Spiritualités

Une manière de définir la spiritualité....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une manière de définir la spiritualité....

Message  pat le Dim 24 Fév 2008 - 6:07

Voici un texte que j'ai écrit sur le forum de Jean-Yves pour préciser ce que j'entends par spiritualité:

En effet, nous sommes des êtres spirituels.
Je crois que l'homme est créateur d'une part immatérielle de son être, la part non observable au microscope qui est d'ordre qualitatif, mais qui est observable à partir de notre comportement en général.
Cette part dont l'homme est Créateur existe chez tout homme à l'état de potentialité. Pour les croyants, c'est cette Image et Ressemblance de Dieu que beaucoup de traditions évoquent , notamment la Bible.
L'homme a le choix de révéler, ou pas, ce potentiel divin ou pour ceux qui ne croient pas au divin, disons ce potentiel d'humanité.

La vie spirituelle est avant tout donc, une décision libre de la conscience. C'est cette possibilité qui nous différencie des animaux dont nous partageons un corps de chair, des instincts, des émotions, de l'intelligence et probablement des sentiments. Mais nous ne partageons pas le pouvoir de corriger notre propre nature dont certains traits peuvent nous empêcher d'évoluer.
Cependant, il serait illusoire de penser que nous puissions changer de nature, il vaut mieux, en effet, s' accepter tel qu'on est (les sagesses orientales nous le recommandent ) et d'utiliser défauts et qualités afin d'en sortir le meilleur. (c'est le véritable sens du « connais-toi, toi même « qui n'est pas d'ordre introspectif, notion assez étrangère aux peuples de l'antiquité) Accepter sa nature ne veut pas dire s'abandonner à elle, cela veut dire en tirer le meilleur parti.

Mais pourquoi donc faire tout cet effort de transformation, de changement d'ordre comportemental ?

Tout simplement parce que cette dimension spirituelle qui nous porte à l'amour, à la fraternité, à la justice est complètement submergé par nos penchants égoïstes et que cela engendre des résultats catastrophiques.
Dès lors,il ne faut pas s'étonner que la moitié de l'humanité meurt de faim et s'entre-tue. Si l'homme ne parvient pas à tirer le meilleur de lui-même, cela continuera ainsi avec des problèmes supplémentaires liés à notre environnement.
Un tel combat peut apparaître très utopique , mais je crois qu'il est moins utopique de se battre pour inviter les gens à changer que de penser que le monde va continuer indéfiniment à fonctionner avec des individus uniquement préoccupés par leur consommation et leurs progrès technologiques.

Tous les maux qui nous font souffrir dépendent de notre capacité à devenir plus Homme, plus spiritualisé. Car on peut penser, qu'un être épanoui sur le plan spirituel soit moins enclin à mentir, à haïr, plus équitable et plus fraternel.
Pardonner, ne plus mentir, lutter contre son égoïsme sont pour moi des décisions qui peuvent être menées à bien. Quand cet effort se met en route nous ne sommes plus jamais vraiment comme avant, c'est en ce sens que nous construisons notre être spirituel.
Nous ne sommes plus dans la méditation, nous sommes dans la construction.
Je crois qu'il faut cesser d'accepter cette sorte de logique de fatalité que les êtres humains sont forcément méchants, menteurs et dépourvus de conscience intelligente.

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une manière de définir la spiritualité....

Message  pat le Dim 24 Fév 2008 - 6:16

Jean-yves m'a répondu:
Je ne crois pas que l'on doive rentrer dans un combat pour amener les gens ou le monde à changer ; ce n'est peut-être pas ce que tu as voulu dire... ?

J'ai donc complété mes propos :

Sans doute le mot est mal choisi, mais en même temps je ne le renie pas car il exprime bien, non pas, le combat contre d'autres personnes, mais un vrai combat de persévérance vis à vis de soi même, d'abord, pour continuer à garder sa confiance en l'Homme et ensuite contre les systèmes et les préjugés.
J' ai dit , en effet:
Un tel combat peut apparaître très utopique , mais je crois qu'il est moins utopique de se battre pour inviter les gens à changer
je veux dire que c'est la mobilisation d'une vie, comme certains disent qu'ils ont combattu toute leur vie pour la justice. Cela ne veut pas dire qu'ils tiraient sur tout ce qui bouge.
Un tel combat peut se faire sans violence, c'est mon cas, je suis plutôt peureux devant la violence.
Vous aurez compris que lorsque je dis que je me bats pour inviter, cette bataille est une bataille intérieure et non pas contre l'invité.

Jacques dit :
l
Le seul changement efficace qu'il puisse y avoir viens d'abord de nous. changeons nous-même et les autres ressentant notre changement auront peut-être envie de changer aussi...mais cela reste leur entiére décision, pas la mienne.non ?
Et djandsen complète:
On ne peux faire de prosélytisme, ce qui peut influencer les gens au changement est le rayonnement occasionné par notre changement.

Je rajoute volontiers vos deux réflexions à ce que j'ai écrit.

Je reste viscéralement attaché à la liberté des individus de choisir leurs options. Pourtant, je crois que le prosélytisme est nécessaire. Bon, il faudrait s'entendre sur le terme.
Mais nous sommes dans un monde de prosélytisme : économique, syndical, religieux, écologiste, publicitaire, politique. Le moindre message diffusé par leurs puissants réseaux est destiné à conditionner les gens et à les rendre dépendants. Par mon métier, je connais les grandes manipulations des grandes firmes semencières du monde, leurs buts c'est d'assujettir la planète à leurs diktats. (c'est vrai pour les grandes firmes pharmaceutiques et phytosanitaires qui se trouvent être maintenant les détentrices de ces trois spécialités : les semences et les brevet OGM, les médicaments et les produits de traitement )
Et puis, qu'est ce qu'on fait ici, sinon essayer de susciter un sursaut chez ceux qui nous lisent.
Si je savais qu' une personne a repris espoir en l'humanité après m'avoir lu, je ne regretterais pas de m'être battu pour ça. (vous voyez dans quel sens j'emploie ce mot)

pat

Messages : 1866
Date d'inscription : 31/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une manière de définir la spiritualité....

Message  Invité le Jeu 6 Mar 2008 - 19:44

Bonjour Pat,

Oui, la différence des points de vue peut parfois se situer uniquement dans l'interprétation des mots; de plus, il n'est pas indispensable que nous arrivions au même point de vue pour nous entendre, car je ressens que ce qui nous unit est plus profond que les points de vue.
D'autre part, si l'on ressent en soi une énergie qui nous pousse à accomplir ce qui nous semble juste, il n'y a pas de raison de lui faire obstacle mais bien évidemment de la laisser s'exprimer et ainsi de rentrer dans l'action...

Bien à toi, bien à vos tous...

Jean-Yves

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une manière de définir la spiritualité....

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum