Spiritualités



Février 19

Dieu, c'est nous quand nous faisons le bien.



Déc.2018

La vérité, à l'échelle humaine n'est que relative. Pour autant il se pourrait que nos parcelles de vérité coïncident avec la Vérité absolue, mais nous ne le saurons pas ici bas.



février 18

Il faut se rappeler que le mal n'est pas venu des religions dont l'enseignement est l'amour du prochain, mais du système religieux,celui qui produit l'esprit de clocher ou de minaret, entraînant division, compétition et finalement haine et rejet.




Aller en bas
avatar
Admin
Administrateur
Messages : 71
Date d'inscription : 28/07/2007
https://vie-spirituelle.all-up.com

Chronique du 14 décembre09 Empty Chronique du 14 décembre09

le Mer 13 Jan 2010 - 10:28
Noël ! Noël !
Un appel dans la blancheur de la nuit
L'appel de la lumière qui revient et du renouveau qui l'accompagne.
25 décembre ! Solstice d'hiver. En réalité, le jour le plus court est le 21 -22 Décembre.

Dans l'Antiquité, on fêtait surtout le retour du soleil, c'est à dire qu'on se réjouissait de constater que le soleil cessait sa course descendante pour donner aux alentours du 25 décembre quelques minutes de plus chaque jour. Chez les Romains cette semaine de fêtes s'appelait Saturnales en hommage au dieu Saturne. Déjà à cette époque les enfants recevaient des cadeaux et si l'on oublie les débordements que ces fêtes occasionnaient, on apprend qu'elles étaient aussi l'occasion d'un moment unique de fraternité puisqu'on nous dit qu'en principe les esclaves étaient dispensés de leur service et que certaines familles allaient jusqu'à les servir pendant cette période, inversant ainsi le cours habituels des choses.

Chez les celtes, le solstice d'hiver était une fête religieuse importante, symbolisant le renouveau marqué aussi par le retour du soleil et de sa puissance fertilisante.

Le christianisme a choisi cette date pour fêter la naissance du Christ. Date purement symbolique puisque nous ns savons pas d'une façon certaine l'année même de sa naissance.
L'intention de l'Eglise était sans doute, comme elle l'a fait pour de nombreux lieux voués au culte païen, de maintenir les habitudes culturelles des populations en calquant purement et simplement les dates et les lieux de ses propres fêtes sur d'anciennes fêtes païennes. Ce qui avait l' avantage d'effacer complètement dans la mémoire des gens la destination païenne primitive de ces festivités.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum