuter, ne pas utiliser la langue de bois sans nous étriper, en restant respectueux et courtois les uns envers les autres. (j'aime assez ce vieux mot un peu suranné, car il a pour moi la couleur du respect souriant. Dans la courtoisie, il a de la grâce, de l'amabilité de l'affabilité, toutes qualités qui accompagnent la fraternité.
Je crois qu'il serait vraiment contradictoire d'essayer d'approfondir notre vie spirituelle tout en refusant de s'écouter, tout en refusant de se laisser enrichir par les propos de l'autre.

Je sais que nous nous interrogeons tous sur la notion d'Assemblée. J'ai lu njama, navy et Assunta a ce sujet.

C'est une notion qu'il ne faut pas négliger.
Il y a plusieurs niveaux de compréhension de cette notion.
-Le niveau le plus vaste, c'est celui d'une communauté très large, en accord sur des idées et des actions générales : les catholiques, les communistes, les pèlerins d'Arès...A ce niveau, il est assez difficile que tout le monde travaille ensemble. Par contre, la même foi anime des actions qui vont dans le même sens, dans la même direction.

-Ensuite, on trouve ceux qui se regroupent en souhaitant travailler ensemble sur des projets également assez généraux pour que cela puisse les fédérer suffisamment.

-Et enfin il y a ceux qui ont une grande proximité de pensée et qui peuvent travailler efficacement ensemble sur des projets particuliers.

Mais je crois qu'à chaque niveau, il est important de faire effort pour ne pas s'extraire du groupe. Car paradoxalement, si l'individu est seul responsable de sa vie, il prend le risque de se déspiritualiser assez vite s'il reste seul.

C'est pourquoi , je déconseillerai à quelqu'un de rester seul quelque soit d'ailleurs son centre d'intérêt. C'est ensemble que nous arriverons à bon port ou c'est ensemble que nous sombrerons.
C'est difficile à admettre , car les religions nous ont habitué à la notion de salut individuel. Franchement, même si cette notion reflète une certaine réalité, c'est une voie qui mène à une fraternité virtuelle, théorique, pas à la vraie fraternité qui est par définition composé de multiples personnes.

Quand on se retrouve sur internet pour porter témoignage qu'un changement est possible, qu'une vie spirituelle est possible et que la nature humaine n'est pas figée dans des formes à jamais établies, nous agissons en conformité avec ce que Dieu nous demande de faire, à savoir convaincre le monde qu'un changement est non seulement nécessaire, mais aussi possible.

Pour annoncer cela, nous n'avons aucune méthode imposée, nous avons à inventer une façon d'être, propre à notre tempérament, à nos exigences. Dieu n'impose rien, aussi nous avons trente six manières de faire, à notre disposition.

J'espère que notre petite équipe finira par donner envie à d'autres de se poser des questions. Nous y arriverons en ne nous décourageant pas d'intervenir, en alimentant nos discussions avec patience, en donnant le meilleur de nous-mêmes..

Si nous arrivons à cela, nous aurons fait un travail d'Assemblée.

Je me trompe peut-être, j'attends vos réactions et vos précisions.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  navy le Ven 5 Oct 2007 - 12:12

"Nous sommes en train d'ouvrir un vrai espace de dialogue et je remercie les quelques uns qui me soutiennent dans cette entreprise."

Oui, tout à fait, c'est une bonne initiative. pour l'instant nous ne sommes que 4, mais j'en suis sûr nous allons nous étoffer.

Donc tu vois que nos projets ne sont pas si contradictoires que ça et même ils se complétent. Smile

En ce qui concerne ta réponse sur Aqolad, je t'ai fait une réponse expurgée sur Aqolad, mais je t'envoie une réponse plus longue en privé, pour ne pas entrer là bas dans des détails qui n’intéressent personne.

"Car paradoxalement, si l'individu est seul responsable de sa vie, il prend le risque de se déspiritualiser assez vite s'il reste seul."

d'accord avec toi.



Bien fraternellement

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Ven 5 Oct 2007 - 15:09

Bonjour pat et navy

Il y a plusieurs niveaux de compréhension de cette notion.
-Le niveau le plus vaste, c'est celui d'une communauté très large, en accord sur des idées et des actions générales : les catholiques, les communistes, les pèlerins d'Arès...A ce niveau, il est assez difficile que tout le monde travaille ensemble. Par contre, la même foi anime des actions qui vont dans le même sens, dans la même direction.

C'est une question intéressante. Justement je me demandais s'il n'y avait pas des limites physiques à ce genre de situations qui ne sont pas spécifiques à tel ou tel rassemblement.
Limites spatiales, liées aux points de rencontres.
Limites jusqu'aux quelles la communication fonctionne de façon très humaine, et reste conviviale et surtout spirituelle.

Ces deux types de contraintes sont liées, il y a un ratio limite de viabilité. Une ruche n'essaime que si sa population devient (trop) importante pour recréer une structure similaire un peu plus loin.
C'est un peu bête comme chou, mais des problèmes peuvent naître de ce types de contraintes. L'idéal dans ce cas de figure est un petit groupe contribue à re-créer et démarrer un autre espace.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  pat le Ven 5 Oct 2007 - 23:39

Je crois que la notion de communauté d'appartenance au sens large est un leurre. Que c'est une réalité théorique. La notion d'assemblée pour moi, correspond à un groupe restreint, non centralisé, décidé à travailler ensemble.

En réalité, en étant un peu provocateur, je dirais que le pèlerin d'Arès ça n'existe pas.
Il y a des gens qui ont lu la Révélation d'Arès, qui ont lu les Evangiles, ou Carl Marx et qui sont prêts à appliquer pour eux mêmes les enseignements qu'ils y trouvent.

Bien vite, ils s'aperçoivent qu'ils ne sont pas les seuls à s'être engagés dans cette voie et plus précisément qu'ils ne sont pas les seuls à avoir mis l'accent sur tel aspect particulier de ce qu'ils ont lu, alors ils se regroupent pour agir.
Inévitablement, ils veulent se nommer, mais le mot qu'ils inventent ne correspond pas à grand chose.
On insiste trop sur l'appartenance qui finalement ne signifie rien, sinon qu'on se découvre des communautés de vue et d'action avec certains autres.

Mais ce qui reste de tout cela, c'est le plaisir de l'effort fait en commun. Le plaisir de rencontrer des gens avec qui on partage quelque chose. Ce plaisir génère assez vite de l'efficacité et de la fraternité. Que demander de plus?

Qu'est ce que je fais avec vous ici ? Je fais ce que vous faites aussi : témoigner d'une spiritualité qui est susceptible de changer le rapport que nous avons les uns avec les autres.
Approfondira Parole pour la comprendre et la mettre le mieux possible en application dans nos vies.
Donner envie à d'autres de se lancer dans leur propre aventure spirituelle.

Si nous avons comme perspective de philosopher, il y a plein de forums pour cela et avec des gens hautement qualifiés que j'estime et dont la compagnie me plaît. Mais ce n'est pas notre propos ici.

Tu me demandes, Navy quel est mon but. Mon but est clair, donner envie à tout homme de développer son potentiel d'humanité, autrement dit son potentiel spirituel.

Je n'ai même pas comme perspective de lui faire croire en Dieu, je l'ai déjà dit, car je pars du principe que quelqu'un qui va dans le sens du bien, aura rendez vous un jour ou l'autre avec Dieu et c'est Dieu qui lui donnera rendez-vous. Pas moi.
Je me refuse à prendre la place de Dieu.
Par contre, en tant qu'homme je suis convaincu que nous avons un réservoir immense de potentialités. Potentialités qui pourraient nous révèler la part de divin qu'il y a en chacun de nous.
Cela ne fait surement pas de moi, comme tu me le dis sur « aqolad » un athée ou un agnostique. Quelle drôle d'idée! Tu m'as fait sourire en toute amitié, bien sûr.

Je ne vais pas épiloguer trop longtemps là dessus, mais ce n'est pas parce que j'intègre les athées, homme de bien dans la grande communauté spirituelle que je suis un athée. En réalité, il me semble que j'ai plus à faire avec un athée qui veut davantage de fraternité qu'avec un croyant qui ne cherche qu'à diviser. C'est vrai qu'à ce titre les choses peuvent apparaître un peu bizarre, mas je sais que tu comprends ce que je veux dire.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Sam 6 Oct 2007 - 14:24

L'assemblée c'est le monde.
Les hommes et les femmes se regroupent par affinité (car on ne peut ni vivre, ni travailler avec des gens qui ont une conception de la vie, du monde en général, différent voire opposé au nôtre) pour amener une autre expérience et vivre ensemble ce qu'ils pensent être juste. Il y a énormément de ces regroupements - nommés suivant leur appartenance propre (syndicaliste, politique, religieuse, sociale, etc). Et beaucoup d'entre eux aident les gens et ont permis une certaine évolution.

Le terme assemblée accolé à un regroupement d'hommes et de femmes me semble dangereux aujourd'hui avec ce que l'on sait. Ce mot contient déjà l'esprit d'exclusive donc le refus de toute remise en question, l’esprit de rejet, l'esprit religieux, de caste et de domination qui attire ceux qui aiment diriger.
C'est tout le contraire qu’il faut.
Si une assemblée devait exister elle ne porterait aucun nom, pas même le nom d’assemblée. Seuls ceux la composant seraient nommés avec leur nom respectif donné à leur naissance. Ces hommes et ces femmes échangeraient sur leur connaissance respective car la Vérité est partout, ils auraient plaisir à retransmettre leur savoir au monde dans un souci de réciprocité – réciprocité qui ne s’arrête pas à soi mais s’étend à d’autres pour qu'à leur tour ils retransmettent, ceci pour élargir ce cercle de fraternité et d’amour.

Ces hommes et Ces femmes qui se regrouperaient pour apporter un regard beaucoup plus haut et beau, une autre lumière (des lumières existent), seraient des personnes ouvertes aux autres, capables d’accueillir des gens souffrant (moralement, psychologiquement ou pas), les écouter et leur faire comprendre l’importance de leur valeur humaine donc à s’aimer, apprendre à se connaître et dépasser leur douleur et souffrance, à changer leurs habitudes (regard sur soi et la vie) leur démontrer comment (re)éveilleur leur Christ intérieur. Je peux vous assurer que ces gens souffrants qui rencontrent de telles personnes – s’ils sont confiants en eux-mêmes et persévérants – retrouvent très vite une joie de vivre et aiment l’idée d’être responsables de leur propre vie. Tout le reste leur viendra (travail, argent, etc..).

Les gens qui sont tombés, qui ont échoué ou qui sont rejetés, sont considérés négativement par beaucoup car l’aspect négatif est très valorisé dans ce monde. Mais on ne voit pas son contraire : la force qu’amène l’échec ou le fait de tomber ou d’être rejeté, la compréhension plus grande de soi donc des autres, une aide qui peut être transmise, etc. Lao Tseu soulignait également cela.
Nous convaincrons (dans le sens de démontrer et non soumettre) quelqu’un avec ce que l’on est, non ce que l’on dit. Mais certains seront incapables de voir le niveau de ceux qu’ils côtoient.
Voilà ma vision de ce qu’on pourrait appeler assemblée. Notre but est d’évoluer certes mais aussi aider les autres à évoluer – qu’ils soient tombés très bas ou pas – ceux désirant évoluer. On ne peut contraindre.

Pour ceux qui croient en Dieu et désirent vivre ce qu'Il demande, il est intéressant de voir la compréhension commune que chacun a des Ecritures, une compréhension ouverte et non figée et crue à la lettre. Nous devons apprendre à voir avec l’esprit.
Mais ne pas imposer nos façons de croire même si on ne doit pas en avoir honte.
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Dim 7 Oct 2007 - 0:38

L'assemblée c'est le monde.

Je suis d'accord avec Assunta, l'assemblée, c'est le monde, là où l'on se trouve, là au moment où l'on s'y trouve, pour le besoin d'équité que l'on a sous les yeux.

Il se peut que nous ayons à créer de façons circonstancielles des structures pour mener certaines sortes d'actions.
Je pourrais prendre l'exemple de l'aide humanitaire, ou des écologistes également. Elles répondent à une nécessité très temporelle (qu'il ne faut perdre de vue).
J'espère que leurs actions aboutiront, que des personnes dans le monde n'auront plus à souffrir de la faim, ou que l'éducation de ces personnes fera que le monde ne soit plus pollué par de mauvaises manières ou de mauvais emplois de la matière.

Je ne suis pas contre que des structures naissent, parce qu'il y a une nécessite à communiquer, et à ordonner un peu nos pensées, nos actions, mais j'aimerais que les personnes prennent conscience qu'il s'agit de structures nomades appeler à disparaître un jour ou l'autre (que l'on doit même en toute bonne foi espérer leurs disparitions le plus tôt possible), ou à renaître autrement pour de toutes autres raisons.

J'aimerais que les Assemblées prennent l'allure de campements bédouins !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  pat le Mar 9 Oct 2007 - 11:37

Assunta dit
« L'assemblée c'est le monde.
Les hommes et les femmes se regroupent par affinité (car on ne peut ni vivre, ni travailler avec des gens qui ont une conception de la vie, du monde en général, différent voire opposé au nôtre) pour amener une autre expérience et vivre ensemble ce qu'ils pensent être juste. »

L'assemblée n'est pas le monde justement. D'ailleurs, vous parlez ensuite d'hommes et de femmes qui se regroupent par affinité. Ces hommes et ces femmes peuvent se donner un but qui n'est pas forcément celui du monde à proprement parlé. Vous voulez dire sans doute que l'assemblée n'est pas séparée du monde , qu'elle en fait partie.

Mais, en la présentant comme étant le monde en général, on en retirerait toute substance et au bout du compte, il n'y aurait pas de différence entre l'assemblée et le monde.

Hors, quand la Révélation d'Arès parle du reste et du petit reste, ce n'est certes pas pour instituer des hiérarchies parmi les Hommes, mais pour différencier ceux qui se sont engagés autour de la Révélation d' Arès de ceux qui vivent une vie spirituelle en général, sans appartenance particulière.

Nous avons une bonne explication de la notion d'assemblée dans l'article : Nous croyons, nous ne croyons pas
« L’humanité peut changer en bien — Fond de la Parole de Dieu —. Les hommes de bien, très divers, qui partagent cet existentialisme, croyants et incroyants, conscients et inconscients, connus et inconnus, forment le reste. Au milieu du reste ceux consciemment liés à La Révélation d’Arès forment le petit reste, dont l’assemblée n’a aucune prétention élitaire et dominante ; elle constitue une plate-forme mentale spirituelle, justifiée par la seule réalité de sa mentalité et de sa créativité spirituelles."

que peut-on en retenir?

  • 1-D'abord, que les croyants et les incroyants, Hommes de bien forment le reste, engagés dans un processus de changement. Certains connaissent la Révélation d'Arès, d'autres pas
  • 2-Dans ce reste, il y a ceux « consciemment liés à La Révélation d’Arès » qu'on appelle le petit reste
  • 3-Ceux là forment une assemblée sans prétention élitaire et dominante
  • 4-Cette assemblée est une plate-forme mentale spirituelle, dont les caractéristiques sont sa mentalité et sa créativité spirituelle.

Déjà à ce niveau, on a beaucoup à méditer.

Je continue:
« Les hommes du petit reste sont frères, pénitents et moissonneurs afin de sensibiliser patiemment le monde à l’amour, à l’importance de retrouver l’intelligence, à la dynamique aiguë de la liberté et de l’individualité épanouies pour réaliser la diversification et la multilocalisation — »



  • 5-L'assemblée est fraternelle, décidée à l'effort de changement et à l'effort de convaincre d'autres de devenir aimants, de retrouver en eux l'intelligence et la dynamique de la liberté et de l'individualité.
Plus loin, je lis:
« —. L’Assemblée idéale n’existe jamais, car la vie, comme la foi, est poursuite infinie. Aussi l’assemblée se cherche-t-elle sans cesse comme tout homme de bien se cherche sans cesse, elle se cherche comme prémisse de la société qui vient. L’Assemblée n’est pas une organisation mais un organisme vivant où se développent et se complètent les personnalités, originalités, compétences et talents les plus variés. L’assemblée voit dans l’attachement inconditionnel et naturel à la Parole et au Dessein du Père les seuls raisons et aboutissement de la foi ; aussi n’a-t-elle aucune doctrine ou théologie, aucun clergé, elle n’impose aucune règles en matière d’adhésion, d’obole, de réunion, de choix personnels de vie, de profession, de mariage, etc., et laisse à chaque frère la liberté d’organiser sa pénitence, sa prière, sa moisson pourvu que celles-ci soient actives. »

On peut donc ajouter:


  • 6-L'assemblée est un organisme, pas une organisation. Il ne s'agit donc pas d'un clan, d'un parti, d'une religion ou d'une secte. Il s'agit de retrouver par un effort difficile, le sens de la collectivité : un organisme vivant. L'assemblée n'est pas un groupe d'individualité seulement, elle devient elle même un organisme autonome, une conscience collective autonome.Difficile de s'imaginer cela aujourd'hui!
  • 7-Comme un organisme, l'assemblé est en évolution permanente, en changement permanent elle aussi. Elle n'a donc pas de doctrine, pas de formulaire d'adhésion....Elle vit de la créativité qu'elle retire de la Parole de Dieu, elle vit de son activité même.

Enfin, je lis:
« Dans ce cadre elle rappelle à chacun la logique de sa présence au milieu d’elle, éloigne (7) celui qui s’éloigne du Fond et qui ne peut ni servir le Fond ni s’y épanouir, mais elle cherche volontiers avec lui comment il peut contribuer au changement du monde dans une autre partie du reste plus conforme à ses visions et personnalité. Chaque membre du petit reste forge les obligations de sa conscience et, unissant celle-ci aux consciences de ses frères, travaille à recréer la conscience collective spirituelle dont il reste peu de traces dans ce monde —. »


  • 8-L'assemblée est cependant soumise à la conscience collective de ceux qui la compose. On peut en déduire que la qualité de cette conscience collective dépend de la qualité des conscience qui la compose. Donc une des fonctions de la spiritualité c'est de développer sa conscience et même de la révéler.
  • 9- Enfin une des dernières conséquences et ce n'est pas la plus facile à gérer, c'est de maintenir le groupe dans la logique à laquelle il s'est engagé et donc d'éloigner ceux qui s'éloignent du Fond.Mais pour garder à l'assemblée son caractère de fraternité et de grande humanité, il est prévu que celui que l'assemblée a décidé d'éloigner « qu'elle cherche volontiers avec lui comment il peut contribuer au changement du monde dans une autre partie du reste plus conforme à ses visions et personnalité »


Pour résumer, ceux qui se sont engagés dans les exigences spécifiques de la Révélation d'Arès forment un petit reste qui est une assemblée non assimilable à une organisation, mais un organisme ou encore une plate forme mentale.
Et c'est, cet organisme que nous sommes appelés à développer à la fois dans l'unité et dans la complexité de tout organisme.
Notre travail est de prendre conscience de cela et de s'activer à le rendre possible, existentiel

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  navy le Mar 9 Oct 2007 - 15:14

Bonjour à tous sunny


Je suis en train de prendre connaissance des différends messages aux uns et aux autres, ainsi que de la réponse de pat.

Je laisse passer un peu de temps ....

Mais juste une petite remarque en passant au sujet du "reste et petit reste":
Je n'ai jamais aimé cette notion de reste et petit reste. Avouez que c'est un peu frustrant pour les hommes; on semble leur concéder une faveur ... jocolor
C'est un peu élitiste.

Cette idée de reste et" petit reste" n'a de sens que pour les "Pélerins d'Areste", pour les autres ils s'en foutent!

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Mar 9 Oct 2007 - 20:33

Bonsoir à tous

je suis comme navy, je ne viens que de prendre connaissance de ces développements très intéressants sur l'assemblée (ma petite dernière, étudiante, a squatté l'ordi toute la soirée hier).

Une petite réflexion vite fait au message de pat qui mérite une lecture attentive, c'est qu'il faudrait se mettre d'accord sur ce que l'on entend par le monde.
L'assemblée n'est pas le monde justement.
Ayant grandi et habitant à 5 minutes à pied d'une frontière, je le situe très près de chez moi depuis la tendre enfance et très loin à la fois. Je n'ai que faire que d'esprit de nationalisme, ou d'esprit comunautariste villageois, régional ou autres.
Je plaide pour un état d'esprit nomade.
La révélation d'arès pour moi va dans ce sens, qu'elle devrait "s'étaler" dans un très large espace géographique, et qu'elle en recouvre plusieurs culturels et cultuels pour les dépasser spirituellement, et qu'elle est par essence contre toutes codifications

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  pat le Mar 9 Oct 2007 - 22:21

Bonsoir njama
Tu dis:
La révélation d'arès pour moi va dans ce sens, qu'elle devrait "s'étaler" dans un très large espace géographique, et qu'elle en recouvre plusieurs culturels et cultuels pour les dépasser spirituellement,et qu'elle est par essence contre toutes codifications

On ne peut qu'être d'accord avec cela.

Mais la Révélation d'Arès ne s'étalera pas toute seule, et c'est à ceux qui la connaissent de « l'étaler » comme tu dis justement.
Et c'est là, que la notion d'assemblée prend son vrai sens et qu'elle ne doit pas être confondu avec le monde

Le » petit reste » désigne seulement ceux qui ayant pris connaissance de la Révélation d'Arès décide de la mettre en pratique dans leur vie.
On aurait pu appeler ces gens là autrement, il se trouve qu'ils sont désignés sous le nom de petit reste

Ce petit reste constitue l'assemblée, c'est à dire les actifs arésiens. Il n'y a pas de jugement de valeur derrière cela. Surtout pas.

Ces actifs arésiens sont appelés à faire ce que tu dis :« étaler » la Révélation d'Arès dans un très large espace géographique

Il ne s'agit donc pas de réduire la portée de la Révélation d'Arès à une poignée d'individu, il s'agit de dire à cette poignée d'individu de quelle manière ils peuvent la révéler au monde.

Ils peuvent la révéler au monde en agissant sur l'assemblée qu'ils forment de façon à ce que cette assemblée deviennne une plate forme mental d'un genre particulier, qui se rapproche d'un organisme à part entière.

De cette assemblée doit naître des concepts, des mentalités, des comportements différents de ceux du monde actuel.

En nous attelant à cette tâche on finira par faire comprendre au monde la nécessité du changement et la nécessité, peut-être, de se spiritualiser et éventuellement de retrouver la Parole de Dieu (Révélation d'Arès, entre autre)

Les Pélerins d'Arès ainsi constitués, ont un rôle bien défini qui ne s'apparente pas, me semble-t-il à une codification, mais qui s'apparente plutôt à une expérience spirituelle d'un genre nouveau.

Mais si l'article du frère Michel, précise bien ce qu'est une assemblée, ce n'est pas pour le plaisir de faire des codifications restreignant l'horizon, c'est au contraire pour cerner de près des notions d'ordre spirituelle qui ne sont guères habituelles et qui devront quand nous les comprendrons et
les appliquerons, changer le cours même de la vie spirituelle
de tous les hommes..
Mais encore une fois, il faut que ce soit mis en place, proposé par un collectif d'individu.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  pat le Mar 9 Oct 2007 - 22:28

Bonsoir navy,

Ce que je dis plus haut est une réponse aussi pour toi, je précise juste qu'i faut vraiment oublier la notion d'élitisme, de niveau, d'échelle de valeur....
Il faut prendre ce terme dans le sens de, peu de nombre ( reste) et de, très petit nombre (petit reste)

Il y a donc « un reste » de gens à s'intéresser à leur vie spirituelle, comme il y a des scientifiques, des sportifs, des cultivateurs, des commerçants chacun très compétent dans sa spécialité. Cela ne veut pas dire que celui qui ne s'intéresse pas aux sciences, à la culture ou au commerce soit comme si ou comme ça. Laissons au Créateur le soin de juger de cela.

Par contre, de la même façon qu'un « petit reste » de scientifique peut encourager des personnes à s'intéresser aux sciences , un « petit reste » de gens à mener une vie spirituelle, peut aussi, encourager d'autres personnes à réveiller en eux cette vie.

C'est vrai que cette dénomination est pratique pour faire comprendre de quoi on parle entre nous, et c'est dans ce sens là que j'en ai parlé, pour bien faire comprendre qui était concerné par l'assemblée aujourd'hui.
Mais, en dehors de cet usage interne, je ne vois pas l'intérêt d'employer cette terminologie auprès de gens qui ne la comprennent pas.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Mer 10 Oct 2007 - 0:59

Bonjour à tous,
Lorsque je dis que l'assemblée est le monde pour moi cela veut dire que des gens agissent pour améliorer le sort du monde. Peu importe dans quelles activités chacun se place, le but est là. Toutes ces diverses formes d'actions sont positives puisqu'elles désirent élever l'humain en amenant la spiritualité. Je dis que l'assemblée est le monde car le monde - ou plus exactement une partie importante du monde - désire la spiritualité et ne veut plus de religion quelle qu'elle soit à cause de l'esprit rétrograde et dogmatique qui existe toujours. La spiritualité est ouverte à tous, croyants et incroyants et beaucoup de gens, plus que l'on ne croit, sont d'une grande tolérance par rapport à cette ouverture d'esprit.
Mais le mot assemblée n'a qu'une connotation religieuse aujourd'hui pour ceux qui croient en Dieu et désirent vivre sous Sa Parole. L'assemblée arésienne l'a démontré malheureusement.

Hors, quand la Révélation d'Arès parle du reste et du petit reste, …c’est pour différencier ceux qui se sont engagés autour de la Révélation d' Arès de ceux qui vivent une vie spirituelle en général, sans appartenance particulière.
Non ce n’est plus l’image du petit reste aujourd’hui, ou plutôt cela a varié avec les années. FM a redéfinit le petit reste dans son blog et cela me semble urgent de le rappeler et le crier sous les toits :
http://freesoulblog.net/pblshr/pgs/pfre.htm#Sfrf0 - 16 juin 2007-#0060
La Révélation d'Arès donne le nom de son équipage: le petit reste. Un petit reste d’hommes et de femmes (26/1, 29/2), aussi nombreux que possible, croyants ou non, qui changent leurs vies volontairement (30/11) en s’obligeant à être bons, droits, vrais, peut se passer du système, retrouver liberté, amour, paix, intelligence et l’allongement infini de la vie devenant Vie par ressemblance avec le Créateur (Genèse 1/27-28). Par effet de voisinage ce petit reste peut changer le monde (28/7).

C’est clairement dit. Ceux désirant un autre monde, croyant ou pas, parfaits ou pas, participent de cette action. Il n’y a plus de notion d’élitisme. Tout du moins il ne doit plus y en avoir. Quand on veut différencier on crée forcément des distinctions (de compréhension, d’intelligence, d’élévation, etc…) et c’est dangereux. Dans les assemblées actuelles (de Paris notamment) cela se vit encore puisque des gens sont encore renvoyés. Dans cette explication du petit reste, c’est l’humilité qui est de mise car une personne ne croyant absolument pas à la RA peut être plus justifiée qu’une autre y croyant. C’est un beau pied de nez pour les pédants qui décident de la valeur spirituelle de certains et dominent d’autres (avec l’accord de ceux-ci d’ailleurs) et cela rappelle ce que Dieu affirme et qu'Il nous demande de respecter, d'accepter, de vivre.
Attention de ne pas reproduire ce qui existe déjà, même si on désire faire bien.

Cette assemblée est une plate-forme mentale spirituelle, dont les caractéristiques sont sa mentalité et sa créativité spirituelle.
Il y en a de telles "assemblées" (qui ne sont pas les assemblées arésiennes). Il y a une "assemblée" où les gens expliquent comment mettre en pratique l’Image et ressemblance de Dieu et essaient de le vivre. Ces personnes essaient de le mettre en pratique et lorsqu’ils se réunissent apportent des témoignages. Je ne sais si on peut donner le titre d’assemblée. Ce sont des personnes spirituelles qui se réunissent et se nomment ontologues. (Peu importe les appellations ici aussi).
Je suis parmi eux en ce qui me concerne (ce n’est point le Mouvement Humaniste). Il existe des mouvements qui désirent vivre en premier lieu la spiritualité pour l’amener au monde, pour changer ce monde, et il y a beaucoup de gens prêts n’appartenant ou ne participant à aucun groupement ou « assemblée » d’aucune sorte, ni à aucun mouvement, mais désirant participer à ce changement.
Le problème aujourd’hui n’est pas que toutes ces «assemblées» réunies soient nombreuses ou pas (même avec peu de monde on peut faire de grandes choses) c’est de créer des liens, de respecter la façon de vivre de chacun : ce qu’il l’aide à évoluer, et de trouver un moyen commun d’amener les choses au monde. Déjà se rencontrer, discuter, se respecter et apprendre les uns des autres serait un premier pas.

«L’Assemblée idéale n’existe jamais, car la vie, comme la foi, est poursuite infinie. Aussi l’assemblée se cherche-t-elle sans cesse comme tout homme de bien se cherche sans cesse, elle se cherche comme prémisse de la société qui vient. L’Assemblée n’est pas une organisation mais un organisme vivant où se développent et se complètent les personnalités, originalités, compétences et talents les plus variés. L’assemblée voit dans l’attachement inconditionnel et naturel à la Parole et au Dessein du Père les seuls raisons et aboutissement de la foi ; aussi n’a-t-elle aucune doctrine ou théologie, aucun clergé, elle n’impose aucune règles en matière d’adhésion, d’obole, de réunion, de choix personnels de vie, de profession, de mariage, etc., et laisse à chaque frère la liberté d’organiser sa pénitence, sa prière, sa moisson pourvu que celles-ci soient actives.»
Ceux, mettant Dieu en avant et se nommant assemblée le lieu de leur rencontre ne vivent pas cela. Cette assemblée décrite ici est à venir. Il faut un grand amour et vraiment accepter l’autre comme il/elle est, même si on n’aime pas sa façon de vivre, du moment que cette personne est dans le vrai.

«Dans ce cadre elle rappelle à chacun la logique de sa présence au milieu d’elle, éloigne celui qui s’éloigne du Fond et qui ne peut ni servir le Fond ni s’y épanouir, mais elle cherche volontiers avec lui comment il peut contribuer au changement du monde dans une autre partie du reste plus conforme à ses visions et personnalité.»
Voilà la phrase qui tue car on peut tuer vraiment spirituellement quelqu'un en abusant d'un tel décret, tout du moins l'affaiblir pour un long temps avant qu'il ne retrouve sa force vive. Pour en arriver à de telles choses, il faut avoir une grandeur, une sagesse, immenses. Qui peut savoir qui est sauvé, qui n'est pas sauvé ? Actuellement, il n’y a pas de grandeur ni de sagesse régnant dans les assemblées arésiennes car le monde même, en aurait entendu parler. Aujourd’hui ceux qui éloignent quelqu’un le fait avec un abus de pouvoir et un autoritarisme accepté par les autres membres. Sachant qu’il y a abus d’autorité je ne pense pas que ceux rejetant les personnes qui les dérangent (le plus souvent en bien et pour une évolution, il faut le souligner) oseraient chercher où ils pourraient contribuer au changement du monde. S’ils le font ce serait l’abjection totale. Comment des gens aveugles pourraient guider des personnes qu’elles jugent aveugles ??
Pour en arriver là : éloigner une personne, cela demande une grandeur, un état d’âme, immenses, qui n’existe pas dans ces assemblées arésiennes. Quand l'amour fraternel est là, devrait-il y avoir renvoi (définitif car lorsqu'on renvoit quelqu'un c'est afin qu'il ne revienne plus) ?? Quand l'amour fraternel est là, devrait-il y avoir éloignement (momentané alors puisque éloigné sous-entend une possibilité de revenir) ??

Je pense comme Navy :
Je n'ai jamais aimé cette notion de reste et petit reste. Avouez que c'est un peu frustrant pour les hommes; on semble leur concéder une faveur ... C'est un peu élitiste.

Je pense qu’il est temps d’aller au-delà des mots et de découvrir avec amour, joie, simplicité, la richesse des autres – participant ou pas d’organismes, d’assemblées ou mouvement, ou ne participant à rien. Il est temps de réunir nos talents spirituels, variés, beaux, mettant Dieu en avant pour certains, le refusant pour d’autres, mais allant tous dans la même direction : se changer, se transformer soi, pour apporter un témoignage par notre changement et pour changer ce monde.
Apprenons les uns des autres, même s'ils ont une façon de croire autre, ou s'ils ne croient en aucun dieu, du moment que nous croyons tous en l'humain. Un spirituel est un homme généreux, de partage, d'écoute, de transmission de connaissance, etc. Seuls ceux qui ne sont pas en phase avec cette façon de voir s'éloigneront d'eux-mêmes, s'auto-exclueront.
Ne reproduisons pas les aberrations qui existent encore aujourd’hui sous le vocable ASSEMBLEE.
L’assemblée c’est le monde, c’est-à-dire la réunion de gens désirant amener de belles choses et transformer ce monde. Et certains peuvent le faire avec un esprit nomade comme Njama. Nous découvrirons ainsi une autre façon de faire.
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Jeu 11 Oct 2007 - 3:14

A propos de cette notion d'assemblée qui nous occupe, je voudrais repartir de ce que Pat a écrit au début:
Il y a plusieurs niveaux de compréhension de cette notion.
-Le niveau le plus vaste, c'est celui d'une communauté très large, en accord sur des idées et des actions générales : les catholiques, les communistes, les pèlerins d'Arès...A ce niveau, il est assez difficile que tout le monde travaille ensemble. Par contre, la même foi anime des actions qui vont dans le même sens, dans la même direction.

-Ensuite, on trouve ceux qui se regroupent en souhaitant travailler ensemble sur des projets également assez généraux pour que cela puisse les fédérer suffisamment.

-Et enfin il y a ceux qui ont une grande proximité de pensée et qui peuvent travailler efficacement ensemble sur des projets particuliers.

et de la ligne générale (à mon sens) de la Révélation d'Arès qui est d'une part de réunir "spirituellement" cette grande descendance Abrahamique fort éparpillée et défraîchie, et d'autre part qu'elle coexiste en bonne intelligence et avec cœur (fraternité) avec tous ceux qui ne sont pas du tout intéressés par cet héritage ou même qui l'auraient rejeté, parce que nous partageons le même espace de vie ici sur cette terre.

J'ai insisté sur "spirituellement ", parce que la RA parle "d'alliance fraternelle" ou dit " Ne dis pas aux étrangers: joignez vous à mes assemblées ...", mais "j'ai dressé la table pour vous restaurer ... pour gravir ensemble les Hauteurs", donc il ne s'agit pas de quelque chose de formel, codifié ou codifiable, ni qu'une personne ou plusieurs qui y viendraient ne soi(en)t tenue(s) en quoi que ce soit, mais plutôt considérée(s) comme un hôte ou comme des hôtes avec qui partageai(en)t un bout de vie. Je vois personnellement beaucoup de libertés derrière ces indications et d'ouvertures. Un horizon assez vaste que pat précise dans son introduction, qui peut toucher à beaucoup de sujets pour peu qu'ils veuillent être constructifs pour un monde meilleur. Il suffit de regarder derrière soi ou autour de soi pour voir qu'on ne vit pas dans un monde idéal, mais de plus en plus asservissant.

"ton amour sera sagesse de prince, non le Vent Fou levé de Nazareth ..."(25/7)
Là je comprends que l'on n'a pas à aller secouer les cocotiers à droite et à gauche, mais plutôt indiqué que la RA est une source qui rafraîchit, qui éclaire ... qui peut apporter beaucoup dans la lecture de ces antiques Traditions spirituelles et de leurs pratiques qui mériteraient d'être dépoussiérées.
"La mesure et la douceur ont disposés les bans du grand conseil de Mes Assemblées"
En note de ce verset :Le grand conseil n'est autre que l'application d'un principe tacite fondamental dans toutes les consciences: même dans un rite uni, il y a autant de façons de sentir et de proclamer la Parole de Dieu qu'il y a de croyants, mais tous doivent être liés par une unique règle d'amour, de vérité et d'action missionnaire.
L'action missionnaire n'étant autre que (d'essayer) de vivre cette règle.
Le grand conseil n'est donc pas un ensemble de personnes, et l'assemblée n'étant qu'un ensemble de personnes "sensibles" à cette règle.

Quand on se retrouve sur internet pour porter témoignage qu'un changement est possible, qu'une vie spirituelle est possible et que la nature humaine n'est pas figée dans des formes à jamais établies, nous agissons en conformité avec ce que Dieu nous demande de faire, à savoir convaincre le monde qu'un changement est non seulement nécessaire, mais aussi possible.

Pour annoncer cela, nous n'avons aucune méthode imposée, nous avons à inventer une façon d'être, propre à notre tempérament, à nos exigences. Dieu n'impose rien, aussi nous avons trente six manières de faire, à notre disposition.
Je pense qu'ici sur Internet nous pouvons aussi respecter tous ces points pour échanger entre nous, et avec d'autres personnes de communautés (assemblées) spirituelles différentes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Jeu 11 Oct 2007 - 12:44

Je ne vois rien d'incompatible entre ce qu'a écrit Assunta et ce que dit FM (cité juste après).

Lorsque je dis que l'assemblée est le monde pour moi cela veut dire que des gens agissent pour améliorer le sort du monde. Peu importe dans quelles activités chacun se place, le but est là. Toutes ces diverses formes d'actions sont positives puisqu'elles désirent élever l'humain en amenant la spiritualité. Je dis que l'assemblée est le monde car le monde - ou plus exactement une partie importante du monde - désire la spiritualité et ne veut plus de religion quelle qu'elle soit à cause de l'esprit rétrograde et dogmatique qui existe toujours. La spiritualité est ouverte à tous, croyants et incroyants et beaucoup de gens, plus que l'on ne croit, sont d'une grande tolérance par rapport à cette ouverture d'esprit.

« —. L’Assemblée idéale n’existe jamais, car la vie, comme la foi, est poursuite infinie. Aussi l’assemblée se cherche-t-elle sans cesse comme tout homme de bien se cherche sans cesse, elle se cherche comme prémisse de la société qui vient. L’Assemblée n’est pas une organisation mais un organisme vivant où se développent et se complètent les personnalités, originalités, compétences et talents les plus variés. L’assemblée voit dans l’attachement inconditionnel et naturel à la Parole et au Dessein du Père les seuls raisons et aboutissement de la foi ; aussi n’a-t-elle aucune doctrine ou théologie, aucun clergé, elle n’impose aucune règles en matière d’adhésion, d’obole, de réunion, de choix personnels de vie, de profession, de mariage, etc., et laisse à chaque frère la liberté d’organiser sa pénitence, sa prière, sa moisson pourvu que celles-ci soient actives. »

L'assemblée doit autant s'adapter au monde (variable et varié, qui l'entoure à l'instant T), que le monde doit s'adapter à ce nouveau type d'assemblée (qui a un esprit communautaire très vaste dans son postulat de départ) au statut informel, adaptable et adaptatif, ... qui ne cherche à contraindre aucunement qui que soit, qui se refuse d'être chaperonné, ou coiffé par une quelconque instance extérieure, qui se donne la liberté de réfléchir sur tous sujets, y compris ceux des traditions (sujet toujours un peu tabou)
Le "sans-frontières" a le vent en poupe (l'éducation SF, les médecins SF, les reporters SF, l'alter-mondialisme ...) et pour moi le mouvement arésien s'inscrit tout à fait bien dans cette dynamique qui vibrionne dans différents domaines qui s'internationalisent.

Mais le mot assemblée n'a qu'une connotation religieuse aujourd'hui pour ceux qui croient en Dieu et désirent vivre sous Sa Parole. L'assemblée arésienne l'a démontré malheureusement.
Il est probable que cette mutation qui appelle un autre vivre ensemble peu conventionnel, sans hiérarchies comme le rappelle Pat
je précise juste qu'i faut vraiment oublier la notion d'élitisme, de niveau, d'échelle de valeur...
n'est pas en encore bien en phase avec ce nouveau type de mentalité, qui ne s'inscrit pas dans aucun mode de fonctionnement associatif ancien équivalent - on ne défait pas toujours de ses vieilles habitudes du jour au lendemain - et que cela a occasionné des frictions, des maladresses, voire des blessures.
Il faut croire que "le religieux" a encore quelques emprises sur certains esprits qui se sont joints à ce mouvement.
Il ne faut pas exclure de savoir faire son auto-critique, tout comme la société a à le faire face aux problèmes qu'elle rencontre. Si ce nouveau type de mouvement la questionne, c'est à elle de s'interroger également sur ses propres fonctionnements, plutôt que de jeter trop facilement l'anathème sur tout ce qui ne l'arrange pas. rendeer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

reste et petit reste

Message  Invité le Jeu 11 Oct 2007 - 13:58

Je comprends tout à fait bien les réactions épidermiques de Navy et Assunta.
Quelque part je les partage.

Je m'explique.
D'une part c'était quelque chose à laquelle je n'arrivais jamais réfléchi avant qu'une personne pose cette question sur un autre forum. Je ne m'étais jamais projeté dans une catégorie quelconque.

D'autre part je constate que dans les précisions émises, y compris dans celle de FM, on parle de personnes, de groupes de personnes dont on essaie de fixer les contours, et cela me perturbe un peu.
je pense que nous sommes d'accord sur ce principe que cela ne va pas se faire tout seul !
Mais la Révélation d'Arès ne s'étalera pas toute seule, et c'est à ceux qui la connaissent de « l'étaler » comme tu dis justement.
Assunta a raison de nous rapeller ceci :

FM a redéfinit le petit reste dans son blog et cela me semble urgent de le rappeler et le crier sous les toits :
freesoulblog 16 juin 2007-#0060

La Révélation d'Arès donne le nom de son équipage: le petit reste. Un petit reste d’hommes et de femmes (26/1, 29/2), aussi nombreux que possible, croyants ou non, qui changent leurs vies volontairement (30/11) en s’obligeant à être bons, droits, vrais, peut se passer du système, retrouver liberté, amour, paix, intelligence et l’allongement infini de la vie devenant Vie par ressemblance avec le Créateur (Genèse 1/27-2Cool. Par effet de voisinage ce petit reste peut changer le monde (28/7).

A la source de toute action, il y a bien sûr une personne. Cette citation rappelle bien que ce sont les actes qui transforment le monde.
A l'image d'un équipage, un petit mousse est tout aussi essentiel qu'un matelot, ou que le capitaine. A l'image d'une construction, quiconque apporte sa petite pierre à l'édifice en fonction de ses possibilités est en en soi essentiel, comme le colleur d'affiches ou le distributeurs de tracts dans un parti politique.

Donc personnellement dans ce sujet, je vois davantage les actions de tous ceux qui ont participé (depuis les tous débuts) - même si leurs participations n'ont été que modestes -, tous ceux qui y participent en ce moment, et ceux qui continueront à entretenir ce feu et à l'accroître.
Certains y participent (pour moi) sans même connaître la RA, émulés par le Semeur. Ils sont un peu comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir. C'est la partie invisible de l'iceberg, ou discrète, latente.
je me refuse à classifier, à exprimer un jugement de valeur sur une action, on sait l'impact du battement de papillon sur l'univers.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  pat le Jeu 11 Oct 2007 - 17:33

Je remercie tout d'abord, njama d'avoir si bien précisé ce que représente les Hommes de Bien en général, croyant ou pas, connaissant la Révélation d'Arès ou pas.
La spiritualité est ouverte à tous, croyants et incroyants...On ne le redira jamais assez. Je crois que tous nous sommes d'accord avec cela sur ce forum
J'ai fait ce forum sur ce thème, ce n'est pas maintenant que
je vais dire le contraire('Mad')

Mais comme je le disais dans mon premier article, comment ceux qui connaissent les spécificités arésienne, qui se sont engagés dans cette voie, peuvent-ils concevoir leur action ensemble. Je crains qu'en renvoyant tout le monde dans le grande catégorie, spiritualité en général, on ne se prive d'une force vraiment spécifique sur le plan de la spiritualité qui existe et que jusqu'à maintenant j'appelais assemblée, en sachant bien que ce mot ne recouvrait rien pour l'instant, juste une possibilité comme le changement défini par la Révélation d'Arès.

Assunta dit
Mais le mot assemblée n'a qu'une connotation religieuse aujourd'hui pour ceux qui croient en Dieu et désirent vivre sous Sa Parole.
Le mot assemblée ne doit pas avoir une connotation religieuse. C'est à nous de lui retirer cette connotation pour en faire une notion existentielle, créatrice. Si nous n'arrivons pas à en faire cet outil, utile pour nous, il vaut mieux cesser d'en parler, car cela fait effectivement un concept de moins à expliquer.
Parce que même si le mot assemblée désigne des pélerins d'Arès engagés, il ne doit pas avoir la connotation religieuse d'appartenance, de catégorie à part. Toute la révélation d'Arès nous met en garde contre cela.

La difficulté que nous rencontrons pour expliquer ces termes (assemblée, petit reste, reste...) c'est que ces termes dans notre culturel désignent des catégories, des groupes à part des autres. Mais nous, nous devons faire effort pour extirper cela de notre mental et quand même donner une réalité à ces termes qui désignent quelque chose de précis.

Nous admettrons, je crois tous qu'il y a une différence d'action entre un grand humaniste qui cherche le salut par des bonnes lois, des lois équitables (il y a beaucoup d'humanistes dans ce cas là) et un pélerin d'Arès qui ne compte absolument pas sur les lois pour améliorer le sort des gens à long terme, mais qui se tourne vers une action de changement en profondeur.
Il est bien évident, sans juger de la valeur des actions des uns et des autres, que leur discours et leur comportement seront différents.

C'est de cette différence là que nous nous occupons quand on parle d'assemblée, de reste, et de petit reste.
Ce ne sont pas des notions à usage externe mais des notions à usage interne, utiles pour définir ce que l'on est et ce que l'on fait.

A ce propos, je constate avec Assunta que effectivement, et vous faites bien de le rappeler si on compare cette extrait de « Nous croyons, nous ne croyons pas »
« L’humanité peut changer en bien — Fond de la Parole de Dieu —. Les hommes de bien, très divers, qui partagent cet existentialisme, croyants et incroyants, conscients et inconscients, connus et inconnus, forment le reste. Au milieu du reste ceux consciemment liés à La Révélation d’Arès forment le petit reste, dont l’assemblée n’a aucune prétention élitaire et dominante ; elle constitue une plate-forme mentale spirituelle, justifiée par la seule réalité de sa mentalité et de sa créativité spirituelles."

à l'extrait suivant tiré du blog 0060 du frère Michel

« La Révélation d'Arès donne le nom de son équipage: le petit reste. Un petit reste d’hommes et de femmes (26/1, 29/2), aussi nombreux que possible, croyants ou non, qui changent leurs vies volontairement (30/11) en s’obligeant à être bons, droits, vrais, peut se passer du système, retrouver liberté, amour, paix, intelligence et l’allongement infini de la vie devenant Vie par ressemblance avec le Créateur »,

on peut se dire que le frère Michel ne fait plus la différence entre le petit reste et le reste.
Cela voudrait dire que connaissant ou pas la Révélation d'Arès, croyants ou pas, si vous êtes Hommes de Bien, vous faites partie de ce reste en recherche active de changement de soi et du monde.

Pourtant en disant « La Révélation d'Arès donne le nom de son équipage: le petit reste », il semble bien confirmer que le petit reste s'applique à ceux qui connaissent la Révélation d'Arès

Après tout, reste ou petit reste, peut importe, si ces mots vous déplaisent, parlons de ceux qui ont mis plus spécialement la Révélation au coeur de leur spiritualité. Ceux là existent réellement.

On-ils une mission spécifique à remplir? c'est toute la question.

Si oui, je repose la question essentielle, en ne prenant pas en compte la notion de reste et de petit reste,qu'est ce qu'une assemblée, que doit-on attendre d'elle, est-elle vraiment autre chose que l'ensemble de ceux qui s'intéressent à leur vie spirituelle?
Mais je je le répète, il faut que nous enlevions de nos têtes cette notion d'élitisme. Elle pourrit tout.[/quote]

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Jeu 11 Oct 2007 - 19:10

Je réponds sur divers points.

Nous admettrons, je crois tous qu'il y a une différence d'action entre un grand humaniste qui cherche le salut par des bonnes lois, des lois équitables (il y a beaucoup d'humanistes dans ce cas là) et un pélerin d'Arès qui ne compte absolument pas sur les lois pour améliorer le sort des gens à long terme, mais qui se tourne vers une action de changement en profondeur.
Je n'admets pas cela car c'est toujours faire croire et entretenir que seuls les pèlerins d'Arès sont spirituels. Et à fortiori croire que hors les PA toute spiritualité est douteuse surtout s'ils ne prononcent pas le Nom de Dieu. C'est faux. C'est votre croyance c'est clair, je la respecte mais je m'insurge. Tous les religieux - tous sans exception PA compris - rejettent l'idée car ils ont énormément de mal à y croire, que certains humanistes croient en Dieu et en la Spiritualité et qu'ils amènent aussi la spiritualité.
Les humanistes (grand humaniste ne veut rien dire, hier on disait grand PA : cela peut entretenir des différences, un élitisme et de plus personne ne peut affirmer qui est grand ou qui est petit) les humanistes ne cherchent pas le salut à travers les changements de lois, c'est trop simple de réduire les humanistes à cela.
Concernant le Mouvement Humaniste dans lequel je participe, les humanistes sont tournés résolument vers la spiritualité et agissent pour un changement interne en profondeur. On rappelle le Sacré cette force que l'humain a en lui (que certains pensent et affirment qu'elle ne vient absolument pas de Dieu mais cela n'empêche pas ceux-là d'évoluer), on rappelle la transcendance, etc... et on affirme qu'un autre monde est possible (en amenant un changement personnel mais aussi extérieur) : ce qu'on appelle humaniser le monde.
Quand les humanistes parlent du Sacré, cela permet que les croyants et surtout les incroyants comprennent cela sans se sentir obligés de croire en Dieu. Nous refusons l'esprit d'exclusive et par cette façon de vivre la Spiritualité nous prouvons ainsi que croyants et incroyants peuvent travailler ensemble au changement personnel et social car les 2 sont liés. C'est ce que nous réalisons. Je ne connais pas d'autres mouvements ouverts à cela.
On lie les 2 changements (interne et externe) car ce monde est aussi ce que nous désirons en faire, ce que nous en faisons, et pour cela il est important de se connaître et voir comment changer en soi afin de vivre la cohérence dans nos actes (entre ce que nous pensons, disons et faisons). De plus ces 2 changements sont liés car il est important pour nous de retransmettre nos connaissances pour ceux qui désirent évoluer sur le plan interne afin d'apporter au monde et amener ainsi la réciprocité pour que nos actes et actions (internes et externes) s'étendent dans le monde. Nos actions sont de démontrer qu'une autre façon de vivre est réalisable et ainsi prouver par l'exemple qu'on peut se passer des systèmes qui enferment l'humain et amener une autre façon de vivre. Personne ne peut amener une autre façon de vivre si déjà en soi on ne le sent pas, on ne fait aucun effort de remise en question et de changement. Mais tout cela n'est pas toujours facile à réaliser et c'est pour cela que nous nous rencontrons hebdomadairement ou tous les 15 jours pour nous renforcer et nous entraider lorsqu'on rencontre des difficultés (internes et/ou externes).

Dès le début je dis que les humanistes du mouvement humaniste sont spirituels (les autres humanistes je ne les connais pas) et vous avez beaucoup de mal à accepter cela. Les humanistes ne passent pas par la politique obligatoirement. Certains oui mais beaucoup ne passent pas par là.
Le but de la politique chez les humanistes (le PH) ne s'arrête pas à la politique telle qu'on la voit aujourd'hui, mais par le biais de la politique les humanistes insèrent la non-violence (à travers l'éducation, etc... mais surtout en soi-même pour changer internement) et rejettent toutes formes de violence particulièrement les guerres et armes terribles qui vont avec. La non-violence (le changement interne qu'elle inclut et la spiritualité que nous mettons en avant) permet de regarder les causes et non plus les effets. Cette action politique a pour but que l'humain prenne son destin en main, puisse avoir des conditions de vie digne pour se réaliser entièrement et pour qu'il soit capable d'atteindre à un changement de mentalité et de comportement qui débouchera sur une vie spirituelle épanouie. Nous pensons que l'homme a été créé bon et que ce sont ses choix de vie qui déterminent en grande partie ce qu'il est. Et lorsque sa possibilité de choisir est restreinte ou volée (par la politique, religion ou autre chose) nous osons intervenir. Nous croyons que chacun peut vivre vraiment heureux (mais ce bonheur se construit, se réfléchit, il est en soi.).

Je ne vois pas comment on peut s'ouvrir au monde si déjà on a des difficultés à croire certaines choses. Peut-être avez-vous du mal à voir les humanistes comme des spirituels (pas tous les humanistes je parle ici de ceux participant du mouvement humaniste, les autres ne les connaissant pas je ne peux parler pour eux ici).
Les Humanistes, sans citer Dieu ou sans croire en Lui, expliquent que l'humain peut transformer sa vie, qu'il peut se changer profondément, internement, etc... Notre but est de nous élever spirituellement et aider les autres à s'élever. Aucun humaniste n'a honte de croire en Dieu (pour ceux qui croient) mais nous ne mettons pas Dieu en avant afin qu'il n'y ait pas d'abus en se servant du Nom de Dieu comme cela existe malheureusement encore (tous les extrêmismes en sont la preuve et même certaines religions reconnues ou pas). Nous ne désirons imposer aucune croyance (pour ceux qui croient) et c'est pour cela que nous mettons l'accent sur le fait que nous croyons en l'humain, en sa capacité immense de changer, de se transcender, à fortiori de changer le monde.

Voici ce que j'entens par certains mots :
UN SPIRITUEL = tout Homme de Bien croyant ET incroyant désirant se changer et changer le monde
Si on doit faire une différence entre PETIT RESTE et RESTE je dirai que ce SPIRITUEL est le PETIT RESTE.

PETIT RESTE = SPIRITUEL définit plus haut

LE RESTE seront tous ces gens indifférents ou contents de sa petite vie, du moment que rien ne vient empiéter ou défaire leur côté pépère et pantoufflard. Et ceux qui détestent que d'autres réfléchissent par eux-mêmes, qu'ils deviennent libres et ne désirent aucun chef, bref ont une telle prise de conscience qu'ils en deviennent à leurs yeux dangereux. La lumière fait peur à certains et ils voudront à tout prix l'éteindre.

Le but de la Spiritualité est de n'appartenir à rien et d'ETRE tout simplement. Quelqu'un qui désire mettre la spiritualité en avant (que ce soit un humaniste croyant ou pas croyant, un homme ou une femme priant dans la RA, ou d'autres) doit être capable de s'adapter, de travailler avec tous ces spirituels-là, et être capable d'ouverture.

« La Révélation d'Arès donne le nom de son équipage: le petit reste. Un petit reste d’hommes et de femmes (26/1, 29/2), aussi nombreux que possible, croyants ou non, qui changent leurs vies volontairement (30/11) en s’obligeant à être bons, droits, vrais, peut se passer du système, retrouver liberté, amour, paix, intelligence et l’allongement infini de la vie devenant Vie par ressemblance avec le Créateur » on peut se dire que le frère Michel ne fait plus la différence entre le petit reste et le reste.
Il ne fait plus de différence, il définit ce que pour lui est le Petit Reste : croyants et incroyants désirant le bien. C'est clair et net. Ce qu'il dit là est récent. Donc c'est le plus récent propos qui compte.

en disant « La Révélation d'Arès donne le nom de son équipage: le petit reste », il semble bien confirmer que le petit reste s'applique à ceux qui connaissent la Révélation d'Arès
Pas du tout vous avez mal compris. FM affirme que la RA, donc Dieu, définit le petit reste, ce sont sont ceux cités plus haut : croyants et incroyants désirant le bien, désirant se changer et changer le monde. Sans connaître la RA les gens peuvent désirer cela : la preuve les humanistes du MH. Dieu est venu effacer des différences, des élitismes et dit que tous ces gens-là peuvent travailler ensemble pour changer le monde. Croyants et incroyants, hommes et femmes de bien, feront prendre conscience de l'importance de la Spiritualité.

parlons de ceux qui ont mis plus spécialement la Révélation au coeur de leur spiritualité. Ceux là existent réellement. On-ils une mission spécifique à remplir? c'est toute la question.
Tous les spirituels ont une mission spécifique : se changer et changer le monde ou dit autrement se changer et humaniser la terre (humanistes)

Mais je je le répète, il faut que nous enlevions de nos têtes cette notion d'élitisme. Elle pourrit tout.
Vous l'entretenez sans le vouloir, en croyant que seuls les PA ou bien ceux qui ont mis la RA au coeur de leur spiritualité ont une mission spécifique. Seulement ceux-là ?? C'est peu !!!! Vous oubliez sans parler du Mouvement Humanistes, les ontologues qui se changent en profondeur et retransmettent au monde. Ils apportent énormément. Je suis ouverte aux gens (grâce au mouvement humaniste je le souligne) et nous devons être capables de vivre cette ouverture. Après certes, ceux croyant dans telle ou telle chose (alors que d'autres n'y croient pas ou croient différemment) peuvent se réunir pour ensemble devenir plus fort, etc... Mais l'assemblée représente tous ces spirituels : croyants et incroyants désirant le bien pour eux et pour le monde.

je repose la question essentielle, en ne prenant pas en compte la notion de reste et de petit reste, qu'est ce qu'une assemblée, que doit-on attendre d'elle, est-elle vraiment autre chose que l'ensemble de ceux qui s'intéressent à leur vie spirituelle ?
Une assemblée est le lieu où se décide les grandes lignes pour agir et prendre position, en regard de la déshumanistation ou dit autrement déspiritualisation du monde. Forcément elle s'intéresse à la vie spirituelle. Ensemble sur le même banc, les spirituels peuvent tracer des chemins pour amener les gens à une prise de conscience et participer à construire autre chose. Tous, croyants et incroyants désirant le bien peuvent s'entendre pour une vie plus belle et s'épauler devant les épreuves que la spiritualité peut faire courir à cause des mauvais.
Pour cela il est important d'oser agir et dire des choses même si elles déplaisent au monde. Cela ne veut pas dire le contrer par plaisir mais lui montrer l'incohérence des actes et surtout qu'on n'a pas le droit de restreindre et/ou voler les dons que Dieu a mis en chacun. Vous avez très bien exprimé cela dans la rubrique religions (Coran). Il est important pour un spirituel d’amener un esprit critique, de protéger les gens désirant vivre comme ils l’entendent (ne pas risquer leur vie pour cela), d'oser affirmer que personne n'a le droit de vie ou de mort (physique ici) envers quiconque, de dénoncer tout abus et violation des dons de Dieu mis en l'autre (soumettre l’autre c’est lui ôter son libre-arbitre), de libérer son frère et sa soeur humains, d'oser affirmer le contraire de ce qui se dit catégoriquement (pour empêcher toute évolution) même si nous ne sommes qu’une poignée à dire les choses : ne pas avoir peur du ridicule et de prendre position, etc… Tout cela fera que que chacun puisse prendre conscience qu’il n’a rien à craindre, qu’il peut se libérer de tous les jougs et aider d’autres à s’en libérer, et qu’il a tout à gagner en devenant responsable de sa vie puisqu’il a pris conscience de sa co-responsabilité dans les malheurs ou bonheurs qui frappent les autres. Ces attitudes feront que ceux n'osant agir, car se croyant seuls, agiront avec nous, trouveront enfin un lieu où ils puissent s'exprimer et agir en cohérence dans le monde.
Une assemblée dans laquelle croyants et incroyants cohabitent, décident ensemble, peut paraître difficile. Mais cela est réalisable. Et cela n'empêche pas que ceux croyant de telle façon, d'autres d'une autre façon se réunissent à part. Toute liberté est laissé à l'humain. Il lui faut juste traiter les autres comme il veut être traité et il se libèrera d'autant mieux de ses jougs. Se réunir renforce.
L'assemblée représente la DIVERSITE.
Les spirituels démontreront par leur changement interne qu'ils peuvent se guérir de tous les maux internes (colères, envies, jalousie, pensées et sentiments négatifs, etc) qui rejailliront sur leurs maux externes que ces maux internes provoquent (maladie, handicaps, même maladies dites incurables). Ces spirituels prouveront que la pensée et les sentiments joint à elle, est créatrice de bien ; ils transcenderont leur nature affaiblit aujourd'hui en devenant des êtres forts, beaux (dans tous les sens du terme). Ils feront attention à leur parole qui ne revient pas vers soi sans effet (cf Esaïe). Ils feront de grandes choses comme le firent les prophètes avant eux, notamment Jésus. D'ailleurs Jésus ne nous l'a-t-il pas dit ?? Même les incroyants désirant le bien pourront réaliser cela.
Assunta

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  pat le Jeu 11 Oct 2007 - 23:27

Est ce que j'ai dit que nous avions le monopole de la spiritualité?
Vous devriez mieux me lire. Vous me faites un mauvais procès.

Et à fortiori croire que hors les PA toute spiritualité est douteuse surtout s'ils ne prononcent pas le Nom de Dieu. C'est faux.

Je n'ai jamais dit ou laisser croire de telles choses.

Vous avez les réactions épidermiques de ceux qu'on remet en question ou qu'on critique. Pourquoi le prenez vous comme cela? Je ne critique pas votre engagement

Dès le début je dis que les humanistes du mouvement humaniste sont spirituels (les autres humanistes je ne les connais pas) et vous avez beaucoup de mal à accepter cela.


lorsque j'emploie le mot humaniste, ce n'est pas au mouvement humaniste que je pense, mais à une idée plus général de l'humanisme
Il ne s'agit pas de nier qui que ce soit, il s'agit de prendre conscience que tous, tant que nous sommes, nous avons à faire des progrès.
Ne prenez pas la mouche à chaque fois qu'on prononce le mot humaniste.

Je rencontre beaucoup de gens dans la rue qui se disent humanistes (pas appartenant à un mouvement) et qui compte sur les lois pour améliorer notre condition, je rencontre beaucoup d'écologiste qui pense la même chose. Mais , je ne dis pas que ce sont tous les humanistes ni tous les écolos. J'ai eu soin de mettre entre parenthèse :qu'il y avait beaucoup d'humanistes à penser cela. Beaucoup ne veut pas dire tous et en plus je parle des humanistes en général.

Je n'ai jamais laissé supposer que nous ne devions pas travailler ensemble assis sur le même banc, mais ce n'est pas parce que nous sommes assis sur le même banc que nous devons tenir le même discours et que notre discours est d'égale valeur.

Je crois que nous avons une façon spécifique de concevoir cette spiritualité et que c'est ça qu'on nous demande de transmettre. Si les choses étaient si évidentes, si tout le monde avait la conception parfaite de conduire sa vie, je ne vois pas pourquoi Dieu serait venu à Arès. Il aurait dit: faites comme les catholiques, faites comme les musulmans, faites comme les humanistes.

Non, il est venu nous dire de changer notre façon de faire. Il n'a pas dit non plus que personne ne faisait bien, moi non plus, je pense.

Je pense comme vous que c'est dans la diversité que nous construirons et je crois être animé d'une curiosité qui me fait aller fouiner là où d'autres ne s'aventurent pas, quitte à paraître un peu marginal au sein même des pélerins d'Arès.
Mais pour autant, tout n'est pas d'égale valeur pour l'évolution des Humains dans la spiritualité de chacun d'entre nous. Même si nous sommes tous méritants.
Je ne dis pas que c'est mieux dans un endroit que l'autre, je dis que nous avons à prendre dans chaque endroit. mais c'est parce que certaines choses sont mieux dans tel endroit qu'il faut aller voir partout.

Vous savez, Jésus est venu définir des notions de spiritualité bien particulière, comme la notion de royaume en soi, la notion d'amour du prochain...qui ne sont pas forcément les mêmes que celles des gens de son époque.

Une assemblée est le lieu où se décide les grandes lignes pour agir et prendre position, en regard de la déshumanistation ou dit autrement déspiritualisation du monde.
C'est une définition. Elle vaut largement la mienne. Mais la définition que j'en donne plus haut est vraiment différente, c'est une définition typiquement arésienne :. Organisme vivant, plate-forme mental. C'est autre chose à découvrir à expérimenter.

Si vous n'aviez pas l'impression vous mêmes d'amener quelque chose de spécifique dont l'humanité a besoin, pourquoi être si militante au sein de votre association.
Quand on milite pour quelque chose c'est qu'on sent que cette chose là manque au monde et donc on voudrait la lui apporter. On peut avoir conscience d'avoir à apporter quelque chose de spécifique sans se sentir supérieur pour autant.

Moi je considère qu'il faut se battre (sans violence, bien sûr) et que nous n'exprimons pas tous des idées d'égales valeurs. C'est ainsi. Pour rester modeste, si ce n'était le cas, il suffirait de se représenter par rapport à ce qu'on était il y a quelques années ou par rapport à un être que nous trouvons avancé.
Vous n'aimez pas ces termes là, mais c'est la réalité du monde. J'ai l'occasion de rencontrer des gens qui me remplissent de leur sagesse, de leur bonté, de leur charisme. Ils ne sont pas nés comme cela. Je ne les divinise pas. Mais je reconnais modestement leurs talents.
Vous savez l'important ce n'est pas l'inégalité entre les individus, c'est le sentiment qu'ont quelques uns de se sentir supérieur et au nom de cela, d'asservir les autres.[/quote]

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Ven 12 Oct 2007 - 1:24

Je propose de laisser ce sujet en suspens quelques temps, pour ne pas se focaliser dessus.
Personnellement je ne souhaite pas le poursuivre dans l'immédiat.
Beaucoup de choses se sont dites, j'ai beaucoup appris personnellement et je ne connais pas de travail équivalent.
Nous débroussaillons peut-être cette question jamais vraiment posée auparavant ?
Certains thèmes importants sont apparus et pourraient être développés sur d'autres fils de discussion du forum.
Merci pour toutes vos messages.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  pat le Ven 12 Oct 2007 - 10:32

C'est sage
D'ailleurs l'assemblée c'est peut-être tout bonnement ce que nous avons fait là.
Je suis d'accord pour laisser les choses se décanter.
Toutefois, si d'autres souhaitent poursuivre, je le ferai avec eux.
Mais je crois que njama a raison.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Invité le Ven 12 Oct 2007 - 14:05

Je n'ai pas d'expérience d'assemblée et je ne peux que proposer un regard très extérieur.
Navy avait écrit:
Je suis en train de prendre connaissance des différends messages aux uns et aux autres, ainsi que de la réponse de pat.

Je laisse passer un peu de temps ....

Navy je te lirais très volontiers prochainement (si tu souhaites t'exprimer sur cette petite esquisse que nous venons de griffonner ensemble).

Il n'y a pas d'urgence ... il se peut
que tu sois fatigué Sleep
que tu aies d'autres réflexions sur le gaz study
que tu n'aies pas la tête à cela pour le moment confused
une autre raison plus essentielle queen ? jocolor ?
lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  navy le Ven 12 Oct 2007 - 17:42

Bonjour à tous sunny

Je vois que vous allez trés vite, je n'ai pas eu le temps de bien vous lire attentivement comme je l'aurais souhaité, je n'ai pu vous lire qu'en diagonale Neutral Parce que je suis trés occupé en ce moment à cause de ma peut-être future épouse, elle s'appelle Marie et elle est du signe de la Vierge, elle n'est pas façile, elle habite Annecy et ne veux absolument pas venir habiter Paris, faut que j'me partage entre Paris et Annecy.
Sa famille et elle même m'interdisent expressement de fréquenter Les PA ou autres , car pour eux c'est UNE SECTE, et la plus grande des sectes...
Je n'ai pas le droit d'évoquer les PA devant elle. C'est frustrant Mad

J'essayerai de trouver le temps de participer.

Je ne vous en dis pas plus.

njama
"Je propose de laisser ce sujet en suspens quelques temps, pour ne pas se focaliser dessus.
.../... Nous débroussaillons peut-être cette question jamais vraiment posée auparavant ?"

C'est pas une mauvaise idée.

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  pat le Ven 12 Oct 2007 - 21:26

Navy, c'est la meilleure nouvelle que tu pouvais nous donner : rencontrer quelqu'un dont tu partages l'amour.
Si tu devais ne plus venir participer à notre réflexion, tu nous manquerais. Mais j'espère cependant que tu pourras nous joindre de temps en temps.

En tous cas, nous fréquenter ou pas, être pélerins ou pas, l'essentiel c'est de continuer à révéler ce potentiel de spiritualité en chacun de nous.
Beaucoup de bonheur pour vous deux.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  navy le Sam 13 Oct 2007 - 21:59

Bonsoir à tous sunny


Pat
"Si tu devais ne plus venir participer à notre réflexion, tu nous manquerais. Mais j'espère cependant que tu pourras nous joindre de temps en temps."

Mais non, je n'ai jamais dit ça ! J'ai dit simplement que je n'avais pas beaucoup de temps en ce moment, à cause entre-autres de ma vie privée (mais rien n'est sûr).

En tous cas, nous fréquenter ou pas, être pélerins ou pas, l'essentiel c'est de continuer à révéler ce potentiel de spiritualité en chacun de nous.

Mais non, mais non, être pélerins ou pas, ou nouveau pélerin ou pas c'est essentiel au contraire car seul on ne peut pas faire grand chose, on ne peut pas "révéler ce potentiel de spiritualité ", comme tu dit. C'est important de faire partie d'une Assemblée quel que soit le nom qu'on lui donne.
Surtout qu'en ce moment il se passe quelque chose du coté des PA, c'est en pleine effervescence (voir le blog du frére Michel), et c'est pas le moment d'abandonner. jocolor

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  navy le Sam 13 Oct 2007 - 22:52

Je ne résiste pas à vous donner la copie du dernier commentaire sur le blog du FM, même si vous l'avez déjà lu.

"Je ne suis pas Pèlerin d'Arès au sens actif, mais je suis votre blog avec intérêt. Je suis frappé par la qualité croissante des commentaires depuis plusieurs entrées du blog. Cette qualité est particulièrement notable dans cette entrée 0068. Cette entrée, notons-le, soulève un problème particulièrement sensible, celui du parallélisme entre La Révélation d'Arès et la pensée de son témoin, il faut le dire. Le problème a pu motiver certains lecteurs qui ne s'étaient pas encore manifestés. .../... mais ce qui me semble plus notable encore, c'est qu'un nombre croissant de commentateurs semble vivre sa foi ou sa sympathie hors de des groupes locaux constitués. La conclusion qui vient à l'esprit, peut être inexacte, est que les groupes constitués, que vous appelez missions ou assemblées, vivent sous des influences plutôt piètres qui ont fait refluer les recrues de qualité. Phénomène banal en France aussi bien dans les associations de pêcheurs à la ligne ou de boulistes que dans les cercles scientifiques, intellectuels ou religieux où les plus actifs ou dévoués ne sont pas toujours ceux qui voient le plus clair. Il est quand même dommage que ce même phénomène se manifeste chez les Pèlerins d'Arès qui auraient besoin d'une union de toutes leurs forces.
Bernard B.

Evidemment le FM a démenti, il est obligé de prendre la défense des assemblées, en plus il n'est jamais au courant de rien... Neutral
j'ai bien aimé "vivent sous des influences plutôt piètres ". c'est bien dit.

Je sens qu'il y aura bientôt plusieurs groupes ou assemblées de Pélerins d'Arés, dont la notre, qui agiront parallélement et au même niveau, à coté des Pélerins d'Arès classiques ou actuels comme on voudra. Ca je le sens et tant mieux.
Et bientot plusieurs fréres ou soeurs, ayant le choix, pourront quitter leurs groupes locaux respectifs, internet aidant, pour venir vers d'autres assemblées plus conforme à leurs idées.

navy

Messages : 914
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Assemblée ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum